RPMI Chapitre 50


Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 50 : Rouleaux de Soie Aromatique






Le Docteur Mo comprit enfin pourquoi Han Li était déterminé à laisser la porte ouverte au moment où il était entré dans la pièce. La requête de Han Li laissait présager son utilisation de l’éblouissement causé par le soleil. L’adversaire du Docteur était si jeune. Comment pouvait-il être aussi réfléchi ? Ce sinistre enchaînement d’événements méticuleusement calculé avait rendu ce vieux personnage expérimenté du Jiang Hu incapable de contre-attaquer. Les plans avisés de Han Li ne correspondaient pas à son âge et son expérience. Serait-il possible que cette personne était un vrai génie inné, ou peut-être même un prodige réincarné ?

Il réfléchit profondément. Plus il y pensait, plus il prenait peur. Une sueur froide recouvrit le Docteur Mo de la tête aux pieds.

Passant court sa frustration, le Docteur Mo devint encore plus méfiant. Il observa prudemment et solennellement le jeunot. Pendant un instant, il n’osa pas agir à nouveau.

Han Li ne savait également pas pourquoi le Docteur Mo continuait juste à le regarder sans montrer la moindre intention d’attaquer. Pendant un court instant, les deux parties avaient silencieusement décidé de cesser les hostilités. Ils se regardaient tous deux avec appréhension.

Alors que cette atmosphère bizarre durait depuis un certain temps, Han Li se mit soudainement à parler. Sa déclaration laissait le Docteur Mo stupéfait et distrait :

« Ancien Mo, pourquoi ne ferions-nous pas la paix ? Ou si je me rendais ? Qu’en pensez-vous ? »

Cela dit, Han Li ouvrit les bras. Il jeta directement ses armes et regarda le Docteur Mo avec un sourire, exposant ainsi des rangées de dents blanches immaculées. Juste ainsi, il renvoyait l’apparence d’un simple et honnête jeune de la campagne.

« Te rendre ? » 

Le Docteur Mo crut tout d’abord que ses oreilles lui jouaient des tours. Toutefois, il réagit immédiatement. En regardant le poinçon jeté par Han Li, il ne ressentait pas la moindre confiance, alors il demanda farouchement : « Quel est ton plan ? Ne pense pas que je croirai en tes fausses paroles. Tu souhaites te rendre ? Tu aurais pu le faire dès le départ. Il n’y avait pas besoin d’attendre que nous soyons devenus des adversaires irréconciliables. Tu as quoi d’autres dans ta manche ? »

Han Li regarda le Docteur Mo avec un sourire sans rien dire. Bien au contraire, il semblait convenir tacitement à ces critiques. Les deux se confrontaient une fois de plus.

Après quelques instants, le Docteur Mo sembla penser à quelque chose d’extrêmement drôle. Il se redressa subitement, mit les deux mains sur son ventre et se mit à rire à plein poumon. Son rire était effréné, et des larmes coulaient aux coins de ses yeux.

« Haha ! Ha ! Haha ! Vraiment... C’est vraiment intéressant. J’avais en fait oublié un aspect aussi important. J’ai réellement été... été la cible de tes pièges. » Dit le Docteur Mo de manière ambiguë entre deux rires.

Le front de Han Li se rida, mais peu de temps après, il redevint lisse. Il jeta un regard à l’extérieur de la fenêtre, les coins de sa bouche formèrent un grand sourire et il dit calmement, « Ancien Mo, ne pensez-vous pas que cela a assez duré ? Il est temps d’en finir. »

Le Docteur Mo fut un peu décontenancé, alors il arrêta de rire à plein poumon.

Il se redressa lentement et son visage se raidit. Avec un visage impassible, il regarda Han Li pendant un long moment avant de répondre froidement, « Moi aussi je pense qu’il est temps de conclure tout ça. »

Ils se mirent tous deux à calculer leurs chances respectives de réussite. Pendant cette fraction de seconde, ils pensèrent tous deux à la façon de forcer l’adversaire à révéler ses cartes.

Après un silence inconfortable, Han Li ouvrit lentement la bouche. Il ne pensait à rien d’autre sinon à la possibilité de pouvoir forcer le Docteur Mo à concéder.

« Ancien Mo, Saviez-vous… que votre vie est déjà entre mes mains ? » Les paroles de Han Li laisseraient n’importe qui bouche bée.

« Ma vie est déjà entre tes mains ? » Ricana le Docteur Mo ; son visage avait une expression de méfiance.

« Ne pensez-vous pas que votre blessure est un peu particulière ? »

« Non-sens. Je l’ai regardé attentivement. Ton poignard n’est pas... » Le Docteur Mo refusait de croire ses paroles, mais au milieu de sa propre réponse, son expression changea considérablement. Il se rappela que ce qui l’avait blessé n’était pas cette dague mais plutôt ce poinçon dissimulé.

« Il semble que je n’ai pas besoin d’en dire plus. Ancien Mo a déjà compris ce que je voulais dire. » Han Li regarda le Docteur Mo en lançant un léger ricanement.

« Même si j’ai été empoisonné, tu oublies quelque chose. Tes techniques médicales t’ont toutes été enseignées par moi. Il n’existe aucun poison que je ne peux pas contrer. » Répondit calmement le Docteur Mo. Son visage retourna immédiatement à la normale.

« Hé hé ! J’ai oublié de préciser. Le poison que j’ai appliqué sur ma lame était le ‘ Rouleaux de Soie Aromatique ‘. »

« Rouleaux de Soie Aromatique ? » Le Docteur Mo laissa échapper un petit cri de surprise. Cela dépassait largement ce à quoi il s’était attendu.

« Correct, Ancien Mo sait certainement combien il est difficile de traiter ce poison ! »

« Non-sens, comment pourrais-tu être capable de concocter un tel poison ? Je n’ai jamais divulgué le moindre segment de sa formule ». L’apparence du Docteur Mo était toujours pleine d’assurance, et il semblait ne pas être convaincu par les paroles d'Han Li. Toutefois, en sentant cette étrange sensation qui se dégageait de la blessure, intérieurement il était déjà certain que Han Li avait réussi à préparer le poison.

Voyant que le Docteur Mo ne s’avouait toujours pas vaincu, Han Li soupira. Il devait en dire davantage.

« Vous oubliez que ça fait un moment que vous m’avez donné un accès complet à votre bibliothèque. Cette formule était glissée dans un obscur livre médical, mais si je n'avais pas été attentif, j’ai bien peur que je l’aurais manqué. »

Le Docteur Mo se rappela de ce fait. À l’époque où il avait obtenu cette formule, il avait négligemment glissé un exemplaire complet de la formule médicinale dans un livre quelconque parce qu’il craignait d’oublier la procédure compliquée, qui requérait bien trop d’ingrédients. Plus tard, il oublia complètement ce morceau de papier parce qu’il avait beaucoup trop de choses à gérer. Il ne s’était pas attendu à ce que cela puisse bénéficier à Han Li et lui causer un énorme problème.

« Nous devrions nous assoir et avoir une bonne discussion. Serrons-nous la main et faisons la paix ! » Dit Han Li avec confiance.

Hum ! Le Docteur Mo ne fit pas attention à Han Li ; son cerveau était en plein travail, essayant de se rappeler les effets du Rouleaux de Soie Aromatique.

Le Rouleaux de Soie Aromatique. Ce nom n’avait pas le moins du monde l’air terrifiant. En y repensant, les gens trouvaient même que cela avait l’air élégant et romantique. Toutefois, sa toxicité était semblable au désir d’une femme éprise : incontrôlable et insondable.



1 commentaire:

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.