LMS Volume 11 chapitre 2

The Legendary Moonlight Sculptor


Seirun
Volume 11, chapitre 2







Weed et son groupe continuèrent d’avancer prudemment, jusqu'à ce que les portes du mur fussent en vue. À côté de la porte il y avait des hommes vêtus de gants blancs qui ressemblaient à des gardes.

Des dents pointues !

Des visages pâles !

Drapés de cape noire et ainsi de suite.

« Les gardes sont des vampires. »

Weed s’arrêta à distance.

« Ne devrions-nous pas attaquer ? » Mapan posa une question à laquelle personne ne pouvait répondre.

Des monstres très intelligents qui n’attaquaient pas étaient très rares, les mobs qui n’attaquaient pas forcément étaient des herbivores, ou ceux qui vivaient dans les arbres, et les autres du même genre n’étaient pas très agressifs. À moins qu’ils ne défendissent leurs petits !

Mais les vampires étaient subtilement différents, peut-être qu’à certains égards, ils avaient des émotions comme les êtres humains. Weed fit un pas en avant.

« J’arriverais peut-être à dialoguer avec eux. Laissez-moi leur dire un mot. »

« Cela pourrait être dangereux... attention, Weed-nim. »

Les paroles d’Irène montraient beaucoup d’inquiétudes. Dès que Weed eut fini de parler, Yurin qui était toujours joyeuse se sentit aussi mal à l’aise. Mais pour Weed, comme c’était son rôle, il prit les devants et s’élança.

« Ne vous inquiétez pas. Je m’en sortirai quoiqu’il arrive, et je reviendrai ici vivant. »

Foi et force mentale !

Comme il avait une classe de sculpteur, ses défenses n’étaient pas très bonnes, alors que sur l’étendue du Royaume des Vampires, Todeum, le nombre de gardes vampire étaient encore inconnus. Mais Weed avait déjà combattu contre un clan de vampires auparavant et avait dû faire face à Tori un bon paquet de fois, tellement qu’il avait compris leurs lois et leurs coutumes, et qu’il pouvait l’utiliser à son avantage.

Geomchi5 s’approcha du côté.

« Je vais venir avec toi. Je ne peux pas te laisser braver le danger seul. »

« Oui, sahyeong (frère aîné). »

Weed et Geomchi5 marchèrent tranquillement pas à pas vers les gardes vampires. Geomchi5 était entièrement digne de confiance. Quelles que soient les différences de niveaux, il ne montrait pas de peur aux monstres qu’il rencontrait. Dans cette nuit de mort, ils avançaient pleinement préparé. Geomchi5 demanda soudainement.

« Mais Weed, pourquoi est ce qu’on ne les combat pas ? Que ce soit des vampires ou un village plein de vampires, ne devrions-nous pas juste attaquer et les détruire ? »

Sur le continent de Versailles, les territoires appartenant à une race de monstre étaient des terrains de chasse populaires. Un exemple serait les gobelins, un endroit avec le plus de monde possible, où un bon nombre d'entre eux se réunissent pour construire des forts avec les matériaux des terrains autour d’eux, à savoir le bois. Des villes de gobelins ou des forts de gobelins !

Cela dit, à cause d’eux, la productivité des royaumes voisins diminuerait. Ensuite généralement, les seigneurs de ces royaumes commissionneraient des gens afin de les traquer et les détruire. Ces opportunités augmenteraient non seulement leur Renommé, mais ils pourraient garder tous les butins. Mais Weed avait une opinion différente.

« Peut-être, mais il est trop tôt pour prendre une décision. »

« Trop tôt ? » 

« Oui. Nous ne sommes même pas encore certains d’être arrivés au Royaume des Vampires, non ? Ainsi, commencer une guerre contre les vampires fera plus de mal que de bien. »

« Je vois. Une bagarre non-prévue n’est pas quelque chose que nous souhaitons après être venus jusqu’ici. »

« La guerre est la dernière option après tout le reste. »

« Oui, bien compris. »

Weed et Geomchi5 s’avancèrent vers les gardes vampires.

« Halte ! »

Les gardes vampire bloquèrent le passage tout en révélant leurs crocs comme des lames.

« La puanteur de sangs peu familiers. Etes-vous humains ? »

« Oui. »

Dit Weed d’un ton humble.

« Qu’est ce que des humains font sur notre terre ? Vous ne pouvez pas entrer ici. Retourne d'où tu viens ! »

« Partez maintenant et j’épargnerai votre sang. »

Bien qu’ils ne les aient pas directement agressés, les gardes vampires restaient très hostiles. Habituellement à ce stade, les aventuriers reculeraient ou choisiraient de lutter contre les gardes. Ces cas typiques étaient vus de façon différente par Weed.

« Le temps est bon ici ! Les chauves-souris peuvent voler librement haut dans le ciel, et traquer la vermine qui rampe sur le sol. »

« Je comprends ce que vous voulez dire, humain. »

« Moi aussi. »

La garde montrait une légère réaction.

« Et comme on peut le penser des seigneurs de la nuit, les vêtements que vous portez sont vraiment luxueux, plein d’élégance et de dignité. Mettre une chemise blanche apporte du contraste entre la cape et le pantalon noir. Ah ! Est-ce le manteau d’obscurité ? ! Je suis honoré de voir un item aussi exquis. »

Weed les baratinait à propos de leurs tenues.

On aurait dit que les vampires étaient une race amatrice de vêtements, qui montrait beaucoup de considérations pour leur apparence extérieure ; la voix du garde vampire sur la gauche sembla s’adoucir après avoir entendu les compliments.

« Prenez une photo, cela durera plus longtemps. »

Mais le garde à droite était encore dans sa position de combat et il paraissait pouvoir agir à n’importe quel moment. Weed pourrait montrer autant d’intérêt pour l’autre garde, mais ils auraient peut-être remarqué les mensonges s’il avait parlé aux deux. En voyant que le niveau d’intimité n’avait augmenté que légèrement, il y avait encore un énorme risque qu’ils deviennent agressifs. Weed sortit alors un couteau de sculpteur.

Le garde à droite demanda.

« Qu’allez-vous faire ? »

« Je vais vous donner deux cadeaux. »

« Cadeaux ? »

« Oui, je vais modeler quelque chose, je serais très heureux si vous acceptiez. »

Weed sortit alors un morceau de Nabemok. (Une sorte de matériel  d’artisanat?)

Il y avait une variété de façons d’accroître l’intimité. Avoir une langue en or pour relever l’ego de quelqu'un était le moyen le plus simple, mais c’était efficace immédiatement et ne fonctionnait que pour un certain temps et cesserait de fonctionner après un certain point.

Toutefois, afin d’élever l’Intimité à un point plus élevé et l’entretenir, il fallait agir en fonction de la personnalité de la personne-dont-vous-léchiez-le-cul, de plus, faire des quêtes avec cette personne ou participer ensemble à des sortes de trials augmentait la confiance, et apportait un plus fort rapport d’intimité.

Mais il y avait un moyen plus simple.

« Donnez-leur des cadeaux ! »

Weed continua à travailler le Nabemok.

‘ Les vampires aiment les jolies filles. ‘

Il pourrait sculpter Seoyoon. Apparemment au début de la vingtaine, sa peau paraissait en avoir 10 en termes de douceur et de tendresse, une beauté qui défiait les lois du vieillissement. Toutefois, sculpter Seoyoon était immensément difficile. Pour atteindre le même niveau de beauté cela demandait de ne pas faire la moindre erreur en sculptant.

Si le ciel devait accorder à un homme quelque chose d’une beauté absolue, il ne serait pas exagéré de dire que Seoyoon était l’incarnation de cette récompense, donc reproduire vraiment ce niveau de beauté n’était pas possible. Qui plus est, donner de bon cœur ce produit fini aux vampires était trop difficile à supporter.

‘ Bien... il a été confirmé que les vampires préfèrent les petites filles. ‘

Weed se rappela de l’époque où il avait libéré la ville de Morata. La chose qui avait apaisé le vampire assoiffé de sang, Tori, pendant une décennie entière était la statue d’une fille malheureuse !

Le type de fille innocente et éprise de fleurs et de jardins, celle qui paissait sur un lit d’herbe. Weed prit sa décision et commença à sculpter. Il bougeait sa main avec le couteau de sculpture de façon experte, comme il faisait avec sa maîtrise de l’épée, et il finit la sculpture en un éclair.

« C’est un cadeau. »

« Un beau cadeau... ! Pour ceux qui apprécient les beaux-arts, et cette fille est vraiment à notre goût. »

Les gardes étaient ravis. Aimer les filles était une caractéristique centrale des vampires !

« Êtes-vous de la classe de sculpteur ? »

« Oui. »

« Nous les nobles de la nuit n’avons jamais eu la chance de côtoyer un sculpteur auparavant, donc vous pouvez entrer. Beaucoup d'entre nous aimerait pouvoir profiter de vos œuvres. »

Ding !

L’accès au village de vampire Seirun a été accordé



Weed repartit et dit à ses collègues que la flatterie et les cadeaux faisaient que les gardes vampires accordaient l’autorisation d’entrer.

« Si beau. »

« Valeureux. »

« Vraiment des seigneurs de la nuit ! »

Pale, Zéphyr et Mapan utilisaient obséquieusement des paroles feintes pour impressionner. Puis, vinrent les cadeaux.

« Ceci une queue provenant d’un buffle d’eau. »

« Cette bague est un butin que j’ai eu pendant une chasse. »

« Bijoux. Hé hé. »

Ils soudoyèrent et trompèrent sans vergogne les gardes jusqu'à ce qu’ils obtinrent l’autorisation d’entrer.

« Vous êtes des gens bien. Ok, allez-y ! Mais ne provoquez aucun problème, sinon, nous vous expulserons. »

Et pour Maylon, Romuna, Surka et Yurin, elles furent autorisées à passer sans même être inspectées.

« Plus de jolies filles il y a, mieux c’est... PASSER ! »

Leurs visages s’endurcirent un peu quand ce fut le tour d’Irène.

« Je me sens mal à l’aise. Vous croyez en Dieu ? Eh bien, qu’importe. Nous ne sommes pas damnés. Plutôt que de la vie tumultueuse du jour, nous préférons profiter de la sérénité de la nuit, comme si c’était la source de la vie. Mais jeune fille, faite attention à vous quand vous serez dans le village. N’utilisez pas votre puissance sacrée, sinon nous ne pourrons pas être tenus pour responsables de ce qui vous arrivera à vous et vos amis. »

Bien qu’ils lui aient montré leurs crocs, elle fut quand même autorisée à passer avec un avertissement.

« Vous ne pouvez pas entrer ! »

Cependant, ils s’opposaient fermement à Seechwi. Les orcs étaient des créatures inférieures ! Vu comment ils se considéraient comme des nobles, les vampires ne permettraient pas à quelque chose qui ne correspondait pas à leurs standards d’errer dans leurs rues.

« Chwiik chwwik ! Allez. »

Les yeux des gardes restèrent indifférents aux supplications de Seechwi.

« Notre village n’est pas un endroit où vous, les Orcs, pouvez aller ! »

Maintenant. C’était au tour des Geomchis.

« Eh bien, c’est simple. Faite comme ce que nous avons vu, faite quelques gestes ici et là. »

« Oui, eh bien, oui, mais... »

« Regardez et apprenez. Les gars, je vais y aller en premier. »

Geomchi5 décida d’être le premier à se présenter face aux gardes.

« Salut les gars, vous n’avez pas besoin d’être ici ! »

« Hein, quoi ? Qu’avez-vous dit ? »

Le front des gardes furent parcourus de sillons.

« Avec des visages comme les vôtres, vous repoussez les gens à des kilomètres... »

« De la merde est crachée par la bouche de cette saleté  d’humain ! »

« Quoi ? Bande de bâtards de morts-vivants ! »

Geomchi5 fut à un cheveu d’entrée en guerre avec les gardes.

« Ne faite pas ça ! »

« S’il vous plait, non. »

Il fallut à Weed et à Zéphyr un certain temps pour régler la situation. Puis ce fut le tour de Geomchi3.

« Regardez ce que je fais. »

Weed était surmonté d’anxiété, mais il avait compris quelque chose. Étant donné que la méthode de Geomchi5 avait échoué, il se figurait que Geomchi3 pouvait avoir appris quelque chose, d'où sa tentative.

« Humain, vous n’entrez pas. »

Les gardes le bloquèrent.

« Mhmm, continuez votre excellent travail. »

Geomchi3 tapota l’épaule du garde pendant qu’il tentait de passer.

« Humain. Vous n’êtes pas autorisé à entrer. »

« Uh-huh, peu importe. »

« De piètres humains comme vous bande d’imbéciles n’ont pas la permission d’entrer. Faite demi tour, sauf si vous voulez mourir ! »

« Quoi ? Mourir... »

Les gardes devinrent plus agressifs qu’auparavant, Weed et Zéphyr intervinrent à nouveau pour les calmer. Tout en regardant tranquillement la situation, Mapan dit d’un ton grave.

« Je ne pense pas qu’ils puissent entrer en ville, que pouvons-nous faire ? »

Que pas un seul des Geomchis ne soit autorisé à entrer était un problème majeur.

« Sahyeongs ! Ce ne serait pas mieux si vous les flattiez un peu pour être admis dans le village ? »

Les paroles de persuasion de Weed ne fonctionnèrent pas. Même le cool d’esprit Geomchi2 ricana à l’idée de faire de la lèche à une bande de vampires. 

« J’ai une fierté d’homme ! Je ne vais pas me courber face à un monstre comme ça ou quoique ce soit dans son genre. »

Déclara froidement Geomchi2. Geomchi3 et Geomchi5 avaient la même opinion ; et tous les disciples considéraient les vampires avec le même point de vu.

« C’est tellement gênant..., » Dit Weed en hésitant, « Pourquoi ne pas apprendre à sculpter avec moi ? »

Les compétences de sculpture de Weed avaient progressé à un tel niveau qu’il pouvait désormais enseigner aux autres comment sculpter. En voyant combien les vampires aimaient les arts, si les Geomchis leur offraient des sculptures semblables à leurs statures en tant qu’êtres humains, ils pourraient être autorisés à entrer dans le village.

« Sculpter ? On doit vraiment faire ça ? »

Répondit Geomchi2 sur un ton agacé.

« Oui. De belles sculptures sont efficaces pour conquérir les filles, et ça peut aussi être un simple passe-temps. »

« Vraiment ? Seulement besoin d’en savoir un peu pour attirer les filles ? C’est possible ? »

L’horrible raison de Geomchi2 pour commencer à apprendre, même s’il n’avait plus que ça à faire. Weed sortit un couteau de sculpture et commença à tailler un buisson à proximité en guise de leçon.

« Là comme ça. Dès que vous aurez fini de sculpter cette « sculpture », je pourrai vous voir passer. »

Geomchi2 et les instructeurs, ainsi que tous les pratiquants de l’école étaient doués avec les épées. Comme c’était comme manier des armes plus petites, ils finirent de sculpter la simple « sculpture. »

Ding !

La Sagesse est trop faible, ne peut pas apprendre à sculpter



Weed était stupéfait. A quel point leur Sagesse pouvait être faible pour les rendre incapables d’apprendre la compétence ?

« Sahyeong, vous pouvez me dire combien de Sagesse vous avez ? »

« Eh bien, voyons... 8. »

«... »

Geomchi3 brilla de façon... encore pire.

« Je suis à 6 ? »

Geomchi4 était aussi redoutable...

« Je suis à 5. »

Certains autres praticiens étaient sévèrement bas.

« Je dois être aussi impressionnant que les instructeurs. Je suis à 3. »

Aussi bas que 3 ! Weed ne pouvait pas croire ce qui se passait.

« N’avez-vous pas commencé avec 10 de Sagesse au tout début ? »

La sculpture ne demandait pas de hautes stats de Sagesse ou de Magie, on avait seulement besoin du niveau de base pour pouvoir l’apprendre, mais les Geomchis n’avaient même pas le niveau minimal requis. Geomchi3 se mit à parler quand il se rendit compte de quelque chose.

« Oh, je pense savoir pourquoi. Notre Intelligence a été réduite. »

« ... »

« Non, Weed, ce n’est pas ce que je voulais dire... Au départ, nous avions commencé à 10 ; et avec l’ancien métier d’avant les arts martiaux, nous étions au moins à 60. »

Weed hocha la tête. Avoir les stats qui augmentaient dans les premiers jours était un phénomène courant. S’ils avaient participé et réussi au Centre d’Entrainement Débutant, ils pouvaient choisir d’avoir la classe d’Artiste Martial, ce qui signifiait aussi qu’un certain niveau de sagesse était nécessaire pour changer de classe.

« Et pourquoi pensez-vous que la sagesse a diminué ? »

« Je pense que c’est attribuable au fait que nous avons chassé et mutilé en utilisant la même compétence de façon répétitive ; nous avons fait ça pendant quelques jours et notre sagesse s’est progressivement amenuisée. Alors que pendant la chasse, en revanche, ce n’était pas comme si avoir une sagesse réduite changeait quoi que ce soit contre les monstres. »

« Je vois. »

A force de faire des répétitions simplistes, la sagesse diminuait. Weed aussi était comme eux, mais il avait appris diverses compétences ici et là. Il avait la sculpture comme base, puis la pêche, la cuisine, la réparation, la forge, la couture, la collecte et l’utilisation des herbes.

Les Geomchis, cependant, se contentaient uniquement de compétences qui pouvaient être utilisés en combat, progressivement, ils se battaient et perfectionnaient leurs compétences, tandis qu’ils négligeaient complètement la Sagesse qui baissait au fil du temps.

Simple ignorance !

Cette situation ne reflétait pas seulement leurs stats, mais aussi leurs caractéristiques. Weed les conseilla prudemment.

« Si votre Sagesse est trop faible, vous ne serez pas en mesure d’acquérir de nouvelles compétences quand adviendra une situation qui vous obligera à le faire. Alors vous feriez mieux d’augmenter votre Sagesse avant d’entrer dans la ville. »

« Oui, il semble que nous devrions faire comme ça. »

En tout cas, puisqu’ils ne pouvaient pas apprendre la sculpture, leurs chances d’entrer dans la ville étaient plutôt nulles.

« Chasser dans les proches environs jusqu'à ce que vous montiez de niveau et mettez tous les points de stat gagnés dans la Sagesse, alors vous pourrez apprendre la compétence. »

Weed n’avait aucune confiance dans ce plan même s’il l’avait proposé. Les Geomchis étaient tous arrogants et orgueilleux... et il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre.

À travers les portes ouvertes du village, on pouvait voir l’éclairage public à l’intérieur qui s’allumait. Pendant que la nuit se faisait de plus en plus profonde et ténébreuse, les rues autrefois vides de la ville s’animèrent, toutes les portes s’ouvraient et des vampires apparaissaient. C’était comme si les vampires devenaient plus actifs pendant la nuit. Des voix de femmes résonnèrent dans les rues du marché.

« Acheter une pomme ! »

« On vend des pommes aussi douces que du miel par ici. »

Des vampires féminins vendaient des pommes sur la place du marché. Une peau blanche immaculée et des nez droits, elles avaient une constitution assez mince. Cependant, ce n’était pas quelque chose qui pouvait être pris au premier degré. La taille fine qui faisait ressortir le corps des vampires ne rappelaient aucunement des filles pures et innocentes !

« Koeheok ! »

« L... le pays de mes rêves, mec... »

Geomchi3 et Geomchi4 frémirent. Geomchi5 et tous les autres jusqu’au Geomchi505 se précipitèrent rapidement vers la lumière, avec Geomchi à la tête du troupeau.

« Gardes, mes frères ! »

«... »

« Nous sommes prêts à vous servir, qu’est ce que vous souhaitez ? Peut-être quelque chose comme un massage du dos ? »

« Vous pouvez même prendre nos pains d’orge que nous utilisons avec parcimonie... »


 Fin du Chapitre 2 volume 11
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre non-sponsorisé du mois de juillet.

1 commentaire: