LMS volume 6 chapitre 8

The Legendary Moonlight Sculptor


Un étrange compagnon
Volume 6, chapitre 8






Une fois que Weed eut terminé ses affaires dans le Royaume de Rosenheim, il se dirigea à nouveau vers les plaines du désespoir.

Mais cette fois il était monté à cheval. C’était une race commune assez abordable, connue pour sa petite taille, ses jambes courtes et musclées et avec une bonne endurance.

Ceux qui voulaient sortir du lot choisissaient généralement un cheval de couleur unie, noire ou blanche. Mais Weed n’était certainement pas comme les autres, donc il en prit un simplement brun.

« D’accord. Allons-y. Allez, au galop!"

Frappant bruyamment le sol de ses sabots, le cheval partit au galop.

Ce ne serait pas le meilleur moyen de transport dans les zones rocheuses ou marécageuses, mais sur les plaines, celles que Weed traversait, c’était incomparable.

"Oui. Il vaut son comptant. »

Il appréciait le confortable et rapide voyage.

Maintenant Weed comprenait pourquoi les autres personnes achetaient des chevaux. Mais il avait toujours un pincement au cœur de devoir autant dépenser ! Donc, il devait constamment se rassurer à ce sujet.




« Bien investir est la meilleure façon de réussir. »

Bien qu’il n’ait dépensé que 3 pièces d’or, il devait constamment encenser son nouvel achat afin de ne pas le regretter. Il faisait tout pour réprimer son avarice.

Mais quelque soit ses motifs de louange, le cheval était vraiment un bon investissement, car il lui permettait de voyager beaucoup plus vite que lorsqu’il utilisait la compétence de course à quatre pattes.

En une seule journée il atteignit la frontière et passa dans les plaines du désespoir, puis il changea de direction et commença à se déplacer de façon étrange. Les plaines avaient un terrain praticable et une excellente visibilité dans toutes les directions, mais Weed chevauchait vers le sud-est  pendant une heure, puis il faisait un brusque virage et se dirigeait au nord-est une autre heure.

En faisant des zigzags, il avançait progressivement vers l’est, en direction de la forteresse des elfes noirs, bien qu’il perde son temps précieux en errance sans signification.

Quelques heures plus tard Weed rencontra un groupe de joueurs qui chassait dans les plaines. Oberon et ses compagnons venaient d’achever une autre confrontation et se reposaient. Bien sûr, ils étaient restés en alerte et avaient remarqués le cavalier qui s’approchait.

« Sans déconner... »

« Il y a des joueurs solo, qui viennent ici! »

Tous les membres du groupe d’Obéron se retourna et regarda Weed avec étonnement.

Quand ils étaient entrés dans les plaines du désespoir, ils avaient dû combattre des monstres presque non-stop. Si au Royaume de Rosenheim ils pouvaient se vanter de pouvoir affronter n’importe quel monstre, ici c’était différent. Ils s’éprouvèrent de la façon la plus dure dans un vrai combat.

Chevaliers de l’abîme, roulettes de foudre, seigneurs des poisons, danseurs sombres, seigneurs de la nuit ! Et de nombreux autres monstres de niveau 350, qui mettaient des pièges, montaient des embuscades, lançaient des sorts mortels et convoquaient des sbires pour les aider dans la bataille.

Ces terres étaient un véritable défi pour leur groupe. Par deux de fois, quand ils rencontrèrent des monstres de niveau plus de 400, c’était seulement grâce à leurs énormes efforts que leur chasse n’avait pas pris fin à ce moment-là. Chaque jour passant, l’ambiance au sein du groupe devenait  de plus en plus sombre.

Il n’était donc pas étonnant qu’au moment où Oberon vit Weed, ses yeux prirent une forme parfaitement ronde.

« C’est dangereux ici. Il s’agit des plaines du désespoir... Dépêchez-vous, faites demi-tour et partez d’ici aussi vite que vous le pouvez ! « Ou non, nous vous escorterons sur le chemin du retour. »

Obéron était un homme vraiment noble. Il était prêt à défendre autrui, même lorsqu’il était lui-même attaqué. La profession de guerrier était souvent choisie par des gens ouverts, aimables et aux bonnes manières.

Mais Weed n’avait rien en commun avec ce genre de personne. On pourrait dire, qu’il était l’exact opposé.

Weed passa au trot devant eux. Il ignora totalement les joueurs, mais pas les items laissés par eux, comme lors de leur précédente rencontre !

Il ne prit même pas la peine de descendre de cheval pour les ramasser, il se penchait juste afin de les regrouper dans sa sacoche, se raccrochant au cheval que par la force de ses jambes.

« Je dois tout prendre. »

Après avoir ramassé les items, Weed poursuivit son chemin vers l’est.

"Hein ? Il s’en va?"

« Il n’a pas peur pour sa vie? »

Les joueurs du groupe de chasse le regardaient s’éloigner au loin.

« Chacun est libre de choisir sa façon de mourir. »

« Vraiment, il y a des gens qui aiment voyager un peu partout, seul. »

Cependant Pluto, Oberon, Haisyns et quelques autres anciens combattants ne sautaient pas si vite aux conclusions. Le comportement de Weed n’était pas celui d’une personne qui allait mourir dans un avenir proche.

Quelques réflexions s’imposèrent à l’esprit d’Oberon. Il se rappelait quand ils avaient rencontré les loups sans âme juste après avoir passé la frontière, et quand ils avaient vu un Orc étrange, qui avait collecté tous les items laissés après le combat.

« Il serait... »

Pluto regarda Oberon.

« Cet Orc! »

« Donc ce serait un joueur? »

« Si c’était un joueur, alors... »

Ils hochèrent la tête à l’unisson.

"Le joueur, qui peut se transformer en Orc... Seule une personne me vient à l’esprit. »

Maintenant les autres comprirent ainsi ce que sous-entendait exactement Oberon. Ce groupe de chasse se composait de joueurs de haut niveau après tout et tous très impliqués dans Royal road.

« Hall of Fame! »

« L’Orc de cette vidéo! »

« Il avait l’air différent cette fois, mais c’est lui ! Le même visage horrible. »

"Je suis d’accord. Il n’y a aucun Orc dans le jeu aussi laid que celui-ci!"

« Donc cet événement va se produire dans les plaines du désespoir! »

***

Bien que cette fois Weed voyageait à dos de cheval, son humeur n’était pas aussi bonne qu’elle aurait dû l’être. Sur la route il remarquait les traces du groupe, ou, pour être précis, les items, laissés par eux.

Weed les voyait clairement, mais ne pouvait pas venir assez près pour les ramasser. Il y avait des monstres assez forts vivant dans ces zones et qui seraient difficiles à affronter tout seul. En plus, le groupe était venu au milieu de ces zones, là où le nombre de monstres était le plus grand.

À première vue, les plaines paraissaient comme vides, mais c’était une première impression trompeuse. Toutes sortes de monstres avaient leur propre territoire, en s’engageant par là les joueurs obligeaient tous les monstres qui habitaient ici, à les attaquer. Ces territoires étaient éparpillés dans la plaine, formant un labyrinthe complexe.

Weed avait une copie de la carte, c’est pourquoi il parvenait à éviter toutes les zones dangereuses. Mais même avec cette carte et un cheval, il devait suivre un chemin tortueux qui le ralentissait considérablement.

Après une journée de galop constant, le cheval commença à rejeter de la mousse par les commissures de sa bouche. Il s’épuisait. Surtout que Weed transportait une statue d’Orc assez lourde dans un de ses sacs.

Généralement les propriétaires de chevaux prenaient soin de leur canasson : caressant, réconfortant, leur donnant des carottes et bien sûr les laissant se reposer lorsqu’ils étaient fatigués.

Au contraire, Weed lui en demandait beaucoup trop.

« Allez, avance. Tu peux le faire. Tu appartiens à une espèce de coureurs après tout, tu n’es pas déçu de ne pouvoir jamais vraiment atteindre tes limites?"

Après ça, il commença soudainement à taper un rythme sur le dos du cheval. Et celui-ci commença à courir un peu plus vite, dépensant le peu d’énergie qu'il lui restait. Mais après un certain temps, la vitesse recommença à tomber.

"C’est difficile, n’est ce pas ? Tiens bon un peu plus. Quand nous arriverons tu pourras te reposer autant que tu le souhaites. »

Le cheval crut ces mots, arrêta de ralentir et y mit plus d’efforts.

La voix aimable de Weed et ses stats élevées de charisme et de leadership, l’aidaient à convaincre le pauvre cheval d’avancer dans l’espoir d’atteindre leur destination.

Mais cependant, aussi longtemps qu’il s’exécutait, il n’y avait aucun signe de leur destination et Weed ne le laissait pas ralentir.

« Allez, un peu plus loin. »

Le cheval galopait.

« On y presque ».

Il continuait de le croire.

« Juste encore un peu».

L’attitude de Weed envers sa monture dépassait l’entendement. Il pressait son cheval comme un citron, jusqu’à la dernière goutte.

Au bout du compte, il ne pouvait plus supporter un tel traitement plus longtemps, il fit quelques derniers pas et tomba au sol, complètement épuisé.

Après avoir examiné le cheval qui respirait fortement, il se rendit compte qu’il ne serait plus en mesure de le chevaucher, Weed prit ses sacs et dit :
"Tu es libre maintenant. Pars où tu veux. Bonne chance. »

Il sorti la petite statue d’Orc. Il n’avait pas le temps d’attendre que le cheval récupère, donc il retourna à sa propre méthode de déplacement.

«Transformation en sculpture! »

Le voyage au Royaume de Rosenheim lui avait pris 7 jours. Mais maintenant, qu’il avait couvert une partie significative du voyage à cheval, et réserver ses forces, cette fois il réduirait le temps de moitié.

"Chwiik ! Chwik!"

Le petit Orc se dirigea vers l’est.

Il était toujours terriblement en manque de temps. La dernière fois, il avait visité tous les villages des exilés au centre des plaines, maintenant, il devait en visiter autant que possible, de ceux qui étaient à distance.

Prenant en compte le chemin du retour à la forteresse des elfes noirs, il allait prendre environ 12 jours.

« Et j’ai 15 jours jusqu'à ce que la bataille commence. »

Ayant déterminé qu’il avait juste assez de temps, Weed continuait à courir, quand tout d’un coup, il remarqua une personne debout sur une colline. La personne se tenait debout avec son dos face à Weed et regardait quelque chose hors de son champ de vision.

"Un joueur ? Comment... Il n’est pas facile de venir ici. Ce doit être des villageois. Chwiit!"

Les villages d’exilés étaient éparpillés partout dans les plaines. Et malgré l’abondance des monstres, ils étaient pleins de vie, les villageois allaient chasser et sortaient des villages pour d’autres affaires. Il n’était pas rare de rencontrer l’un d'entre eux dans les environs.

« Chwiik, il y a un village à proximité? »

Alors qu’il se rapprochait de plus en plus, il  remarquait plus de détails sur la personne présente sur la colline. Une posture gracieuse et de longs cheveux.

« Ce doit être une femme. »

Bien qu’il ne pouvait voir que son dos, ses sens de sculpteur lui disaient qu’elle devait être très belle. Une femme regardant un coucher du soleil. Non, une jeune femme.

Décidant que ce n’était pas ses affaires, Weed continua à courir. La jeune fille pouvait évidemment l’entendre, mais ne lui prêtait pas attention, alors il décida simplement de la dépasser.

Tout en courant vers le haut de la colline, Weed remarqua quelque chose à la limite de son champ de vision. Un énorme monstre de type taureau courait dans la même direction.

« Un chasseur des plaines! »

C’était un des quelques types de monstres, qui ne vivait pas sur un territoire défini. Les chasseurs des plaines se déplaçaient partout dans les plaines du désespoir, chassant des gens et occasionnellement des monstres.

Les villageois affirmaient que c’étaient des guerriers de niveau 320, qui avaient été maudits par un sort maléfique et transformés en monstres avec un niveau de santé élevé, et la désagréable capacité de réduire un peu de la vitalité des joueurs avec chaque coup.

Cette dernière caractéristique les rendait incroyablement difficiles à combattre.

Weed se prépara pour une dure bataille.

"Merde. Je n’ai même pas encore aiguisé mon épée ou poli mon armure..."

Il était concentré sur sa course, donc il ne s’était pas du tout préparer pour un combat.

Et la différence entre les combats avec préparation, et ceux sans, était énorme.

S’il avait rencontré le monstre sur un terrain plat, il aurait été en mesure de le contourner. Mais il le remarqua trop tard à cause de la pente et il n’y avait aucun moyen d’éviter le combat.

Toutefois le chasseur des plaines ne visait pas Weed, mais la jeune fille debout au sommet de la colline !

Il la chassait.

' Super. Je vais en profiter pour tracer ma route... Oh, non, je ne peux pas fuir!’

Dans un premier temps Weed fut soulagé, et il s’apprêtait à utiliser cette opportunité pour s’échapper, mais alors il se souvint d’une autre caractéristique de ce genre de monstre. Les chasseurs des plaines poursuivaient toujours leurs proies jusqu'à la fin.

Une fois qu’il en aurait fini avec la jeune fille, il allait suivre Weed jusqu'à ce qu’il le rattrape. Et cela arriverait probablement lorsque Weed serait fatigué, ce qui rendrait le combat avec lui encore plus difficile.

Donc sa meilleure chance était de s’en occuper maintenant. Sans compter que ce monstre avait un point faible particulier.

Pendant qu’il sera occupé avec la fille, je passerai par derrière pour le poignarder.'

Le chasseur pointa sa lance vers la jeune fille.

Weed ajusta son glaive dans sa main. Il comptait porter une seule frappe puissante, qui serait probablement fatale.

Il pensait avoir prévu toutes les possibilités. Mais au dernier moment, la jeune fille se retourna à une vitesse incroyable et dégaina son épée ! La lame flasha et sembla se diviser en 3 rayons, qui tout de suite frappèrent le chasseur qui s’apprêtait à lancer sa lance vers l’avant.

L’instant d’après, le monstre était mort.

La jeune fille regarda Weed.

Quand leurs yeux se rencontrèrent Weed se médusa.

Il la connaissait.

Il la connaissait bien !

C’était Seoyoon.

« Chwi, chwiik... »

Il se pétrifia avec le glaive levé dans une position de frappe. On aurait dit qu’un bien laid petit orc allait attaquer une jeune fille solitaire.

***

Après avoir quitté le Royaume de Rosenheim, Seoyoon fit un long voyage, qui la conduisit dans les plaines du désespoir.

Dans le jeu, elle était une Berserk, ce qui lui permettait de maîtriser toutes sortes d’armes. Toutefois, son vrai pouvoir ne s’éveillait que dans les combats qui duraient pendant un certain temps. Les joueurs avec cette profession ne se fatiguaient jamais, et au contraire se renforçaient quand ils voyaient leur adversaire saigner.

Seoyoon se battait comme une machine, comme n’importe quel vrai Berserk ce devait. Que ce soit le jour ou la nuit, elle chassait inlassablement et terrassait un monstre après l’autre, laissant seulement des cadavres derrière elle.

Parfois, au cours de son voyage elle restait bloquée au centre de certains donjons, et finissait par se faire tuer. Même une joueuse comme elle, qui se battait sans interruption depuis le lancement de Royal road ne pouvait pas gagner contre un tel nombre écrasant d’opposants.

Mais ça ne la dérangeait pas. Perdre des niveaux de compétences et des niveaux de jeu était insignifiant. D’autant plus qu’elle préférait se battre avec des monstres au-delà de ses compétences.

Cependant, elle n’était pas en mesure de jouer pendant 24 heures après être morte, alors elle essayait de ne pas de mourir. Elle essayait de gagner chacun de ses combats.

Mais ce n’était pas le but non plus. Elle avait seulement besoin de combattre pour libérer la frustration accumulée ! Pour se venger !

Et les monstres ne pouvaient pas trouver une seule étincelle de compassion dans ses yeux froids.

« Ennemi ».

Seoyoon remarqua l’Orc qui s’approchait d’elle avec un glaive en main, et regarda directement vers lui.

Elle restait en alerte, comme si un nouveau combat pouvait maintenant commencer à n’importe quel moment. L’épée dans sa main, elle se tourna vers une nouvelle cible.

***

Seoyoon.
L’ayant reconnu, Weed ne bougea plus.

Belle. Il l’avait déjà vu auparavant, mais maintenant qu’il la voyait de nouveau, il ne parvenait pas à détourner son regard, sa beauté l’atomisait.

« Un être humain ne peut pas être aussi attirant... »

On aurait dit que son visage étincelait. Yeux, bouche, nez - tout était en harmonie, emplissant son visage d’un charme incroyable.

Après avoir vu Seoyoon de si près, Weed ressentit une sorte de désespoir. Il avait créé tant de sculptures, mais aucunes d'entre elles, ne reflétaient sa beauté correctement.

Si c’était possible, il la regarderait ainsi toute la journée. Il ne s’en fatiguerait jamais.

Mais pour le moment ce n’était pas possible. Il devait se sortir de là, avant que quelque chose de terrible n’arrive.

Si elle venait à découvrir qu’il était le joueur qui avait créé une sculpture d’elle sans autorisation, il pourrait bien finir comme le chasseur des plaines.

Toutefois, Weed réfléchissait, Seoyoon avait un niveau assez élevé même lors de leur première rencontre. Et tous les items qu’elle portait étaient au-dessus du niveau 300 !

« Intrigant ».

En outre, la situation était très tendue. Un orc avec un glaive était en train d’agresser une fille solitaire.

Weed déglutit. Bien sûr, il n’avait qu’à s’expliquer et clarifier la situation.

« Chwi, Chwiik! »

Weed était agité et pressé, mais tout ce qui sortait de sa bouche étaient des sons d’orcs sans signification!

« Chwichik... »

« Chwi-i-i-it! »

A chaque fois qu’il essayait de dire quelque chose, c’était des postillons qui partaient en direction de Seoyoon !

C’est alors qu’il sentit une sinistre aura émanée du corps de Seoyoon. Comme si elle était déjà en train de le couper en morceaux dans son esprit. Son corps s’engourdissait et ses genoux tremblèrent. Quelque chose de menaçant et d’opprimant.

Le souffle de la mort !

Cette pression écrasante fit croire à Weed qu’il allait mourir même si il parvenait à s’expliquer. Mais il ne parvenait même pas à essayer. Il devait lui dire, qu’il est ce gars avec qui elle avait déjà partagé un repas dans la maison de l’instructeur.

Mais même cela ne pourrait pas l’arrêter. Même la plus belle rose avait des épines. Après tout, elle avait déjà la marque rouge des tueurs de joueur lors de leur première rencontre.

Elle était le premier tueur de joueur que Weed avait rencontré dans Royal road.

« Qui aurait pu penser que, dans les plaines du désespoir, j’allais rencontrer la personne que je ne m’attendais pas à revoir. »

Depuis cette rencontre mémorable, l’image de cette fille magnifique, mais froide, s’était inscrite dans sa mémoire. Chaque fois que Weed créait une nouvelle sculpture, il essayait de lui donner son visage avec différentes expressions de son imagination. Il essayait de changer cet ange froid en une beauté incarnée.

« Chwiik! »

Weed ouvrit grands ses yeux et regarda à Seoyoon avec insistance.

Si son adversaire était un meurtrier, le fait qu’il fut un joueur ne pouvait que l’encourager à attaquer. Mais cela pouvait aussi bien l’empêcher d’attaquer.

« Est ce que j’arriverais à la battre? »

Même en y mettant toutes ses forces, il serait toujours nettement derrière elle, tant en niveaux et que pour la qualité des équipements. À première vue, à en juger par ses items, il était dépassé d’environ 70 niveaux.

"Il y a quelques mois BardRay avait un niveau 370. Maintenant, il devrait être aux alentours des 390. Bien que son niveau soit légèrement plus faible, elle faisait toujours partie des meilleurs joueurs! "

Weed n’avait pas peur des joueurs avec un niveau plus élevé que le sien. Il compensait la différence à l’aide de ses attributs accrus d’artisanat et de maîtrise de la Sculpture !

Mais pour lui qui commença à jouer pour gagner de l’argent, ses pires ennemis étaient les tueurs de joueur.

C’était des malfrats.

Alors que les joueurs ordinaires, comme Weed, participaient à des quêtes difficiles et des batailles afin d’acquérir des items, ces meurtriers s’entrainaient à combattre les autres joueurs. Et en fin de compte ils tuaient les autres joueurs et prenaient tous leurs items !

Bien qu’il ait déjà fait l’expérience d’une rencontre avec le Quatuor Dwichigi, qui se termina par sa victoire, ce problème était bien différent.

Seoyoon allait être une adversaire coriace.

Elle avait suivi la même formation que lui en salle d’entraînement, donc il ne pouvait pas beaucoup compter sur les attributs qu’il avait réussi à élevés. Et il n’était pas en mesure d’utiliser son avantage secret, l’affûtage des lames et le polissage d’armure. En plus une profession de combat, comme la sienne, devait avoir des compétences encore inconnues de lui.

Il ne voyait pas de porte de secours !

Cependant, Weed montra encore plus d’intensité dans son regard. Il devait absolument cacher son désarroi ! Qu’il montre être au moins de la même force qu’elle, si pas plus fort ! Et ensuite saisir chaque opportunité pour s’enfuir !

Weed avait déjà préparé 36 scénarios différents d’évasion.

Mais alors Seoyoon abaissa simplement son épée, se retourna et continua son chemin.

Weed ne parvenait pas à comprendre ce qui venait de se passer. Comment aurait-il pu savoir, que Seoyoon combattait seulement les monstres qui attaquaient en premier ! Elle n’avait perçu aucune menace dans ses yeux, elle décida donc de ne pas l’attaquer.

Confus, Weed retrouva rapidement ses sens.

« De toute façon, je n’ai pas de temps pour ça. »

Il continua à courir vers les montagnes Yuroki.

Mais Seoyoon se déplaçait aussi. Et, étonnamment, ils allaient à peu près dans la même direction. Quelques jours plus tard leurs chemins se croisèrent donc à nouveau.

Weed ne parvenait pas à comprendre comment cela était arrivé. Il avait couru aussi vite qu’il le pouvait pendant 2 jours d’affilées, mais à chaque fois Seoyoon se retrouvait légèrement devant lui.

Puis il comprit. Il devait éviter tous les monstres et leurs territoires, tout en visitant les villages des exilés en même temps.

Bien sûr, son chemin était beaucoup plus long et difficile. Contrairement à lui, Seoyoon marchait en ligne droite, luttant contre tous les monstres sur son chemin !

« Chwi, chwiik! »

Weed était blessé.

Il courait de toutes ses forces, mais ils se déplaçaient à vitesse égale ! Mais dans le même temps, Seoyoon chassait des  monstres et recevait de l’expérience et des items.

La troisième fois, ils se rencontrèrent au Canyon Yunopu. A partir de là, ils voyagèrent ensemble. Seoyoon ne prêtait pas attention à l’Orc qui la suivait, elle suivait juste son chemin.

Le canyon de Yunopu était situé dans la partie nord des plaines du désespoir. Deux montagnes jumelles attiraient les voyageurs, comme une paire de portes géantes. Sans compter que la seule façon d’aller de l’autre côté du canyon qui les séparait, serait de l’escalader, ce qui serait encore plus difficile.

« Je n’ai pas beaucoup de temps, chwiik! »

Weed décida de traverser le Canyon de Yunopu.

Il était un peu inquiet d’avoir à suivre Seoyoon, alors il décida de garder ses distances pour éviter tout risque. Ou les monstres, pour être précis.

Cette région était habitée par les Yetis géants. Ils avaient une épaisse fourrure blanche, qui les immunisait contre la magie de glace.

En outre, ils avaient un niveau 340 !

Ils vivaient dans les montagnes, mais furent chassés par d’autres monstres encore plus puissants, donc ils avaient emménagé dans le canyon, qui se trouvait être une route populaire pour les chasseurs des plaines du désespoir.

"Pas le choix ! On va devoir se battre avec les Yetis. »

Weed décida de passer à travers le canyon, et maintenant il regardait Seoyoon exercer sa maîtrise exceptionnelle de l’épée contre les Yetis occasionnels.

« Elle est forte... »

En courant au travers des plaines du désespoir, Weed évitait la plupart des monstres, mais dans le Canyon Yunopu, il devait affronter les Yetis. Il devait combattre !

Même avec ses compétences d’artisanat, chaque combat faisait appel à toutes ses qualités. Pendant les combats, sa santé baissait à un niveau critique, mais pour l’instant Weed gagnait chacun d’entre eux.

On aurait dit que Seoyoon n’avait pas besoin de faire d’effort. À l’aide de ses techniques, et avec une grâce incroyable, elle tuait plusieurs Yetis à la fois.

Bien sûr, elle avait un meilleur équipement et un niveau plus élevé, mais Weed remarqua quelque chose d’autre.

Compétence.

Royal road était un jeu situé dans une réalité virtuelle. Ici qu’importe le niveau de compétences et d’aptitudes, ce n’était qu’en les utilisant avec efficacité que l’on devenait capable d’atteindre le plein potentiel de sa profession.

Cela pouvait se voir dans un duel entre un moine et un épéiste, deux des professions les plus populaires parmi les de joueurs. Pendant le duel, le joueur avec une épée essayait de garder son adversaire à une certaine distance, alors que le moine, au contraire, allait essayer de s’approcher aussi près que possible.

Si leurs compétences étaient à niveau égal, l’issue du duel dépendrait alors de leurs tactiques, réactions et d’un peu de chance. Et dans ces cas-là, le combattant avec le plus d’expérience et de compétences gagnerait probablement.

Bien sûr, cela n’avait pas la même importance lors de la chasse au monstre, bien que les débutants, qui ne voulaient pas apprendre du tout, puissent être tués par les monstres les plus faibles.

Cependant, même les combattants expérimentés n’avaient aucune chance contre Weed, qui avait passé une année entière à apprendre l’art du sabre.

« Chouette mouvement. »

Weed admirait les compétences à l’épée de Seoyoon.

Sa technique n’était pas aussi organisée que la sienne. La maitrise de l’épée de Weed n’avait pas de faiblesse. Il utilisait correctement tous ses muscles, concentrant ses forces en défense ou en attaque soudaine.

Parfois, Weed oubliait toutes ces précautions et se précipitait dans la bataille, oubliant complètement la défense. En se fondant uniquement sur son agilité et ses réflexes, montrant des exploits incroyables, il faisait pleuvoir les coups sur ses ennemis, les battants tôt ou tard.

Mais Seoyoon se battait de façon différente. Elle songeait à la défense et l’attaque en même temps. Quand elle voyait une faiblesse - elle attaquait, en cas de danger – elle défendait.

Bien sûr, elle avait développé cette tactique au cours de plusieurs combats contre des monstres, c’est pourquoi son habileté devait finir par atteindre sa limite. Mais Weed continuait de l’envier quand même. Au cours des combats on aurait dit qu’elle dansait. En raison de son agilité, elle était en mesure de porter des coups que seule une femme pouvait faire.

Lorsque la situation le lui permettait, Weed regardait les actions de la jeune fille avec toute son attention.

« Elle aime chasser! »

Bien que pendant tout ce temps elle n’avait pas dit un seul mot, et qu’elle se battait toujours avec la même expression glaciale. On aurait dit que ces terrifiants monstres ne représentaient rien pour elle.

Mais Weed vit quelque chose d’autre.

Il y avait comme une profonde tristesse cachée dans son magnifique et froid visage. Quelque fardeau pesait sur son cœur.

Depuis leur première rencontre, tout en créant des sculptures, Weed avait souvent réfléchit à propos de son monde intérieur. Il n’avait pas beaucoup d’expérience dans les interactions sociales et il n’en connaissait pas grand-chose.

Maintenant, il pouvait mieux comprendre les sentiments des autres et parvenait à percevoir leurs sentiments cachés.

« Pourquoi est-elle si triste? »

Weed tenta de la regarder encore de plus près.

Bien qu’il fût accaparé par son secret, juste la regarder n’en demeurait pas moins agréable. Il n’avait encore jamais rencontré de fille si belle, à tel point qu’il ne parvenait pas à la reproduire dans une sculpture même après tant d’essais.

Tout en la regardant, Weed remarqua quelque chose d’autre.

Seoyoon ne visait jamais la tête de l’adversaire. Bien que les yétis dépassaient les 2 mètres, alors que la jeune fille faisait environ 1,67 mètre, elle était tout à fait capable de les atteindre.

Weed viserait la tête à coup sûr, comme c’était la partie la moins protégée, et que la toucher résulterait probablement en un coup critique.

Mais Seoyoon ne frappait jamais le visage. On aurait même dit qu’elle ne regardait pas leurs visages. Elle utilisait juste toutes les techniques disponibles afin de tuer ses adversaires aussi vite que possible.

« Elle ne regarde pas leurs expressions ? Elle a peut-être peur de voir leur douleur... Non, il y a probablement d’autres raisons. »

Comme Weed suivait Seoyoon, il n’avait pas beaucoup à se battre. Il se battait contre les quelques ennemis qui tentaient d’attaquer la jeune fille par derrière.

« Chwiik, expérience! »

Le cuir de Yeti était un élément de catégorie supérieure et coûtait très cher. De plus, leur fourrure avait l’air très impressionnant et les vêtements fabriqués à partir de celle-ci étaient très chaudes.

« Chwichichichit! »

"Si je ramasse tout ça - je peux oublier le froid. Je vais coudre des vêtements et gagner un peu plus d’argent. »

Weed se concentra sur la chasse et la collecte des peaux.

“...”

Seoyoon continuait à se battre et ne tenait aucun compte de son compagnon inattendu. C’est juste que maintenant, quand elle se retournait, elle remarquait toujours un petit Orc derrière elle.

Elle ne disait toujours rien, et Weed trouvait cela naturel. Il ne l’avait jamais entendu parler avant. Même si les joueurs ordinaires ne lui parleraient pas maintenant qu’il était transformé en Karichwi.

Bien que dans un premier temps il s’était un peu inquiété de devoir la suivre, Weed se rendit vite compte qu’elle ne l’attaquerait pas. C’était devenu une évidence après qu’il l’eut regardé pendant un certain temps et  remarqué qu’elle tentait d’éviter les combats avec les Yetis qui avaient eu des enfants.

’Comment est elle devenue une meurtrière ? Et elle n’a pas à se promener comme ça avec une expression si froide.'

Weed était très curieux, mais comme il n’aimait pas que d’autre s’immisce dans sa vie personnelle, il ne voulait pas empiéter sur celle d’autrui. Donc la seule chose qui lui restait à faire était de chasser et faire la cueillette du butin, tout au long de son voyage à travers le Canyon Yunopu. Le canyon n’avait ni virage ni carrefour ou autres chemins d’accès, qu’une seule route droite et très longue. Et il faudrait 4 jours de plus pour le traverser selon le plan.

Une demi-journée plus tard Seoyoon fit escale pour se reposer. Elle sortit un pain d’orge rassis, qu’elle avait stocké au Royaume de Rosenheim, et commença à mâcher lentement.

Weed respectait Seoyoon pour ça.

"Oui, afin de réduire les dépenses, il faudrait commencer par la nourriture. Si tu fais ça, tu pourras accumuler beaucoup d’argent. L’argent est source de puissance. Tu devrais faire des économies, comme ça  il ne s’épuisera jamais."

Mais contrairement à la jeune fille, Weed ne mangeait pas que du pain d’orge.

En raison de ses hautes compétences en cuisine, il avait pu recueillir des ingrédients au cours de la chasse et ensuite, avec un peu d’épices, se cuisiner des repas savoureux et presque gratuits. Qui ne satisfaisait pas seulement sa faim, mais boostait aussi ses attributs.

Weed alluma un feu, fileta la viande de Yeti sur des bâtonnets en bois et commença à la faire rôtir lentement au-dessus du feu. L’arôme savoureux de viande rôtie se propageait progressivement autour de lui.

« Chwiik! »

Quand ce fut prêt, Weed attrapa un des bâtons avec les deux mains et commença à manger. Le maigre Orc mangeait avec grand appétit.


Votre satiété a augmenté.

Vitalité a augmenté de 40 %

Santé a augmenté de 15 %

Vous avez mangé la chair du Yeti, qui a une grande force.

Ainsi, votre force a été légèrement augmentée pour une certaine période.



Compétence Intermédiaire de cuisson !

Certaines personnes utilisaient des temps de cuisson précis et le poids exact d’ingrédients. Mais l’expérience de Weed se basait sur le grand nombre de plats qu’il avait cuisiné au cours des chasses qu’il dirigeait.

Ainsi même les plus simples des plats, cuisinés par Weed, étaient très savoureux. En outre, ils augmentaient légèrement les attributs.

“...”

Tout en mangeant, Weed regarda Seoyoon. Il pensait qu’elle allait continuer de marcher après avoir mangé le pain et qu’il allait devoir la rattraper. Après tout dans un canyon rempli de Yeti même le compagnon le plus inapproprié était important.

Cependant, à sa grande surprise, la jeune fille était debout à quelques pas de là, à regarder l’Orc. Ou la viande dans ses mains pour être précis. Le savoureux et odorant rôti de viande de yeti !

« Chwiik! »

Weed fut abasourdi pendant un moment, mais il lui remit rapidement l’autre bâton de viande. Il pouvait chasser pour la viande et couper un autre bâton dans une branche gratuite, tout ça ne valait certainement pas la peine de risquer sa vie.

Depuis ce moment Seoyoon rejoignait toujours le petit Orc pour les repas. Au cours de ce voyage Weed était étonnamment devenu son cuisinier personnel et attitré.

Bien qu’il ne pensait pas que c’était correct.

' Si je ne partage pas, elle pourrait me manger... c’est une vraie meurtrière.'



Fin du chapitre 8 volume 6 


2 commentaires:

  1. Merci pour le chapitre
    J'adore la fin l'orc cuisinier pour sa dame
    La belle et la Bête ahah

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.