Sélection du message

Annonce

Bonjour ! Mon inscription sur UTIP a été acceptée, j’en profite donc pour vous donner des précisions sur comment cela fonctionne. UTIP ...

RPMI Chapitre 112



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 112 : Message Dissimulé






« Selon les arguments avancés par notre Quatrième Sœur, il semble que le jeune nommé Han possède vraiment quelques compétences ! » dit doucement la Deuxième Épouse Li, tout en fronçant légèrement les sourcils.

La Troisième Épouse hésita un moment avant de soupirer et de dire ce qu’elle avait à l’esprit. « Il n'est pas nécessaire d’en dire plus. Sa concentration est déjà bien meilleure que celle de l’imposteur. Je me souviens que quand Wu, ce joli garçon, a vu mon visage, ma Technique du Grand Renard Céleste lui a fait perdre la tête pendant une journée entière avant qu'il ne reprenne ses esprits. Quant à celui nommé Han, il a à peine montré un peu de perplexité au début, puis il a immédiatement libéré son esprit ; On peut clairement en déduire que son énergie mentale est remarquable. Il n'est nullement ordinaire ! »

Après avoir entendu ces paroles, les trois épouses se tinrent tranquilles. Tout le monde semblait soucieux, comme si elles avaient toutes quelque chose de mauvais à rajouter.

Après un moment, Dame Yan sourit de manière forcée et prit l'initiative de parler la première. « Si cette personne est vraiment aussi implacable, il est impossible de discerner si oui ou non il apportera la fortune ou le désastre sur notre Domaine Mo. »

« Sortez la lettre secrète. Une fois que tout le monde l’aura vu, tout deviendra clair ! » Ces paroles venaient de l'extérieur de la pièce et n'avaient pas été prononcées par Dame Yan, mais par l’élégante et raffinée Cinquième Épouse. Elle entra dans la pièce.

« J'ai déjà inspectée les environs très attentivement. Il n'y a pas d'intrus dans un rayon de 200 mètres et les gardes-sentinelles ont également été renforcés ! » Dit la Cinquième Épouse sans montrer d’expression.

Dame Yan baissa la tête pour réfléchir et finit par prendre la parole.

« Vous vous souvenez toutes sûrement des paroles que Seigneur et Époux a dites avant de partir. Après son départ, si quelqu'un délivrait une lettre non marquée qui n’aurait pas de message caché alors cela démontrerait qu'il est sous contrôle et que nous pourrions être rassurées. Cependant, si la lettre devait être marquée et dissimulait un message caché, alors celle-ci contiendrait certainement des nouvelles qui seraient loin d'être bonnes. Nous devons nous préparer mentalement. Quant à cette lettre... »

« Nous avons tous vu que la lettre a été marquée et qu’elle dissimulait un message caché. Peu importe si les nouvelles sont mauvaises, nous devrons y faire face tôt ou tard. Laissez-la-nous afin que nous puissions lire la vraie lettre. » La voix de la Troisième Épouse n'était plus douce et charmante, au contraire, elle débordait de chagrin.

« Très bien ! Puisque tout le monde a fini de se préparer, nous allons maintenant découvrir le message caché ! » Dit Dame Yan de façon décisive.

N'hésitant plus, elle saisit une théière et une bouilloire sur un bureau voisin et se mit à remplir la tasse à moitié avec de l'eau fraîche. Elle saisit ensuite son anneau en forme de Dragon et le tordit légèrement à plusieurs reprises, le séparant de façon inattendue en deux, exposant ainsi une poudre médicinale blanche dissimulée à l’intérieur.

Dame Yan versa soigneusement la poudre médicinale dans la tasse de thé, puis regarda les gens à ses côtés.

La Deuxième Épouse Li, regarda Dame Yan et fut la première à se lever.

Elle se plaça gracieusement devant le bureau et leva la main. Son doigt d’un blanc éclatant portait également un anneau similaire.

Dame Li sorti une petite quantité de poudre médicinale de l'anneau et la versa dans la tasse. Cependant, sa poudre était rouge et semblait différente de celle de Dame Yan.

La Troisième Épouse et la Cinquième Épouse firent des actions semblables. Elles avaient toutes deux des anneaux de Dragon qui contenaient respectivement une poudre médicinale jaune et noire.

Dame Yan attendit que tout le monde eût fini avant de ramasser la tasse et de la touiller légèrement. En conséquence, le liquide à l'origine multicolore devint clair.

« Fini ! L'eau est devenue claire. Deuxième Sœur, vous êtes la plus habile de vos mains : ce serait mieux si notre Sœur Aînée imbibait le papier ! » Dit modestement Dame Yan à la Seconde Épouse Li.

Après que Dame Li eut entendu ça, elle sourit faiblement. Avec la lettre et l'eau médicinale en mains, elle se mit au travail.

Pendant ce court laps de temps, en dehors des bruits que faisait Dame Li en enduisant la surface de la lettre avec l'eau médicinale, il y avait un silence complet, l'atmosphère de la salle semblait devenir de plus en plus tendue.

« C'est fait ! La lettre a été complètement enduite. Ensuite, nous devrions désigner Cinquième Sœur pour qu’elle sèche cette lettre à l’aide de sa force interne ! » Dame Li redressa son corps, épongea la sueur parfumée de son front et parla à la Cinquième Épouse avec un sourire.

La fraîche et élégante jeune femme hocha la tête et prit rapidement la lettre humide.

Elle étendit ensuite son autre main et avec un léger usage de sa force, une légère et flamboyante chaleur fut émise par sa paume. Elle plaça sa paume à trois centimètres de la lettre et la fit sécher lentement.

Après un court laps de temps, la lettre fut complètement séchée faisant complètement disparaître l'encre noire. À sa place, il était apparu une légère écriture rouge. C'était ce que le Docteur Mo avait manigancé pour que Han Li délivre un message à ses épouses : un message caché.

Han Li n'était pas au courant de ce qui s'était passé dans la pièce après son départ. Pour le moment, il y avait une petite diablesse face à lui, qui lui faisait ressentir un énorme mal de tête !

Alors qu’ils marchaient, cette Troisième Jeune Dame Mo avait, inopinément et sans s’embarrasser, demandé un soi-disant « cadeau de première rencontre » à son Frère Martial Senior.

« Quel genre de cadeau Sœur Martiale Junior aimerait avoir ? » Sans meilleures options, Han Li se pinçait, impuissant, le nez et se préparait à satisfaire sa demande.

« Ça pourrait être des pierres précieuses... des bijoux... peut-être quelque chose d'amusant ou d’intéressant ferait l’affaire ! Je ne suis pas très difficile ! En fait, si vous n'avez rien, me donner sept à 8000 taels d'argent conviendrait aussi. Cela peut être considéré comme votre test d’entrée ! » Dit innocemment Mo Caihuan sans montrer une trace de culpabilité pendant qu’elle faisait cligner ses grands yeux sombres.

« Sept à 8000 taels d’argent ? » Quand Han Li entendit ça, il faillit tomber par terre.  Cette petite diablesse était comme une lionne qui ouvrait grand sa gueule, elle n’avait vraiment peur de rien.

« En tenant compte de tout ce que j'ai sous la main, je ne possède pas une telle quantité d'argent. Même si c’était le cas, ce serait impossible de lui donner. Est-ce qu'elle me prend pour un stupide dilapidateur ?! » Bien que Han Li pensât cela, son visage ne changeait pas. Cependant, en regardant l'expression de la jeune fille, il y avait un peu de compréhension dans son regard.

Mo Caihuan était assez maligne. Avec un seul coup d'œil, elle pouvait deviner quelques-unes des réflexions de Han Li.

Elle inclina sa petite bouche et cria délibérément afin de le surprendre : « Frère Martial Senior Han, vous n'avez pas un cadeau pour commémorer votre première rencontre avec cette adorable Sœur Martiale Junior ? Vous devez savoir que l'année où j'ai rencontré le Jeune Maître Wu, il m'a donné 10 000 billets d'argent de poche ! »

Au moment où Han Li entendit cela, sa colère se mit à enfler ! « Bien sûr, celui qui est nommé Wu est en train de manigancer pour s’accaparer la richesse de votre famille et recevoir le double du montant de ce qu’il a engagé ! Je n'ai pas la moindre intention de te donner un tel cadeau. En plus, ton père a implanté un poison Yin en moi. Ma petite vie pourrait prendre fin à tout moment ! » 

Han Li était furieux, mais il regardait tout simplement vers le ciel. Sans bouger, il regarda cette petite démone et commença à se demander quel objet il avait en main et lequel valait le moins !

Mo Caihuan voyait Han Li comme un garçon basané et peu sophistiqué qui se faisait passer pour un idiot en s’entêtant à ne pas dire un mot. Il ne faisait pas attention à elle, ce qui la rendait un peu inquiète.

Depuis l'année dernière, après qu'elle eut une grande somme d'argent de la part du Jeune Maitre Wu, elle rêvait chaque nuit de rencontrer une autre personne dont elle pourrait profiter.


Maintenant, après tout ce temps, elle avait enfin une autre occasion. Mais ce type, qui semblait être le vrai disciple de son père, n'était pas ému le moins du monde et avait même la peau du visage plus épaisse que l’enceinte de la ville. Comment pouvait-il agir si durement et indifféremment envers une fille aussi mignonne qu’elle-même ? Il ne montrait pas le moindre soupçon de sympathie ! N'avait-il pas remarqué les larmes de crocodile qui coulaient rapidement sur ses joues ? Et pourtant, il restait indifférent, il était vraiment énervant !




Pour me permettre de consacrer plus de temps à la traduction de ce novel, vous pouvez m'encourager en vous inscrivant sur mon Patreon, ou en faisant un don, et aussi avoir accès à des chapitres bonus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire