Annonce importante

Annonce

Bonjour ! Je vais essayer d’être concis, ce qui n’est pas mon fort, car j’ai une annonce à faire. Dès la semaine prochaine, je dois m’...

RPMI Chapitre 40


Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 40 : Les Origines de la Technique Secrète





Ceux qui se plaignaient ne savaient pas que l’Ancien qui avait créé cet art particulier de l’épée avait un niveau de compétence vraiment très profond. Cependant, ses méridiens avaient été blessés lors d’un combat contre un autre cultivateur de Jiang Hu. Ainsi, il avait été incapable de cultiver le Vrai Qi.

Afin de protéger son statut dans la secte, l’Ancien avait tenu la chose secrète. Dès lors, il s’était mis à  agir mystérieusement, prétendant qu’il avait une force écrasante afin de tromper tous les membres de la secte.

Depuis cette date, cependant, il était indéniable qu’il n’avait plus la capacité de se protéger. Il avait dû compter sur la ruse et l’expérience à partir de ce moment-là, se protégeant en trompant les autres.

Cette époque était celle où la Secte des Sept Mystères était à l’apogée de sa puissance.

Lorsque cet Ancien se rendit compte que sa puissance ne reviendrait jamais, il déprima et organisa de nombreuses incursions clandestines contre les sectes plus petites. Il agissait dans le dos de ses supérieurs en utilisant des intrigues trompeuses qui cachaient ses actions.

Lors des raids, il saisissait par la force plusieurs manuels d’arts martiaux secrets, dans l’espoir de trouver une compétence de niveau supérieur qu’il pourrait cultiver sans Vrai Qi.

Après plusieurs années de recherche, l’Ancien finit vraiment par découvrir plusieurs techniques mystérieuses qui ne nécessitaient pas de Vrai Qi. Toutefois, aucune d’elle ne lui convenait.

Il était grandement abattu.

Cependant, cet Ancien avait un talent et une intelligence qui dépassaient largement la norme. Souffrant de dépression et de frustration, il décida de combiner toutes les techniques martiales insondables qu’il avait découvertes, créant ainsi son propre set de compétences de haut niveau.

Une fois que l’idée apparut dans son esprit, il devint totalement obsédé. Il avait l’intention de créer un ensemble spécial de technique pour lui-même. C’était quelque chose que tous les artistes martiaux aspiraient à faire. En y investissant tout son temps et ses efforts, il se jeta sans réserve dans ses recherches. Finalement, craignant les distractions, il entra en méditation à huis clos et ne s’intéressa plus aux questions de la secte.

Créer un set de compétences était une chose extrêmement difficile à réaliser. Sans mentionner le fait que les compétences qu’il voulait créer devaient être de haut niveau, et ne pas nécessiter de Vrai Qi pour leur exécution.

La création de cette compétence martiale sans précédent était ponctuée de nombreuses épreuves qui dépassaient largement ce à quoi il s’était attendu. Cependant, sa détermination et sa volonté étaient supérieures à celle d’un humain normal. Après une demi-vie d’efforts investis sur une période de dix ans, il avait enfin créé sa compétence, l’« Art de l’Épée Scintillante ».

Cet Ancien était très excité, propageant la joyeuse nouvelle aux membres de sa secte. Toutefois, il découvrit que la Secte des Sept Mystères avait régressé énormément et qu’elle était maintenant l’ombre d’elle même. La Secte des Sept Mystères était attaquée et cernée par une alliance de diverses sectes ; elle pouvait être balayée à tout moment.

L’Ancien était furieux et inquiet après avoir entendu les nouvelles. À l’aide de la compétence qu’il avait tout juste créée, il déclencha sa puissance divine, tuant de nombreux adversaires de haut niveau et terrifiant ceux qui restaient. Sous l’encerclement des diverses sectes, il réussit à ouvrir une voie sanglante par les armes, s’octroyant un immense mérite dans la Secte des Sept Mystères.

Malheureusement, bien que la secte ait réussi à éviter la catastrophe, l’Ancien était sur le point de mourir. Il pouvait seulement transmettre sa compétence nouvellement créée, et la placer dans le Hall des Sept Suprêmes, la laissant aux autres disciples avant son décès.

Ce qui était encore plus regrettable, c’est que même après toutes ces années, aucunes des générations suivantes n’avaient réussies à cultiver avec succès cette compétence, mise à part Han Li. En conséquence, cette brillante perle était cachée sous la poussière, ne voyant jamais la lumière du soleil.

Han Li ne savait rien de l’histoire de l’Art de l’Épée Scintillante. Même s’il la connaissait, ça ne le toucherait pas. Pour lui, aussi longtemps que cet art particulier de l’épée pouvait lui permettre de protéger sa propre vie quand il affronterait le Docteur Mo, ce serait déjà suffisant. Pourquoi se soucier de son histoire ? De son processus de création ? Han Li n’avait aucun intérêt pour ces détails banals. Il était un homme pragmatique, Han Li ne serait pas intéressé à investir de son temps et de son énergie à comprendre des choses qui ne lui rapporteraient rien.

Dans sa propre résidence, Han Li alluma une lampe à huile qu’il posa devant la table. Il feuilleta à plusieurs reprises les pages du manuel sous la lueur des chandelles.

Il n’avait aucune intention de copier les manuels. Ce qu’il avait prévu de faire était d’utiliser sa mémoire eidétique, et de mémoriser tous les contenus des manuels secrets. De cette façon, il aurait toujours le contenu dans son esprit sans éveiller de soupçons.

Concernant le Docteur Mo, Han Li maintenait toujours un sens élevé de la vigilance. Il n’était pas assez fou pour penser qu’il était hors de danger parce que le Docteur Mo avait ralenti sa surveillance. Si le Docteur Mo apprenait la présence de tous les manuels secrets qu’il avait emmenés dans sa résidence, tous ses plans ne seraient-ils pas réduits à néant ?

Sous la lumière jaune sombre de la lampe, des crépitements retentirent, rappelant à Han Li qu’il avait étudié pendant un long moment et qu’il était temps pour lui de se reposer.

Cependant, Han Li n’avait pas l’intention de s’arrêter. Il se plongea entièrement dans le contenu des manuels secrets, absorbant toutes les informations dans son esprit.

Dans le rayon de lumière, une ombre se dessinait sur le mur et commençait à vaciller d’avant en arrière sous la lumière tremblante. Han Li restait assis là, plongé dans les manuels d’épée sans bouger d’un pouce. Sa silhouette contrastait fortement avec cette forme presque démoniaque ; Toutefois, si l'on regardait attentivement, on pouvait voir une sorte d’harmonie entre les deux.

Avec le temps qui passait, l’ombre derrière Han Li devenait floue, disparaissant lentement dans le néant. À l’extérieur, l’aube s’était levée.

Sans le savoir, Han Li avait passé une nuit entière à étudier.

Pa !

Un petit bruit retentit quand la lumière de la lampe s’éteignit. Alors seulement Han Li revint à ses sens.

Il leva la tête et regarda la lampe à huile avant de regarder la lumière du jour qui brillait à l’extérieur de sa résidence. Un sourire amer surgit du plus profond de son cœur.

De voir qu’il avait vraiment passé toute une journée à étudier et apprendre des techniques de meurtres. Il avait vraiment changé et n’était plus le même.

Han Li se perdit en contemplation un instant avant de se lever et d’étirer son corps, faisant résonner des sons de craquement. Après cela, il quitta sa résidence et partit puiser un bassin d’eau froide du puits à proximité afin de se laver. Han Li activa les Arts de l’Éternel Printemps, afin de récupérer son énergie et permettre à toute la fatigue de la nuit précédente de disparaître.

Après une nuit entière d’étude et de recherche, Han Li savait déjà qu’il devait arriver à comprendre parfaitement les principes qui sous-tendaient cet ensemble de techniques d’arts martiaux. S’il ne le pratiquait pas pendant au moins huit à dix ans, il lui serait impossible d’être en mesure de le maîtriser. Même un génie aurait besoin d’au moins deux ou trois ans avant d’arriver à des résultats.

Le temps n’attend personne !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.