Actualités du site

News

Bonjour à tous ! Quelques annonces importantes à faire concernant LMS, et surtout un message de la nouvelle traductrice. Nous adoptons une...

FAQ


J'ajouterai les questions/réponses qui reviennent le plus souvent.



Quel est le rythme de traduction et l'heure de publication ?

En fonction des plannings définis sur les pages principales des novels.

Normalement, je fais une mise à jour du site tous les soirs entre 20h et 23h, heure de l'île de la Réunion. Mais si j'ai un chapitre complet en cours de journée, je peux ne pas attendre le soir pour le publier.


Petit conseil de lecture

Pour lire sans être embêté par les News, il faut naviguer avec les Catégories, que vous pouvez retrouver dans la colonne de droite.


Avancée des traductions

Vous pouvez voir des barres de pourcentage à droite qui indiquent les travaux en cours et leurs avancements.
Il faut aussi savoir que 90% correspond à un chapitre déjà traduit, et en cours de relecture. 95% correspond à la fin de la relecture, il ne reste donc plus qu'à publier, donc 5% supplémentaire de mise en page qui font 100%.


Temps consacré aux traductions

Ce point précis dépend du novel traduit.

LMS est le plus compliqué à traduire car les raws anglais sont de très mauvaises qualité. Il m'avait fallu plus de 7h pour traduire mon premier chapitre, d'où mon passage à un traducteur auto pour gagner du temps. Ensuite je suis tombé à a peu près 6h par chapitre, et pas mal de prises de tête.

DH, peut lui aussi s'avérer compliqué à traduire. Dans l'ensemble les raws anglais sont de bonnes qualités, mais quand même avec des passages pas vraiment orthodoxes car comme pour LMS les raws anglais sont aussi traduit avec des traducteurs auto. 2h30 de travail en moyenne par chapitre.

RPMI, le seul novel que je traduis qui a une bonne qualité de raw, car traduit de A à Z par un être humain. 1h30 en moyenne par chapitre.

Les relectures et éditions prennent en moyenne 45mn par chapitre.

Alors n'hésitez pas à nous sponsoriser au vu du temps consacré. Les relecteurs perçoivent bien sûr une part des sponsos.