LMS volume 1 chapitre 3

The Legendary Moonlight Sculptor


La requête de l’instructeur
Volume 1, chapitre 3







Weed commença par marcher jusqu’à la fontaine pour remplir sa gourde avec de l’eau, puis il se dirigea vers la boutique de sculpture. C’était le premier voyage de Weed dans les rues de la citadelle, et elles étaient remplies de joueurs et de PNJ.

“Nous avons besoin d’un prêtre de niveau 17 ou plus!”

“Hé, les gars! Nous allons à la Caverne Lasok. Quelqu’un veut venir ?”

Beaucoup de joueurs étaient dans les rues, mais aucun d’eux ne faisaient attention à Weed. Ca ne le dérangeait pas vraiment. Se promener dans une tenue de voyageur, ne portant même pas une protection sur son torse, montrait qu’il n’avait pas encore terminé la période des quatre premières semaines de jeu nécessaires pour pouvoir quitter la citadelle.

Parmi les nombreuses boutiques qui exerçaient dans la capitale du royaume de Rosenheim, la boutique de sculpture occupait un emplacement spécial.

La plupart des aventuriers normaux pouvaient à peine se souvenir de l’emplacement de la boutique de sculpture parce qu’ils n’en avaient pas l’utilité. Seul un tout petit nombre de joueurs qui avaient appris l’art de la sculpture s’y rendaient de temps en temps. Mais la boutique de sculpture se situait juste à côté de la boutique de bijoux sur l’avenue centrale, et était l’une des quelques boutiques visitées fréquemment par les nobles.

*Porte qui s’ouvre*

Weed entra dans la boutique de sculpture.

“Bienvenue chez… Oh, qu’est ce qui vous amène ici étranger ?”

Le vendeur allait accueillir un nouveau client avec un grand sourire, jusqu’à ce qu’il vit la tenue de Weed, qui le fit subitement changer le ton de sa voix.

Weed regarda l’ensemble de la boutique, et remarqua qu’il était le seul client ici. Une boutique de forgeron ou une épicerie étaient toujours bondé de monde, mais la boutique de sculpture n’accueillait qu’un petit nombre de client chaque jour, voir pas du tout.

Si on comparait les revenus journaliers par contre, la boutique de sculpture distançait de loin la boutique de forgeron. En d’autres termes, la boutique de sculpture vendait des marchandises très coûteuses.

Weed ajusta son col et demanda poliment.

“Monsieur, je suis venu ici pour trouver une réponse à des questions qui me préoccupent grandement.”

“Donc, étranger, vous voulez me poser une question ?”

“Oui, monsieur. Si vous avez une seconde à m’accorder.”

“Je suis très occupé pour le moment, partez s’il-vous-plaît.”

Le vendeur le rejeta tout de suite, en ayant l’air très embêté. Comme la renommé de Weed était de zéro, et qu’ils ne se connaissaient pas, le vendeur avait tous les droits de le chasser de sa boutique.

“Oui, monsieur, je reviendrai plus tard.”

“Au revoir.” Dit le vendeur.

Weed prenait son temps pour retourner vers la porte. Il portait occasionnellement des regards vers les statues qui étaient en vitrine.

“Merveilleux!”

S’exclama Weed.

“La grandeur de cette statue intrigue mon âme. Fournissez-vous la cour de Rosenheim avec de telles œuvres ?”

Le vendeur ne pu s’empêcher de tendre une oreille aux dires de Weed.

“De laquelle parlez-vous, étranger ?”

“Cet aigle à deux têtes fait d’or pur. Je ne peux oser deviner quel maître l’a sculpté, mais je peux sentir une excellente maîtrise de son métier. Sa beauté ne peut être critiquée. Elle est si réelle que je l’ai presque prise pour un aigle vivant, et je peux me dire béni d’avoir visité cette boutique. Cet endroit mérite bien des œuvres de cette qualité. Mes yeux se sont ouverts à une beauté angélique descendue du ciel.”

Que le vendeur l’eut réalisé ou non, sa bouche commençait à former un sourire. “Etes vous intéressé par l’art de la sculpture, étranger ?”

“J’ose dire que je le suis, je souhaite seulement me sentir en paix devant des statues à couper le souffle, et mon âme ne demande qu’à être aussi magnifique que les âmes offertes à ces statues.”

“Venez et asseyez vous. Vous pourriez être de bonne compagnie pour m’aider à lutter contre l’ennuie.”

“Merci, monsieur.”

“Voulez vous une tasse de thé ?”

“Seulement si vous êtes assez gentil pour m’offrir du miel dans de l’eau fraîche. Je serai comblé avec un verre d’eau fraîche.”

“Bien sûre! j’ai ce qu’il faut.”

Weed but le miel mélangé dans de l’eau par le vendeur, ce qui lui permit d’évacuer la fatigue accumulée au cours des trois dernières semaines.

“Maintenant dites moi ce qui vous trouble tellement ?” Demanda le vendeur.

“Bien monsieur. Mais avant puis je me permettre de vous demander une petite visite des statues ici présentes ? J’ai des affaires qui demandent vos conseils, pourtant cela est moins urgent que de consoler ma pauvre âme qui ne souhaite que contempler ces chefs d’œuvres artistiques!” Dit Weed.

“Vous pouvez les regarder aussi longtemps qu’il vous plaira. N’est ce pas là la raison d’être de belle statues que de contenter ceux qui en apprécie la valeur ?” Consentit le vendeur avec un sourire sincère.

Weed sentit qu’il avait gagné la bonne volonté du vendeur, une difficilement dérangée par des visiteurs et loin du public. Imaginez si vous demandiez des renseignements sur différents articles d’une épicerie, la seconde d’après vous seriez jetés dehors à coups de pied aux fesses.

Weed contempla les statues de la boutique tranquillement. Mais il avait son propre agenda. “Je ne pense pas que la maîtrise de la sculpture rapporte beaucoup d’argent.” La statue la plus chère actuellement dans la boutique valait 30 pièces d’argent. Les statues de qualité étaient faites en pierre ou en bois rare, et en dépit de l'impressionnante maîtrise de l'artisan, les matériaux n’étaient pas très luxueux au départ. Ce n’était rien d’autre que de la sculpture sur bois ou de la gravure sur pierre.

Weed savait qu’il y aurait de l’argent à se faire pour une statue géante de lion ou une statue en bronze, mais il n’était pas attiré par une solution si difficile à atteindre. Quel genre de riche noble pourrait commander une nouvelle statue chaque année? Il devrait atteindre le sommet du classement pour réussir en tant que sculpteur, bien qu’une faible compétition demande peu d’effort pour être le meilleur.

Mais quand même, c’était un marché de niche, trop petit pour compter dessus. La solution garantissant les meilleurs résultats était de cibler les autres joueurs en tant que client. Comme ils monteront toujours de niveau, il demanderont toujours de meilleurs équipements.

Les armes à feu, les bons bracelets ou anneaux enchantés étaient populaires au sein des joueurs, mais les statues n’avaient aucunes valeurs en dehors de rares occasions.

“Une perte de temps, une perte d’argent.” Pensa-t-il.

Pour Weed, la raison principale pour jouer au jeu, c’était de se faire de l’argent, avec un A majuscule. Il regarda une dernière fois les vitrines puis rendit son verdict sur la maîtrise de la sculpture.

“Cette compétence ne vaut rien.” Pensa Weed en s’asseyant en face du vendeur.

“Alors, que recherchez-vous ?” Demanda le vendeur.

“Je suis intéressé par un événement qui s’est passé. On m’a dit que quelqu’un avait taillé le clair de lune dans le palais royal il y a de ça 50 ans. Je voulais savoir si il existait une part de vérité dans cette histoire.” Dit Weed.

“Oh cet événement! C’est une légende qui est passée de sculpteur en sculpteur. J’ai aussi entendu cette histoire de mécènes de confiance à la cour royale.”

Weed pensait que tailler le clair de lune était impossible, encore une légende urbaine, mais le vendeur de la boutique de sculpture connaissait lui aussi cette rumeur que l’instructeur du centre d'entraînement disait avoir entendu.

*Ding*
Quête Terminée : Un mystérieux sculpteur aurait visité le palais royal :
La rumeur qui a atteint les oreilles de l’instructeur était vraie. Un sculpteur a taillé le clair de lune, et ce fut largement, mais secrètement, entendu par tous les Serabourgeois, bien que la façon dont fut taillé le clair de lune reste une énigme.

Récompense:
Retourner auprès de l’instructeur pour la réclamer.

Weed eut un large sourire. C’était bien une quête facile avec un faible niveau de difficulté au final. Bien que ça aurait pu devenir compliqué s’il n’avait pas réussi à devenir ‘ami’ avec le vendeur.

Maintenant qu’il en avait fini avec la quête, il devait retourner au centre d’entraînement pour recevoir sa récompense auprès de l’instructeur. Alors que Weed cherchait le bon moment pour faire ses adieux et partir, le vendeur, absorbé dans ses pensées, commença à parler.

“Je n’ai pas entendu comment il avait taillé le clair de lune.”

“Les mécènes de la cour royale ne vous en ont pas parlés ?”

“Hmm, ils l’oubliaient à chaque fois dans leurs histoires. Ils refusaient de me le dire. Ils disaient que la reine Evane de Rosenheim, que son âme repose en paix, était mêlée à cet histoire. Pouvez-vous me faire une faveur et tirer ça au clair, pour satisfaire ma curiosité ?”

*Ding*
Quête: Le passé du sculpteur :
La rumeur dit que la reine Evane était présente quand le sculpteur se présenta à la cour royale et tailla le clair de lune. Le vendeur de la boutique de sculpture se demande quel lien les unis.

Niveau de difficulté : E
Avertissement :
Si vous êtes trouvé en train d’enquêter sur cette histoire, vous serez exposé à de l’hostilité de la part des gardes royaux.

Les poings serrés de Weed tremblaient d’excitation. ‘C’est une quête en série!’

Même quand le niveau de difficulté d’une quête était très faible, le niveau des récompenses grimpait en flèche dans le cas de quêtes en série. Plus vous avanciez dans les phases de la chaîne de quête, plus la difficulté augmentait, et donc la plupart des quêtes en série risquaient grandement d’être difficile à résoudre pour Weed à son niveau actuel.

Les seules quêtes que Weed pouvait résoudre étaient celles dans la citadelle, demander et collecter des informations auprès des gens.

“J’ai bien peur de ne pas être encore assez compétent pour répondre à votre demande.” Répondit Weed.

“Je suis certains que vous pouvez terminer cette tâche. Votre prudence vous guidera sur un chemin sûr.” Répondit le vendeur.

“Si vous le dites, je vais accepter.” Dit Weed.


*Ding*
Vous avez accepté la quête!

“Merci voyageur. Le barde connaissant les anciennes légendes et ragots est la personne vers qui vous tourner pour en savoir plus sur la reine Evane. Prenez garde! Cette histoire est très sensible, alors ne causez pas d’ennuis qui conduiraient à la diffamation de la famille royale.”

*****

En retenant une forte envie de pousser la chansonnette, Weed se dirigea directement dans une auberge de l’autre côté de la rue.

“Bonjoooouuuur!” Répondit-il au bonjour d’une serveuse. Weed regarda autour de lui à la recherche d’un barde. Il y avait quelques conditions à remplir. D’abord, il ignora les joueurs bardes pour chercher la bonne personne. C’était sûr qu’aucun joueur n’aurait pu entendre une histoire qui s'était passée au palais royal il y a de cela un demi-siècle. Weed devait plutôt chercher un Serabourgeois, de préférence un ancien.

Qu’il puisse chanter de bonne chanson ou non, un vieux barde était très fiable quand il s'agissait de ragots. Weed s'arrêta dans plusieurs auberges avant de trouver un barde qui répondait à ses attentes. C’était un barde dans la quarantaine, disposant de l'expérience et de la jeunesse. En tapant dans les mains, Weed s’approcha du barde.

“Merci pour cette sympathique chanson, monsieur. Pardonnez-moi de vous interrompre, mais j’aimerai vous poser quelques questions… Savez-vous ce qui s’est passé il y a 50 ans à la cour royale de Rosenheim?”

Le barde tendit sa main ouverte et Weed ne put se méprendre sur la signification de ce geste. Il fronça immédiatement les sourcils, affichant un visage dur et sérieux montrant qu’il était prêt à ne gâcher aucun centime.

“Il est vrai que vous avez une voix charmante. J’apprécie vos talents aussi bien dans l’écriture des paroles que dans la mélodie de cette chanson. Aussi vos compétences instrumentales étaient plus qu’impressionnantes...”

“…”

“Je paris que vous avez brisé le cœur de beaucoup de Serabourgeoise quand vous étiez un jeune rayon de soleil au sommet de votre carrière. Bien sûr, je ne doute pas que vous pouvez encore voler le cœur des femmes… Pour un barde, l’aventure et le romantisme sont tout. J’aime moi aussi le romantisme.”

La main ne bougea pas, et le barde lança, “Je suis fatigué de tous ces compliments inutiles de vous autres, étranger. Montre l’argent ou dégage!”

Weed fut temporairement perdu.

“Est-ce que j’abandonne juste la quête en plein milieu? De toute façon je n’aurai aucune pénalité si je décide de l’abandonner. Mais peut être que j’aurais de jolies récompenses si je la termine, et je m’en voudrai de ne pas les avoirs.” Pensa Weed pour lui même.

La main de Weed glissa dans sa poche et en sortit une pièce avant de qu’il ne réalise son erreur. Deux pièces d’argent! Il y avait deux pièces d’argent dans sa poche. C’était tout ce que l’instructeur lui avait donné comme acompte pour la quête précédente.

Le barde attrapa la pièce d’argent des mains de Weed.

C’était une erreur de débutant que d’oublier de changer sa monnaie en pièces de plus petite valeur.

‘Je n’arrive pas à croire que j’ai fait une erreur aussi idiote!’ Le corps de Weed tremblait de détresse et de regret.

“Hmph, c’est un secret, donc tu dois le garder pour toi!” Dit le barde dans sa barbe.

“La reine Evane et le sculpteur avait une relation depuis qu’ils étaient enfants.”

“Que voulez vous dire par ‘relation’ … ?” Demanda Weed.

“T’es idiot! Je ne connais qu’une seule définition de ‘relation’ entre un homme et une femme… Ils étaient amoureux.”

“Vous marquez un point.” Weed réalisa pourquoi mettre son nez dans cette rumeur concernant la cour royale devait rester un secret.

Si le nom sacré de l’ancienne reine venait à être mentionné dans un scandale pareil, les chevaliers royaux feraient n’importe quoi pour taire cette histoire et garder son honneur intact.

Le barde lança un regard dans l’auberge avant de continuer prudemment. “Ils étaient tous deux nés et élevés dans le même village, et grandirent tous deux en gardant l’autre dans leurs pensés. Le garçon s’appelait Zahab. La fille portait toujours des décorations sculptées par lui. Quand elle était enfant, elle rêvait de devenir sa femme un jour, mais le destin lui joua un mauvais tour, et la fille fut choisie pour être la gouvernante royale. Alors le garçon la quitta. Mais au final, la promesse qu’ils s’étaient faite demeura.”

“Quelle promesse ? Si je peux me permettre.” Demanda Weed, curieux.

“Zahab avait promis à la fille de lui montrer la plus jolie des statues sur terre.”

“Je parie qu’il n’a pas tenu sa promesse. La reine doit avoir un grand nombre de belle statue dans son palais.”

“Non, il a tenu son engagement. Plusieurs années plus tard, Zahab se présenta à la cour royale. Il est dit qu’à la vue de son travail, elle fut conquise, disant que c’était la plus jolie des sculptures sur terre.”

“Par Freya, quelle statue présenta-t-il à la reine Evane ? Une reine ne peut admirer une œuvre ordinaire.”

“C’est vrai. Vas voir la bonne qui fut témoin de cette journée, et écoutes la te raconter le reste de l’histoire. C’est tout ce que je peux te dire, car moi même je l’ai entendu de quelqu’un d’autre.”

“Est-elle encore en vie ?”

“Oui.” Le barde dit à Weed le chemin pour aller à la maison de la bonne.

Weed alla la voir. Elle était retraitée, et quand il mentionna la reine Evane et le sculpteur, elle lui fit un accueil joyeux.

“Son Altesse était une vertueuse et gracieuse dame. Alors vous souhaitez entendre ce qui s’est passé à cette époque ?”

“Oui, madame.”

“Vous avez trouvé la bonne personne à qui demander. J’ai personnellement servit son Altesse. Elle en voulait d’abord à Zahab quand il est venu la voir au palais."

“Pourquoi donc ? Si je peux me permettre.”

“C’était sa promesse. Quand ils étaient jeunes, ils avaient fait une promesse, la promesse que Zahab allait montrer à son Altesse la plus belle statue sur terre. Mais quand il est venu au palais, il portait une épée, pas un couteau de sculpteur. Aux yeux de tous, il ressemblait à un parfait épéiste doué avec son épée. Vous pouvez comprendre comment se sentait son Altesse. C’était impossible! Son Altesse croyait tellement en Zahab que même si le monde se retournait, il resterait le même à jamais, et bien sûr, que la promesse entre eux était d’or.”

“…”

“Ce jour là, le royaume de Brent, qui était voisin du royaume de Rosenheim, envoya une bande d’assassins. Ils révélèrent ainsi leurs perfides intentions de conquérir notre royaume, et seule Freya sait au combien je fus choquée quand les assassins l’ont attaqués elle et son Altesse dans le jardin.”

“Quelle bande de vaurien!”

“Oui, jeune voyageur, comme vous dites. Quelques chevaliers royaux étaient piégés et incapable de les retenir… Nous étions laissés à notre sort. C’est à ce moment que, Zahab entra dans le jardin. Comme vous pouvez le voir, en plein milieu du combat, son Altesse lui ordonna de partir. Mais Zahab ne fit que sourire...”

“Il sourit au milieu d’un si dangereux combat ?”

“Et il dit qu’il allait lui montrer la plus belle des statues qu’il ait jamais créée sur cette terre. A la surprise de tous, le clair de lune se brisa en mille morceaux sous l’épée de Zahab. C’était d’une beauté sans pareil. Il chantait une chanson tout en taillant le clair de lune. Je ne me souviens pas exactement des paroles, mais le titre était ‘Le cœur d’un sculpteur’. En écoutant sa chanson, son Altesse était en larmes. C’était vraiment la plus belle des statues que Madame n’ait jamais vue. Même si Zahab avait juste gravé son nom sur une planche de bois, son Altesse l'avait vue comme la plus belle des sculptures sur terre, mais je vous le dis, la vue qu’il était en train de tailler dans le clair de lune venait littéralement du paradis. Les assassins se dispersèrent à cette vue inconcevable, et Zahab tint sa promesse. Beaucoup d’années ont passées depuis, mais j’aime toujours autant me souvenir de ce moment.”

Puis, un flashback mystérieux s’afficha devant les yeux de Weed.

*****

*Réduit*

Un garçon tenait un petit couteau de sculpture dans sa main.

Alors que le couteau de sculpture montait et descendait, un morceau de bois prenait forme.

On aurait dit qu’il sculptait une bonne.

Une petite, et mignonne bonne.

De part sa compétence, la pièce de bois avait l’air vivante.

Une fille, maquillée jusqu’aux oreilles, le regardait.

La main du garçon bougeant le couteau de sculpture et son air sérieux.

La fille aimait tout de lui.

Bientôt le garçon lui tendit la statue. Ca ressemblait tellement à la fille.

“Pour l’instant, tout ce que je peux faire c’est tailler un morceau de bois. Mais un jour, je te donnerai la plus belle statue du monde.”

“Merci Zahab. J’attendrai ce jour avec impatience!”

Le garçon et la fille se firent une promesse, main dans la main.

Alors que la fille grandissait, elle se transforma en une rare beauté.

Elle tapa dans l’œil du roi et devint la reine. Mais la fille n’était pas contente du tout.

Son Altesse était toujours mécontente le jour où Zahab arriva pour la voir.

Zahab portait une épée, et pas un couteau de sculpture.

En se promenant seule dans le jardin, son Altesse laissa aller sa passion en empoignant une rose épineuse. Sa main saigna alors d’un sang couleur rouge rubis.

“Pourquoi as tu oublié notre promesse ? Ta promesse était tout pour moi...”

Son Altesse regrettait cette promesse brisée.

Ce soir là, les assassins attaquèrent le palais.

Le royaume de Brent, un voisin hostile, avait envoyé des assassins.

Les chevaliers du royaume de Rosenheim s’effondraient les uns après les autres.

Le roi et la reine étaient apeurés de leur mort inévitable.

Zahab tira son épée, et le clair de lune commença à danser.

*****

*Ding*

Quête Terminée : Le passé du Sculpteur :
La promesse faites entre un garçon et une fille fut honorée. le clair de lune bleuté se brisa en mille morceaux, et défit les assassins. Zahab le sculpteur de clair de lune… sa maîtrise de la sculpture avait atteint le niveau de maître. Montrant ainsi la plus belle des statues à son ami d’enfance.

Vous avez gagné un niveau!
Vous avez gagné un niveau!

A la surprise de Weed, il gagna deux niveaux en une seule quête, et ce n’était que le début. Une fenêtre de message apparut. A sa surprise, c’était encore une fois une fenêtre de changement de classe.

*Ding*

Changement de classe: Sculpteur de clair de lune (cachée)
Vous pouvez vous convertir dans la classe secrète de Sculpteur de clair de lune. Si vous l’acceptez, vous pourrez apprendre des compétences exclusives à la classe qui ne sont pas accessibles pour les classes de bases.

Voulez vous devenir un Sculpteur de clair de lune ?

Oui | Non

Un nombre infini de joueur ne rêvait que de trouver une classe secrète dans royal road, mais moins de un sur un millier en trouvait vraiment.

Weed répondit, “Je refuse”.

*Ding*

Merci de confirmer votre choix. Vous pouvez vous convertir dans la classe secrète de Sculpteur de clair de lune.
Voulez vous devenir un Sculpteur de clair de lune ?

Oui | Non

“Je refuse,” Répondit encore Weed.

Pour Weed, être coincé dans un coin de placard pour faire des statues que personne ne voudrait ne valait même pas la peine d’être considéré. Il devait admettre qu’être un sculpteur pouvait être une classe plutôt amusante si suffisamment entraînée. Mais il avait besoin d’une classe lucrative financièrement pour son gain personnel. Quand Weed revint à lui, la vieille bonne le regardait.

“C’était une merveilleuse histoire. Merci de l’avoir partagé avec moi madame.”

“Mais de rien. C’était un plaisir de raconter cette histoire. Bien, jeune aventurier, je veux vous offrir un petit présent. Voulez vous bien le prendre ?”

Ne serait ce pas impoli de refuser ainsi un présent ? Weed n’était pas assez cruel pour refuser quelque chose qu’on lui offrait. Un homme se devait d’accepter tout cadeau avec gratitude.

“Ce sera avec plaisir, madame.”

La vieille bonne prit quelque chose bien emballé au fond de son tiroir. On aurait dit un ancien scalpel.

“Ce couteau de sculpture appartenait à Zahab. Il l’a laissé à son Altesse, et il se trouve que c’est moi qui l’ai gardé jusqu’à maintenant. Et cette statue en bois a été sculptée par Zahab. Prenez-les s’il vous plaît.” Dit la bonne.

“Je vais chérir pour longtemps vos présents.” Dit Weed.

Il reçut les deux objets d’elle.

*Ding*

Vous avez reçu :
Objet: Couteau de sculpture
Objet: L’héritage de Zahab

Weed pensa que ces objets étaient peu communs car laissés par un des maîtres de l’art de la sculpture. Même la statue en bois avait l’air belle au premier regard.

“S’il vous plaît garder le couteau de Zahab et prenez en grand soin.”

“Oui, madame.” Répondit bravement Weed.

Weed calcula que ces objets pourraient bien se vendre et engendrer un bon profit.

“La statue de bois vous montrera où Zahab se repose. J’espère que cette maîtrise de la sculpture ne sera pas enterrée pour toujours.”

“Je l’espère aussi, madame.”

“Si seulement je pouvais encore entendre cette chanson rien qu’une fois… Tout le savoir de la maîtrise de la sculpture est contenu dans ce couteau de sculpture.”

“Pardon ?”

“Dans le couteau de sculpture de Zahab.”

A ce moment Weed regarda vers le couteau de sculpture. Il sentit qu’un destin inchangeable se dessinait pour lui.

*Ding*
Quête : La dernière volonté de Zahab:
Zahab ne mourut pas ce jour là. Il partit pour un continent très lointain pour tester sa maîtrise de la sculpture. Une fois que vous aurez maîtrisé la maîtrise de la sculpture, vous devrez trouver Zahab pour apprendre la chanson ‘Le cœur d’un sculpteur’ de lui. Ensuite vous devrez revenir ici et chanter la chanson pour la vieille bonne. La tradition dit que Zahab a été vu pour la dernière fois se dirigeant vers la région des Monts Gris.

Niveau de Difficulté: A

Prérequis de la quête:
Vous devez terminer cette quête avant que la vieille bonne ne meurt.
L’abandon n’est pas permis.

Récompense:
Vous pouvez apprendre les compétences ‘Identification d’objet’, ‘Maîtrise de la sculpture’, ‘Réparation’, ‘Artisanat’.

Une quête en série avec un niveau de difficulté A, quatre compétences en récompenses. Weed ne put dire si il était chanceux ou non.

Une chose était sûre, il savait qu’il était très difficile d’avoir des compétences qui n’étaient pas liées à la classe. Ces compétences, comme ‘Identification d’objet’ et ‘Réparation’, qu’il avait appris sans devenir un sculpteur, pourraient devenir utiles dans bien des cas, mais une quête de niveau A était une quête beaucoup trop difficile à accomplir pour lui, et cela pourrait lui prendre plusieurs années.

Le niveau moyen des joueurs de Royal Road était actuellement d’environ cent. Le joueur au plus haut niveau dans le classement était actuellement au début des niveaux 300. Une quête de difficulté B demandait un groupe bien équilibré de joueurs de niveau 300 environ pour être terminée.

Ce qui voulait dire que Weed venait de recevoir une quête qui lui demandait d’être au niveau 400 ou plus pour ne serait ce qu’essayer la quête.

Et comme si ça ne suffisait pas, la région des Monts Gris était la plus dangereuse des zones dangereuses, habitée par les plus féroces des monstres. C’était une des dix régions interdites du continent, là où vous étiez sûr d’être réduit en morceaux dès que vous mettiez un pied dans la zone.

‘Crotte!’ Pensa Weed amèrement.

Le nombre de quêtes actives qu’un joueur pouvait avoir en même temps était limité à trois. Maintenant qu’une place était prise par la quête: ‘La dernière volonté de Zahab’, Weed n’avait plus deux emplacements de quête libres.

Mais dans le cas des quêtes en séries, il était impossible de prédire les récompenses qui attendaient les joueurs à la fin. Cette série de quêtes présenta une classe secrète à la deuxième phase. Même après avoir refusé le changement de classe, il reçut quatre compétences. Imaginez à quoi ressembleraient les récompenses de la quête finale.

Weed n’était pas stupide au point de dire non à une bonne opportunité. Mais, il ne savait pas quand et comment tout cela allait se passer.

Il dit adieu à la vieille bonne, et retourna à la boutique de sculpture.

“Oh Weed, j’apprécie vraiment vos efforts pour revenir vers moi aussi rapidement. Je suis encore plus sûr que mon choix de vous confier cette tâche était le bon.” Dit le vendeur.

Le vendeur paya Weed en récompense de la quête.

Weed reçut deux pièces d’argent, récupérant ainsi la pièce d’argent virtuellement volée par le barde.

Quand il retourna au centre d'entraînement, il reçut une autre pièce d’argent de l’instructeur. Ce qui faisait un total de cinq pièces d’argent gagnée par Weed à l’heure actuelle.

Il gagna aussi deux niveaux, jusqu’au niveau trois. Il distribua ses points de caractéristiques gagnés également entre la Force et l’Agilité.

“Pourquoi ne pas prendre une autre quête ?” Se demanda-t-il à lui même.

Weed fut tiraillé par la tentation, mais ramassa une épée en bois. Une quête qui n’était pas accessible facilement au public comme la quête qu’il venait juste de terminer était rare. C’est pourquoi Weed gagna de généreuses récompenses pour son niveau.

Fin du chapitre 3 volume 1

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce 3eme chapitre :)
    ça change des traductions de royalroad x)

    RépondreSupprimer