LMS volume 1 chapitre 2

The Legendary Moonlight Sculptor


L'apparition d'une bête sauvage
Volume 1, chapitre 2








Le scan de vos iris et veines a déterminé que vous êtes un utilisateur non enregistré. Voulez vous créer un nouveau compte ?

Oui | Non



Quand Lee Hyun se connecta à Royal Road, le premier son qu’il entendit fut la voix d’une femme.

Il regarda autour de lui pour voir qui lui parlait mais il n’y avait personne d’autre, c’était un espace entre les dimensions. Puis il réalisa qu’il était au milieu de la phase d’activation de son compte.

“Oui!”


Entrer un nom pour votre avat…


“Weed.” Weed (l’herbe), la plante la plus faible du monde végétal. Pour Lee Hyun, c’était un choix des plus qu’approprié.


Sélectionner votre sexe, homme, femme, indét....


“Homme!”


Il existe 49 races dans Royal Road. Vous pouvez choisir votre race parmi les 29 races prim...


“Humain!”


Vous pouvez modifier votre appar...


“Comme je suis.”


Votre compte a été activé. Vos caractéristiques et classe seront déterminées en jouant à Royal Road...


“Passer!”


Sélectionner votre ville de départ.


“La citadelle de Serabourg, Royaume de Rosenheim!”


Bienvenue dans Royal...


“Passer!”

Effrayé de perdre ne serait-ce qu’une seconde, Lee Hyun passa la phase du tutoriel et fit des choix rapides en fonction de son plan préétabli. 300,000.00 ₩ (250 euros) d’abonnement mensuel pour jouer c’était une grosse dépense pour lui.

*****

Dans Royal Road, il existait plus d’une centaine de cités et des milliers de villages. Un nouveau joueur débutait son aventure dans une capitale de royaume ou une cité de taille équivalente.

Tout comme Weed.

*Flash*

Dans un éclair de lumière, il apparut dans la citadelle de Serabourg, dans le royaume de Rosenheim.

“C’est…”

Weed fut secoué en voyant le nombre d’avatars de joueurs et de PNJs, tellement nombreux qu’il se crut dans les rues de Séoul.

“Ou suis-je? Incroyable!”

Etonné, Weed n’en croyait pas ses yeux. Le bruit des discussions et marchandages lui remplissait les oreilles. La vue qui s’étalait devant lui était exactement la même que dans la vraie vie, avec des gens venant et partant dans tous les sens.

Il baissa ses yeux vers ses jambes debout sur le sol. Ses sens lui disaient que c’était solide. Des étrangers passaient à côté de lui alors qu’il était encore dans les nuages.

“Regarde-le. Je suis sûr que c’est un nouveau.”

“On dirait qu’il n’a jamais joué à un jeu de réalité virtuelle.”

En passant, certains utilisateurs lançaient des remarques par-dessus leurs épaules. Ils l’avaient tellement piqué qu’il en était revenu sur terre.

Ils avaient raison. C’est Royal Road ici. Le monde de la réalité virtuelle et mon nouveau lieu de travail.

Peu importe comment Weed s'était préparé, ses connaissances et recherches concernant la réalité virtuelle ne l’avaient pas préparées à ça.

Il était en état de choc, mais c’était temporaire, et rapidement il se ressaisit. Il commença aussi à distinguer des différences avec le monde réel.

Bien que ses sens lui disaient que c’était réel, des gens se promenaient avec des armures de plaques ou des vestes en cuir.

Près de là où il était apparu, il y avait un panneau avec une carte et des descriptions du royaume de Rosenheim affichées. On y trouvait aussi des directives pour utiliser l’interface de base.

‘C’est l’heure de commencer.’

Weed ferma ses poings et commença à faire des exercices. Il s’asseyait puis se relevait, ensuite il fit de grand saut, puis il donna des coups de pieds, de poings, ...

Il tourna ses articulations dans tous les sens les unes après les autres. Il remua ses orteils et ses doigts, secoua sa tête d’avant en arrière, puis sur les côtés.

Même si une vague de commentaires dégradants et humiliants lui vint des autres utilisateurs, Weed était déterminé à la surmonter.

“Qu’est ce qu’il fabrique ?”

“On dirait qu’il bouge son corps. Je paris qu’il n’est pas encore à l’aise avec la réalité virtuelle.”

“Ah, je vois. Mais c’est quoi le but d’en faire un spectacle au milieu d’une rue bondée ?”

L’impression d’humiliation que Weed combattait si fort finit par l’emporter sur sa détermination. Pourquoi faisait-il ça devant autant de monde!

“Crotte!” Weed partit à toute vitesse.

En tant que nouvel arrivant dans Royal Road, il était coincé dans la cité de départ pendant une semaine en temps du monde réel, soit quatre semaines en temps de jeu. (Avec un ratio de 1 pour 4)

Une grande majorité de nouveaux joueurs se lançait dans les basiques, prendre des quêtes simples, apprendre des compétences d’artisanat, comme couturier, forgeron, ou cuisinier, qui sont des choses facile à faire.

Le jeu se voulait très flexible et libre, presque au point de sombrer dans le chaos. Et comme actuellement toutes les positions les plus élevées étaient encore occupées par des PNJs, il était encore possible de prendre ces places. Ce qui renforçait le besoin des gens de s’impliquer grandement dans Royal Road.

D’un autre côté, un grand nombre de joueurs travaillaient dans des bibliothèques ou des boutiques pour se faire de l’argent.

La place du centre-ville était pleine de marchands en devenir qui ouvraient des échoppes pour acheter et vendre avec les autres joueurs qui formaient des groupes pour partir à l’aventure.

Après avoir observé un peu tout ça, Weed se dirigea vers le centre d'entraînement.

Le centre d’entraînement était ouvert à tous les joueurs autant qu’ils le souhaitaient, et la plupart y passaient pour tester des techniques nouvellement acquises.

Il était presque impossible de trouver quelqu’un qui, comme Weed, se dirigerait directement au centre d'entraînement après avoir créé son avatar.

Ce n’était pas juste parce que les nouveaux étaient en général plus attirés par les quêtes et l’histoire de leur nouveau royaume, c’était aussi principalement parce que s’entraîner dans le centre d'entraînement était jugé inutile.

Au moment où l’instructeur vit Weed entrer dans le centre, ses yeux le fixèrent intensément.

“Jeune aventurier, je présume que vous venez seulement d’arriver sur le continent de Versailles.” dit l’instructeur.

“Oui, monsieur” dit rapidement Weed. Il était encore contrarié de s’être ridiculisé devant plein de monde lors de son premier jour.

“Vous devez penser que l'entraînement à l’épée est une compétence essentielle pour affronter des monstres. Avez-vous besoin d’aide ? Prenez n’importe quel mannequin disponible et frappez-le comme vous le voulez. Des épées en bois sont placées en face des mannequins, servez-vous.”

“Merci monsieur. j’en sais assez, je n’ai pas besoin de plus de conseil.”

“C’était rapide.”

Weed ramassa une épée en bois et marcha jusqu’à un mannequin isolé dans un coin. Ensuite il commença à le frapper, une fois, deux fois, trois fois. Ses mains s’adaptaient petit à petit au poids de l’épée en bois et à la sensation de frapper le mannequin.

Dans Royal Road, le niveau d’un nouvel avatar était bloqué pendant les premières quatre semaines, il lui était aussi interdit de voyager en dehors de la cité ou d’aller chasser des monstres.

Il était donc fréquent de faire le plus de quêtes possible, pour gagner des points de service public, de l’argent, ou former un réseau de contacts.

Malgré cela, Weed frappait religieusement son mannequin avec son épée en bois.

Il y avait environ un millier de mannequin dans le centre d'entraînement de la citadelle de Serabourg, et un stock illimité d’épée en bois. Le centre était habituellement fréquenté par des joueurs qui souhaitent tester leurs compétences.

Mais à l’heure actuelle, tous les regards étaient fixés sur une personne en particulier.

“Ce gars a vraiment des nerfs d’acier.”

“Il est vraiment résistant.”

“J’y crois pas qu’une personne normale puisse aller aussi loin.”

Weed était trempé de sueur.

Le t-shirt blanc et le pantalon qui lui avait été donnés au départ avaient absorbés la sueur et s’étaient collés à son corps. Il continuait toujours de frapper le mannequin un coup après l’autre sans faire de pause.

*Ding*
Force augmentée de 1

Après six heures à frapper le mannequin, Weed reçut une bonne nouvelle. Il avait l’impression que les muscles dans son bras devenait plus fort et que l’épée en bois devenait moins lourde.

“Ouvrir Fenêtre de personnage.” Marmonna Weed en frappant le mannequin.

Nom:
Weed
Alignement:
Neutre
Classe:
Aucune
Titre:
Aucun
Niveau:
1
Renom:
1
Vie:
100
Mana:
100
Force:
11
Dextérité:
10
Vitalité:
10
Sagesse:
10
Intelligence:
10
Commandement:
5
Chance:
5
Attaque:
3
Défense:
0
Résistance Magique:
Aucune


L’avatar de Weed était tellement faible qu’il n’y avait rien à voir de spécial.

Cinq heures plus tard

*Ding*
Vitalité augmenté de 1
Dextérité augmenté de 1

Les deux caractéristiques avaient augmentés presque en même temps.

“Pfiou.”

Weed posa finalement l’épée en bois et fit une petite pause. Sans manger ou boire, il n’avait pas arrêté de frapper le mannequin pendant presque huit heures d’affilées.

Il était physiquement fatigué, mais pire encore, sa gorge le brûlait de soif et son ventre était vide.

“Ouvrir Inventaire.”

Grâce au mot clé prédéfini, les images des objets que Weed avait dans son inventaire s’affichèrent en semi-transparence devant ses yeux. Les seuls objets dans son inventaire étaient une gourde et dix morceaux de pain de seigle. Il n’avait rien d’autre.

Dans Royal Road, vous deviez vous débrouiller pour avoir ce dont vous aviez besoin. Les autres joueurs se faisaient de l’argent en accomplissant des quêtes faciles pendant les quatre première semaines, mais Weed ne pouvait pas se permettre de perdre ne serait-ce qu’une minute.

Il prit un morceau de pain de seigle et la gourde, puis mordit dans le morceau de pain d’un grand coup. En mangeant le pain, sa faim s’apaisa et le facteur de satisfaction augmenta.

“Je suis censé manger toutes les cinq heures. Il serait préférable de manger plus souvent si je m’entraine plus intensément, mais je n’ai pas besoin d’augmenter ma satisfaction au maximum. Tout ce que je dois faire, c’est ne pas mourir.”

Une fois que Weed eut terminé rapidement son repas, il prit l’épée en bois et se remit en face du mannequin.

“Il y retourne.”

“Il est malade.”

“Je crois qu’il a quelque chose contre lui ou un truc dans le genre.”

“Je ne pense pas qu’il s'arrêtera avant d’avoir cassé le mannequin.”

Etait-ce juste une illusion ou le mannequin venait il de trembler de peur? L’épée en bois de Weed frappa chaque centimètre carré du mannequin. Le même type de question était dans la tête de tous les spectateurs.

“Pourquoi ce gars frappe-t-il le mannequin ?”

“Je ne pense pas que ça l’aidera beaucoup… S’il veut vraiment monter sa maîtrise d’une compétence c’est beaucoup mieux d’aller en dehors de la ville et de se battre contre des lapins que de frapper un mannequin.”

“Regarde ce qu’il est en train de faire. Il n’utilise aucune compétence. Pour moi, on dirait plus qu’il frappe le mannequin sur un coup de tête.”

“Peut-être qu’il augmente ses stats.” commenta un chevalier dans une armure scintillante, en attirant tout de suite l’attention de la foule.

“Peut-on vraiment améliorer ses stats juste en frappant un mannequin ?” Demanda un rôdeur à la peau sombre.

“Hein? Ah, oui, c’est ça.” Dit le chevalier.

“Alors pourquoi tu ne frappes pas simplement le mannequin au lieu de te fatiguer à monter ton niveau ?” Demanda encore le rôdeur.

Le chevalier nommé Pluto avait un niveau très élevé, il avait donc appris beaucoup d’informations de source plutôt fiable. Il était aussi la seule personne à avoir correctement deviné les intentions de Weed.

Si un personnage utilisait souvent son endurance, sa vitalité et son endurance se développeraient en conséquence, et si un sorcier lançait un grand nombre de sorts, son intelligence et sa sagesse augmenteraient.

Mais une telle augmentation était futile en comparaison des bonus liés à une montée de niveau.

Une demi-journée à frapper un mannequin sans se reposer pouvait augmenter une ou deux caractéristiques. En sachant qu’en gagnant un niveau on augmentait cinq caractéristiques en récompense, ce que Weed était en train de faire semblait idiot.

“C’est vraiment bizarre.”

Une sorcière secoua la tête en entendant l’explication de Pluto. Mais il pensait autrement.

“Ça fonctionne.” Dit Pluto.

“Pardon ?”

“Vous ne gagnez qu’un peu d’expérience en tuant un monstre plus faible que vous. Vous le savez ça ?”

“Bien Sûr.”

“Donc, plus votre niveau est élevé, plus le gain de niveau est dur. Mais si vous augmentez votre force en survivant à un entraînement aussi difficile durant la phase préliminaire, vous pourrez chasser des monstres plus forts par la suite. Il y aura donc un effet tout au long du jeu.”

“Vous connaissez cette méthode, donc je suppose que vous l’avez appliquée, non ? Pourquoi tout le monde ne le fait pas si c’est connu ?”

“Pas vraiment. Même si les gens le voulaient, personne ne pourrait le faire. Réfléchis, est ce que quelqu’un voudrait frapper un mannequin pendant dix heures pour augmenter sa force de un point ?”

“…”

“Il y a des limites à l’augmentation maximale de ses caractéristiques en frappant sur des mannequins, vu qu’ils sont les adversaires les plus faibles du jeu. Dans le cas de la force, j’estime que c’est environ 40 points. Penses-tu qu’il existe quelqu’un qui a envie de frapper le mannequin pendant un mois entier pour augmenter sa force de 40 points ? J’abandonnerai en quelques jours.”

La foule qui regardait Weed hocha la tête à l’unisson.

Il était préférable de chercher une bonne arme que de frapper le mannequin pendant un mois entier sans s’arrêter pour augmenter sa force de seulement 40 points. Un objet qui augmente la force de 40 points est très bon mais loin d’être rare.

“C’est seulement possible pour les nouveaux joueurs qui ne peuvent pas sortir de l’enceinte de la ville. C’était populaire de frapper les mannequins au début, mais ce fut vite abandonné. Qu’est-ce que vous gagnez à frapper un mannequin aussi longtemps ? C’est beaucoup trop répétitif et ennuyeux.”

Weed entendit la discussion enflammée de ceux autour de lui. Il aurait voulu s'entraîner ailleurs, mais tant qu’il ne pourrait pas quitter la citadelle, il ne pourrait pas éviter d’attirer l’attention dans le centre d'entraînement.

Qu’est ce qui les faisait dire que c’était ennuyeux ? Weed frappa de toute sa force.

Si tu travailles dur, ton personnage deviendra plus fort petit à petit. Quand ton personnage évoluait, il pouvait vaincre des adversaires plus forts et se faire plus d’argent. Pour Weed, c’était l'entraînement d’une vie.

Weed avait mis en place une routine d'entraînement. Et pendant tout ce temps, l’instructeur le regardait avec fierté.

*****

Trois semaines étaient passées en temps de jeu. Weed se connectait à Royal Road tous les jours, c’était presque une addiction pour lui, en dehors des heures minimum de sommeil, il n'arrêtait pas de jouer. Grâce à sa bonne condition physique, qu’il avait construite en se préparant pour Royal Road, il pouvait dormir quatre heures par jour sans problème. Maintenant qu’il repensait aux trois semaines passées ça le rendait malade.

Une fois connecté au jeu, il passait environ huit heures à frapper le mannequin, ça l’avait fatigué mentalement. Sans les petits messages qui s’affichaient de temps à autre pour l’encourager, il aurait déjà abandonné.

*Ding*
Force augmenté de 1 point
Dextérité augmenté de 1 point

Nouvelle caractéristique: Esprit combatif
Vous pouvez temporairement utiliser une force surhumaine, ou soumettre des monstres de niveau plus faible à l’aide de votre volonté. Vous ne pouvez pas distribuer de point dans cette caractéristique, elle augmentera spontanément en fonction des actions du personnage, ou en combattant des monstres pendant une longue durée ou de niveau supérieur au vôtre.

Nouvelle caractéristique: Robustesse
Vous consommez moins d’endurance pour vos actions. Vous ne pouvez pas distribuer de point dans cette caractéristique.

Dans Royal Road, une nouvelle caractéristique était parfois créée en plus des principales.

Des messages liés aux compétences s’affichaient aussi parfois. La seule compétence que Weed eut fut la maîtrise de l’épée.

*Ding*
Niveau augmenté: Maîtrise de l’épée (Débutant Nv: 3 | 0%):

Augmente la puissance d’attaque avec une épée (+30%)
Augmente la vitesse d’attaque avec une épée (+9%)

A chaque fois qu’un message s’affichait, Weed était secrètement heureux des progrès qu’il faisait. Mais ce qui le dérangeait vraiment c’était le fait qu’il n’avait pas atteint les objectifs qu’il s’était fixés.

Pendant les trois dernières semaines, il s’était dévoué à frapper le mannequin, sa force n’avait augmenté que de 28 points, sa dextérité de 25 points et sa vitalité de 22 points.

“A moins que je n'accélère le rythme, je vais finir par perdre un temps précieux sur ce mannequin même après que la restriction des quatre semaines soit levée. Je dois finir ça avant que je puisse quitter la citadelle.”

On pouvait voir la détermination de Weed brûler dans ses yeux.

*Grondement*

C’est à ce moment que l’estomac de Weed décida qu’il était temps de manger. En dehors de ses lents progrès, il était tourmenté par le fait qu’il commençait à manquer de pain.

Il pouvait courir à une fontaine toute proche pour chercher de l’eau avec sa gourde, mais le pain c’était différent, il devait le payer.

*Sniff*

*Sniff*

Il sentit une appétissante odeur venant de quelque part.

Weed fit une pause dans son maniement de l’épée et vit l’instructeur sortir une boite à repas pour sa pause déjeuner.

“Héhé, Honorable Instructeur.” Dit Weed, en agitant une queue invisible et en se dirigeant vers l’instructeur.

“Hmm, qu’est ce qui t’amène ici Weed ?” Dit chaudement l’instructeur.

“Vous ne trouvez pas ça désolant de manger seul ? Je suis là pour vous tenir compagnie.” Dit Weed d’un air triste.

*Grognement*

Alors que son estomac grognait, Weed mentait impassiblement, mais l’instructeur n’était pas dupe.

“J’en déduis que tu as faim. Assieds-toi à côté de moi! J’ai assez de nourriture pour nourrir deux bouches.”

“Merci monsieur!”

“Ca suffit avec ton humilité! C’est un honneur de servir un repas à un futur grand aventurier comme toi Weed. Je suis sûre qu’un jour, ta réputation s’étendra au-delà des murs de la citadelle de Serabourg. Quand ce jour viendra, souviens-toi de moi!”

“Oui monsieur! Je me souviendrai de vous.”

Après avoir flatté un peu l’instructeur, Weed profita d’un repas avec lui. Ce fut une scène un peu triste, mais il était heureux d’avoir pu remplir son ventre avec si peu d’effort.

Il ne léchait pas les bottes d’une vraie personne de toute façon. Ca ne ferait pas de mal de faire de la lèche à un PNJ avec une intelligence artificielle, si ?

En plus d’augmenter ses compétences et caractéristiques en frappant le mannequin durant les trois dernières semaines, Weed avait aussi créé un lien entre lui et l’instructeur. C’était un effet secondaire plutôt sympathique.

Alors que Weed était occupé à dévorer son déjeuner, l’instructeur lui demanda. “En fait, Weed, que penses tu de la maîtrise en sculpture ?”

La maîtrise en sculpture ? C’est quoi cette maîtrise en sculpture ?

Weed mâcha bien tout le riz qu’il avait en bouche et l’avala avant de demander. “Qu’est-ce que vous voulez dire par maîtrise de la sculpture ?”

“Je suis juste curieux de ton opinion. Je me demande simplement ce que tu penses de la maîtrise en sculpture en général”, Dit l’instructeur.

A ce moment précis, le cerveau de Weed tournait à plein régime, tellement vite qu’on pouvait presque l’entendre.

‘Jusqu’à maintenant j’ai pu remarquer que l’instructeur était un homme simple et terre à terre. Il pense sincèrement qu’une bonne technique à l’épée est invincible, et pour lui c’est une grande qualité que de s'entraîner au point d’en suer dans la salle d'entraînement. Et maintenant il me demande ce que je pense de la maîtrise en sculpture ?’

Dès que Weed eut fini de mettre en forme ses pensées, il dit.

“Honorable Instructeur! Je n’arrive pas à croire que vous puissiez ne serait-ce que mentionner ceci. Je suis un homme d’épée. Et vous osez me demander mon opinion concernant, que les dieux me pardonnent, la maîtrise en sculpture ? Je suis vraiment déçu. Voilà ma réponse, jamais au grand jamais cette sous-compétence manuelle n’a traversée mon noble esprit.”

Malgré le ton offensif de Weed, qui aurait pu l’énerver dans une autre situation, l’instructeur frappa de joie dans ses mains.

“Je savais que tu allais dire ça!”

“C’est hors de question. La maîtrise en sculpture n’est rien d’autre qu’une misérable erreur d’attention des dieux qui ne mérite même pas une seconde d’attention. Pourquoi moi, un homme d’épée, devrait ne serait-ce qu’y penser ?”

“Je ne peux qu’approuver Weed.” Weed sentit, bien que ça soit invisible, que son amitié avec l’instructeur venait de monter d’un niveau.

C’est de cette façon qu’on se faisait des amis. Vous n’aviez pas besoin de saigner avec eux. Vous n’aviez pas besoin d’investir de l’argent ou du temps pour eux. Il vous suffisait de critiquer avec eux quelque chose ou quelqu’un qu’ils n’appréciaient pas quand l’occasion se présentait, et vous gagneriez leur sympathie.

Weed s’attendait à ce que l’instructeur change de sujet de conversation, mais il se gratta l’arrière de la tête et continua sur sa lancée.

“Il existe une rumeur qui dit, qu’une fois un maître sculpteur a réussi à tailler le clair de lune.” Dit l’instructeur.

“J’en doute monsieur. Une rumeur est toujours exagérée. Comment un moins que rien formé à la sculpture aurait pu tailler le clair de lune ?” Dit gaiement Weed.

“Tu le penses aussi ? Mais c’est mon prédécesseur qui m’a raconté ça. Son honorable nom est Mellium, il est maintenant un chevalier du roi…”

La sculpture était vue comme une compétence inutile, elle ne servait qu’à fabriquer une décoration à partir d’un bout de bois.

Une rumeur disait que si vous arriviez à augmenter la compétence jusqu’à un certain niveau, vous pouviez fabriquer des armes de jet à partir de morceaux de métal. Mais c’était sans aucun doute une de ces compétences que personne ne s'embêtait à monter.

“Weed, en se basant là-dessus, cette question de maîtrise de la sculpture m’intrigue. C’est sûre que l’artisanat ne peut pas rivaliser avec notre épée quel que soit les circonstances, mais peux-tu découvrir si cette rumeur a une once de vérité ? Je te le demande comme une faveur car je sais que je peux te faire confiance. Je serai heureux de savoir que tu acceptes ma requête.” Dit l’instructeur.

Un message s’afficha devant les yeux de Weed.

*Ding*
Quête: Un mystérieux sculpteur aurait visité le palais royal
Une rumeur disant qu’un maître sculpteur qui aurait taillé le clair de lune existe depuis longtemps à la cour royale du royaume de Rosenheim. Enquêtez sur cette rumeur pour savoir si elle est vraie ou fausse!

Niveau de difficulté: E

Prérequis de Quête:
Une grande amitié avec l’instructeur.
Seules les personnes qui ne sont pas sculpteur peuvent recevoir la quête.
L’instructeur doit reconnaître votre passion pour la maîtrise de l’épée.


Weed réussit tant bien que mal à contenir son triomphe. Son instinct lui disait que cette quête était une des plus rares de toutes les quêtes.

C’est parce que cette quête avait des conditions de départ assez délicates. Une grande amitié avec l’instructeur, qui aurait bien pu penser à ça ?

La plupart des joueurs ne connaissaient même pas la localisation du centre d'entraînement, de plus ils n’y venaient que pour tester de nouvelles compétences, s'ils pensaient à venir la tester sur un mannequin plutôt que sur un monstre. De plus il était très rare que des personnes restent coincées dans le centre d'entraînement à frapper des mannequins encore et encore pour augmenter leurs caractéristiques de la manière la plus triviale possible, comme Weed l’avait fait.

Si vous creusiez assez loin, vous pourriez peut-être trouver quelques joueurs comme ça, mais dans le cas de Weed, il venait de passer presque entièrement les trois dernières semaines avec un mannequin. Qui d’autre aurait pu aller aussi loin ?

En parlant de grande amitié avec l’instructeur, c’était presque impossible à atteindre pour quelqu’un d’autre que Weed qui l’avait approché pour essayer de lui voler son déjeuner.

Et même en répondant à toutes ces conditions, vous deviez aussi commencer votre aventure dans la citadelle de Serabourg du royaume de Rosenheim, et trouver le bon moment pour critiquer la maîtrise de la sculpture avec l’instructeur.

C’est fantastique. Je suis sur le point d’être ruiné et de mourir de faim. Avec un niveau de difficulté à E, se devait être une quête facile.

Weed hocha la tête vers l’instructeur.

“Je suis honoré de l’accepter. Même si je ne crois pas à toute cette mascarade, je trouverai ce qui a taillé le clair de lune.”

*Ding*
Vous avez accepté la quête!

“J’apprécie Weed. Je vous confie cette tâche. Prenez cet argent comme un acompte.” Dit l’instructeur, en lui donnant deux pièces d’argent. “Je vous donne aussi un conseil: commencez par visiter la boutique de sculpture et glanez y des informations.”

Un morceau de pain de seigle, bien que littéralement sans saveur, suffisait à remplir un estomac et coûtait trois pièces de cuivre. Comme une pièce d’argent valait cent pièces de cuivre, on pouvait dire que Weed venait de recevoir l’équivalent de 66 morceaux de pain de seigle.

Il était certain qu’une fois la quête terminée, il pourrait recevoir d’autres récompenses de la part de l’instructeur.

“Génial ! Je n’ai pas à m’inquiéter d’être à cours de pain pour le moment.”

De nombreuses années de famines l’avaient persuadées d’éviter à tout prix d’être en manque de nourriture.




Fin du chapitre 2 volume 1

1 commentaire: