Important

Annonce importante

Bonjour les gens ! J'ai une annonce importante à faire concernant Dungeon Hunter et RPMI. Nous recherchons des nouveaux traducteurs ...

DH Chapitre 103


Dungeon Hunter
Chapitre 103 : La requête de Dubolong (4)






Dubolong se dirigea vers l’entrée.

La porte s’ouvrit et un grand homme vêtu d’un manteau noir était assis sur une chaise. Il portait des bagues à chacun de ses 10 doigts et son corps était recouvert d’accessoires. Il y avait quelque chose partout où je regardais. Dire qu’il était affublé avec splendeur était une description qui lui correspondait.

« C’est un plaisir de vous rencontrer. »

Je pris la parole le premier. Le Roi des Esprits des Ténèbres éclata de rire.

« Ravi de me rencontrer ? Pouaa ! Entrez ! »

Au premier abord, il ressemblait à quelqu'un qui s’apprêtait à faire un scandale mais c’était seulement une façade. Je m’asseyais en face du Roi des Esprits des Ténèbres. Je le regardais immédiatement avec Œil de l’Esprit.


Œil de l’Esprit (Ex U) a pénétré « Yeux de l’Ombre (Ex U) ». Taux d’attaque de 60 %.

Correction grâce au haut pouvoir magique (96) !

Mais l’intelligence de l’adversaire est plus élevée. Le taux d’attaque est de 54 %. Des informations spécifiques sur l’adversaire demeureront privées.





Nom : Adonis








Classe





Roi des Esprits des Ténèbres







Titres

* Roi des Esprits des Ténèbres (Épique, Force et Pouvoir Magique + 6)

* Souverain qui provoque des tremblements (Épique, Pouvoir magique + 10)

* Derrière les ombres (Ex U, Force + 8)

* Cible du Mépris (Ex U, Endurance + 8)


Stat


Force


100+14

Intelligence

100

Agilité


100

Endurance

100+8

Pouvoir magique


100+16

Potentiel : (500 + 38 / ???)

Singularité : ???

Compétence : Tremblements (???), Yeux de l’Ombre (Ex U), ???, ???


Adonis fronça les sourcils.

« Que regardez-vous ? »

« J’aime vos accessoires. »

Je croisais les jambes. Mais intérieurement, j’étais complètement différent de la tranquillité que je donnais à voir.

‘ Puissant à ce point. ‘

Un total de 538 points de stat. Il avait déjà atteint la transcendance. Pourtant il n’avait toujours pas réussi à dépasser ses « limites ». Peut-être qu’il demeurait à ce stade parce qu’il ne parvenait pas à franchir cette barrière. Il deviendrait encore plus fort s’il allait au-delà de ses limites. Il y avait aussi des points d’interrogation. Ses aptitudes étaient à un niveau similaire que celles des Grands-ducs dans le Monde des Démons, alors je ne pouvais m’empêcher d’éprouver un sentiment d’admiration.

« Hummm. Vous êtes vraiment quelqu’un d’inhabituel. »

« Je suis impatient d’entendre la raison pour laquelle vous m’avez appelé ici ».

Je n’avais aucune intention de m’épancher en banalités. Adonis se caressa le menton.

« Avant cela, je voudrais vous demander quelque chose. Quelle image avez-vous de vous ? »

« Roi du Monde des Démons, le Diable. »

Je ne laisserais personne d’autre devenir le Diable. C’était une résolution que je faisais tous les jours.

Adonis eut l’air perdu pendant un moment après avoir entendu ma réponse résolue.

« ...Une grande aspiration. Randalph Brigsiel, à cet égard vous me ressemblez. »

« Est-ce que vous prévoyez de régner sur tous les esprits du Monde des Esprits ? »

« C’est exact. Et pas seulement être un Roi des Esprits, je suis déterminé à devenir un dieu. Pour ce faire, il me faut beaucoup d’aide.

Je connaissais ce problème. C’était comme si on essayait de se mêler aux étoiles. Je me contentais de m’assoir pendant qu’Adonis se mettait à rire.

« Je ne pose pas ce genre de questions normalement mais je suis très curieux à votre propos, Randalph Brigsiel. Vous n’avez pas changé d’attitude, c’est comme si vous étiez au courant de tout cela dès le début. »

« Votre curiosité ne devrait pas être dirigée vers quelqu'un comme moi. »

« Une personnalité calme. Hmmm... bien. Je pense que nous devrions commencer à parler des détails. Je me sens plus à l’aise après avoir discuté avec vous. Donc je vous demande : Randalph Brigsiel, formerez-vous un contrat avec moi ? »

Un contrat avec un esprit.

C’était le point principal. La requête que Dubolong m’avait dit de ne pas rejeter.

Il était tabou que les esprits des ténèbres viennent à conclure des contrats pendant la Vente aux Enchères du Monde des Démons qui était organisée par eux. Il pourrait y avoir des problèmes d’équité dès le moment où quelqu'un était favorisé. Mais les esprits des ténèbres avaient de nombreuses astuces. Ce contrat serait constitué loin du regard du système.

Le problème... c’était le Roi des Esprits des Ténèbres.

« Pourquoi ? Avez-vous vraiment besoin d’aller aussi loin ? »

« Les choses changent très vite. Randalph Brigsiel, vous devez aussi le ressentir. Il y a beaucoup d’ennemis, mais notre nombre est trop petit. Cependant, c’est une toute autre histoire si nous pouvons nous aider mutuellement. »

L’accepter me permettrait de faire un bond en avant. Cela ne semblait pas inhabituel à première vue, mais l’accord ne semblait être bénéfique qu’à mon égard.

Le Roi des Esprits des Ténèbres n’obtiendrait pas beaucoup d’avantages en m’aidant. Un tel contrat avec le Roi des Esprits des Ténèbres... il devait viser quelque chose.

Adonis était un enfoiré avide. C’était la seule chose dont j’étais certain.

‘ Un contrat avec un esprit, partager nos capacités avec l’autre. Même si cela ne consistait qu’à garder les démons à l’œil. Qu’aurait-il à gagner avec ce contrat ? ‘

Je réfléchissais pendant un moment.

Obtenir un contrat de ma personne. Je ne voudrais pas être lié par un contrat à moins que je n’aie trouvé toutes ses failles.

‘ Je dois comprendre. Il doit y avoir une raison importante à découvrir avant que j’accepte. ‘

Si ce n’était pas le cas, il n’y avait aucune nécessité de dresser le contrat. Il ne connaissait pas mon nombre de points écrasant, ma vitesse de croissance ou ce qu’il se passait dans mon donjon... cela deviendrait plus difficile si quelqu'un découvrait même une bride de ces informations.

Adonis devrait s’engager bien au-delà au lieu de simplement aider indirectement.

« Je refuse. »

Cela fit plus de mal que de bien. L’expression d’Adonis se transforma face à ma réponse.

« Pourquoi ? Vous avez une chance d’anticiper sur les marchandises provenant de la Vente aux Enchères du Monde des Démons. Je vous donnerai aussi des informations incontournables sur certains donjons. Et si vous m’aidez à progresser, nous pouvons tous deux être les meilleurs à l’avenir ! »

Il perdait son sang-froid.

Mais ma position était tout le contraire. Il y avait un besoin de me renforcer immédiatement.

Taak !

Je me levais de mon siège et frappais ma main contre le bureau.

« Ha ! Ai-je l’air stupide ? Ou êtes-vous tellement confiant que vous pensez que je me laisserai me faire entuber juste avec une bonne histoire ? »

Adonis ne voulait pas me froisser.

Au cours des deux dernières années, j’avais montré un nombre incroyable de points par rapport aux autres démons. J’étais leur meilleur client VIP. Je ne pouvais pas être exclu de la Vente aux Enchères du Monde des Démons quoi qu’il se passe. Adonis espérait conquérir le Monde des Esprits. Collecter le plus de points possibles était essentiel à cela. À l’inverse, je n’avais pas vraiment besoin de l’aide du Roi des Esprits des Ténèbres.

Dubolong m’avait tout raconté sur les actes brutaux qu’il avait utilisé pour gagner le trône. Nos positions étaient différentes.

L’expression tendue d’Adonis se détendit. Il avait finalement réalisé cette subtile différence.

‘ Comment va-t-il réagir ? ‘

J’étais très curieux.

Il pouvait réagir de différentes façons. Adonis s’excuserait-il pour son erreur ? Ou peut-être qu’il laisserait sa colère prendre le dessus. Un peu de temps s’écoula avant qu’Adonis ne prenne la parole.

« Hmmm, je m’excuse. Je me suis emporté. »

Adonis retrouva son calme et prit une position plus confortable dans son siège. Son air arrogant avait disparu... incroyable.

Je devais l’admettre. Généralement ceux qui occupaient des postes de hauts niveaux n’aimaient pas admettre leurs erreurs. À tout le moins, c’était ce dont j’avais fait l’expérience.

Les Grands-ducs. En particulier, Upa avait ces tendances.

Et Adonis n’était-il pas le Roi des Esprits des Ténèbres ? Je n’aimais pas l’idée de le comparer à Upa qui n’était pas à son niveau.

Je me rasseyais à nouveau. Je ne maintiendrais pas cette attitude sévère face aux excuses d’Adonis.

« Roi des Esprits des Ténèbres. Même si vous m’avez déjà aidé, n’est ce pas notre première rencontre aujourd'hui ? Si les politesses de base ne sont pas respectées, nous ne valons pas mieux que les autres démons. »

« ...C'est juste. La courtoisie peut ne pas sembler importante mais en fait elle est très importante. Randalph Brigsiel, vous êtes différent des autres démons. C’est pourquoi je vous ai distingué parmi eux. »

Adonis me regarda et hocha la tête de satisfaction. Il semblait avoir réalisé que son attitude n’était pas correcte.

Par la suite, il déclara.

« Alors, reprenons au début... mon nom est Adonis. Je suis le Roi des Esprits des Ténèbres qui règne sur les esprits des ténèbres. »

Je saisissais sa main tendue et répondais.

« Randalph Brigsiel. Je vous suis reconnaissant pour les graines de l’Arbre-monde. »

« J’ai vécu pendant un certain temps et n’aurais jamais imaginé un tel échange avec un démon. »

Dit Adonis avec un grand sourire. Je relâchais ma main et me mis aussi à sourire.

« Il y a un proverbe qui dit qu’un bon compromis en appelle un autre. Adonis, vous m’avez fait une faveur alors je ne montrerai pas hostile envers vous. »

« C’est exact. Vos propos sont corrects. Il semble que nous sommes faits pour nous entendre. C’était mon erreur de parler immédiatement du contrat. »

Il y avait une atmosphère chaleureuse dans la pièce. Toutefois, cela pourrait changer si le mauvais bouton était poussé à nouveau.

Le sourire d’Adonis demeurait inchangé, pendant qu’il me disait.

« Mais Randalph Brigsiel, vous parler du contrat n’est pas une mauvaise chose en soi. Le contrat peut de lui-même exercer son pouvoir sur les Rois des Esprits. En outre, vous ne rencontrerez plus aucune résistance dans le Monde des Esprits. Personne n’oserait s’opposer à mon autorité de roi. »

« Je ne suis pas quelqu’un qui s’appuie sur l’autorité de quelqu'un d’autre. »

« Je vois ça. Mais la différence est énorme. Est-ce que cela revient vraiment à s’appuyer sur l’autorité ? Les esprits peuvent visiter d’autres mondes. Il n’est pas impossible que les esprits trouvent et monopolisent les trésors d’autres mondes. »

L’accès des esprits vers d’autres mondes.

Une variable claire.

S’ils n’avaient pas besoin de forcer l’ouverture d’une fissure, alors ils pourraient aller et venir depuis le Monde des Esprits. Bien sûr, la personnalité d’un démon leur rendait difficile de former un contrat avec les esprits, mais ils ouvraient une « route » que je pouvais prendre.

Cependant...

« Avons-nous vraiment besoin de faire un contrat entre nous ? ce serait bien mieux si nous écoutons ce que chacun a à dire. »

« Randalph Brigsiel. J’espère que votre croissance ne s’arrêtera pas là. Et entrer dans une relation contractuelle nous permettra de devenir égaux. Vous deviendrez le Roi du Monde des Démons, et je serai le Roi du Monde Spirituel, une combinaison invincible. Personne ne pourra nous toucher ! »

Adonis s’ébroua légèrement.

En fin de compte, ses intentions étaient révélées. Il parlait d’un avenir rose mais je n’étais pas influencé.

J’étais au courant de choses qu’il n’avait pas dit.

En outre, le contrat ne permettait pas aux deux parties d’être égales. Sinon, je n’aurais pas d’autre choix que de me retirer... ce qui était le plus susceptible d’arriver. Je pourrais passer de la position de « client » à celui « d’égal », mais Adonis tiendrait l’avantage.

Je le regrettai dès le moment où adonis aurait besoin de quelque chose.

Sa première fonction était de vendre des biens à la Vente aux Enchères du Monde des Démons. J’étais une personne qui achetait les marchandises. On ne pouvait pas deviner ce qui pourrait arriver. Il pourrait me donner des informations insignifiantes ou se montrer condescendant.

En revanche, j’avais un avantage parce que j’étais le « client » qui avait le plus de points. Si cette position avantageuse devait disparaître à cause du contrat...

Ce serait seulement qu’un semblant d’égalité.

Il ne pouvait pas ignorer la situation, mais ce n’était pas possible de former un contrat, à moins que je ne sois complètement satisfait de son contenu.

« Il n’est pas facile de prendre une décision à ce sujet. »

Chance. À ce stade, c’était un gros avantage mais aussi un désavantage encore plus imposant. À tout le moins, le contrat signifiait qu'adonis mettrait la main sur mes points. J’avais besoin d’obtenir quelque chose d’Adonis.

« Alors, j’écouterai votre réponse à la prochaine Vente aux Enchères du Monde des Démons. Qu’en dites-vous ? »

Dit Adonis.

Il restait encore six mois. Je devais prendre une décision dans ce délai.

‘ Insuffisant ‘

Six mois ne suffisait pas.

« Adonis. Qu’est-ce qui vous précipite autant ? »

« Je vous l’ai dit. Les autres changent trop rapidement. Il est nécessaire de se préparer. »

« En raison des actions des autres rois des esprits ? »

« Oui. Et Ciel... les démons ne sont pas en reste. Donc avant cela, nous devons tous deux unir nos forces. »

Adonis se tut après avoir dit cela.

Les mouvements des autres rois des esprits.

Adonis s’inquiétait et voulait utiliser des méthodes « illégales » pour obtenir la position dominante. Il ne s’était écoulé que trois ans alors ils manquaient de préparation. Il serait impossible aux rois des esprits d’attraper Adonis s’ils devaient continuer à repousser ses attaques.

Intérieurement, je comprenais pourquoi il voulait sécuriser sa situation.

Il voulait m’utiliser pour se développer. Peut-être qu’il voulait m’utiliser comme bouclier.

Mon jugement était peut-être trop complexe, mais c’était mieux de découvrir les variables. En particulier, cette dernière serait la pire des situations.

À ce propos, il n’y avait pas beaucoup de sujets où je pouvais être neutre.

« Adonis. C’est pourquoi nous devons être plus attentifs l’un envers l’autre. Franchement, devoir s’occuper des Grands-ducs seul est une tâche ardue. Cela serait certainement rassurant si j’avais votre aide. Mais un délai supplémentaire est nécessaire pour construire la confiance. Si le jour vient où nous devrons combattre dos à dos... J’espère que vous ne serez pas quelqu'un qui pourrait me trahir. »

Je fixais les yeux d’Adonis.

Je voulais devenir le Roi du Monde des Démons, mais le bon sens dictait qu’il était impossible d’affronter les Grands-ducs seul. Il ne connaissait pas les atouts cachés que j’avais reçu en revenant.

Adonis. Il devra tendre la main pour m’aider.

« Ha... Randalph Brigsiel. Vous ne pensez vraiment pas comme un démon. Je ne sais pas d'où vient votre confiance. Si vous voulez couvrir mes arrières, je tiens également à être au courant de votre niveau. »

« 10 millions. »

« 10 millions ? »

« C’est le nombre de points que j’ai en ce moment. »

« ... Cela ne fait pas si longtemps depuis la dernière Vente aux Enchères du Monde des Démons. Est-ce vraiment vrai ? »

J’avais utilisé des millions de points dans la deuxième Vente aux Enchères du Monde des Démons.

À en juger par la réaction d’Adonis, il n’avait pas entièrement identifié mes capacités. Une connaissance superficielle. Pourtant il me convoitait quand même. Il se mettrait à baver encore plus si je lui révélais plus de moi-même.

Je me contentais de rire.

« Si c’est faux alors ne serez-vous pas amené à le découvrir à la prochaine Vente aux Enchères du Monde des Démons ? Ce serait stupide. »

« Cela signifie-t-il que vous utiliserez plus de 10 millions de points dans la prochaine Vente aux Enchères du Monde des Démons ? »

« Bien sûr, si vous avez préparé de bonnes choses. »

Adonis fronça légèrement les sourcils.

Il y avait des signes de lutte sur son visage. Mais il prit très vite une décision.

« Ok. Ce genre de force. Je suppose que vous n’avez pas besoin de mon aide tout de suite. Nous établirons une relation avec le temps et parlerons de contrat à nouveau plus tard. À ce moment-là, nous pourrons nous rencontrer face à face. »

Adonis reculait d’un pas.

« Je vous remercie pour votre patience. »

« Non. C’était un avis raisonnable. De toute façon... cette conversation ne devrait pas se terminer ainsi. Je veux vous montrer l’alcool et la beauté de ce lieu. »

« Je m’en remets à l’avis d’un ami. »

« Un ami ! Pouaa ! Oui, il est poli d’accepter la requête d’un ami. »

Amis !

Adonis avait prononcé ce mot pour la première fois. Cela montrait qu’il entendait faire durer cette bonne relation favorable pendant longtemps.

Kung !

Adonis frappa sur la table et cria haut et fort.

« Dubolong ! Préparer l’alcool et les femmes ! »

Un petit banquet fut dressé. De l’alcool, des fruits et des dizaines de beautés avaient été préparés.

« Prenez ceci. Plutôt que de l’or ou de l’argent, je vais vous donner une caisse de cet alcool précieux et rare ! »

Adonis était une épave. Il s’était enivré et avait enlevé tous ses vêtements pendant qu’il s’entourait de femmes. Mais... ses yeux n’avaient jamais perdu leur regard acéré.

Il avait agi rapidement après avoir confirmé mon existence. L’alcool et les femmes devaient lui permettre de recevoir mon admiration.

« Une très bonne boisson. »

« Pouah ! Je vous l'ai dit ! Aujourd'hui, c’est une occasion spéciale nous allons donc boire à notre gloire ! »

« Je n’aime pas l’alcool, mais je pourrai boire celui-ci tous les jours. »

« Où pourriez-vous apprécier un alcool de ce calibre ? Pourquoi rejetez-vous les mains agiles à côté de vous ? Si vous ne les aimez pas alors je vous ferai amener des hommes ! »

« C’est encore meilleur de manger à la fin. »

J’embrassais une des succubes près de moi. L’alcool et les femmes. Ce n’était pas très bon, mais ça ne me rebutait pas. J’acceptais le cadeau.

Et il était nécessaire de lâcher un petit peu de lest ici.

J’inclinais le verre et versais lentement la boisson sur son décolleté.

Et la succube mordit lentement mon oreille.

* * *

Le banquet se termina et je partis après avoir profité de la succube.

Dubolong m’attendait à proximité.

« Le banquet était-il agréable ? »

« Il n’y a pas besoin de dire quoi que ce soit. »

« Je suis content. J’espère qu’il n’y a eu aucun problème avec la requête. »

« En premier lieu, notre relation consiste à s’entraider. Je ne pouvais pas refuser. »

Je dis sur un ton modérément grave.

Dubolong sourit tout en me guidant.

Nous arrivâmes à l’endroit par où j’étais arrivé. La fissure était toujours là.

Dubolong s’inclina pendant que j’entrais dans la fissure et dit.

« Bien, Randalph Brigsiel-nim. Je vous verrai à la prochaine Vente aux Enchères du Monde des Démons. » 









Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder 5 pubs par jour sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire