RPMI Chapitre 1

Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 1 : Le Village de la forêt




 « Deuxième Idiot » ouvrit les yeux et regarda la boue et le toit de chaume au-dessus de sa tête. L’édredon couvrant son corps était d’une couleur jaune foncée et avait une odeur de moisi. Il était si vieux qu’on ne distinguait plus sa couleur d’origine.

Son deuxième frère, Han Zhu, qui se reposait à côté de lui semblait être plongé dans un profond sommeil. On pouvait entendre par intermittence des ronflements pendant qu’il dormait.

À cinq pieds du lit, il y avait un mur en terre qui présentait de nombreuses fissures à cause de son ancienneté. De l’autre côté du mur on pouvait entendre la voix lancinante de sa mère et la respiration profonde et occasionnelle de son père qui fumait sa pipe.

Deuxième Idiot ferma lentement les yeux, essayant de se forcer à dormir. Il savait que s’il ne dormait pas maintenant, il ne serait pas capable de se réveiller tôt le lendemain. S’il se réveillait tard, il ne serait pas en mesure d’aller dans la montagne avec ses meilleurs amis afin de ramasser du bois.

Le vrai nom de « Deuxième Idiot » était Han Li. Ce nom élégant ne lui avait pas été donné par ses parents. Quand il était né, ses parents avaient offert deux morceaux de pain de maïs à Zhang, l’Ancien du village, en échange du don d’un deuxième nom au bébé prénommé Han Li.
(Ndt : « Deuxième Idiot » [er leng zi 愣子] a un son agréable en Mandarin malgré son sens)

Quand l’Oncle Zhang était jeune, il avait fréquenté l’école en ville avec les enfants riches. Comme il était la seule personne dans le village qui savait lire quelques mots, plus de la moitié des enfants du village avait été nommée par lui.

Han Li était appelé « Deuxième Idiot » par ceux du village. Malgré son nom, il n’avait pas l’air stupide ou idiot. Au contraire, il était en fait la personne la plus intelligente du village. Mais tout comme les autres enfants, quand il n’était pas chez lui, personne ne l’appelait par son nom officiel « Han Li ». Au lieu de cela, ils l’appelaient par son nom familier « Deuxième Idiot ».

La raison pour laquelle il avait été surnommé « Deuxième Idiot » était due au fait qu’il y avait déjà une personne nommée « Idiot» dans le village.

Ce genre de surnom n’était rien. Il y avait des enfants dans le village nommé « Chiot » et « Œuf muet ». Ces noms ne sonnaient presque pas aussi agréablement que « Deuxième Idiot ».

Pour cette raison, Han Li éprouvait quelques consolations, même s’il n’était pas très friand de son surnom.

Physiquement, Han Li était très ordinaire. Il était bronzé et correspondait aux descriptions génériques d’un enfant né dans une communauté agricole. En son cœur, il avait mûri plus vite que d’autres du même âge. Depuis qu’il était jeune, il aspirait qu’un jour il serait en mesure de quitter son petit village et d’explorer les terres fertiles du monde extérieur dont l’Oncle Zhang avait toujours parlées.

Han Li n’avait jamais osé parler de ses rêves à qui que ce soit dans le village parce qu’ils seraient profondément choqués. Après tout, quitter cet endroit, était une notion à laquelle même les adultes ne se prêtaient pas facilement, que dire d’un petit enfant. Les enfants de son âge savaient seulement chasser les poules et les chiens de compagnie. Ils n’avaient jamais nourri la notion étrange de quitter le village.

La famille de Han Li avait un total de sept membres, dont deux frères plus âgés, une sœur aînée et une sœur plus jeune. Il était le quatrième plus âgé de sa famille et aurait dix ans cette année. Ensemble, ils vivaient une vie difficile mais honnête. Il avait très rarement de la viande et du poisson à manger, mais toute la famille se contentait de vivre avec les maigres ressources qu’ils avaient.

À ce moment là, l’état d’Han Li basculait entre le sommeil et la conscience. Pendant qu’il s’endormait lentement, une seule pensée venait à son esprit. Pendant qu’il serait dans les montagnes, il devrait collecter plus de baies rouges pour sa jeune sœur qui en raffolait et qu’il gâtait!

Le lendemain matin, à midi, Han Li se protégea du soleil brûlant à l’aide de l’ombre projetée par le tas de bois sur son dos. Enroulé autour de sa poitrine, il y avait une pochette remplie à ras bord avec des fruits rouges qui rebondissaient à chacun de ses pas pendant qu’il rentrait chez lui, à la maison. Il ne se doutait pas qu’à ce moment là, il y avait un invité dans sa maison, un invité qui changerait son destin pour toujours.

Cet invité était en fait quelqu'un qui avait des liens de sang très étroit avec Han Li. C’était son troisième Oncle !

On disait que son troisième Oncle était le tenant d’un restaurant dans la ville voisine. Selon ses parents, troisième Oncle était le plus capable au sein de leur famille. Après quelques centaines d’années, la famille Han avait enfin produit quelqu'un comme son troisième Oncle, une figure dont le statut et le respect restaient inégalés au sein de la famille.

Quand Han Li était jeune, il n’avait seulement rencontré son troisième Oncle qu’à quelques reprises. Le frère aîné d’Han Li était devenu apprenti forgeron en ville grâce à la recommandation de son troisième Oncle. Assez souvent, ce troisième Oncle faisait même cadeau de nourriture à ses parents pour qu’ils la ramènent à la maison pour la manger. Comme il veillait sur sa famille avec beaucoup de considération, Han Li avait une très bonne impression de lui. Même si ses parents n’avaient jamais dit quoi que ce soit, il savait que dans leur cœur, ils étaient très reconnaissants.

Le frère aîné de Han Li était la fierté et la joie de la famille. À titre d’apprenti d’un forgeron, il était en mesure d’apporter à la maison 30 pièces de cuivre tous les mois, moins les frais de subsistance. Et quand enfin, il serait diplômé à la suite de son apprentissage, il toucherait encore plus d’argent !

A chaque fois que ses parents parlaient de leur fils aîné, ils montraient beaucoup de fierté. Bien que Han Li fût jeune, il était terriblement jaloux. Le meilleur travail qu’il pouvait trouver était de devenir l’apprenti d’un maître artisan et de vendre ses créations  pour gagner de l’argent.

Alors quand Han Li vit les nouvelles tuniques de satin et le visage rond qui appartenait à son troisième Oncle, il fut ravi.

Après avoir entreposé le bois dans un coin à l’extérieur de la maison, il alla à l’avant de la maison pour saluer son troisième Oncle. « Troisième Oncle, Han Li vous salue. » Après cela, il se tint docilement sur le côté et écouta son troisième Oncle causer avec ses parents.

Troisième Oncle se mit à rayonner face à Han Li quand il prit la parole, faisant l’éloge de son neveu. « Quel enfant sensible ! » Après avoir complimenté Han Li, il tourna son attention vers les parents de Han Li et expliqua les raisons de sa visite.

Bien qu’Han Li ne fût pas en mesure de comprendre pleinement les paroles de son troisième Oncle parce qu’il était trop jeune, il comprit néanmoins plus ou moins ce qu’il disait.

Il s’avérait que le restaurant du troisième Oncle avait le soutien de la Secte des Sept Mystères. Cette secte était partagée en divisions interne et externe. Il n’y avait pas si longtemps, troisième Oncle avait été officiellement reconnu comme un disciple externe. Cela signifiait qu’il pouvait emmener un enfant âgé de 7 à 12 ans pour qu’il se présente aux examens de Disciple Interne.

Une fois tous les cinq ans, la Secte des Sept Mystères envoyait formellement des invitations pour que les jeunes viennent passer le test pour devenir Disciples Internes. Le test débuterait officiellement le mois suivant. Troisième Oncle était un homme intelligent et ingénieux qui n’avait pas d’enfant, alors il avait naturellement pensé à Han Li qui satisfaisait à l’exigence d’âge.

Au moment où Père Han, habituellement docile, entendit les mots « Jiang Hu » et « Secte », ainsi que de nombreuses autres phrases qu’il n’avait jamais entendu auparavant, il se sentit très hésitant. Il porta sa pipe à ses lèvres et recracha une bouffée, tout en s’assaillant sans dire un mot.
(Ndt : « Père Han » est le titre du père de Han Li ; « Jiang Hu » représente le monde des arts amrtiaux, lit: fleuve et lac.)

Selon troisième Oncle, la Secte des Sept Mystères pouvait être considérée comme une des meilleures sectes sur plusieurs centaines de kilomètres.

Si l'on parvenait à devenir un Disciple Interne, non seulement on serait en mesure de pratiquer les arts martiaux gratuitement, mais on recevrait aussi une allocation mensuelle et chaque besoin serait couvert. Et même, ceux qui n’avaient pas réussi les examens de Disciple Interne pouvaient toujours entrer dans la division externe de la secte et devenir un Disciple Externe comme troisième Oncle. Ils auraient toujours la possibilité d’aider la Secte des Sept Mystères à gérer ses affaires extérieures.

Après avoir entendu la possibilité que son fils puisse recevoir une indemnité mensuelle et même connaitre autant de succès que son troisième Oncle, le père de Han Li se décida finalement à donner son approbation.

Après avoir obtenu l’approbation du père de Han Li, troisième Oncle ressentit de l’exaltation dans son cœur. Laissant derrière lui deux pièces d’argent, il dit qu’il reviendrait dans un mois pour escorter Han Li à l'emplacement du test. Pendant ce laps de temps, le père de Han Li devait s’assurer qu’Han Li soit vêtu et bien nourri afin d’améliorer sa constitution pour que ce soit plus facile pour lui de passer le test. Après avoir donné ces instructions, troisième Oncle fit ses adieux à Han Li et son père, tapota la tête d’Han Li et partit pour la ville.

Alors qu’Han Li n’avait pas complètement compris les paroles de son troisième Oncle, il pouvait néanmoins comprendre qu’il serait en mesure de gagner de l’argent dans la grande ville. Il semblait que son rêve d’avant allait se réaliser, le rendant tellement excité qu’il ne put pas dormir les premières nuits.

Après qu’un mois fut passé, troisième Oncle revint au village, escortant Han Li sur le site du test. Avant son départ, le père d’Han Li lui rappela à plusieurs reprises comment avoir un comportement approprié.

On devait être honnête, avoir la capacité d’endurer et éviter des conflits inutiles avec d’autres. Pendant ce temps, la mère de Han Li l’exhortait à prendre soin de sa santé et à manger et bien dormir.

Le jour arriva enfin et troisième Oncle se présenta pour emmener Han li en chariot. Pendant que ses parents disparaissaient peu à peu de sa vue, Han Li mordit ses lèvres pour éviter que des larmes ne coulent de ses yeux.

Bien qu’il ait toujours été plus mature que les autres enfants du même âge, il restait un enfant de dix ans. C’était la première fois qu’il quittait la maison, alors c’était normal qu’il soit déprimé. Un sentiment de nostalgie se développait dans son cœur. Il était déterminé à se précipiter à la maison après qu’il ait connu la richesse, afin de ne plus jamais être séparé de ses parents.

Han Li n’aurait jamais deviné que dès lors, l’argent ne représenterait plus rien pour lui. Il allait étonnement s’engager sur un chemin différent du commun des mortels. Bien au contraire, il était sur le point d’emprunter sa propre route vers la Cultivation de l’Immortalité !
Original
Next to him lay his second brother, Han Zhu, who appeared to be in a deep slumber.


1 commentaire:

  1. C'est pas mal, ça m'a l'air intéressant, merci

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.