Important

Annonce importante

Bonjour les gens ! J'ai une annonce importante à faire concernant Dungeon Hunter et RPMI. Nous recherchons des nouveaux traducteurs ...

RPMI Chapitre 155



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 155 : Dépression




Han Li ramassa le cylindre de jade et souffla dessus, exposant au grand jour ses véritables reflets vert émeraude.

Il pressa le cylindre contre son front et fit lentement entrer son esprit à l’intérieur. Une formule étonnante de raffinage de pilule médicinale apparut dans sa tête. Curieusement, c’était la formule de raffinage de la Pilule de Constitution des Fondations que Han Li désirait depuis longtemps. Le processus comprenait plusieurs étapes : s’étendant de la collecte des matières premières à la condensation de la pilule. Cette découverte était une délicieuse surprise !

Profitant de sa chance, il n’alla pas voir les autres cylindres de jade. Alors, il parcourut hâtivement la formule dans son intégralité. Cependant, quand son esprit lut les mots « doit être raffiné avec un Vrai Feu Naturel pour réussir », Han Li eut un air absent pendant un moment tout en se sentant vraiment idiot.

Un Vrai Feu Naturel était un type de feu astrale Taoïste que seuls les experts à partir de la Constitution des Fondations possédaient. C’était une magie basique que seul quelqu’un possédant une cultivation de Constitution des Fondations pouvait exécuter. Sa puissance pouvait être progressivement renforcée lorsque l’on purifiait du Qi durant la méditation, jusqu’à ce que l’on atteignît la Formation du Nucléus, moment où le vrai feu se transformait en un feu Samadhi* légendaire, capable de consumer tout ce qui existait sous les cieux.

(*Ndt : Dans l’indouisme, il correspond au huitième membre (aṅga) du Yoga dans les Yoga Sūtra de Patañjali et signifie ‘complet’. Dans le bouddhisme, ce terme a deux acceptions : concentration et établissement dans l'éveil.)

Cependant, comment Han Li, un cultivateur de la Condensation du Qi, pourrait-il produire ce Vrai Feu Naturel ? Ce n’est qu’après avoir atteint la Constitution des Fondations qu’il pourrait le faire naître.

Toutefois, si la Pilule de Constitution des Fondations était nécessaire pour atteindre la Constitution des Fondations et que sa fabrication était tributaire du Vrai Feu Naturel, alors cela voulait dire qu’ils étaient véritablement intriqués dans un cercle vicieux insurpassable.

Cela déprima Han Li au point de vouloir frapper sa tête contre le mur !

Trouver un expert de la Constitution des Fondations pour l’aider à raffiner les pilules était tout à fait inacceptable. Cela équivaudrait à leur exposer le secret de la petite bouteille. Cette personne à qui il irait demander de l’aide aurait de grandes chances de finir par être son propre meurtrier.

Désemparé, Han Li resta debout anxieusement devant le bureau pendant un long moment, avant de le redisposer à son emplacement d’origine. Puis, il prit machinalement un autre cylindre de jade et le nettoya, exposant ainsi une couleur ardente.

« Le problème de la Pilule de Constitution des Fondations ne pourra être reconsidéré que plus tard ! Examinons d’abord ce qu’il y a dans celui-ci. Peut-être qu’il y a une merveilleuse formule de pilule médicinale à l’intérieur ! » Han Li était une personne audacieuse et décisive, alors il mit immédiatement de côté le cylindre de la Pilule de Constitution des Fondations. Il se tourna ensuite pour examiner le cylindre de jade de couleur rouge, en espérant avoir une agréable surprise.

« Pilule de Fixation des Traits. » Au moment où Han Li fit entrer sa conscience dans le cylindre de jade, ces trois mots apparurent dans son esprit, l’amenant à ressentir immédiatement une pointe de déception. Cependant, Han Li se rassura l’instant d’après. « Bien que ce soit son nom, l’effet de cette pilule médicinale pourrait ne pas être nécessairement ce que je crois. Peut-être qu’elle a un effet étrange ! »

Cependant, les mots suivants ruinèrent complètement les espoirs extravagants de Han Li : elle pouvait permettre à quelqu’un de garder une apparence jeune pour toujours. Les descriptions de l’effet de la pilule ne lui étaient d’aucune utilité.

Han Li resta immobile et ne dit rien. Son esprit était accaparé à retenir les fumerolles cinglantes d’une flamme maléfique qui bouillaient à l’intérieur de lui pendant qu’il jurait sans retenue.

‘ Qu’est-ce que c’est que cette collection de livres de merde ? Il n’y a même pas les formules qu’elle devrait avoir. En fait, c’est juste un gros tas de n’importe quoi ! Comment osent-ils nous tromper nous autres cultivateurs avec ces techniques secrètes d’acupuncture, ces Pilules de Fixation des Traits et ces autres inepties ! Ils ont même entreposé tout ça ici comme si de rien n’était…’

Au moment où Han Li arrivait à la conclusion que ce petit tour était un quasi-échec, cette voix répugnante se fit entendre.

« Votre temps est terminé. Si vous voulez prolonger... »

« Je redescends ! »

Han Li ne voulait pas gaspiller une autre pierre spirituelle et s’apprêtait à partir, il prit alors le cylindre de jade contenant la formule de raffinage de la Pilule de Constitution des Fondations avec lui.

Cependant, alors qu’il arrivait aux escaliers, il hésita. Il estimait que bien que la « Pilule de Fixation des Traits » ne puisse pas être utilisée pour faire progresser son pouvoir magique, elle pourrait tout de même être vendue à d’autres cultivateurs. Plus important encore, cette Pilule de Fixation des Traits n’avait pas besoin de ce Vrai Feu Naturel. C’était quelque chose qu’il pouvait créer sur le champ.

Avec cette pensée, Han Li revint à l’avant de la table et prit le cylindre de jade rouge. Il revint ensuite rapidement vers les escaliers et descendit.

« Comment c’était, Jeune Ami ? Avez-vous trouvé votre bonheur ? » Quand le vieil homme vit Han Li, il le questionna avec un sourire sur son visage. Mais pourquoi Han Li trouvait-il que ces mots sonnaient aussi faux ?

« Aîné Xu, cet étage au-dessus est-il vraiment l’endroit où la secte entrepose ses formules de pilules médicinales ? Comment se fait-il qu’il y ait autant de trucs bons à jeter ? Y a-t-il une autre salle ? » Han Li ne se souciait pas de vexer le vieil homme et posa plutôt la question qu’il retenait depuis un long moment avec un visage déprimé.

Voyant l’expression de Han Li, il ne put pas s’empêcher de rire avec un sourire maléfique.

« Depuis que ce vieil homme a commencé à s’occuper de cet endroit, Jeune Ami n’est pas le premier à poser cette question. Presque tous les disciples qui viennent dans le Hall Lu Yue pour la première fois et qui vont à l’étage, pose à ce vieil homme cette même question. Cependant, si vous voulez connaître tout ce qu’il y a à savoir sur cette question... » L’Ancien Xu fit délibérément traîner sa réponse, mais le sens de ses paroles ne pouvait pas être plus évident.

Son habitude de demander un paiement, laissait vraiment Han Li sans voix. Cette personne devant lui, un expert de la Constitution des Fondations, ne valait clairement pas mieux qu’un de ces profiteurs du monde séculier, et il avait aussi l’apparence d’un rapiat totalement avare.

En fait, Han Li réalisait finalement pourquoi il ne voulait pas qu’il l’appelle « Martial Senior » et qu’il l’appelle plutôt « Aîné ». S’il devait faire ce genre d’actions en tant qu’un Martial Senior de la secte, alors il ne serait pas en mesure de tirer profit de ces petites entourloupes car ses supérieurs ne pourraient plus faire semblant de ne pas le remarquer.

Les sourcils d’Han Li se soulevèrent pendant un instant. Sans rien dire de plus, Pa-Pa, il plaça les deux cylindres de jade sur la table devant le vieil homme.

« Ce Junior pensait à l’origine copier ces cylindres de jade. Cependant, il semble que je n’ai actuellement pas assez de pierres spirituelles ! Puisque c’est comme ça, ce Junior n’en copiera qu’un seul. Quant à l’autre, ce junior le fera lors de son prochain passage. » Ayant vécu dans le monde séculier pendant un long moment, Han Li préféra faire un léger pas en arrière afin d’éviter que cette personne n’en demande encore plus.

« Jeune Ami veut dupliquer les deux ? » L’Ancien Xu se mit à sourire de toutes ses dents tout en ouvrant bien grands les yeux.

« À l’origine, oui. Cependant, ce Junior souhaite connaitre la réponse à la question précédente, et il n’en a pas assez ! »

« Hé hé, puisque Jeune Ami se montre aussi franc et direct, je vais naturellement répondre à cette précédente question gratuitement. Laissez tout d’abord ce vieil homme donner des copies à ce Jeune Ami ! » Le vieil homme saisit hâtivement les deux cylindres de jade et prit deux cylindres de jade blanc sur l’étagère derrière lui. Il les dupliqua rapidement, craignant que Han Li puisse revenir sur sa parole.

« La duplication est terminée, prenez bien soin d’eux ! » Les mouvements du vieil homme étaient incomparablement rapides, laissant Han Li stupéfait jusqu’à ce qu’il ait reçu les copies de cylindres de jade. Après que Han Li eut reçu les copies, le vieil homme le regarda avec une expression qui semblait vouloir dire « Pourquoi n’avez-vous toujours pas donné les pierres spirituelles ? ».

Le coin de la bouche de Han Li eut un petit soubresaut, puis il prit la parole pour dire quelque chose. Cependant, il ne dit rien. Après un moment de silence, il retira soigneusement vingt pierres spirituelles de bas grade de son bissac et les remit sans rien dire au vieil homme.

Le vieil homme prit les pierres spirituelles avec un sourire joyeux, et pendant un court instant, il fut incapable de dissimuler sa joie. Ce n’est qu’après avoir compté les pierres spirituelles à trois ou quatre reprises qu’il remarqua que Han Li était toujours en train d’attendre sa réponse.

À ce moment-là, l’Aîné Xu était plus que satisfait des pierres spirituelles qu’il avait reçues et observait Han Li avec un regard qui semblait dire qu’il était un homme riche.

« On ne peut vraiment pas juger une personne par son apparence ! Les ressources de ce Jeune Ami sont vraiment si grandes que cela a vraiment surpris ce vieil homme. Bien que ce vieil homme soit avide, il est un homme qui tient ses promesses. Aujourd’hui, si le jeune ami a une question, n’hésitez pas à la poser. Ce vieil homme va certainement satisfaire ce Jeune Ami ! » Après que le vieil homme eut détourné son regard de lui, sans qu’il s’y attende, il dit ceci solennellement tout en prenant une expression sérieuse et digne.

Han Li était légèrement surpris, mais sans montrer la moindre trace de politesse, il demanda la réponse à la question précédente.

« La réponse est assez simple. La plupart des recettes de pilules médicinales ont été perdues il y a bien longtemps. Non seulement pour notre secte de la Vallée de l’Érable Jaune, mais aussi pour les autres sectes... le monde de la cultivation au complet est comme ça ! » Répondit tranquillement le vieil homme.

Quand Han Li entendit cela, il fut surpris et regarda le vieil homme avec un regard perplexe.

« Jeune Ami, calmez-vous. Cela sera clair une fois que vous y penserez sérieusement. Pourquoi les recettes de pilules médicinales sont-elles précieuses ? C’est naturellement parce qu’elles sont capables d’incorporer des matériaux célestes et des trésors terrestres dans des pilules médicinales que nous autres cultivateurs pouvons consommer. »

« Cependant, Jeune Ami n’y a pas vraiment réfléchi. Dans ce monde, les matériaux célestes et les trésors terrestres sont assez limités en nombre. En outre, chaque plante nécessite des centaines voire des milliers d’années pour mûrir et avoir une utilité. Pendant ce temps, la quantité de cultivateurs ne diminue pas mais au contraire augmente année après année. En conséquence, les matériaux utilisés dans ces recettes de pilules deviennent graduellement épars, jusqu’à ce qu’ils soient finalement complètement éteints. Au moment où les gens du monde de la cultivation remarquèrent ce grave problème, les matériaux célestes et les trésors terrestres de cette terre avaient disparu depuis longtemps. Seulement quelques régions particulières possèdent encore quelques-uns de ces ingrédients. Ces régions sont incomparablement dangereuses même pour nous cultivateurs et ne sont pas facilement bravées. » 

« Ainsi, nous avons été complètement coupés d’une source de matières premières, et les formules médicinales sont devenues inutiles. Qui pourrait encore leur donner de la valeur ? Après une période extrêmement longue et que plusieurs grandes calamités se soient abattues sur le monde de la cultivation, ces recettes de pilules médicinales ont graduellement disparu du monde. Les quelques-unes qui restent pourraient être comptées sur les doigts d’une seule main, et la Pilule de Constitution des Fondations est une des seules qui restent. »






Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder 5 pubs par jour sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire