Sélection du message

Annonce

Après un petit craquage... j'ai décidé d'arrêter les frais. Ceux qui ont lu mon précédent message avant que je l'efface comprend...

RPMI Chapitre 67

Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 67 : Technique de Boule de Feu





Han Li, qui était resté immobile pendant une demi-journée, leva tout à coup sa main gauche et redressa un de ses doigts, le faisant paraître insondable et mystérieux.

Mais peu après, l’espace situé à un demi-pouce de son doigt dressé se mit à fluctuer tout à coup, et plusieurs petites étincelles apparurent. Dès que les étincelles apparurent, elles émirent immédiatement le son « ZiLa » tout en se tordant et se mouvant dans les airs pour finir par former une boule de flammes rouges de la taille d’une noix. Bien que cette boule de feu ne fût pas énorme, une chaleur étouffante émanait de cette petite boule de feu, imprégnant toute la pièce.

Han Li s’inclina, son visage toujours recouvert de son livre. On aurait pu le croire endormi, s’il n’y avait pas cette petite boule de feu au bout de son doigt qui continuait à faire le son ‘ ZiLa ! Zila ! ‘ qui résultait de la haute température provoquée par la combustion. Ceci, couplé avec son doigt immobile, rendait Han Li particulièrement singulier.

Les minutes s’écoulaient peu à peu, et la boule de feu montrait toujours la même énergie vigoureuse, elle ne montrait pas le moindre signe de faiblesse. Cependant, Han Li se mit finalement à bouger. Le doigt qu'il utilisait pour soutenir la boule de feu commença à trembler légèrement. Le frémissement de son doigt atteignit son poignet, puis son bras entier. Bientôt, tout son corps commença à trembler.

Han Li se redressa brusquement du fauteuil, sans même se rendre compte que le livre avait basculé de son visage et était tombé sur le sol.

Ses deux yeux fixaient sans relâche la boule de feu au dessus de ses doigts, et son visage était rouge à force de retenir sa respiration. De son front jusqu’à son cou, sa peau exposée révélait beaucoup de petites perles de sueur, comme si il venait de finir d’exécuter plusieurs exercices intenses qui avaient fait surchauffer son corps.

Après quelques instants, la boule de feu commença à se balancer en suivant les tremblements intenses de Han Li. La flamme volante s’agrandissait, puis devenait plus petite, incapable de maintenir une taille constante. Peu de temps après, elle rapetissa. La flamme se transforma alors en étincelle et se dissipa dans l’air.

Une fois que la boule de feu eut disparu, Han Li eut l’impression d’être un homme qui n’avait plus de colonne vertébrale. Sa boule de feu avait consommé beaucoup de son énergie. Complètement épuisé, il reposa son corps une fois de plus sur la chaise.

« Cette Technique de boule de feu est vraiment agaçante ! Même si j’ai étudié cette technique pendant six mois, je suis toujours incapable de la contrôler complètement ! Le mieux que je puisse faire est de prolonger un petit peu sa durée. » Se parlant à lui-même, Han Li regardait le plafond.

Il s’avérait que les dernières pages du livre des Arts de l’Éternel Printemps contenaient plusieurs techniques magiques. On pouvait voir au premier regard qu’il s’agissait de techniques de niveau débutant destinées aux cultivateurs qui venaient juste d’entrer dans la secte. Comme tout ce qu’il connaissait se résumait à l’Incantation des Arts de l’Éternel Printemps, Han Li avait l’impression d’avoir obtenu un trésor, et pendant plusieurs nuits consécutives, il fut incapable de dormir à cause de son excitation.

Puisqu’il avait été le témoin direct des quelques techniques magiques que le Docteur Mo avait utilisées, il n’était pas surprenant qu’il soit excité. Han Li avait trouvé la force du Docteur Mo terrifiante, alors il regardait la formidable collection de techniques avec beaucoup d’intérêt.

Malheureusement pour Han Li, qui était actuellement au pic de la sixième couche de l’Incantation des Arts de l’Éternel Printemps, il était comme un mendiant tenant une coupe d’or et demandant l’aumône. Puisqu’il n’avait jamais appris aucune technique magique basique, il était incapable d’effectuer les sorts les plus simples. Mais maintenant qu’il était tout à coup tombé sur plusieurs techniques d’incantations, comment ne pourrait-il pas être heureux ?

Il y avait cinq techniques et leurs incantations respectives inscrites sur les dernières pages du livre. Elles étaient « Boule de feu », « Talisman Piégeur d’Âme », « Vol Impérial », « Télékinésie » et « Œil Céleste ». Pour Han Li, toutes ces techniques et leurs incantations étaient très anciennes, profondes et difficiles à comprendre.

Ce n’était pas surprenant puisque les incantations étaient composées de mots et de phrases d’une langue ancienne. Même s’il avait lu un bon nombre de livres, il avait une connaissance très superficielle des textes antiques, alors il était incapable d’appréhender immédiatement certains éléments de compréhension.

Impuissant et sans autre possibilité, Han Li commença finalement à étudier les Arts de l’Éternel Printemps comme si sa vie en dépendait, se plongeant dans des tas de différents livres qui relataient les langues anciennes et classiques. Il se força à étudier les significations des incantations jour et nuit, se creusant les méninges plusieurs dizaines de fois sur chaque phrase et chaque mot. Refusant de s’arrêter, Han Li était résolu à comprendre entièrement toutes les techniques énumérées dans le livre.

Même s’il n’était jamais allé dans une école ou une académie pour recevoir une éducation formelle, il comprenait que faire une erreur tout en cultivant une énergie infiniment puissante serait plus difficile à gérer que son exaspérante obsession, et pourrait très bien prendre sa petite vie. Pensant à son bien-être personnel, Han Li était empli d’inquiétude et de peur, n’osant pas se montrer le moins du monde insouciant.

Après trois mois de recherches intensives, Han Li fut finalement en mesure d’arriver à maîtriser les théories derrière les incantations et à les appliquer. Puis, il commença enfin à vraiment pratiquer ces techniques.

Cependant, la méthode d’apprentissage improbable adoptée par Han Li avait portée un grand coup à son enthousiasme et son endurance.

Il avait initialement prévu de se baser sur son intelligence, qui était renforcée par les Arts de l’Éternel Printemps, et avait pensé qu’apprendre les techniques de magie ne devrait pas être difficile, mais qui aurait pu savoir qu’il serait soudainement et curieusement dérouté. Il avait pourtant saisi la théorie qui se cachait derrière les techniques, mais quand vint le moment de les appliquer en pratique, il n’y parvint jamais ; Quoi qu’il fasse, il ne le faisait pas de la bonne façon. Il ne savait pas si c’était parce que les sorts étaient incorrects, s’il avait mal lu les incantations, ou si son pouvoir magique n’était pas au bon endroit. 

Dans l'impossibilité d'en découvrir la raison, Han Li était extrêmement découragé.

Han Li ne savait pas quelle était la cause de ses échecs, mais s’il s’agissait d’une carence en puissance magique, il avalerait une ou deux autres herbes spirituelles et le problème serait résolu.

Cependant, c’était un problème qu’il était incapable de contourner. Han Li en vint à la conclusion que son talent inné pour exécuter les Arts Célestes n’était pas aussi bon qu’il pensait.

Ce ne fut qu’après une longue période d’entrainement drastique qu’il finit par avoir un peu de succès dans la Technique de Boule de Feu et la Technique des Yeux Célestes. En ce qui concernait les trois autres techniques magiques, il n’avait pas réussi ; Il était incapable d’atteindre les premières couches.

À son grand regret, il pouvait seulement se concentrer sur la Technique de Boule de Feu et la Technique de l’Œil Céleste. Il avait placé beaucoup d’espoir dans ces deux Arts célestes car ils étaient les seuls qu’il parvenait à comprendre.

Parmi ceux-ci, la Technique de Boule de Feu n’avait pas déçu Han Li ; en fait, elle avait largement dépassé les attentes de Han Li.

Malgré la petite taille de la Technique de Boule de Feu, elle contenait une température terrifiante qui ne pouvait pas être sous-estimée. Il n’y avait rien que la Technique de Boule de Feu ne puisse pas brûler.

Même si la boule de feu touchait une lame en acier trempé, la zone touchée par la boule de feu serait immédiatement fondue en acier liquide au premier contact.

Face à cette puissance inhumaine et effrayante, Han Li alla même jusqu’à jeter la boule de feu dans une flaque d’eau pour expérimenter. Au contact, la flaque d’eau réagissait comme de l’huile et s’enflammait immédiatement au lieu d’éteindre la boule de feu.

Après avoir complètement appréhendé l’immense pouvoir de la Technique de Boule de Feu, Han Li réalisa finalement pourquoi Yu Zhitong méprisait et regardait de haut les mortels.

Maintenant que Han Li y réfléchissait, un cultivateur médiocre qui connaissait un Art céleste similaire à la Technique de Boule de Feu pouvait facilement tuer des experts de Jiang Hu. 

Si c’était un cultivateur légèrement plus fort, alors il pourrait facilement balayer Jiang Hu, et être inégalé sous les cieux.

La différence de puissance était simplement trop immense. Ce n’était donc pas étonnant que Yu Zhitong voie les mortels normaux comme des insectes qu'il pouvait écraser sous son pied.



1 commentaire: