Important

Annonce importante

Bonjour les gens ! J'ai une annonce importante à faire concernant Dungeon Hunter et RPMI. Nous recherchons des nouveaux traducteurs ...

RPMI Chapitre 199



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 199 : Frère et Sœur Chen



« Maître Li est-il quelque peu confus quant à la raison pour laquelle ce Prêtre Taoïste a laissé partir cette personne ? » Le Prêtre Taoïste d'âge moyen resta silencieux pendant un moment, puis prit soudainement la parole et dit cela.

« Hé hé ! Je le suis aussi un peu. Les accessoires magiques de ce jeune homme étaient plutôt pas mauvais ; même moi j'ai été pour le moins tenté quand je les ai vus ! » L'aîné parla avec franchise, ne tentant pas de dissimuler ce qu’il pensait.

« Alors ce Maître devrait oublier cette idée aussi rapidement que possible ; cette personne ne peut pas être tuée ! » Déclara le Prêtre Taoïste avec une certaine prudence tout en fronçant les sourcils.

Quand l'aîné vêtu d’une robe azur entendit cela, une expression de doute survola brièvement son visage, mais il ne prit toujours pas la parole pour demander quoi que ce soit. Il savait que puisque la conversation avait déjà progressé jusqu'à ce point, en se basant sur la personnalité de l'autre personne, une explication claire serait certainement fournie dans peu de temps.

Comme prévu, le Prêtre Taoïste poursuivit : « Cette personne a des liens étroits avec Ma Yunlong, de la Forteresse Impériale Céleste ; il vaut mieux éviter de le provoquer imprudemment ! »

Quand l'aîné entendit cela, il fut secoué et ne put s'empêcher de dire sous la surprise : « Voulez-vous parler de Ma Yunlong de la Forteresse Impériale Céleste qui, il y a un siècle, était la personne qui avait le plus de chance d'entrer au niveau de la Formation du Nucléus ? »

Le Prêtre Taoïste se mit à rire avec amertume et soupira. « Si ce n'était pas cette personne, qui d'autre cela pourrait-il être ? J'ai vu cette personne à quelques reprises. La Perle Automnale dans la main de ce jeune était le célèbre accessoire magique de cette personne ; il n'y a aucune chance que je puisse me tromper ! Ainsi, ce jeune doit être forcément apparenté à Ma Yunlong. Il vaut mieux que nous ne touchions pas à ce jeune ! »

« Oui, merci pour le rappel de cet ami Taoïste ! Sinon, j'aurais vraiment fait une grosse erreur ! Soupir, nous ferions mieux de récolter ces médecines spirituelles le plus tôt possible. Nous ne voulons pas voir arriver d'autres invités inattendus ! » Suggéra immédiatement l'aîné, ayant finalement retrouvé son état normal après le choc qu'il avait ressenti un peu plus tôt.

Le Prêtre Taoïste accepta naturellement avec joie ; alors les deux personnes cueillirent une " Fleur de Singe Violet ", une pour chacun, puis se séparèrent immédiatement.

Des scènes similaires se déroulaient dans plusieurs autres endroits ; cependant, leurs conflits étaient beaucoup moins pacifiques, à la place on pouvait voir des déflagrations incroyablement intenses naître de leurs affrontements.

À côté d'une certaine chambre de pierre positionnée sur une crête de montagne sur la montagne en forme d'anneau, quatre personnes de deux sectes différentes se battaient à l’aide de nombreux types d'accessoires magiques.

Parmi eux il y avait un homme et une femme, tous deux vêtus de vêtements jaunes ; ils étaient des disciples de la Vallée de l’Érable Jaune.

L’homme âgé d'environ quarante ans avait une apparence instruite. Il tenait dans le creux de sa main un stylo argenté, brillant et immense, ainsi qu'un livre doré et brillant. D'un geste de sa main, les inscriptions argentées et le ciel rempli de lumière dorée attaquèrent les deux adversaires jusqu'à ce que leur sueur leur colle au dos et que leurs visages aient viré au vert.

Bien que la jolie jeune femme contrôlait également une paire bleue et jaune d'épées volantes, le soutenant de côté, n’importe qui avec un peu de jugeote pourrait dire après un simple coup d'œil que sa force était bien plus faible, même par rapport à celle des deux adversaires, pour ne pas mentionner par rapport à son propre partenaire ! Elle était fondamentalement inutile. Pour dire, son partenaire extrêmement puissant avait dû la sauver à plusieurs reprises !

Leurs adversaires, cependant, n'étaient pas des personnes de la même secte.

L'un d'eux portait un masque vert lumineux et contrôlait un serpent volant à peu près aussi large qu'un bol, ainsi qu’un essaim de guêpes énormes. Cet homme hideux, se défendait férocement contre l'attaque de grande envergure composée de lumière dorée de l’homme de la Vallée de l’Érable Jaune, était en fait Zhong Yue de la Montagne des Bêtes Spirituelles, qui avait échangé des informations avec Han Li.

L'autre personne était un gracieux jeune homme assez mignon et complètement vêtu d'azur ; très probablement, il devait être un disciple du Dock de Transformation du Sabre.

Les deux poignards volants rouges flottant devant lui lancèrent de la lumière dans toutes les directions ; d'un seul coup d'œil, n’importe qui pourrait dire que ce n'étaient pas des accessoires magiques normaux. Ces accessoires magiques, qui étaient à l'origine des poignards volants de type offensif, étaient devenus deux rideaux de lumière à peu près aussi grands qu'une roue de chariot en face de lui, s'efforçant de bloquer les inscriptions argentées qui ressemblaient à un ciel étoilé éclairé par un talisman argenté étincelant.

« Retenez votre main, arrêtez de combattre, on se rend ! Celui nommé Chen, considérez que vous avez fait assez preuve de brutalité, les herbes spirituelles dans la chambre de pierre vous appartiennent ! » Le jeune du Dock de Transformation du Sabre ne pouvait plus encaisser, et il ouvrit finalement la bouche pour concéder.

Lorsque le laid Zhong Yue à côté de lui entendit cela, en dehors d'une légère expression réticente, il ne l'empêcha pas de parler. Cela pouvait être considérer comme un acquiescement tacite aux paroles du jeune homme. Il fit revenir le serpent volant et l'essaim de guêpes à ses côtés.

« Heng ! Comment pourrions-nous vous laisser partir aussi facilement et vous permettre d’abandonner selon votre bon vouloir ! » Déclara sur un ton un peu forcé la faible femme de la Vallée de l’Érable Jaune, tout en repoussant les longs cheveux sur son front. Plus tôt, elle avait été complètement ignorée, de sorte qu'elle avait dû réprimer une bonne dose de colère ; ainsi, son ton était devenu très malveillant.

« À quoi est-ce que vous pensez ? Vous voulez toujours me tuer ? Je crains que vous n’ayez pas cette capacité ! » Quand l’homme du Dock de Transformation du Sabre entendit cela, il se mit à hurler d’exaspération, comme s’il était une fille qui venait de connaitre une grande frayeur. Ainsi, les trois autres personnes eurent une soudaine poussée de chair de poule.

« Bien sûr que non ! Ma septième petite sœur ne parlait que par colère ! Vous n'avez qu'à vous inquiéter de partir. Je ne vais certainement pas me mettre sur votre chemin ! » Dit l’homme d'âge moyen de la Vallée de l’Érable Jaune, ses sourcils légèrement froncés. Il fixa immédiatement la femme pour l'empêcher de prononcer plus de paroles malveillantes, puis parla à Zhong Yue et à l’autre en montrant une expression pacifique.

« Hé hé ! Frère Chen est vraiment digne d'être appelé le prince du Clan Chen ; votre prestance est très différente de celle de certaines filles. Alors, nous prenons congé ! » Le jeune du Dock de Transformation du Sabre redevint soudainement paisible, et sa voix était redevenue celle d'un homme normal, en l’espace d’un instant il semblait s’être transformé en un beau prince attrayant. Le grand contraste ne pouvait qu’abasourdir !

Après avoir dit cela, le jeune et Zhong Yue regardèrent à nouveau en direction de l’alcôve de pierre, ne voulant pas s'en séparer, puis quittèrent cet endroit avec un peu de chagrin, disparaissant sans laisser de trace derrière les rochers sur la montagne.

« Grand Frère, pourquoi n'avez-vous pas tué ces deux personnes ? Tout ce que nous avions à faire, c'était d'y mettre plus d’efforts, et nous aurions pu les anéantir immédiatement ! » Après avoir vu les deux personnes partir, la jolie fille fut finalement incapable de résister alors elle tourna la tête et questionna l'homme d'âge moyen.

« Septième Petite Sœur, j'ai découvert que depuis cet incident, vous êtes devenu un peu extrême ! Vous voulez prendre la vie des autres si facilement, mais savez-vous qui sont ces deux personnes ? Ils viennent tous les deux de familles incroyablement connues et prolifiques ; bien qu'ils soient encore très loin du niveau de notre Clan Chen, et des autres grands clans, on ne peut pas se permettre de les regarder de haut. Il est préférable de ne pas nous lancer imprudemment dans une querelle ! »

« De plus, même si nous voulions vraiment les tuer, nous ne réussirions probablement pas ! Vous devez savoir que, bien qu'il semblât que la puissance du livre d'or et de la plume d'argent avait poussé ces deux-là à connaitre une crise imminente, en réalité, c'était en partant du principe qu'ils n'avaient pas l'intention de s'enfuir. Si nous devions vraiment essayer de les tuer, ce ne sont pas des idiots ; ils s'enfuiraient évidemment immédiatement. À ce moment-là, je ne serais pas en mesure de leur faire quoi que ce soit, même si mon livre d'or et mon stylo d'argent étaient plus puissants ! Je ne ferais que les inciter à se venger sur ma maison ! »

L’homme d'âge moyen de la Vallée de l’Érable Jaune utilisa d'abord un ton dorlotant pour réprimander légèrement la jeune femme, puis, il expliqua en détail la raison pour laquelle il n'était pas disposé à les tuer. Cela permit à cette femme de comprendre rapidement !

« Oh, au fait, Septième Sœur ! Ce gamin du Clan Lu, après avoir comploté contre vous, ne s'est jamais plus montré nulle part ailleurs ; on dirait qu'il a vraiment été tué par la personne qui vous a sauvé. Si c'est vraiment le cas, il peut se considérer chanceux. Sinon, je lui donnerais certainement l'impression que la mort vaut mieux que de vivre pour lui faire connaitre la peur d'oser comploter contre notre Clan Chen. La personne qui vous a sauvé, cependant, vaut le détour ! J'ai dépensé beaucoup d'énergie pour enquêter sur les disciples de notre secte qui étaient absents pendant quelques jours, mais au final je n'ai découvert personne qui pourrait être une menace pour ce gamin du Clan Lu. Vous devez savoir que bien que le pouvoir magique de ce bâtard ne vaille pas la peine d’être mentionné, sa Bannière de Dragon Déferlant Azur est vraiment une arme magique de qualité supérieure plutôt bonne ! Puisqu'ils ont pu vous sauver de sa prise, cette personne ne doit pas être trop faible ; pourrait-il être un cultivateur étranger qui venait à passer par là ? » Le grand frère de la femme usa soudainement un ton tendre et attentionné pour parler à sa « Septième Sœur ».

Il s'avérait que cette « Septième Petite Sœur » était en fait la « Sœur Martiale Junior Chen » qui était devenue aussi froide que la glace et le gel ; cependant, devant cette personne qui était son frère aîné, elle avait manifestement récupéré un peu de sa nature inhérente. Ainsi, quand elle entendit ces paroles, son visage rougit immédiatement et elle cria de rage, « Bah ! Pourquoi parles-tu de ce type ? Il m'a sauvé, et alors ! J'ai été laissé pour compte dans cette zone désolée, mais il a quand même pris ma Pilule de Constitution des Fondations et s’est échappé inopinément ! Très probablement, il n'est pas non plus une bonne personne ! »

Le ton de Sœur Martiale Junior Chen était rempli de préjudice et de haine !

En réalité, ce qui la rendait si honteuse et indignée, ce n'était pas cela, mais plutôt parce que dès qu'elle pensait à cette personne, elle se souviendrait de cette nuit embarrassante où son esprit n'était pas clair et tout son corps s'était embrasé alors qu’elle était nue.

Et ces deux bêtes avaient volontairement caressé tout son corps de la tête aux orteils avec leurs mains calleuses, ainsi que l'odeur masculine prononcée du corps de l'autre personne qui étaient encore plus gravées dans sa mémoire.

Cependant, parce qu'elle était plus qu'un peu humiliée et en colère, Sœur Martiale Junior Chen faisait de son mieux pour ne pas penser à cet incident, et l’avait enfoui dans les recoins les plus profonds de son cœur. Aujourd'hui, en entendant son propre grand frère en parler, elle ne pouvait s'empêcher de commencer à se sentir mal, faisant alterner son visage entre le rouge et le blanc alors qu'elle semblait être perdue dans ses pensées.

Lorsque Sœur Martiale Junior Chen reprit ses esprits, elle découvrit son propre grand frère en train de la regarder avec un regard convenu, comme s’il souriait sans sourire. C'était comme si tous ses secrets avaient été complètement vus par lui ! Cela la fit rougir encore plus !

Sœur Martiale Junior Chen, se sentant incroyablement pudique, piétina simplement son petit pied et dit : « Je vais aller récolter les médecines ! »

En regardant le dos de la sœur cadette qu’il aimait le plus, l'homme d'âge moyen ne pouvait s'empêcher de sourire légèrement. Il avait déjà un plan à l'esprit !

Puis, il suivit et marcha après elle.

......

Dans une certaine forêt dense, une jeune femme vêtue de vert se mordait furieusement les lèvres, contrôlant une petite statue blanche. Elle était actuellement impliquée dans une bataille difficile avec un étrange serpent à deux têtes. Il semblait que déjà depuis un moment, ils étaient au coude à coude ; derrière l'étrange serpent, il y avait un arbre complètement rouge feu. Sur ses branches poussait un certain nombre de fruits rouges de la taille d’un poing.

......

Une colonne d’hommes et de femmes vêtus de blanc marchait silencieusement dans un tunnel souterrain long et étroit ; il semblait que leurs rangs étaient composés d’environ quinze ou seize personnes. Tous les disciples survivants de la Secte de la Lune Masquée étaient actuellement rassemblés ici, et la personne tout au-devant était la jeune femme féerique qui avait aperçu Han Li plus tôt !






Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder des pubs ou miner sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime, tout en profitant de chapitres supplémentaires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire