Annonce importante

Annonce

Bonjour ! Je vais essayer d’être concis, ce qui n’est pas mon fort, car j’ai une annonce à faire. Dès la semaine prochaine, je dois m’...

RPMI Chapitre 37

Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 37 : Les Trois restrictions à la Cultivation




 
Le son du froissement de pages que l’on tournait était agréable aux oreilles de Han Li.

Cependant, Li Feiyu détestait ce son.

Il ignora Han Li qui se concentrait sur la lecture, et se dirigea vers la source montagneuse. Il retira un long sabre de la boue et commença à s’entrainer.

Han Li jeta un regard sur lui. Voyant l’imposante énergie de son ami, Han Li cessa de prêter attention aux mouvements de Li Feiyu, et se concentra sur le livre dans ses mains.

Han Li pouvait lire à la vitesse choquante de dix lignes par coup d’œil. Rapidement, il finit l’épais livre et en attrapa un autre, sans même lever la tête pour regarder.

Il gardait les yeux à moitié-fermés tout en lisant, montrant une expression pensive de temps en temps. Son regard était plongé dans les pages du livre, et ne voulait pas se détacher même pour un seul instant. La façon dont sa tête suivait son regard en allant de droite à gauche, lui donnait l’apparence d’un élégant intellectuel.

Alors que le temps s’envolait, Han Li parcourait rapidement de nombreux manuels de l’Art de l’Épée Scintillante.

Quand il eut fini de lire le onzième manuel, il s’arrêta soudainement et jeta le livre dans son sac.

Il ferma les yeux pour se reposer un petit peu.

Une fois qu’il se sentit mieux, il s’assit jambes croisées et commença à cultiver les Arts de l’Éternel Printemps, s’efforçant de comprendre toutes les informations qu’il venait de lire.

L’expression faciale de Han Li passait de l’excitement et la vivacité, à la gravité et au découragement.

Ne sachant pas combien de temps avait passé, Han Li ouvrit enfin les yeux et fut choqué par ce qu’il vit face à lui.

Il ne savait pas que Li Feiyu s’était glissé tout près de son visage pendant que ses yeux étaient fermés. Li Feiyu était à si proche que leurs nez se touchaient presque.

« Que fais-tu? Tu ne devrais pas t’entrainer avec ton sabre ? »

« Disciple Junior Han, tu ne vois pas quelle heure il est maintenant ? Tu poses une question stupide. » Li Feiyu recula et fit trembler ses lèvres.

Han Li se rendit compte à ce moment là que la lueur du jour s’était estompée.

Il releva la tête et leva les yeux. Le ciel était actuellement d’une couleur gris-bleutée, ce qui signifiait que c’était déjà le soir.

« Tousse ! Le temps s’est vraiment envolé pendant que je cultivais. Je n’ai pas remarqué qu’il était déjà aussi tard. »

Han Li se leva et se mut un petit peu.

« Alors ? As-tu trouvé quelque chose d’intéressant dans le livre ? » Li Feiyu regarda Han Li avec passion, en espérant que celui-ci puisse lui expliquer l’Art de l’Épée Scintillante.

« Hmm, ce n'est pas mal. Je pense que cette technique me conviendra. »

« Hein ? ! Que veux-tu dire par ‘pas mal’ ? Dis-moi ce qu’il en est vraiment. » Déclara Li Feiyu sur un ton un peu insatisfait.

« Plus précisément, ces livres rares sont une combinaison de différentes techniques. En d’autres termes, ceci n’est pas un set complet. Ils ont tous été assemblés à partir de styles différents d’arts martiaux. » Expliqua lentement Han Li.

« Alors, quelle est la signification du nom Art de l’Épée Scintillante? Est-ce vraiment un art de l’épée ? Pourquoi le nom est-il si étrange ? » Li Feiyu demeurait insatisfait par la réponse de Han Li, donc il continuait à poser des questions.

« L’Art de l’Épée Scintillante existe réellement, mais les manuels qui s’y rapportent ne sont seulement qu’une petite partie de tout ce fatras. » Dit Han Li patiemment.

« Quant au nom de l’Art de l’Épée Scintillante, il y a une raison spéciale pour celui-ci. »

« Quelle raison ? Pourquoi tu ne dis pas tout d’un seul trait ? Arrête de parler phrase par phrase, tu ressembles aux personnes âgées de la ville. » Li Feiyu dévisagea Han Li ; il ne pouvait pas supporter les lentes explications de Han Li.

Comme Li Feiyu le pressait, Han Li ne put faire autrement que d’accélérer ses clarifications.

« Selon les livres, cet art de l’épée manipule la lumière afin d’affecter l’acuité visuelle de l’adversaire, donnant ainsi à l’utilisateur une chance de porter un coup décisif. Il conduit souvent les adversaires à perdre la vie dès le moment où ils clignent des yeux, d'où le nom ‘Art de l’Épée Scintillante’. »*

« Il existe vraiment un art de l’épée aussi étrange? Il existe vraiment bon nombre d’artistes martiaux excentriques dans ce monde ! » Li Feiyu montrait un grand intérêt après avoir écouté, mais cela s’apaisa après la phrase suivante de Han Li.

« Cet art de l’épée a trois restrictions. Elle ne peut être pratiquée par ceux qui ont cultivé le Vrai Qi, ceux qui manquent de persévérance ou enfin, ceux sans talent. »

Quand Li Feiyu entendit la première condition, il abandonna immédiatement l’idée de cultiver cet art de l’épée. Son Vrai Qi était déjà entrainé à un niveau formidable. Il était impossible qu’il soit disposé à désavouer sa propre force interne pour pratiquer cette nouvelle compétence, dont il ne savait presque rien.

Comme il avait perdu tout intérêt pour les livres rares, Li Feiyu ne voulut pas rester ici plus longtemps.

Il se leva et s’apprêtait à partir, mais avant son départ, il avertit Han Li de copier les livres rares dès que possible afin qu’il puisse ramener tous les originaux lors de leur prochaine rencontre. Même si ces livres rares n’étaient pas beaucoup appréciés par d’autres personnes, s’ils disparaissaient pendant une longue période, cela attirerait quand même l’attention.

Peu de temps après le départ de Li Feiyu, Han Li aussi quitta les lieux.

Toute la région montagneuse était recouverte par des couches de brouillard la rendant un peu sombre. Une forêt de chardons poussait sur les deux côtés de l’étroit sentier de montagne. Quand une rafale de vent de montagne soufflait à travers la forêt, un son « hua lala » pouvait être entendu. Les feuilles sur les branches des deux côtés du chemin étaient secouées brutalement, ressemblant à des crocs découverts et des griffes qui dansaient.

Sur le sentier de montagne qui paraissait un peu sinistre, Han Li se précipitait vers la Vallée de la Main de Dieu.

Comme il avait quitté la montagne quand le soleil commençait à se coucher, le ciel était complètement sombre au moment où il arrivait à mi-chemin de la vallée.

S’il n’avait pas cultivé les Arts de l’Éternel Printemps qui affûtait sa vision nocturne, Han Li n’aurait pas pu se précipiter vers le bas de la montagne dans cet environnement sombre. Après tout, cette petite route n’était pas bien tracée. Le sentier était rempli de péril dangereusement placé. Si l'on n’était pas prudent, un accident était susceptible de se produire, et l’on pouvait perdre notre fragile petite vie.



*Bon, je garde quand même ‘Scintillante’ même si ça a l’air de passer juste-juste… il semble qu’il aurait fallu le traduire littéralement, donc ‘Clignotante’.

1 commentaire:

  1. Merci! je préfère scintillante perso. malgré leur histoire de paupière.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.