Annonce importante

Annonce

Bonjour ! Je vais essayer d’être concis, ce qui n’est pas mon fort, car j’ai une annonce à faire. Dès la semaine prochaine, je dois m’...

LMS volume 1 chapitre 1


The Legendary Moonlight Sculptor


La naissance d'un Dark Gamer
Volume 1, chapitre 1






Imaginez une vie de pauvreté noble, élégante et pittoresque que vous ne pourriez trouver nulle part ailleurs que dans les feuilletons télévisés. Et peu importe la situation qui vous accablait, cela ne vous découragerait pas de montrer un amour inconditionnel pour les étrangers ou même de partager votre morceau de pain avec un sourire chaleureux.

Si quelqu’un venait à dire que ce genre d’illusion existait, Lee Hyun le battrait à mort, et le frapperait encore une fois de plus pour en finir avec lui.

La vie était vraiment trop cruelle envers les pauvres. La loi sur la protection du travail adoptée par le parlement empêchait les mineurs de travailler en toute circonstance. Dans l’illégalité, Lee Hyun avait fait toute sorte de boulot imaginable.

Dès l’âge de 14 ans, il travailla dans une usine de textile où il apprit à coudre. Le salaire était maigre, mais il se consolait à l’idée de manger gratuitement.

Toutefois, les conditions de vie étaient horribles, un souterrain avec seulement deux ventilateurs en fonctionnement, ce qui un jour endommagea ses poumons, l’obligeant à payer une somme énorme de frais médicaux.

Le boulot suivant était dans une station d’essence et il lui arrivait parfois de tirer une charrette derrière lui, de ramasser les produits recyclables pour les revendre par la suite.

Mais, peu importe à quel point il travaillait, à la fin de la journée, il ne lui restait que de la monnaie dans ses poches.

Étant un mineur, il était obligé de travailler illégalement, et ses patrons utilisaient ce fait pour le faire travailler jusqu’à l’épuisement.

Il vécut ainsi jusqu’à ses 20 ans. Grâce à ces expériences, il apprit les vraies valeurs de l’argent. Mais les choses allaient changer maintenant. Il était finalement reconnu comme étant adulte par la loi et possédait sa carte d’identité lui permettant de travailler en toute légalité.

Rangeant sa carte d’identité dans son portefeuille, Lee Hyun murmura.

« Je vais devoir travailler jusqu’à ce que je tombe d’épuisement. Je devrais être capable de gérer 3 boulots par jour. »

Quand il était un enfant, ses parents moururent dans un accident. Il ne lui restait désormais que sa grand-mère et sa petite sœur.

« Bon, à partir d’aujourd’hui, je vais gagner de l’argent, beaucoup d’argent. »

Lee Hyun promit de le faire et rentra chez lui.

« Lee Hyun, viens-tu de rentrer? »

Demanda sa grand-mère couchée sous les couvertures.

Sa hanche s’était disloquée quand elle était tombée de l’escalier quelque jour plus tôt, l’empêchant de travailler. Bien qu’elle ait pris ses médicaments, elle ne pouvait se permettre d’aller dans un hôpital pour recevoir un bon traitement. C’est pourquoi elle restait à la maison pour se reposer. Comme elle ne recevait pas de traitement, elle ne pouvait que gémir douloureusement chaque nuit.

A chaque fois que Hyun rentrait à la maison, il sentait un poids énorme sur ses épaules. Cette maison était sans vie avec une petite sœur distante et une grand-mère bien âgée. Même si il ne le savait pas, c’était probablement pour cela qu'il détestait revenir à la maison.

« Où est Hayan ?»

« Je ne sais pas. Elle est sortie et n’est pas revenue. Elle traîne peut-être encore avec les délinquants, je n’en suis pas sûre. »

Lee Hayan était sa petite sœur. Il ne l’avait pas croisée souvent récemment.

« Ça va aller. Qu'est-ce qui pourrait arriver? » Dit Lee Hyun.

« Tu es son seul et unique frère. Un frère devrait protéger sa petite sœur. »

« Oui. »

Hyun sourit ironiquement et entra dans sa chambre. Il voulait envoyer sa petite sœur à l’université, même si cela signifiait qu’il devait travailler dans un chantier de construction ou conduire un taxi.

Depuis quelques temps elle était sortie du droit chemin, mais elle était brillante et intelligente, contrairement à Lee Hyun. Il croyait qu'une fois qu’elle serait admise à l’université, elle trouverait un bon mari et serait heureuse. Il voulait aussi aider sa grand-mère, pour tous les sacrifices qu’elle avait dû faire pour les élever tous les deux.

« Demain, je vais voir si il y a du boulot. Il y aura sûrement un entretien d’embauche… »

Se murmura Lee Hyun, en allumant son ordinateur. Dès qu'il fut connecté à Internet, par habitude, il lança un jeu. Ce jeu était Continent of Magic(CoM), un jeu classique sortit 20 ans auparavant. Un jeu en ligne qui avait autrefois été populaire auprès des joueurs de la République de Corée.
Ce jeu était resté au sommet des jeux en lignes jusqu'à il y a trois ans. L’ordinateur de Hyun était un ancien modèle composé de pièces de secondes qualités récupérées ici et là, ne pouvait pas supporter la plupart des jeux. Seul Continent of Magic fonctionnait bien dessus.

C'était le premier jeu auquel il avait joué, et c'était seulement en jouant qu'il pouvait s'amuser.

Son style de jeu était très particulier. Il ne s’associait pas aux joueurs autour de lui et passait tout son temps à combattre des monstres. Quand il réussissait enfin à augmenter son niveau, il changeait de terrain de chasse pour un autre plus difficile. Il ne participait jamais à des sièges ou des guerres de guilde.

Il trouvait du plaisir à améliorer les capacités de son personnage et son équipement. Une fois, il joua pendant 200 heures (8 jours) sans s'arrêter pour dormir. Il n’était pas rare pour lui de se démener pendant un mois pour attraper un monstre ou monter d’un niveau.

Certains pourraient se demander quel genre de plaisir il cherchait, mais pour lui, c’était simplement amusant de voir son personnage devenir plus fort, et quand il pouvait finalement vaincre un monstre qu’il ne pouvait pas auparavant, il était juste enchanté.

En peu de temps, Lee Hyun avait atteint le niveau maximum du jeu.

En deux décennies depuis que le jeu était sorti, c'était le seul qui avait atteint ce niveau. En fin de compte, Lee Hyun ne trouva personne qui aurait pu rivaliser avec son personnage en termes de puissance. Sur les terrains de chasse où des équipes avaient du mal à survivre contre les monstres, il les anéantissait seul.

Après avoir atteint le plus haut niveau du jeu, Lee Hyun chassait seul tous les montres les plus puissants qui pouvaient exister, incluant les dragons.

Malheureusement, Lee Hyun perdit tout son intérêt pour le jeu. À ce jour, avec les avancés techniques, le but ultime pour tous les jeux était d’être équipé avec un système de réalité virtuelle.

Un jeu réellement splendide nommé Royal Road était souvent référencé comme le standard pour les jeux à réalité virtuelle. En plus du fait que ce jeu intégrait un univers virtuel très réaliste, il proposait des dizaines de milliers de races, de métiers et des centaines de milliers de compétences.

Vous pouviez profiter de votre aventure ou aller à la pêche avec vos amis, bien sûr, ça c’était tant que vous ne croisiez pas une tempête sur votre chemin.

La grande possibilité de liberté était incroyable, mais le meilleur était le merveilleux système de jeu. Royal Road avait pour réputation d’inclure l’ultime plaisir qu’un homme peut avoir dans un jeu.

« De toute manière, pour moi, c’est hors de ma portée »

Que pouvait-il espérer d’un ordinateur qui ralentissait lorsqu’il chargeait une page Internet un tout petit peu détaillée ?

Populaire comme c'était, il faudrait dépenser plus de 10 000 000 Wons (environ 6 600 Euro) pour installer les équipements nécessaires à la réalité virtuelle. S’il possédait cet argent, il le dépenserait dans les frais médicaux de sa grand-mère ou pour payer les frais scolaires de sa petite sœur.

Pour commencer à gagner plus d'argent, Lee Hyun décida de supprimer son compte CoM pour enlever toute forme de distraction l'empêchant de faire de l'argent. C'était malheureux, mais son compte devait être supprimé.


-- Êtes-vous sûr de vouloir supprimer votre compte ? --

Oui / Non



Lee Hyun déplaça le curseur de la souris sur ‘Oui’. Avec un simple clic, le précieux personnage qu’il avait élevé disparaîtrait pour toujours. Au moment où il fléchit son doigt pour cliquer, une idée lui vint.

“Puis-je vendre mon personnage pour de l'argent ? Vente de compte, si je me souviens bien du nom…”

Il lui semblait avoir lu dans un journal ou ailleurs que vendre et acheter des personnages était une pratique courante ces jours-ci. Cela voulait dire argent! S’il allait supprimer son personnage de toute façon, ce n'était pas une mauvaise idée de le vendre à quelqu'un d'autre.

Lee Hyun commença à chercher sur Internet les sites permettant d’échanger des personnages. Il tomba sur plusieurs douzaines de sites, et Lee Hyun choisit le plus populaire.

“Je dois juste poster mon personnage ici avec son prix ?”

Lee Hyun mit en ligne les photos de son personnage.

Personnage ayant le plus haut niveau du jeu, avec le meilleur équipement venant de dragons et valant 30 trillion de marks.

Il décida de commencer l’enchère à 50 000 ₩ (30 euros) de peur que personne n’offre plus s’il demandait un prix trop élevé directement.

La date limite de la vente était de un jour.
Attendre plus longtemps pour que quelqu'un enchérisse plus était peu probable. Aussi, pour avoir un boulot, il avait besoin de vêtements décents, de s'acheter au moins une chemise et une cravate, donc il avait besoin d’argent rapidement.

En général, il y avait un ensemble de personnages et d’équipements en ligne pour déterminer le prix initial, mais le contenu des annonces des autres membres ne pouvait être vue qu’en devenant membre premium. Donc Lee Hyun n’y avait pas accès.

Après avoir fini de poster son annonce, Lee Hyun alla dormir. Il avait prévu de se réveiller tôt le lendemain afin de s’arrêter dans une agence d’emploi.

Moins d'une heure après que Lee Hyun eut posté son annonce sur le site d'enchère, les internautes commencèrent à chauffer la toile.

******

Au début, personne ne croyait l'annonce de Hyun. Ils savaient tous qu’avec le dernier patch le niveau maximum avait considérablement augmenté.

Actuellement la limite de niveau était 200.

Dans tout le serveur, personne ayant atteint ce niveau ne pouvait être trouvé, probablement parce que le fait d’atteindre le niveau maximum était de l’ordre de l’impossible pour un humain.

Et maintenant, il y avait une annonce pour vendre un avatar ayant le niveau maximal.

« Quelqu'un nous fait une blague. »

« Quel genre de crétin a posté ce truc ennuyeux ? »

« Ça s’est produit déjà tellement de fois, ce n'est même plus drôle. »

Plusieurs visiteurs laissèrent des messages de ce style. Certains conseillaient de ne pas être dupés par ce genre de chose, et d’autre remerciaient le créateur de la vente de les avoir fait rire.

Depuis le début du 21ème siècle, les traquenards s'étaient répandus et beaucoup de personnes étaient tombées dans le panneau, ils pensaient donc que c’était encore un de ces pièges.

« Non, jamais… »

« Ce n'est pas possible. »

Les internautes essayaient d’ignorer le message, mais leur curiosité ne pouvait les empêcher de regarder l’annonce encore et encore.

Les ventes aux enchères requièrent obligatoirement des captures d’écran de l’avatar.

Chacun des fichiers joints dans l’annonce furent ouverts. Les informations de l’avatar étaient vraiment impressionnantes. Plusieurs statistiques du personnage avaient atteint le maximum, et l'équipement était fantastique.

« Où diable a-t-il obtenu ces armes ? »

« Un ensemble complet de l'Armure du Dragon Rouge avec un Bouclier d’Os du Dragon Rouge? Wow… »

«Il dit qu'ils ont été donné par le Dieu Noir de Valor. »

Les gens l’admiraient beaucoup. D’une certaine manière, cela ne ressemblait pas à un traquenard normal. Pour créer une image si détaillée, il aurait fallu beaucoup d’effort.

« Ce gars a dû passer beaucoup de temps sur ça. »

« Je vois que l’interface provient du Continent of Magic, mais de quel jeu a-t-il importé l'équipement ? »

Parmi les personnes présentes aux enchères, il y avait des graphistes. En observant attentivement les photos, ils essayèrent de trouver une erreur quelque part.

« Peu importe à quel point l’image est bien conçue, des traces microscopiques demeurent. Même si l’image semble être parfaite aux yeux du public, quand vous utilisez les dernières technologies, les parties contrefaites seront dévoilés. »

Les graphistes amplifièrent les images par 10 000, traquèrent chaque pixels, étudièrent toutes les nuances, et scannèrent même les photos en 3D pour prouver que c’étaient des images modifiées. Mais leurs tentatives s’avèrent futiles. Finalement, ils furent forcés de le reconnaître.

« Toutes ces images sont bien réelles. »

«Je suis le responsable graphique de LK Co. Je vous garantis que ces images n'ont pas été modifiées. »

Contrairement à leurs attentes, les graphistes commencèrent à confirmer l'authenticité des images.

Les joueurs du Continent of Magic apparurent. Au moment où ils virent les images, ils exprimèrent leur surprise. Ils ne doutaient pas de l’authenticité de l’avatar devant eux.

« Cet avatar est réel, il s’appelle Weed. Ce joueur est une célébrité ! »

« Cet équipement est le sien, mais je ne savais pas qu’il avait atteint le niveau maximal! C'est vraiment impressionnant. »

Lee Hyun avait toujours joué seul. Il évitait intentionnellement les terrains de chasse où il y avait beaucoup de monde. Il n’avait jamais participé aux sièges, et évitait les disputes futiles. Mais les rumeurs sur lui n’arrêtaient jamais de se répandre.

Massacrer des  Dragons et des Krakens réputés invincibles, traverser les donjons les plus dangereux à lui seul.

Ne pas s’associer avec d’autre personne ne signifiait pas qu’ils ne pouvaient pas le reconnaître. Parmi les joueurs restant, c’était une légende. Seul Lee Hyun ne savait pas qu'il était une célébrité.

« Donc, cet équipement est réel ? »

« Alors, on peut dire que c’est le jackpot… »

Le prix initial était de 50 000 ₩ (30 euros), en excluant la valeur de l’avatar et de ces équipements, par rapport au prix du marché, le montant demandé était trop faible.

Les gens commencèrent alors à écrire leurs offres. Le prix passa de 50 000 wons à 300 000 ₩ (250 euros) en quelques instants, puis à 700 000 ₩ (550 euros). Une heure ne s’est pas encore écoulée que l’offre avait dépassée 1 000 000 ₩ (800 euros).

Les acheteurs n’hésitaient pas à monter les prix puisqu'une seule pièce de l’équipement pouvait être vendue à un prix plus élevé. L’offre commença alors à monter en flèche.

A ce stade, beaucoup de personnes avaient arrêté de participer à cette enchère car ils avaient imaginé le prix final.

Bien que le nombre de joueurs dans CoM ait diminué au fil du temps, après que tous les serveurs se soient réunis et que le jeu soit devenu gratuit, il y avait encore beaucoup de personnes qui jouaient à ce jeu.

Au départ, c'étaient les joueurs de CoM qui faisaient grimper le prix, et ensuite, ce furent des employés aisés qui continuèrent à augmenter l’offre.

Il y eut un temps où CoM gardait la République de Corée éveillée toute la nuit. Posséder l’avatar le plus puissant du jeu et pouvoir le montrer à tous, c'était ce qu’ils souhaitaient.

L’un des participants se dépêcha de téléphoner à son patron.

« Directeur, est-ce vous ? »

« Pourquoi est-ce que tu m’appelles à minuit ? Tu veux être viré ? »

« Eh ? Que, bien… Directeur, avez-vous joué à CoM dans le passé ? »

« Oui, et alors ? »

« Le personnage ayant le plus haut niveau de CoM est aux enchères, je pensais que vous seriez intéressé… »

« Quoi! W-We-Weed ? »

« Oui. Vous le connaissez. Un personnage de niveau 200. Les statistiques et l'équipement sont aussi au maximum. »

S’en suivirent les explications.

« Maintenant. Avec ton propre argent, enchéris à 30,000,000₩ (25 000 euros) tout de suite. Je rentre chez moi immédiatement pour vérifier ça. Reste le premier de l'enchère! »

A l’époque actuelle, les personnes qui occupaient des postes clé dans les entreprises avaient appartenu à une génération de jeune qui jouait à des jeux en ligne. Et c'étaient ces personnes là qui misaient le plus.

Cette nuit là, tous les sites ayant un lien avec les jeux vidéo parlaient de la vente aux enchères du personnage le plus puissant du CoM. Beaucoup de monde commença à le chercher et instantanément le mot clé fut premier des recherches. A partir de cet instant, la vraie vente commença.

*****

Pendant ce temps là, Lee Hyun dormait profondément, inconscient de la situation.

« Le travail manuel… 50 000₩ (30 euros) par jour. Laver la vaisselle... 30 000₩ (25 euros), livrer le journal et le lait le matin… La nuit… »

Hyun était occupé à rêver à ce qu’il devait faire le lendemain.

*****

Avec l’attention de tous portée sur l'enchère, son prix grimpait très rapidement.

Jusqu’à présent, personne ne connaissait l’identité du meilleur joueur du CoM, mais le fait de posséder l’avatar le plus puissant d’un jeu qui, auparavant, était le plus populaire de tous, invoquait un désir puissant.

Le prix de l’avatar dépassait déjà les 100,000,000 ₩ (80,000 euros).

La somme avait dépassé le prix de l'équipement sur le marché. Peu de bénéfices pouvaient être faits en le revendant. Beaucoup durent abandonner l’enchère, se lamentant de ne pas avoir assez d’argent pour continuer.

« Je pense que le gars qui vend cet avatar est un type cinglé. »

« Comment a-t-il pu mettre la période de vente d’un personnage aussi inestimable à un jour seulement? »

« Était-il si sûr de pouvoir récolter le prix maximum en si peu de temps ? »

De cette manière les gens commentaient l’enchère pour apaiser leur chagrin. En peu de temps, le nombre de commentaires dépassa les 900.

L’offre grimpa peu à peu, et quand le prix atteint 300 000 000 ₩ (250 000 euros), beaucoup d’entreprises commencèrent à s'investir activement.

La seule chose que les gens savaient, c’était qu’il n’y aurait pas de fin à cette enchère. Et si l’affaire venait à se terminer par une somme colossale, la nouvelle se répandrait très vite par les nouvelles ou le bouche-à-oreille.

Placer ne serait-ce qu'une publicité demandait énormément d'argent. Pourtant, personne ne les regardait. Par contre, les gens sauraient tous qui aura réussi à acheter ce personnage légendaire pour un montant si élevé, ce qui leur ferait de la publicité.

Les départements des relations publiques de ces entreprises pensaient à cela lorsqu’ils investissaient des sommes énormes dans cette enchère. Les média numériques avaient intensifié la compétition. Les chaînes diffusant des jeux vidéo voulaient tous acquérir cet avatar. Le prix du marché n’était pas un problème. Posséder ce personnage signifiait pouvoir mettre en place des séries d’émissions spéciales autour du jeu et augmenter l’image publique de ces chaînes.

Une compétition féroce conduisait à faire flamber le prix, et la hausse du nombre de visiteur réjouissait le site de vente aux enchères.

Finalement, la vente aux enchères prit fin.

A la fin, cinq chaînes majeures se battaient l’une contre l’autre. Le vainqueur final fut CTS Média, une compagnie en plein essor qui avait gagnée beaucoup de parts du marché. L’offre finale avait été faite avec l’intervention du secrétaire du président de la compagnie. La dernière enchère fut validée en même temps que l’offre se terminait.

*****

« Bonjour.»

Le matin, Lee Hyun recevait un appel, le réveillant de son sommeil.

Son travail sur le chantier de construction le jour d’avant l’avait épuisé et il s’était endormi comme une masse. Il avait gagné seulement 30 000 ₩ (25 euros). C’est plus bas que le salaire moyen car il avait été jugé incompétent.

« Bonjour. » Contre toute attente, la voix au bout du fil était celle d’une jolie femme.

« Um… il semblerait que vous vous êtes trompés de numéro. »

Lee Hyun, certain que personne de sain d’esprit n'essaierait de le contacter, essaya de raccrocher le plus vite possible.

Pourtant avant qu’il n'ait pu le faire, la femme reprit…

« Vous avez essayé de vendre votre avatar sur le net n’est-ce pas ? »

« Correct »

« Je suis Yoon Nahee, secrétaire du président de la compagnie CTS Media Inc. Nous avons déposé la somme qu’il vous revient suite à la vente de votre avatar sur votre compte bancaire. Vous pouvez vérifier cet échange sur le site internet de la vente, n’hésitez pas de nous contacter. »

« Att, attendez. Quelqu’un a acheté mon avatar ? »

« Oui, puis-je vous demander si vous avez déjà vérifié la confirmation de la vente ? »

« Non, j’étais un peu occupé… »

Yoon Nahee de la société CTS Media. Cette personne est assez talentueuse pour être la secrétaire du président de la société CTS Media. Elle parle huit langues et toutes les personnes autour d’elle étaient occupées à la flatté. Elle était médusée de savoir que Lee Hyun n’était pas allé vérifier la vente du siècle.

« Et à combien s'élève l’offre ? »

Lee Hyun était rempli d’un malaise, il espérait recevoir au moins 200 000 ₩ (150 euros) pour pouvoir payer les frais médicaux, mais la voix au bout du fil le mit en état de choc.

« 3 090 000 000 ₩ (2 500 000 euros). »

Normalement, le prix actuel de l’avatar de Hyun, “Weed”, selon le marché devrait être de 150 000 000 ₩ (125 000 euros).
Aujourd’hui le prix d’un équipement d’un jeu populaire pouvait monter jusqu’à 100 000 000 ₩ (80 000 euros), mais si le jeu était vieux, alors le prix était beaucoup plus bas.

Pourtant, un bon nombre de facteurs, tel que le temps imparti de la vente ou le fait que c’était un avatar unique en son genre ayant une grande renommée, faisaient que le prix de la vente était monté jusqu’à 3 000 000 000 ₩ (2 500 000 euros).

Pourtant, Lee Hyun répondit sans ménagement.

« Vous plaisantez ? »

« Comment ? »

« Je ne peux pas croire que vous m’ayez appelé pour me dire une chose aussi stupide. Je raccroche. »

Après avoir raccroché le téléphone, Lee Hyun rit amèrement.

« Comment a-t-elle su à propos de la vente ? Et comment a-t-elle réussi à avoir mon numéro pour me faire cette blague ? »

Lee Hyun ne croyait pas à ce qu’elle disait, c’était bien trop absurde.

Cependant au moment où il se connecta sur le site internet, son annonce était affichée sur la page d’accueil. D’innombrable personne commentaient en temps réelle la vente, et l’offre finale était bien de 3 090 000 000 ₩ (2 500 000 euros), comme elle avait dit.

Lee Hyun réussit tant bien que mal à rester debout grâce à sa ténacité.

‘Si ceci est un rêve, j’espère ne jamais me réveiller.’ pensa-t-il.

Le jour suivant, Lee Hyun confirma que plus de 3 000 000 000 ₩ avaient été déposés sur son compte bancaire.

Il se pinça jusqu’au sang, c’était la réalité ! Lee Hyun s’empressa d’aller voir sa grand-mère pour lui montrer son livret bancaire. Il n’avait cependant pas encore le courage de tout lui dire.

« Grand-mère, je me suis fais de l’argent. »

« Oui. »

Sa grand-mère répondit sans conviction. Cela ne faisait que trois jours que Hyun avait reçu sa carte d’identité. Il ne devait pas avoir gagné beaucoup.

« Et bien, bon travail, Hyun. »

« Ce n’était pas difficile. »

Lee Hyun lui montra son livret bancaire.

« Qu’est ce que c’est ? »

« Regarde, ça, c’est l’argent que j’ai gagné. »

Sa grand-mère se frotta les yeux à plusieurs reprises pendant qu’elle regardait le livret de Hyun, seulement pour réagir avec incrédulité à la vue du montant qui y est indiqué.

« Toi, tu as volé ? Non, non, cette somme ne peut pas être volée… »

« Tout ce que j’ai fait, c’est vendre mon compte de jeu. »

« Compte ? »

« C’est compliqué à expliquer… en tout cas j’ai obtenu cet argent légalement. »

« Alors… »

Avec l’émotion qui survint, sa grand-mère sanglota doucement.

« Hyun, nous pouvons enfin vivre normalement sans se soucier des factures d’eau et d’électricité, n’est-ce pas ? »

« Bien sûr, nous pouvons même avoir notre propre maison ! »

« Tu peux retourner à l’école… et Hayan pourra aller à l’université. Nous n’aurons plus à vivre en enviant les autres. »

Sa grand-mère était émue jusqu’aux larmes tout comme Lee Hyun qui se souvenait de la souffrance et de l’amertume de la vie.

« Maintenant, nous pouvons vivre heureux ensemble, grand-mère! »

« Oui. »

Avec les moments difficiles qu’ils avaient vécus ensemble, ils étaient excités. Après plusieurs jours, ils obtinrent une nouvelle maison et la grand-mère de Hyun reçue un traitement à l’hôpital. En plus de sa douleur à la hanche, elle était atteinte d’autres maladies, ce qui l’obligea à être admise à l’hôpital. Sa petite sœur Hayan était également heureuse. Mais leur bonheur fut de courte durée.

5 hommes en noir. Ceux qu’il ne voulait plus jamais revoir vinrent à l’hôpital. Ils poussèrent la porte de la chambre d’hôpital et entrèrent.

Ces 5 hommes en noir, bien bâtis, avec des chaussures toutes neuves, avaient littéralement forcés le passage jusqu’à la chambre d’hôpital de la grand mère, et même s’ils n’étaient que 5, la chambre semblait être remplie.

Tous les autres patients furent pétrifiés de peur, avec l’aide des infirmières, ils sortirent de la chambre.

Seul Lee Hyun, sa grand-mère et les hommes restèrent dans la chambre. Lee Hyun se sentit soulagé du fait que ça sœur ne soit pas ici quand ces hommes sont arrivés. Rien de bon ne pouvait venir de ces hommes. Il pense que cette fois encore, il n’y aurait pas de différences par rapport aux fois précédentes.

« Lee Hyun, J’ai entendu dire que la fortune a frappé à ta porte. »

L’homme aux cheveux blonds parla. Lee Hyun rétorqua aussitôt.

« Et alors ? »

« Dans le passé, ton père nous a emprunté de l’argent. Nous sommes ici pour collecter cette dette. »

« Dette ? »

« Oui, maintenant que tu as l’argent, tu dois nous le rendre. »

Lee Hyun avala sa salive. Quand ses parents sont morts, Lee Hyun avait hérité de 100 000 000 ₩ (80 000 euros) de dettes.

Tout se serait bien passé s’il avait eu recours à la justice, mais à ce moment là, Lee Hyun était encore trop jeune et il ne connaissait pas la loi. De plus, sa grand-mère, portant encore le deuil, avait oublié de poser une demande à la justice indiquant qu’elle renonçait à l’héritage dans les trois mois qui suivirent. Et l’héritage fut légué.

Tous ces événements passés, Lee Hyun fut endetté de 100 000 000 ₩. Il savait qu’ils étaient sans-pitié, mais à présent il possédait beaucoup d’argent. Il n’avait plus besoin d’avoir peur d’eux.

« Je paierai ma dette, c’est combien ? »

« Payer ? Tes mots sont un peu courts. Et bien, ce n’est pas grave. Nous prenons soin de nos clients. La somme que tu nous dois s’élève à 3 000 000 000 ₩. »

A ces mots, Hyun fut rempli de rage.

« C’est absurde… L’argent que mon père avait emprunté était de seulement 100 000 000 ₩. »

« Hey, ça fait 8 ans maintenant, avec le temps, les intérêts se cumulent… »

« C’est ridicule, je le signalerai à la police. »

« Le signaler? Tu crois que la police sera de ton côté ? »

« La police est le soutien des gens. »

« Puhahahahaha.. »

Les hommes rirent aux mots de Hyun. Particulièrement l’homme aux cheveux blond, qui, en entendant ces paroles absurdes, posa sa main sur son front et rit un bon coup. L’homme qui se tenait debout derrière lui parla. D’après l’atmosphère qui s’en dégageait, il semblait être le chef.

« Explique au gamin directement ce qui se passe, et ne crée pas de problème. »

« Oui Hyung. Je suis désolé. Écoute gamin, ce que nous faisons n’enfreint en aucun cas la loi. Parce que nous recevons légitimement les intérêts. Depuis le début, les intérêts étaient de 50% de la somme précédente. Veux tu que je fasse le calcule pour toi ? 1ère année, de 100 000 000 ₩, on passe à 150 000 000 ₩, 2ème année de 150 000 000 ₩ à 220 000 000 ₩ , 3ème année 330 000 000 ₩, 4ème année presque 500 000 000 ₩. »

Après avoir entendu le calcul de sa dette, Lee Hyun ressentit le désespoir venir à lui. En juste 4 ans, la somme s’est multipliée par 5. 8 ans ont passés, la somme a du atteindre les 2 500 000 000 ₩, mais le temps qui s’est déroulé n’était pas exactement de 8 ans, c’est plus que ça, il n’était donc pas faux de dire que la dette avait atteint 3 000 000 000 ₩.

Pendant que ces hommes harcelaient Lee Hyun, celui ci ne savait pas jusqu’à quel point sa dette montait. Sans qu’il le sache, la somme s’accumulaient jusqu’à atteindre 3 000 000 000 ₩.

C’était la faillite!

Tous ceux ayant 3 000 000 000 ₩ de dette auraient été ruinés. Même après une faillite, tu peux posséder encore quelques millier de ₩. Lee Hyun ne considérait même pas l’idée de faillite. Ca coûte de l’argent pour remplir les papiers de déclaration d’une faillite.

Lee Hyun ne pouvait même pas se permettre de payer la demande de formulaire de déclaration d’une faillite. En réalité, même si tu as l’argent, c’est impossible que les usuriers te laissent tranquillement remplir la paperasse.

« Nous voulons 3 000 000 000 ₩. »

« Non, impossible. »

« Impossible ? Comme tu le souhaites, on reviendra demain. Et pendant ce temps là, ce que tu nous dois sera encore plus important, mais si c’est ce que tu veux… »

Une certaine confiance se dégageait de ces hommes en noirs.

Lee Hyun savait qu’il valait mieux payer ses dettes s’il pouvait. Et il n’existait pas d’autres alternatives possibles. Ils étaient venus en sachant que Hyun avait cet argent.

« Pauvre grand-mère, elle est blessée et hospitalisée, en tout cas, elle semble être bien à l’aise dans l’hôpital. Ta petite sœur, je parie qu’elle peut être vendue pour une fortune sur une île… »

« Ne touche pas à Hayan »

« Relaxe, rien ne s’est produit, pas encore. Pour le moment, on est en train de discuter, gamin. Mais si tous les membres de cette famille venaient à être hospitalisés au même moment, ce serait tellement plus touchant. »

Lee Hyun ne pouvait plus supporter ces menaces. Il ne pouvait rien y faire. C’était suffisant si ces hommes venaient à partir. Il avait vu le destin de ceux qui n’avaient pas d’argent à leur rendre. Et puis d’abord, s’il y avait un péché, ce serait de leur avoir emprunté de l’argent.

Ne pouvant se reposer sur la loi, Lee Hyun fut obligé de leur donner son livret bancaire. Ces homme prirent le livret et sortirent d’un sac 90.000.000 ₩ en espèce. Avec cet argent, il y avait le billet à ordre qu’ont signé les parents de Lee Hyun il y a de cela 8 ans dont le montant était de 100.000.000 ₩. Depuis le début, ils savaient tout, et ils étaient venus bien préparés.

« Merci, et désolé pour le dérangement. »

Au moment où les hommes sortirent de la chambre de l’hôpital, Lee Hyun cria.

« Attendez une minute ! »

« Qu’est-ce qu’il y a gamin, qu’est-ce que tu veux ? »

« Un jour, je ferais en sorte que tu paies pour ce que tu as fait. »

« Quoi ? »

« Parce que l’argent a été payé, vous pensez que tout est fini. Mais, plus tard je te réglerai ton compte. »

Les hommes s’apprêtaient à rire encore une fois, mais à l’intensité du regard de Lee Hyun, ces rires moururent sans jamais sortir de leur bouche.

Un jeune animal sauvage, le miasme dans son regard provoqua des frissons dans les entrailles de ces hommes.

« Je vois que tu as du cran. On va t’apprendre une leçon sur ce monde. »

Les hommes roulèrent leurs manches. Mais Lee Hyun n’éprouva aucune peur, et ne recula pas.

« Ça suffit, on a récupéré notre argent, ne faites rien d’inutile. »

« Mais… »

« Est-ce que tu veux vraiment faire une scène dans un hôpital ? »

« Compris Hyung »

Les hommes sortirent de l’hôpital.

« Et gamin… »

Le chef de ces hommes, regarda Lee Hyun et lui donna un conseil.

« Je suis Han Jinsup de Myong-dong. Crois tu vraiment que ton courage te suffira dans ce monde pourri ? Si tu crois que c’est injuste, gagne 3.000.000.000 ₩ en 5 ans et retrouve moi. A ce moment là, je te servirai. »

Les usuriers partirent. Lee Hyun s’assit à même le sol, impuissant. Au son des pleures et des gémissements de sa sœur provenant du couloir, sa grand-mère ne put s’empêcher de lâcher un soupir.

*****

Après s’être fait dérober de 3.000.000.000 ₩, Lee Hyun n’avait plus envie de faire quoi que ce soit. Le vide l’envahissait. Cependant, au troisième jour après le vol, Lee Hyun se leva enfin.

Il y avait de l’espoir, il ne pouvait pas rester assit à hésiter. Un sourire s’installa sur les lèvres de Hyun. Après les pleurs, le rire lui vint.

Ce ne fut qu’un petit moment, mais l’expérience d’avoir une large somme d’argent lui avait appris comment survivre dans ce monde.

‘C’est vrai, si j’ai pu le faire une fois, je peux très bien le faire une deuxième fois. ‘

Lee Hyun était occupé. 900.000.000 ₩ (700 000 euros) n’avait pas été volés, mais cela ne voulait pas dire qu’il pouvait tous les utiliser. Le contrat de la maison étant fait, 500.000.000 ₩ (400 000 euros) ont été mis de côtés.

Il aurait pu annuler le contrat, mais dans ce cas là, il aurait dû payer une pénalité. Il préfèrait mourir plutôt que payer une pénalité.

Finalement, la somme qu’il pouvait utiliser se révèlait être seulement de 400.000.000 ₩(325 000 euros).

Un grand merci à la baisse des prix de l’immobilier.

*****

En utilisant une partie du reste de l’argent, Lee Hyun s’inscrivit dans des cours d’arts martiaux, tel que l’aïkido, le kendo et le taekwondo. Il s’imposa lui même un programme difficile, se déplaçant sur 6 endroits différent par jour. En même temps que son corps s’épuisait à force d’entraînement, il maîtrisa les arts martiaux rapidement.

Les enseignants l’appelèrent “l’Animal Sauvage”. Développant son endurance, il brandissait son épée et travaillait à frapper encore et encore, toute la journée, assez pour que le sang coule de ses mains.

Jeu de réalité virtuelle !

Un endroit où une personne bouge son corps comme dans la vraie vie. Alors étudier les arts martiaux et apprendre le fonctionnement du jeu n’était pas une perte de temps, n’est ce pas ?

Bien sur, ceux qui avaient appris les arts martiaux n’étaient pas tous avantagés. Mais pour être plus fort dès le niveau 1, le mieux était d’apprendre les arts martiaux.

Imagines être 10% plus fort dans le jeu, l’énorme effet que cela pourrait apporter. Pour cela, Lee Hyun s’entraînait le matin et l’après-midi, puis le soir, il étudiait les jeux de réalité virtuels. Des choses comme : quel jeu a le plus de joueurs, comment fonctionne le système du jeu, tout cela fut analysé rigoureusement.

Pour chaque profession, villes ou compétences, Lee Hyun créa un tableau comparatif, et le fixa sur le mur de sa chambre. La pièce était remplie de papier.

Pendant 1 an. Lee Hyun apprit les arts martiaux et étudia les jeux de réalités virtuelles. L’année passée ne servait pas juste comme une période de préparation, mais aussi comme une période d’observation de l’évolution de Royal Road.

Comme prévu, le jeu choisit à la fin est Royal Road. Comme son nom l’indique, ce jeu marchait sur la route de la réussite, avec sérénité. Possédant plus de 75% des parts du marché des jeux vidéo dans le monde, plus de 90% des coréens jouaient à ce jeu. On pouvait pratiquement le considérer comme un rendez-vous incontournable pour beaucoup de personne.

Surtout pendant les guerres des rois, l’importance du jeu était montrée par le fait que tous les réseaux sociaux ne parlaient plus que de ça. Le seul jeu où tout le monde pouvait obtenir de la renommé, de la puissance, et de l’argent. Royal Road était le résultat d’un ingénieux système de jeu combiné avec de la réalité virtuel.

« Bien, tout se déroule comme prévu. »

Les yeux froids de Lee Hyun fixèrent le moniteur.

L’autre jour, il avait acheté une capsule, utilisé pour se connecter à Royal Road, pour la somme de 10.000.000 ₩ (8000 euros). C’était suffisamment cher pour que des larmes coulent de ses yeux, mais il se rappelait sans cesse que c’était un investissement nécessaire. Toutes les préparations terminées. C’était l’heure de commencer. Il se sentit comme un soldat avançant vers le front.


-- Connexion à Royal Road ?--

Oui / Non



Quand le message s’afficha, Lee Hyun cria sans hésitation

« Oui ! »




Fin du chapitre 1 volume 1

5 commentaires:

  1. Merci de ton travail , mais je comprends pas pourquoi re traduire les chapitres alors qu'ils sont disponible sur le blogpost de royal Revolt ? ^^

    RépondreSupprimer
  2. Une trad de meilleur qualité et puis c'est mieux ça réunira tout sur ce site aussi :p

    RépondreSupprimer
  3. Voilà c'est tout à fait ça. En fait les traductions sur royal road ou le wiki sont pas vraiment de super qualité tout le temps... Parfois on voit même vraiment que c'est juste mis dans google traduction puis posté. Donc en même temps que l'on avance je fais aussi les anciens. Par contre ne vous inquiétez pas on va aussi avancer sur le volume 8.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.