Annonce importante

Annonce

Bonjour ! Je vais essayer d’être concis, ce qui n’est pas mon fort, car j’ai une annonce à faire. Dès la semaine prochaine, je dois m’...

DH Chapitre 47

Dungeon Hunter
Chapitre 47 : Récit d’une attaque de donjon (3/3)






...

... 

Les Philippines, la Chine, l’Inde, la France et la Corée du Sud.

C’était l’ordre dans lequel était survenu les vagues de monstre.

À l’exception de la France qui n’avait pas solidement sécurisé le donjon en premier lieu, les troupes stationnées à proximité avaient rapidement fait face.

Il y avait eu des milliers de blessés et des dégâts à la propriété causés par les chars alors le nombre de personnes qui se plaignait était très élevé.

Le gouvernement actuel tentait de réduire le danger des donjons grâce à la propagande, mais cela ne fonctionnait que sur certains groupes.

Les dommages et le danger du donjon étaient suffisants pour secouer l’opinion publique.

Afin de remédier à cela, une réunion se tenait dans un bunker secret entre le ministre de la défense, le Président, le chef du Conseil de sécurité et le Lieutenant général.

Kwang !

« Si cette opération échoue alors nous mourrons tous. Il faut que tout se passe bien. Mais n’avons-nous pas perdu le contact avec l’équipe peu après qu’ils soient entrés dans le donjon ? Lieutenant général Choi Chun-ji. Avez-vous installé directement la connexion câblée ?

Le Président frappa son poing sur la table tandis que Choi Chun-ji se léchait ses lèvres en transpirant.

« Le Président-nim. Ne vous inquiétez pas. La puissance de la Division spéciale est imbattable. Les créatures ne seront pas en mesure de faire face à leur puissance de feu. »

« Lieutenant général Choi Chun-ji ! Il est évident qu’ils balayeront le donjon. La difficulté est de le faire avec un minimum de dommages ! Je ne peux pas me détendre et encore moins respirer jusqu'à ce que je sache ce qui se passe ! »

Le lieutenant Choi Chun-ji avait le cœur frustré. Ne connaissait-il pas la grande puissance que cette seule division possédait ? Une division spécialement préparée pour s’occuper du donjon.

Les Forces spéciales armée étaient équipées de chars blindés k1 et k2, qui étaient considérés comme les plus forts.

Ce n’était pas une puissance que les créatures pouvaient affronter.

Les soldats avaient également les dernières armes à feu.

« Ne vous inquiétez pas Monsieur le Président. Même si la communication a été perdue, nous pouvons toujours recevoir leur signal. Il faut juste attendre quelques heures et nous devrions recevoir d’excellentes nouvelles. »

Le lieutenant Choi Chun-ji était confiant.

Ça ne pouvait pas être autrement.

Il y avait un certain nombre de courants politiques empêtrés avec le donjon, mais c’était juste une question de figuration. Il était facile de gérer les plaintes des gens.

Des milliers de créatures avaient été anéanties alors Choi Chun-ji ne comprenait pas l’attitude du Président.

Les poings du Président tremblaient.

« Cela devra en être ainsi. Par tous les moyens, si vous ne voulez pas que votre gorge soit tranchée... ! »

*     *     *

Contrairement aux remarques optimistes de Choi Chun-ji, la situation des soldats n’était pas très bonne.

8 000 personnes pouvaient facilement déborder les créatures, mais plus elles s’enfonçaient profondément dans le donjon, plus les choses commencèrent à mal fonctionner.

Tout d’abord, les communications sans fil et la radio se brouilleraient. Les chars commenceraient à dégager de la fumée et les armes à feu cesseraient de fonctionner.

« Commandant de division-nim. Toutes les communications sont bloquées. Il faudra 5 heures pour rétablir le signal à l’entrée du donjon. Que voulez-vous faire ? »

« Poursuivez l’opération. Nous pouvons gérer les créatures. »

Fermement, le Commandant de la Division donna l’ordre de poursuivre l’opération.

Les visages des soldats s’assombrirent quand ils entendirent ces mots.

Ils savaient déjà que les produits de la science moderne pourraient se bloquer dans le donjon. Les États-Unis avaient déjà rendu public leurs informations sur le donjon. Non, ils savaient qu’il y avait de fortes chances que l’opération ne fonctionnerait pas.

Mais les soldats devaient suivre les ordres. Quelques-uns d'entre eux prononcèrent quelques plaintes.

« Hein. Je n’ai aucun intérêt à y aller... »

Se murmura à lui-même un des soldats. Les soldats environnants hochèrent la tête d’approbation à l’unisson.

Ceux qui possédaient la richesse et le pouvoir se souciaient seulement des Noyaux, mais les soldats se sentaient maussades. Ils n’étaient pas intéressés par ce qu’il y avait dans le donjon.

Les Éveillés étaient ceux qui étaient censés se charger du donjon.

Capturer le donjon en utilisant uniquement la force des humains, cela semblait...

« C’est quoi ça ? »

« Pourquoi la terre tremble ? »

« Stop ! »

Kuwuong !

Kuwuuong !

Soudain, un bruit venant d’un peu plus loin pouvait être entendu. Les soldats étaient perplexes et tournèrent leurs lampes de poche et leurs torches dans cette direction.

Un cheval s’approchait à une vitesse très rapide. C’était impossible mais le cheval était en feu ! Quelqu'un montait celui-ci.

C’était la première fois de leur vie qu’ils voyaient quelque chose comme ça. Les bouches des soldats tombèrent grandes ouvertes. Le cheval atypique produisait un spectacle surprenant.

Mais les soldats perdirent leur moyen au moment ils virent quelque chose d’autre.

Des dizaines d’énormes golems !

La vue était écrasante.

À côté d’eux, il y avait des poupées métalliques brillantes qui se déplaçaient rapidement.

« Préparez-vous à combattre ! Préparez-vous à vous battre ! »

L’endroit entier se transforma en un énorme champ de bataille.

*     *     *

Pour quelle raison diviser les créatures selon les étages ?

Cet arrangement avait été exclusivement conçu pour les Éveillés. Cette méthode pouvait être utilisée pour les élever, et augmenter les points.

Mais... les humains ne pouvaient même pas mettre les pieds dans le donjon. Il n’y avait aucune raison d’attendre en les divisant entre les étages.

En plus, les humains n’étaient pas des Éveillés et ne pouvaient pas résister aux créatures à l’intérieur du donjon.

Les armes modernes étaient certes puissantes, mais elles étaient réprimées à l’intérieur du donjon.

Presque toutes les armes à feu se bloquaient ou provoquaient une erreur fatale.

Ne savaient-ils pas ça ? Ou est ce qu’ils l’ignoraient ?

« Maître. Les humains sont vraiment stupides. Si le Maître le permet alors Yihi les fera fuir et se terrer comme des chiens ! Bien sûr, il y aurait un tribut en échange. Un baiser est probablement suffisant ~ yihihi. »

Avait dit Yihi tout en regardant la progression de la bataille au travers de la boule de cristal.

Je devais admettre que Yihi était stupide, alors je n’avais pas de réponse pour elle.

Yihi s’approcha tranquillement, mais je levais ma main.

J’attrapais Yihi entre le pouce et l’index de ma main droite et regardais la boule de cristal.

*     *     *

« Merde. Viser le museau correctement ! »

« Ç-ça ne veut pas tirer normalement ! La mise au point de la lunette se dérègle continuellement ! »

« Lancer des grenades ! »

« La goupille de sûreté n’est pas extraite correctement ? Elle ne veut pas sortir ! »

« Aaaagh ! »

Bruyant !

8 000 soldats attaquaient.

Les balles tirées déviraient légèrement de la cible visée. S’ils fermaient les yeux et tiraient alors ils finiraient par se toucher mutuellement.

Une grenade lancée n’exploserait pas ou l’ampleur de l’explosion se réduirait. Chacun des golems touchés se restauraient rapidement.

Les poupées en métal ?

Elles étaient de taille similaire à l’homme et avaient des lames tranchantes.

Elles pouvaient poignarder et frapper d’estoc.

Le commandant de division leur dit.

« Les chars se déplacent ? »

« Non ! Il faudra du temps pour réparer les moteurs ! Aucun des chars ne se déplacent ! »

« Bordel ! »

Le commandant de division fronça les sourcils quand il entendit ces paroles.

La situation était plutôt inquiétante. Les grenades ne fonctionnaient même pas correctement. C’était la première fois qu’il voyait des armes modernes dérailler de cette façon.

« Vos épées ! Sortez vos épées ! »

Cria le commandant de division.

Les soldats reprirent leurs esprits quand ils entendirent la forte voix du commandant.

Ils rangèrent immédiatement leurs fusils et pointèrent leurs épées vers les marionnettes qui arrivaient.

Chiing !

Mais les épées étaient seulement bonnes à endommager des créatures biologiques. Un homme normal qui n’avait pas été Éveillé ne pouvait pas endommager la marionnette de métal.

Ça se limitait à quelques rayures.

Mais les marionnettes furent timidement repoussées. Les golems étaient très gros alors leurs mouvements étaient lents.

Le vrai problème était les elfes noirs à la peau foncée qui les montaient tout en brandissant des longues lances.

Il y en avait environ 40.

Mais ils ne pouvaient pas leur opposer de résistance.

Ils se déplaçaient dans l’obscurité comme des ombres.

Les Forces spéciales luttaient, mais elles avaient leurs limites.

Ils avaient appris comment combattre des humains mais n’étaient pas prêts à faire face à des créatures aussi fortes.

Le résultat était très amer.

« Après tout... keok ! »

Le commandant de division qui était sur le point d’ordonner la retraite fut décapité.

Krasla !

Il avait réduit la distance avec Inferno et brandit sa lance.

Les soldats étaient impuissants face à sa puissance de frappe. Les soldats sur les lignes de front commencèrent à mourir un à un.

Les elfes noirs comprirent vite et visèrent uniquement ceux-là.

La confusion se répandait !

Une situation qui avait dégénérée hors de tout contrôle.

A ce moment-là, ils se complurent tous dans le « désespoir ».

*     *     *

La réunion de sécurité.

Le Président reposa son dos sur sa chaise et regarda vers le plafond avec une expression blafarde.

Cela faisait deux jours que le contact avait été perdu.

Plus le temps passait sans qu’il n’y ait de contact, plus l’atmosphère de la salle de conférence sombrait comme s’ils étaient à un enterrement.

« Toujours... aucun contact ? »

Le Président parla d’une voix d’où pointait un peu de flegme tandis que le Lieutenant Choi Chun-ji gardait sa bouche hermétiquement fermée. Cela faisait quelques jours sans contact, donc le plus mauvais dénouement devait être arrivé.

Après un long moment, le Lieutenant général Choi Chun-ji prit la parole.

« J’ai envoyé une équipe de recherche. Attendez un peu plus longtemps... »

« Un peu plus longtemps, un peu plus longtemps ! Combien de temps font un peu ? Si cette opération échoue alors retirez vos galons. »

Choi Chun-ji ferma sa bouche face aux paroles du Président.

Ils savaient tous.

Auparavant, il n’y avait seulement eu que 1 700 blessés alors il était difficile d’imaginer que les 8.000 personnes avaient été anéanties.

Les troupes spéciales de Corée du Sud. Ce serait un résultat heureux si la seule conséquence pour Choi Chun-ji était de retirer ses galons.

À ce moment, le ministre de la défense parla prudemment.

« Président-nim. Nous devons prononcer des.... mesures »

Le Président tapa son doigt sur le bureau tout en soupirant.

« Présenter des excuses au pays. Y a-t-il une autre méthode que de démissionner ? »

« Monsieur le Président, les résultats sont encore inconnues. Les soldats peuvent revenir après avoir brillamment effectué l’opération... »

« Ne vous préoccupez pas. Je sais que beaucoup de gens sont insatisfaits de l’administration actuelle. Les effets vont juste empirer au fil du temps. »

Le Président poursuivit avec une expression déterminée.

« Ok. Couvrons les faits autant que possible. »

Le lendemain, les nouvelles concernant le donjon et les soldats étaient extrêmement limitées. L’information était délibérément cachée à tous les médias, agences d’information et organisations.

On répondait juste aux questions mécaniquement avec des mots ambigus comme « il y aura bientôt des nouvelles. »

Même les sites des portails n’étaient pas sûrs. Une grande quantité de données fut censurée ou supprimée des forums.

Mais qu’importe à quel point ils essayaient de le cacher, des fissures commençaient à se former et ils ne parvenaient pas à arrêter l’eau de s’écouler.

En premier lieu, il avait été impossible de jeter de la poudre aux yeux.

Après qu’un mois se fut écoulé sans que les soldats ne reviennent, l’opinion publique se retourna totalement contre le gouvernement en place.

Les Éveillés avaient joué un rôle décisif.

Certaines guildes avaient fouillées à l’intérieur du donjon et avaient trouvées les chars que les soldats avaient utilisés. Il n’y avait aucun corps à proximité, mais ça ne présageait rien de bon.

C’était presque comme dans un conte.

Après quelques jours, des zombies en uniforme commencèrent à être vus occasionnellement au 1er niveau. L’apparition des soldats qui erraient dans tous les sens eut un effet terrible.

Le public explosa comme un ressort.

Au début c’était juste une manifestation pacifique, mais les choses ne pouvaient pas être facilement résolues. Ils étaient tous des parents ou de la famille des soldats.

En fin de compte, le Président présenta ses excuses en démissionnant et un certain nombre de candidats accourut pour s’accaparer la présidence.

Un journaliste aux États-Unis, John, avait également couvert ces séries d’événements.

Cela avait été intitulé « L’inutile et ridicule orgueil couplé d’ignorance qui a provoqué le pire dénouement. »

Dans le même temps, il publiait un livre intitulé « Récit d’une attaque de donjon » qui détaillait la vague de monstre qui avait eu lieu en Corée du Sud, et qui critiquait avec force le gouvernement.

Ainsi, 2 mois s’étaient écoulés depuis la première vague de monstre qui avait eu lieu en Corée du Sud.

________________________________________________________________

Chapitre non-sponsorisé de la semaine, bonne lecture !

________________________________________________________________




1 commentaire:

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.