Sélection du message

Annonce

Après un petit craquage... j'ai décidé d'arrêter les frais. Ceux qui ont lu mon précédent message avant que je l'efface comprend...

RPMI Chapitre 79


Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 79 : Interrogatoire







Comme s’il tenait un petit poussin, l’énorme géant transporta l’homme vêtu de bleu d’une seule main et sortit rapidement de la forêt. Son corps, couvert de tâches de sang associées à la couleur verte de sa robe, faisait penser à l’éclat d’une fleur de pêcher en pleine floraison.

Li Feiyu inspira une bouffée d’air froid.

Quand l’énorme géant fut devant eux, il jeta l’homme vêtu de bleu au sol. Peu de temps après, Li Feiyu put sentir une odeur âcre de sang qui flottait vers lui.

L’expression de Li Feiyu se transforma complètement et il fit inconsciemment plusieurs pas en arrière, tout en faisant un geste de défense avec ses mains.

L’énorme géant ne se préoccupa pas des actions de Li Feiyu ; au lieu de cela, il continua à s’avancer pour ensuite se tenir derrière Han Li, de nouveau silencieux et immobile comme s’il n’avait jamais quitté cet endroit.

Alors seulement Li Feiyu laissa échapper une bouffée d’air. Il se mit à rire soudainement tout en regardant l’homme vêtu de bleu au sol, tout en jetant subrepticement des regards vers le calme Han Li.

« Je me disais, comment peux-tu être aussi calme et serein ! Alors la raison était l’expert qui se tient derrière toi ! Pourquoi tu ne m’en as pas parlé plus tôt ? à cause de toi j’ai continué à paniquer tout ce temps. » Bien qu’il semblât en apparence très détendu, le cœur de Li Feiyu tremblait sauvagement pendant qu’il essayait de deviner la nature des relations entre le géant en robe verte et Han Li.

Han Li pouvait deviner à quoi Li Feiyu pensait, mais il n’avait pas l’intention de lui expliquer quoi que ce soit. Un sourire énigmatique brilla sur le visage de Han Li pendant qu’il répondit calmement :

« Cet Exécuteur en robe bleu devrait connaitre beaucoup d’informations. Qui d'entre nous va l’interroger ? Je pense que vous, Chef-adjoint de Division Li, avez plus d’expérience que moi. Devrais-je te le laisser ? »

Notant que Han Li avait esquivé la question, il sut que celui-ci n’avait pas l’intention de le présenter à l’énorme géant ; ainsi, il ne pouvait pas s’empêcher de ressentir intérieurement de l’inquiétude.

Cependant, concernant l’interrogatoire de l’Exécuteur, il était très intéressé. Après avoir entendu la suggestion de Han Li, il accepta rapidement la proposition comme un bateau guidé par le courant.

Li Feiyu souleva l’homme vêtu de bleu puis s’élança doucement dans la forêt, puis il commença son interrogatoire tandis que Han Li s’assit tranquillement sur un parterre de gazon à proximité.

Après un certain temps, Li Feiyu sortit de la forêt avec un regard sombre sur son visage.

« Pourquoi es-tu si rapide ? Y a-t-il des informations que nous pourrions utiliser ? » Han Li ne se leva pas ; Il fit à peine trembler ses sourcils pendant qu’il lui parlait.

« Hmph ! Ce froussard de lâche, je ne lui avais encore rien fait, et il m’avait déjà tout dit. Quant aux nouvelles, il y a deux informations. Une bonne et une mauvaise. Laquelle veux-tu entendre en premier ? » Répondit Li Feiyu d’une manière déprimée.

« Donne-moi la bonne nouvelle d’abord ! Au moins nous en tirerons satisfaction après l’avoir entendue. » Déclara indifféremment Han Li.

« La bonne nouvelle est que ta supposition concernant le plan du Gang des Loups Sauvages était correcte. Les forces auxiliaires n’ont aucune intention de lancer l’attaque, et veulent au contraire cerner la vallée en prenant possession des autres sommets. Pendant ce temps, leur force principale se mobilise vers le Sommet du Soleil Couchant pour lancer une attaque agressive. Il a dit qu’ils ont déjà pris le contrôle de nombreux postes d’observation importants. » Li Feiyu semblait calme comme s’il ne se souciait pas de la sécurité de ceux qui avaient un niveau élevé d’autorité.

« Si c’était la bonne nouvelle, alors il n’y a pas besoin de demander. Les mauvaises nouvelles doivent être vraiment terribles. » Han Li se frotta le nez en disant cela avec confiance.

« Espèce de corbeau, tu as tout à fait raison. La mauvaise nouvelle est que plusieurs petites sectes, telles que l’Association de la Lance de Métal et la Secte des Eaux Perdus, ont rejoints l’attaque de la Bande des Loups Sauvages contre les Montagnes de l’Arc-en-ciel Céleste. Il semble que notre Secte des Sept Mystères va faire face à une catastrophe imminente ».

Han Li fut pétrifié de choc après avoir entendu les nouvelles ; cela allait au-delà de ses suppositions.

« Nous ne devrions pas nous préoccuper du nombre d’attaquants ; Il serait préférable d’aller au-devant de votre jeune bien-aimée et subalternes, et partir d’ici sous la couverture que nous offrira la bataille chaotique. » Han Li était tout à fait serein et il fit donc une suggestion rationnelle.

Li Feiyu indiqua rapidement son consentement, car ce plan correspondait à ses besoins.

« Et ce gars, qu’est-ce que tu en as faits ? » Demanda Han Li soudainement.

« Je l’ai tué. Tu penses que nous aurions dû l’emmener avec nous ? » Répondit Li Feiyu froidement.

Après avoir entendu cela, Han Li fit un petit sourire tout en posant une main sur le sol et en se redressant de sa position assise.

« Allons-y ! Nous devrions essayer d’éviter les ennemis. Si nous sommes incapables de le faire, il faudra tuer tous ceux qui nous découvrirons ; Il n’y a pas besoin de se montrer miséricordieux. » Han Li avait parlé sans lever le ton, mais ses paroles contenaient une soif de sang et une aura meurtrière immensurable.

À quelques lis de la Vallée de la Main de Dieu, la cour de l’Ancien Li était actuellement bondée de gens. Il y avait des hommes et des femmes, des jeunes et moins jeunes. Ils semblaient ne pas connaitre le moindre art martial, et discutaient de quelque chose à voix basse avec des expressions effrayées sur leurs visages.

Deux personnages vêtus de noir, équipés d’épées et de sabres, se tenaient à proximité du jardin, montant la garde avec vigilance. Par rapport à ceux qui étaient à l’intérieur de la cour, ils attiraient vraiment le regard.

Dans la salle de séjour de l’une des résidences, deux personnes étaient au milieu d’une discussion.

« Je m’oppose à l’envoi de personnes à l’extérieur. Notre défense ici n’est pas assez forte ; Si je continuais à envoyer des gens là-bas, notre position ne s’affaiblirait-elle pas davantage ? Non, certainement pas ! » Un homme gras d’âge moyen avec un énorme ventre proéminent pulvérisait sa salive dans tous les sens pendant qu’il secouait la tête rapidement, s’opposant avec détermination.

« Mais nous n’avons aucune idée de ce qui se passe là-bas. Si nous n’envoyons pas de gens en éclaireur, ne serait-ce pas comme si nous nous privions nous-même de nos yeux ? C’est trop passif. » La personne qui contredisait le gros était nul autre que Ma Rong — le disciple chéri de l’Ancien Li.

« Passif ? Ainsi soit-il. Les choses qui se passent là-bas n’ont rien à voir avec moi, et pour moi, la sécurité est plus importante. C’est le meilleur endroit où se tenir dans cette situation. Ne me dites pas que vous voulez défier mes ordres ? » Le gros cligna ses petits yeux et sortit tout à coup une tablette jaune doré de ses robes, puis il secoua le médaillon de commandement devant Ma Rong avec une arrogance insupportable qui apparut sur son visage.

Ma Rong regarda le gros avant de regarder le médaillon de commandement. Soupirant, il joignit ses mains et répondit : « Cette petite personne n’oserait pas. Je suivrai vos ordres impérieux. »



1 commentaire: