Important

Annonce importante

Bonjour les gens ! J'ai une annonce importante à faire concernant Dungeon Hunter et RPMI. Nous recherchons des nouveaux traducteurs ...

RPMI Chapitre 198



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 198 : Conflit



Dans un "Bang!", les deux accessoires magiques de haute qualité créèrent difficilement deux petites fissures dans les antennes avant d'être repoussés sèchement de côté, ce qui étourdit Han Li  temporairement.

« Si dur ! Elles pourraient presque se comparer à la condition d'un accessoire magique de qualité moyenne ! » S’écria secrètement Han Li, pensant qu'il avait eu de la chance ; s’il n’avait pas utilisé un coup bas, faire face à ce centipède énorme aurait vraiment pris beaucoup de temps.

Han Li, voyant que la dague volante et le bol d'aumône doré n'étaient pas très efficaces, les récupéra sans une autre pensée.

Bien que cet insecte eût déjà reçu une blessure mortelle, sa vitalité était trop robuste, alors il continuait à rouler dans tous les sens sans s’arrêter. Il semblait qu'il ne mourrait pas dans un court laps de temps. Ainsi, il fronça les sourcils et lança sa technique de déplacement ; dans une grande accélération, il dépassa la bête démoniaque en passant par-dessus et ne montra aucun intérêt à savoir si la bête était encore vivante ou morte. Suivant directement le chemin dans le tunnel, il retourna dans la salle de pierre.

Dans la salle de pierre, les quelques semis de "Fleurs de Singe Violet" étaient toujours là sains et saufs, remplissant ainsi le cœur de Han Li de joie !

Il sortit une boîte de jade à peu près aussi grande qu'un fagot de branches de son bissac et la plaça sur le sol avant d'utiliser sa dague volante pour détacher soigneusement l’entière petite roche violette où poussaient les « Fleurs de Singe Violet ». Puis, il leva la dague volante et l'utilisa pour faire venir la roche dans sa main. Il la plaça à l'intérieur de la boîte de jade et la scella soigneusement.

Lorsque toutes les médecines spirituelles furent récoltées l’une après l’autre par Han Li, ce ne fut qu'après les avoir toutes stockées qu'il lança une longue expiration de soulagement. Son état d'esprit s'était grandement calmé.

Il s'étira paresseusement, puis balaya négligemment du regard la salle de pierre à nouveau pour confirmer qu'il n'avait pas négligé quoi que ce soit avant de partir tranquillement.

Quand Han Li passa devant l'endroit où le centipède géant avait subi de lourdes blessures, cette même bête démoniaque était maintenant couchée sur le sol sans bouger. Elle était vraiment morte, et l'immense mare de sang noir et toxique de son corps était à l’origine de l’odeur étrange qui donnait envie de vomir et qui avait envahie cette partie de la grotte. Quand Han Li la sentit, cela l’étourdit et lui fit tourner la tête.

Surpris, sachant que c'était l'effet de la nature toxique du sang qui s’était diffusée dans l'air, Han Li consomma alors rapidement un peu de "Poudre d'Esprit Pur", ce qui permit de faire diminuer le sentiment d’inconfort qu’il ressentait.

Il s’avança à une vingtaine de mètres du cadavre du centipède et s'arrêta. Puis, il laissa sa dague volante s’élever avant de sauvagement la poignarder à sept ou huit reprises ; voyant qu'il n'avait vraiment pas bougé du tout, il finit par se détendre avant de poursuivre son chemin.

Mais après ne s’être avancé que de quelques pas, la silhouette de Han Li s’arrêta dans son élan avant de s’abaisser et faire apparaître un petit couteau noir. Il utilisa deux doigts pour essuyer doucement la boue noire disposée sur la lame du couteau, et le petit couteau se mit immédiatement à briller d’une lumière dorée. En fait, c'était l'une des lames auxiliaires des « Lames d'Essaim de Scarabées Dorées ».

Il s'avérait que la raison pour laquelle Han Li avait été en mesure de couper si facilement l'abdomen de la bête démoniaque, était parce qu'au moment où il avait disparu, il avait calé dans le sol de la grotte les huit lames auxiliaires des " Lames d'Essaim de Scarabées Dorées " avec leurs lames dirigées vers le haut en un seul pendant. Il les avait alignés le long du tunnel et avait laissé la partie avant incomparablement aiguisée des lames dépasser du sol.

Parce qu'il craignait que les lames dorées soient trop brillantes et soient découvertes à l'avance par la bête démoniaque, Han Li avait utilisé un peu de limon noir pour réprimer la couleur du tranchant de la lame et la noircir, la faisant devenir de la même couleur que la grotte totalement sombre. De cette façon, il serait difficile pour la bête démoniaque de les découvrir.

Ainsi, après avoir chassé Han Li jusqu'à cette partie de la grotte, son abdomen avait été découpé sans qu’il ne s’en rend compte par ces lames dorées calées dans le sol à l'envers, l'énorme centipède était si proche du sol qu’il fit face à son destin qui était d'y être enterré. Le pauvre insecte venimeux, connu pour être une bête démoniaque de haut niveau, n'avait même pas pu utiliser son arsenal de techniques venimeuses extrêmement puissantes, et sans pouvoir y faire quelque chose, il s’était totalement fait avoir par Han Li avec une facilité déconcertante. C'était vraiment une façon injuste de mourir !

Bien que Han Li ne sût pas encore que le mille-pattes qu'il avait tué était une bête démoniaque de haut grade, il savait que même si cet insecte venimeux n'en avait pas été un, il aurait certainement été au moins une de ces bêtes démoniaques de grade moyen. Ainsi, il était extrêmement satisfait dans son cœur d’avoir été en mesure de tuer cet insecte venimeux aussi facilement !

Ainsi, il fit sept ou huit pas d'affilée tout en se penchant après chaque pas. Enfin, il finit par enlever toutes les lames dorées avant de les ranger. Puis, il se mit immédiatement en marche pour quitter les lieux quand il jeta un regard par inadvertance sur le cadavre et hésita un instant avant de s’avancer vers lui.

Dès qu'il fut face au cadavre de l'énorme centipède, Han Li utilisa la lame dorée dans sa main sans faire de politesse et frappa la tête, le dos et des parties de la queue, les perçant une seule fois. Finalement, il avait découvert que son dos était la section qui avait la carapace la plus dure ; le coup porté avec la lame dorée ne pouvait pénétrer qu’à un demi-pouce de profondeur. Ce ne serait qu'en continuant d'appliquer de la force qu'il pourrait lentement la pénétrer.

En voyant cela, Han Li n'hésita plus ! Il libéra immédiatement chacune des huit lames des Lames d'Essaim de Scarabées Dorées qu’il avait récemment récupérées et consacra beaucoup d'efforts pour découper la carapace de la partie arrière du centipède.

En un rien de temps, plusieurs morceaux de quelques pieds de large de la solide carapace furent découpés avec soins et placés soigneusement dans son bissac. Ceux-ci étaient plus que suffisants pour bloquer l’attaque d'un accessoire magique de qualité supérieure, et étaient de plus de bons articles qui étaient difficiles à obtenir. S'ils devaient être transformés en une armure de fortune, cela lui serait certainement très utile.

En réalité, l'intention initiale de Han Li était de découper l’entière carapace du centipède et l'emporter. Mais s'il devait le faire, cela lui ferait perdre trop de temps, et actuellement pour Han Li, le temps était ce qui lui faisait le plus cruellement défaut !

Ainsi, Han Li ne put que quitter la grotte avec un peu de regret, et il s’élança immédiatement vers le prochain lieu de récolte déjà prédéterminé. Il devrait également y avoir plusieurs "Fruits d’Esprit du Ciel" qui n'étaient pas encore mûrs à cet endroit.

Pendant ce temps, alors que Han Li n’avait de cesse que de poursuivre ses plans, collectant divers types de médecines spirituelles qui n'avaient pas encore mûris, des conflits explosifs avaient éclaté entre les disciples d'élite dans plusieurs endroits où tout le monde savait qu'il y avait des médecines spirituelles prêtes à être récoltées ! En outre, ces quelques endroits étaient connus par les gens précisément parce que les médecines spirituelles y étaient mûres. L'énorme conflit entre les "experts" de ces différentes sectes était inévitable !

Dans une vallée paisible au sud-ouest de Han Li, il y avait trois personnes qui étaient actuellement pris dans une impasse, chacun d'eux ne voulant pas renoncer aux deux "Fleurs de Singe Violet" face à eux, une plante que Han Li venait d'obtenir.

Seulement, ces deux Fleurs de Singe Violet n'étaient pas d’une couleur azur pâle, mais plutôt d’un violet attrayant, et elles libéraient une forte odeur de parfum inusuel. De plus, en face de ces deux étranges fleurs pourpres, il y avait un cerf étrange qui avait des bois rouge feu qui poussaient sur sa tête. Son corps avait été coupé en deux et gisait dans une mare de sang ; sans qu’on puisse en douter, il était mort depuis bien longtemps.

Non loin du cadavre de l'étrange bête, il y avait trois personnes disposées dans un triangle, chacune avec des robes différentes. Cependant, aucun d'entre eux ne bougeait, comme s'ils avaient très peur des deux autres.

« Quelles sont exactement vos intentions à vous deux ? Ce Cerf aux Bois Flamboyants a été tué par moi-même, donc les médecines spirituelles devraient aussi me revenir ! » Finalement, une personne prit la parole tout en s’exprimant avec une rage décuplée.

L'orateur était un jeune d'une vingtaine d'années portant une robe bleue. Il avait l’air très beau, et sa silhouette était mince. Une de ses mains tenait une croix volante de couleur azur, et l'autre tenait une perle jaune. Les deux objets étincelaient d’une lumière spirituelle ; d'un coup d'œil, n’importe qui pourrait dire que c’étaient des accessoires magiques exceptionnels. Pas étonnant que cette personne ait pu tuer seule ces bêtes démoniaques anormales apparemment de haut niveau.

« Frère Taoïste, je ne m'attendais pas à ce que nous nous rencontrions à nouveau aujourd'hui ; nous avons vraiment tous deux un destin prédestiné ! » Cette fois, celui qui parlait était un vieil homme ordinaire portant une robe azur et qui s’appuyait sur une canne. Il semblait être tout à fait aimable, mais en fait il n'avait même pas fait attention aux remarques du jeunot, au lieu il s’était mis à converser avec l'autre Prêtre Taoïste d'âge moyen.

« Oui, je n'avais pas pensé que je rencontrerais à nouveau Maître Li aujourd'hui ! » Déclara avec une expression sereine le Prêtre Taoïste. Il portait une simple et longue épée dans sa gaine et, lui aussi ne regardait même pas le jeune.

Le jeune de la Forteresse Impériale Céleste s’enflamma de rage ; son talent propre n'était pas habituel, sa famille était très appréciée, et sa silhouette était élégante et belle. Il avait toujours été le centre d’attention, peu importe où il allait, mais maintenant il était humilié de cette façon par ces deux gars. Comment pourrait-il ne pas être furieux !

Mais avant même qu'il ne puisse ouvrir la bouche pour dire autre chose, les phrases suivantes de l'aîné et du Prêtre Taoïste firent immédiatement changer considérablement la couleur de son visage, et il commença à paniquer.

« N'évoquons pas le passé. Aujourd'hui, nous sommes dans cet endroit qui dispose de deux médecines spirituelles ; il se trouve que vous et moi pouvons les diviser uniformément. Que diriez-vous si chacune de nos personnes en prenait une ? L'aîné ne prononça pas de paroles superflues et invita le Prêtre Taoïste de la Secte de l’Éther Apparent à une alliance afin de diviser les médecines spirituelles.

Quand le Taoïste d'âge moyen entendit cela, il ne semblait pas être surpris ; au lieu de cela, après une brève pause, il hocha la tête et acquiesça :

« Nous pourrions faire cela. Notre force est à peu près égale ; même si l'on s'affrontait, le résultat serait deux cents blessures. Faisons-le comme ça. Je n'ai pas d'objections ! »

Le jeune avait entendu avec distinction la conversation des deux personnes en face de lui ; il était à la fois effrayé et en colère dans son cœur !

Bien qu'il sût que ses accessoires magiques étaient extrêmement puissants, il sentait instinctivement qu'il ne serait pas de taille une fois qu'ils se seraient alliés. Cependant, s'il devait simplement renoncer aux médecines spirituelles qu'il était sur le point d'obtenir comme ça, peu importe ce qu'il pouvait dire, il ne le voulait vraiment pas !

Après quelques pensées précipitées, le jeune homme flasha soudainement rapidement vers l'arrière et s’élança directement vers les deux médecines spirituelles. Il voulait prendre les médecines spirituelles et s'échapper immédiatement au loin.

« Vous cherchez à mourir ! »

Le jeune homme venait de commencer à bouger lorsque le visage de l'aîné vêtu d'azur s'assombrit et qu’il jeta la canne dans sa main. Il se transforma en une traînée de lumière azur qui s’élançait vers le jeune. La vitesse de ce bâton de marche, qui s’était transformé en lumière azur, était tout simplement trop rapide ; il n'avait flashé qu'une ou deux fois avant d'arriver devant le jeune homme, barrant son chemin.

Le jeune fut vraiment stupéfait ; quel était cet accessoire magique, et pourquoi était-il si rapide ? Cependant, comme les choses avaient déjà progressé jusqu'à ce point, il n'y fit pas plus attention. Il leva la main et une fourche volante azur s'avança à la rencontre de la canne ; cependant, sa silhouette ne semblait pas vouloir s’arrêter et il continua à s’élancer vers l'avant. Il semblait qu'il n'abandonnerait pas avant d'avoir attrapé la médecine spirituelle !

« Petit ami, il est déjà trop tard ! Il vaudrait mieux que vous partiez le plus vite possible. Ne forcez pas ce Prêtre Taoïste à se lancer dans une frénésie meurtrière aujourd'hui ! » Le jeune n'avait pas fait deux pas qu'une voix calme et froide arriva de derrière lui, comme si elle arrivait directement de son dos, effrayant le jeune si bien que son âme s'envola dans le ciel !

Le visage du jeune homme devint livide et il tourna la tête. Comme attendu, ce Prêtre Taoïste n'était qu'à trois mètres de lui. Il était en train de le regarder tout en se moquant de lui !

Le jeune qui était pâle à en mourir ne continua pas à parler ; il se retourna immédiatement et s’élança hors de la vallée, n'osant même pas tourner la tête pour jeter un coup d'œil. Il savait dans son cœur qu'il y avait un grand écart entre sa force et la force de ces deux autres personnes. Continuer à se battre pour les médecines spirituelles revenait à provoquer sa mort ; que l'adversaire veuille bien le laisser s'échapper était déjà difficile à croire !

« Hé hé ! Les Mouvement de Renard Spirituel du Frère Taoïste sont devenues beaucoup plus puissants qu'auparavant. Ils ont vraiment atteint la perfection ! » L'aîné, voyant que le Prêtre Taoïste avait laissé le jeune s'échapper, ressentait que c'était extrêmement étrange ; cependant, il ne s’était pas avancé pour le bloquer, mais avait plutôt commencé à complimenter l'autre personne.

« Ce n'est rien, ce n'est qu'un accomplissement mineur ! » Dit le Prêtre Taoïste tranquillement en jetant un regard indifférent sur le dos du jeune qui s’estompait au loin.







Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder des pubs ou miner sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime, tout en profitant de chapitres supplémentaires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire