DH Chapitre 6

Dungeon Hunter
Chapitre 6 (25-26) : 2000 Vs 800







10 jours.

Yoo Eun-hye avait complètement changé.

Sa confiance en elle s’était accrue et elle agissait plus agressivement. Ses capacités physiques avaient atteint un niveau semblable à celui d’un Guerrier. Avec un peu plus d’aide, elle pourrait s’occuper toute seule d’un donjon.

Après une longue absence, je retournais enfin au dernier niveau du donjon.

‘J’ai besoin de trouver un livre de compétences pour Yoo Eun-hye. Un courant électrique circule dans son corps, elle en a besoin pour passer à l’étape suivante.’

Dans ma vie précédente, j’avais toujours agis seul. J’avais tout fait tout seul et j’avais essayé de devenir aussi fort que possible. Il m’avait fallu plus de 10 ans pour réaliser ce qui clochait.

Ce n’était pas le moment d’être pingre. Yoo Eun-hye était très importante pour mon plan. Il n’y avait aucune raison de refuser juste pour une histoire d’argent.

Je n’avais pas vu Yihi depuis un moment, mais il n’y avait aucun changement. Elle était assise au dessus du Cœur du Donjon avec une expression troublée.

Ses ailes se mirent à battre une fois qu’elle se fut rendue compte que j’étais de retour.

« Ah, Maître ! Pourquoi arrivez-vous seulement maintenant ? »

« Qu’est ce qui se passe ? »

« Le 2ème étage a été franchi. À ce rythme, ils vont continuer leur percer jusqu’au 3ème puis au 4ème étage ? »

« Déjà ? »

J’avais estimé que le 4e étage serait impénétrable pour les 6 prochains mois. Mais il y avait déjà une brèche? Yihi hocha la tête à ma question.

« Ils ont réuni pas mal de gens et s’y sont précipités. Des gens d’un pays inconnu. Il y a aussi des personnes blanches et noires. Yihi était en train de créer un jardin au 3ème étage lorsque ces gens sont arrivés et l’ont surprise. »

Yihi donna des coups de pied dans le Cœur du Donjon.

Pendant qu’elle créait un jardin au 3ème étage, des étrangers étaient entrés dans le donjon. Il existait 72 donjons de part le monde et le mien était le seul en Corée. Pourquoi prenaient-ils la peine de venir en Corée juste pour un donjon ?

Je réfléchis pendant un certain temps avant de trouver la réponse.

« Ils cherchent un Trésor. »

C’était le seul donjon où un Trésor avait été trouvé. Cette rumeur s’était répandue à travers le monde et les cupides l’avaient entendue.

« Combien de personnes y a-t-il ? »

Yihi bougea ses mains pour dessiner un grand cercle.

« Autant que ç~a ! »

« Avec précision. »

« Je ne connais pas le nombre exact. Au départ un groupe de plus de 100 personnes est entré... ah, ils étaient aussi Chinois. Comment puis-je savoir ? Yihi a scanné et reconnue 3 langues. Le Chinois est l’une d’elles. »

« Beaucoup de gens. »

Je reconnu la gravité de la situation après avoir entendu les mots de Yihi.

« Hing ! Yihi a vu au moins 500 personnes chinoises. Avec les autres humains, y en a au moins un millier ! Parmi eux, 200 personnes sont mortes au 2ème étage. »

« Qu’en est-il de la situation actuelle au 3ème étage ? »

« Ils ne se sont pas encore engagés. Les leaders sont méfiants. »

« Statut des créatures au 3ème étage ? »

« Il y a 5 Boss Gobelin, 4 Boss Kobold et ils ont chacun 200 troupes. Il y a aussi 200 Orcs. »

A partir du 3ème étage, il y avait des Boss Gobelin et Kobold. Ils possédaient une certaine intelligence et savaient utiliser des tactiques. Les attaquer imprudemment entraînerait une défaite cuisante.

« Impénétrable. »

« Je suis d’accord. »

Yihi approuva.

Même s’ils étaient en grand nombre, il existait de nombreuses restrictions. Il était inutile de placer des créatures en grandes quantités.

Les Orcs étaient minoritaires, et ce serait formidable s’il y avait un Seigneur Orc. Cependant, un Seigneur Orc était une créature avancée et exigeait 120 000 points.

Si un Seigneur Orc était placé au 3ème étage alors tous les Éveillés qui étaient entrés allaient mourir. Les Kobolds et les Gobelins disparaîtraient également.

Pourrait-il être déplacé vers un autre étage après la bataille ? Il n’y avait nulle part où placer le Seigneur Orc. Les 120 000 points ne pouvaient pas être ignorés. Il n’était pas facile d’utiliser les points.

Mis à part les 20 % donnés au gardien du Cœur du Donjon, j’avais besoin de les utiliser sur tous les étages.

Les quatre premiers étages étaient des lieux pour que les Éveillés augmentent leurs niveaux. Je pouvais laisser le Seigneur Orc au 5ème étage qui était vide, mais il était peu probable que quelqu’un puisse y parvenir, ce serait donc du gâchis.

‘Je mets en attente la convocation du Seigneur Orc.’

Je contemplais le cœur un instant avant de dire.

« Je dois rencontrer les Boss Gobelin et Kobold. J’ai besoin de vérifier leur intelligence. Yihi, combien de points reste-il maintenant ? »

« À peu près 560 000. »

“… Ai-je mal entendu ? »

« Il y a exactement 562 433 points. »

La dernière fois que j’avais vérifié, j’avais 320 000 points restant. Pendant les deux mois où j’avais été absent, j’avais gagné 240 000 points.

Habituellement, je gagnais 5 000 points par mois. Chaque fois qu’un Éveillé faible était tué, je gagnais 200 points. S’occuper des élites permettait de gagner un peu plus de 600 points ?

Les humains avaient tendance à former des groupes de 8 à 12 personnes lors de l’entrée dans un donjon. J’avais pensé que gagner des points modérément était une bonne chose et n’avait pas ressenti le besoin de libérer des créatures plus fortes au 1er étage.

En mon absence, j’avais pu gagner 600 points pour chaque Éveillé qui était mort. Mais j’avais besoin de plus de points que ça pour construire mon donjon.

« Ha. Quelques personnes se sont introduites. »

Un groupe. Je ne pouvais pas ignorer la puissance de l’unité humaine.

Yihi s’envola et s’assit sur mon épaule.

« En complément de l’union des humains, un certain nombre d’entres eux venant de pays étrangers étaient équipés en vue de se faufiler. Bon nombre d'entre eux ont été exterminés au 1er étage. Yihi pense qu’ils l’ont bien mérité. »

« Actuellement, il y a 800 Éveillés au 1er étage. »

« Est-ce que le Maitre va donner un coup de main ? Pour le moment le Maître est capable de piétiner les humains comme des fourmis. »

« Certainement... »

Dans ma vie précédente, je m’étais précipité seul. Mais maintenant je ne voulais pas.

Je ne voulais pas perdre mon donjon comme je l’avais fait par le passé, mais je ne voulais pas être à l’écart pour autant pendant que les autres démons dévoraient le monde.

J’enviais les démons qui pouvaient déplacer un grand nombre de créatures. Se battre seul sur le champ de bataille ne pouvait pas être comparé aux contributions d’un grand nombre de créatures.

‘OK.’

C’est la guerre.

Mon donjon était la cible d’une attaque de grande envergure. Il y avait de nombreux Eveillés étrangers. Ils étaient entrés volontairement dans mon donjon.

Alors ne devrais-je pas y aller directement et les balayer ?

J’agis à contrecœur. Les confronter en personne n’était pas difficile mais ça enlèverait tout le plaisir.

Ça n’était pas officiel, mais j’avais reçu le titre de Comte dans le monde des démons. Je n’avais aucunes créatures qui me suivaient.

‘J’ai placé des trésors à chaque étage. Les humains sont plus qu’aveugles face à un trésor. Ils ont tendance à mettre leur vie en jeu par convoitise.’

La cupidité humaine était sans limite. Il était facile pour eux de mourir à cause de la cupidité.

« Le nombre de Chinois est différent de celui des autres. »

Avec le temps, le nombre d’Eveillé augmentait. À l’heure actuelle, une personne sur dix mille s’éveillait, mais ce ratio augmenterait progressivement. Mais la Chine avait une importante population. A l’heure actuelle, plus de 100 000 Chinois s’étaient éveillés donc 500 personnes ne représentaient pas grand chose.

« Maître. Il y a beaucoup de points, vous devriez acheter un Golem ? Un Golem peut s’occuper des ennemis et ne causera pas de problèmes à l’écologie du 3ème étage. Les plantes se développeront également plus vite et le paysage de la zone deviendra plus jolie. Le jardin que Yihi a placé rendra le paysage très beau. Yihi ~ »

Yihi donna quelques avis égoïstes.

Elle voulait des créatures avancées comme les Seigneurs Orc ou des Golems. Il y avait de bons partis parmi les créatures avancées. Un Seigneur Orc qui coûtait 170 000 points était 50.000 points plus cher qu’un Golem, mais il n’influerait pas sur l’écologie de l’étage.

Cependant, la nature du Golem était hors norme. C’était un destructeur qui briserait l’équilibre des forces. Pour l’instant je n’en avais pas besoin.

‘Je vais reprendre le rôle du Boss de niveau.’

Un Boss de niveau était présent à chaque étage. Cela faisait parti des exigences essentielles dans la construction d’un donjon, mais je n’avais pas encore disposé ces entités. Parce que je ne pensais pas qu’il était nécessaire de placer un Boss de niveau dans les étages inférieurs.

Mais cette fois un Boss de niveau était nécessaire afin de rallier les créatures. Une guerre avec de nombreux Éveillés au 3ème étage. Je ne pouvais pas demander à un autre Boss de niveau de m’assister donc j’endosserai ce rôle directement.

Je secouais ma tête et dis.

« Les créatures disponibles devraient suffire. 200 Orcs, 1 800 Kobolds et Gobelins, pour un total de 2 000. Comparé aux 800 Éveillés, nous avons le dessus en termes de nombre. »

« Les Éveillés au 3ème étage ont un niveau élevé. En particulier, deux personnes parmi les Chinois possèdent des compétences puissantes. Ça ressemble à des compétences Rare. Il est possible que le Maître rencontre quelques difficultés… » 

Un Orc pouvait s’occuper de deux Éveillés.

Le problème était les Gobelins et les Kobolds. Afin de se charger d’un Éveillé, au moins cinq d’entre eux étaient nécessaires. Selon mes calculs, ce serait une bataille serrée. Il y avait 2 Éveillés avec une compétence Rare.

‘J’espère qu’il y a une mer.’ *NdT : je ne connais pas la signification

Je sentis mon cœur battre plus vite. Je me souvenais de mes combats contre des créatures avancées. Je voulais goûter un pouvoir similaire de mes propres mains de temps à autres.

Mes unités se déplaçant dans la bataille selon mes instructions. Cela m’excitait rien qu’en l’imaginant. Dans ma vie antérieure, j’avais rapidement perdu le donjon et n’avaient même pas eu de telles pensées.

Collecter des points pour me renforcer. Rapidement, j’avais atteint la limite mais j’avais réalisé trop tard que c’était le mauvais choix.

En fait, j’avais vu un grand nombre de créatures sous les ordres de démons après être allé dans d’autres donjons.

« Tout d’abord je vais rencontrer les Boss Kobold et Gobelin. »

Un petit sourire s’affichait sur mon visage.

*     *     *

3ème étage du donjon.

Une vue magnifique s’offrait à moi. Environ 1 800 Gobelins et Kobolds étaient réunis au même endroit.

Les 9 Boss se tenaient face à moi.

« Maître du donjon ! Je suis venu ici avec tous mes sbires. Les Kobolds sont plus forts que les Gobelins. »

« Maître du donjon ! Je suis aussi venu. Les Gobelins sont forts à la différence des Kobolds avec la morve au nez. »

« Maître du donjon ! Je suis le meilleur. Mes Kobolds sont les plus résistants et les plus forts. »

Les 9 Boss commencèrent à parler tous en même temps pour montrer leur supériorité. C’était un drôle de concours pour voir qui était le plus fort.

Deux heures plus tôt, j’avais utilisé la magie pour les informer que j’étais le Maître du Donjon et qu’ils devaient se réunir. Les ordres du Maître du Donjon étaient absolus. Les Gobelins et les Kobolds ne pouvaient en aucun cas ignorer mes ordres.

« Il est bon de vous voir. »

Dis-je rapidement avant que les 9 Boss recommencent à parler.

« Je suis également heureux de vous voir. »

« Je suis encore plus heureux. »

« Je suis le plus heureux. »

Les Boss avaient naturellement des cerveaux dégénérés. C’étaient des Gobelins et des Kobolds.

Les 9 Boss me saluèrent en même temps, mais ils n’y voyaient aucun manque de respect.

‘Mes objectifs.’

Je pressais ma main contre mon front. Pouvais-je vraiment emmener ces idiots à la guerre ?

‘Dingue.’

Mon rôle consistait à les diriger. Gagner un combat difficile m’apporterait un plaisir encore plus grand.

« Les humains sont arrivés au 3ème étage. Tout le monde est-il au courant ? »

Les têtes des 9 Boss hochèrent à l’unisson. Ils n’étaient pas nerveux au sujet des intrus.

« Je sais. »

« C’est honteux. »

« Je vais les oblitérer. »

Leur hostilité était excellente. Il y avait un ennemi commun pour rassembler les troupes. 

« Ces gens sont entrés dans mon donjon pour chercher un Trésor. En tant que Maître du Donjon, je ne peux pas tolérer cela. Je vous offre donc une opportunité. »

« Tolérer ? »

« Idiot de Gobelin, vous ne comprenez pas. Cela signifie les manger. »

« Non. Tolère est le nom de mon ami. »

Je devrais m’abstenir d’user de mots compliqués. Jusqu’à maintenant je pensais que Yihi était inculte. Bien au contraire, Yihi semblait maintenant plus intelligente que tous les autres.

Je fis preuve d’une patience exceptionnelle.

« Cela signifie qu’ils ne peuvent pas être pardonnés. Je ne laisserai pas les humains s’en tirer. »

« D’accord. Je déteste aussi les humains ! »

« Je vais vous montrer le courage des Kobolds ! »

« Grrruk ! Je déteste les humains. »

Des cœurs unifiés.

Cependant, leur motivation faisait défaut. Ils ne voyaient déjà plus les humains comme des ennemis. Je me devais d’augmenter leur détermination.

‘Je suppose que j’ai besoin d’user d’une récompense.’

Comme des esclaves, ceux sans motivation verraient leur efficacité se détériorer.

Le bâton et la carotte.

Cette approche n’était pas seulement limitée à l’homme mais à tous êtres doués d’intelligence.

« Je donnerai une récompense au Boss avec le plus de mérite au cours de cette guerre. L’un d'entre vous a-t-il un désir ? »

Et je leur offris cet espoir.

Le Boss Gobelin sur l’extrême gauche de la ligne répondit immédiatement.

« Des femmes ! Il n’y a que des hommes. Je veux répandre ma semence. »

« Je suis d’accord. Dans ces circonstances, il ne peut y avoir d’accouplements qu’entre hommes. »

« Il faut tout faire par soi-même ! »

Répondit l’un d’eux et le reste des Boss acquiesça.

Les 1 800 Kobolds et Gobelins rassemblés ici étaient tous des mâles. J’avais convoqué un certain nombre d’Orcs femelles pour la reproduction, mais les Gobelins et les Kobolds attendaient toujours.

Leur consanguinité était trop intriquée et la reproduction des Orcs était supérieure. Bien sûr, la moitié d'entre eux risquaient de mourir de malformations à la naissance avant d’avoir 1 an.

Pendant ce temps, la population d’Orc serait contrôlée grâce à la chasse.

‘En premier lieu, les Gobelins et les Kobolds ont les mêmes racines. Ils s’haïssent mutuellement mais doivent l’accepter. Cependant, leur égocentrisme fait qu'ils rejettent l’idée d’autres espèces supérieures à la leur. En particulier, ils pourraient menacer la vie des Orcs contrairement aux Serpents Ale ou aux Chauves-souris Carnivores du 1er étage.’

C’était une situation où les Orcs devaient être en plus grand nombre. Un juste équilibre était le facteur le plus important dans l’organisation de l’écologie d’un donjon.

‘Leur nombre va se réduire considérablement durant cette guerre. Pourquoi pas.’

Même si leur nombre se multipliait indéfiniment, il se réduirait pendant une guerre.

J’hochais la tête.

« D’accord. Si vous éliminez beaucoup d’humains alors je ferai venir quelques femelles. »

« Kiek ! Je vais travailler dur ! »

« J’en attraperai plus que les Gobelins ! »

« J’en attraperai beaucoup plus. »

L’avantage de ces créatures résidait dans leur nombre, pas leur cerveau. Dès le début, ils ne pouvaient pas même compter tous leurs doigts et orteils. C’était un problème d’avoir de tels cerveaux pour suivre un plan afin de tuer les Éveillés, mais je pouvais compter sur Yihi.

Ils sursautèrent quand Yihi apparut avec un petit rire. C’était une vue peu flatteuse.

« Nous allons organiser les troupes à présent. »

Une confrontation était inévitable. Si les Orcs se joignaient à la bataille les chances de gagner augmenteraient. Il était nécessaire d’avoir des unités distinctes afin de les utiliser efficacement.

Je me souvins de la guerre que j’avais vue par le passé et commençait à attribuer les rôles aux Boss.

*     *     *

Le groupe de 800 Éveillés était posté à l’entrée du 3e étage du donjon. Ils étaient divisés en 6 groupes et rassemblés devant leurs feux de camp respectif.

Ils avaient perdu un certain nombre de camarades au 2ème étage, alors l’ambiance était maussade.

Mais certains n’étaient pas affectés. Les Éveillés Chinois. Il y avait un grand nombre d'entre eux et ils avaient subies relativement moins de pertes que les autres Éveillés.

« Hao ! Henhao ! » (Hen = très, hao = bien en Chinois)

« Hahaha ! »

Une personne chinoise dansait avec un crâne d’Orc, tandis que les gens autour frappaient dans leurs mains en réponse. La majorité de la danse ressemblait à des  acrobaties.

Les yeux des autres étaient sur le danseur.

« Ils font une fête. »

Cracha amèrement Daniel qui était assis devant un feu.

L’Américain appelé Daniel était venu dans le donjon avec cinq personnes et l’une d’elles était morte au 2ème étage. Naturellement, il était impossible pour lui de se sentir bien.

« Chef. Ne devrions-nous pas agir séparément ? Si nous trouvons un Trésor, nous pourrons le monopoliser, et nous n’aurons pas à attendre notre tour. »

Dit un grand homme aux cheveux rouges coiffé d’une crête comme un poulet. Il semblait avoir vécu une vie sauvage tant son corps était marqué.

Daniel secoua la tête.

« Non. Nous ne connaissons pas les créatures et leur nombre au 3ème étage. Nous ne pouvons pas quitter ce groupe avant d’avoir plus d’informations. S’il existe une créature plus forte que les Orcs nous mourrons sur place. »

« Tu te souviens de ces monstres comme des Gargouilles au Moyen-Orient ? »

Des étrangers avaient participé comme mercenaires lorsque la vague de monstre s’était produite au Moyen-Orient. Il y avait d’autres créatures en plus des Kobolds, Gobelins et Orcs.

En particulier les Gargouilles, qui ressemblaient à des globes oculaires hauts de 2 mètres, étaient puissantes. Elles tiraient un faisceau acéré à courte portée qui pouvait couper le corps dès qu’ils le touchaient. Les Gargouilles avaient également des dents pointues et une excellente résistance aux attaques. S’ils étaient pétrifiés, ils récupéraient leur force physique après un court instant.

Bien des Éveillés avaient été victimes d’elles. Bien que finalement, ils aient été interceptés par des dizaines de chasseurs, le souvenir même était suffisant pour les faire pisser dans leur froc.

« Lorsqu’on pense au Trésor qui existe par ici, il ne serait pas surprenant que des créatures plus puissantes que des Gargouilles soient présentes. Si nous ne sommes que 5, alors nous serons sans aucun doute éliminés. »

L’avis de Daniel était correct. En tant que leader de l’équipe, il était naturel pour lui de s’inquiéter pour la vie des membres de son équipe.

L’homme aux cheveux de poulet claqua la langue.

« Mais je n’aime pas les Chinois. Ils font partis de la société noire (référence cantonaise commune pour les triades, le crime organisé chinois). Regardez l’atmosphère de cette fête après la mort de personnes à cause des Orcs. A contrario cela peut réellement exciter les créatures. »

« Je ne les aime pas non plus. Cependant, soyez patient. L’ambiance reviendra lentement. »

« Chef. Au fait, qu’en est-il vraiment du Trésor ? Il n’y a eu qu’un seul Bâton trouvé au 2ème étage. Est-ce qu’il n’accroit pas que faiblement l’efficacité magique ? C’est un Trésor plutôt mauvais. »

« Il y a choses supérieures à ce bâton. La guilde Heaven’s Will de Corée a trouvé des choses étonnantes. En particulier, le Rouleau de Saut Spatial qui pourrait valoir beaucoup. Rien qu’obtenir un de ceux-ci ferait de cette expédition un succès. »

Le Parchemin de Saut Spatial pouvait vraiment être utile. Il pourrait être utilisé comme une chance supplémentaire ou pour faire face à des choses malveillantes. S’il était apparu à une vente aux enchères secrète, alors beaucoup de gens seraient venus pour  l’acheter.

L’homme aux cheveux de poulet se gratta la tête.

« Mais tout le monde va penser la même chose. C’est pourquoi tous ces gars se sont précipités dans le donjon. »

Daniel se mit à rire.

« Pour le moment les humains restent des animaux gourmands. En ce sens, nous ne pouvons pas blâmer les Chinois de rester assis et de regarder. Tous ceux rassemblés ici... c’est grâce à eux que nous avons atteint le 3e étage facilement. »

Il importait peu de savoir combien de personne était entrée ici, que ce soit séparément ou ensemble. Les Chinois ou les autres Éveillés étrangers étaient des personnes compétentes. 

L’endroit d’où ils étaient venus pouvait être différent mais ils avaient pénétré au 2ème étage grâce à ça. Bien que l’un des membres de l’équipe avait été sacrifié.

L’homme aux cheveux de poulet ouvrit sa bouche avec dégoût.

« Ah, je ne sais pas. Je déteste ces mecs. Chef, nous devrions agir correctement cette fois. Nous devons vivre en mémoire des morts, Jack. »

« C’est ce que nous ferons. »

Jack était le nom de leur coéquipier tué au 2ème étage. L’atmosphère devint solennelle pendant un temps, pendant qu’ils mangeaient leur soupe.

« Koheok ! »

À ce moment, des cris sortis de nulle part furent entendus.

Daniel et toute l’équipe saisirent précipitamment leurs armes tout en regardant en direction des cris.

Le Chinois qui dansait tout en tenant le crâne d’Orc avait une flèche en bois qui lui sortait de la tête.

« Merde ! » (Chinois)

Cela c’était déroulé en un instant. Les Chinois se levèrent tout en tenant leurs armes.

Daniel et son équipe regardèrent nerveusement dans leur direction.

Kiruk.

Kieeek !

Dans le même temps, ils pouvaient voir des centaines de Kobolds dégoulinant de salive. Le leader des Kobolds avait la taille d’un homme adulte et visait avec une arbalète.

Il était celui qui avait tiré la flèche vers le chinois qui dansait.

« Tuez-les tous ! » (Chinois)

Le groupe de Chinois courut directement vers la foule de Kobolds. Leur apparence était tout à fait différente de celles observées sur une vidéo YouTube. Leur attitude était un problème, mais la vue de 500 personnes qui se précipitaient était certainement impressionnante.

Hwiiik.

Pasak !

Les flèches qui volaient vers eux furent coupés par les épées des Chinois. Après que l’effet de surprise eut disparu, les Éveillés pouvaient facilement faire face aux médiocres techniques de tir à l’arc.

« Grruk ! Kieeeek ! »

Après que les flèches furent stoppées, le Boss Kobold se retourna immédiatement et cria. On aurait dit qu’ils abandonnaient.

Les Kobolds commencèrent à fuir d’une façon coordonnée. Ils étaient suivis par des foules d’Éveillés.

Même s’ils échouaient à obtenir des trésors, les Noyaux valaient toujours de l’argent. Il était facile d’obtenir un certain nombre de Noyaux.

« Chef. Ne devrions-nous pas les poursuivre ? »

Dit l’homme aux cheveux de poulet en regardant les Chinois courir après les Kobolds.

Daniel secoua la tête.

« Notre équipe reste en place. Il y a quelque chose d’étrange. »

« Qu’est ce que ça veut dire ? C’est juste des Kobolds. N’est ce pas pour ça qu’ils s’enfuient ? »

« C’est celui à l’avant. Le Boss. Il connait les stratégies de base. »

« Hé, chef. Il reste un simple Kobold. »

Kobold un jour, Kobold toujours.

L’homme à la tête de poulet était bien conscient du niveau des Éveillés. Même si c’était un Boss, il n’était pas en capacité d’affronter les Éveillés.

« Je n’ai pas de bonnes sensations. »

L’instinct de Daniel était très bon. Il sut au moment où Jack mourut au 2ème étage et en informa les autres membres.

« Nous ne connaissons pas du tout la topographie du troisième étage. Un grand nombre de personnes vont mourir en allant là-bas. »

« Bien. Je comprends. Compris. Je vais faire comme le chef dit. Mais allons-nous nous mettre en mouvement un peu plus tard » ?

« Nous n’allons pas les suivre jusqu'à la fin de toute façon. Ils servent seulement de guides pour que l’on puisse se préparer à une situation imprévue. Nous agirons séparément dès que je saisirai la situation. »

L’homme aux cheveux de poulet applaudit à l’analyse de Daniel.

« Voilà pourquoi j’aime le chef ! »

Daniel était capable analyser calmement la situation.

« Richard, tu es notre membre le plus rapide donc je veux que tu sois notre éclaireur. Détermine si c’est un piège ou non. »

« Ok. »

« Andy. Sécurise le périmètre. »

« Entendu. »

« Que voulez-vous que je fasse ? »

« Une chose simple. »

« Moi ? Que voulez vous dire, chef ? »

Les yeux de l’homme aux cheveux de poulet brillèrent.

Daniel regarda la marmite qui était à moitié remplie de soupe et dit.

« Mange la soupe. Il en reste beaucoup trop. »

*     *     *

Le nombre de personnes qui chassaient les Kobolds diminuait progressivement.

La topographie de la grotte était très compliquée et leur nombre chutait petit à petit parce qu’ils ne pouvaient pas tenir la vitesse.

Au début, il y avait 500 personnes mais maintenant il n’en restait que 100.

Ceux en tête se rendirent compte que quelque chose était étrange, mais il était trop tard au moment où ils tentèrent de rebrousser chemin.

Chwiik !

Chwiiik !

Les Éveillés furent à nouveau surpris . Des créatures surgissaient de toutes les directions. Ils n’auraient pas été surpris si des Gobelins ou des Kobolds étaient apparus. Mais les créatures qui arrivaient, étaient 200 Orcs !

Le désespoir apparut sur tous leurs visages.

‘Il y en a plus que ce que je pensais.’

Il utilisait une boule de cristal afin d’observer le champ de bataille en temps réel. Il avait deux boules de cristal et de la magie qui pouvait être utilisé pour montrer la scène qui se déroulait autour de l’autre boule de cristal.

La boule de cristal montrait le champ de bataille avec les Orcs. Ainsi il pouvait voir le champ de bataille en temps réel depuis un emplacement distant. C’était un outil magique qui coûtait 5 000 pts.

‘C’est plus simple que ce que je pensais.’

Il ridiculisa les 100 Éveillés qui avaient suivis jusqu'à la fin. Ils n’avaient même pas pensé que les Kobolds pouvaient être un leurre.

Ils pensaient que les Kobolds s’enfuyaient effrayés. La plupart des Éveillés qui parvinrent aussi loin était les Chinois dont l’intelligence était trop limitée.

C’était le pire résultat possible.

‘C’est un extrêmement bon résultat pour une seule opération. Maintenant, je vais les saigner lentement jusqu’au bout.’

J’avais l’avantage du terrain. En outre, cette opération apportait quelques avantages.

Maintenant, quelle méthode leur poserait problème ?

Le sourire sur mon visage ne pouvait pas être effacé.

*     *     *

Chacun des Éveillés avait les yeux rouges. La peau autour de leur bouche partait en lambeaux.

Au cours de ces derniers jours. Ils n’avaient pas pu dormir.

Les Gobelins, les Kobolds et les Orcs erraient au hasard en attaquant, alors ils devaient tout le temps rester sur leur garde, 24 heures par jour.

Certains des Éveillés qui s’étaient lancés de colère ne revinrent pas. Des dizaines d’Éveillés étaient morts. Le nombre d’Éveillé était tombé au-dessous de 700.

Il y eut une proposition pour sortir du donjon, mais les Chinois n’étaient pas d’accord. Ils avaient seulement trouvé un Bâton alors ils gardaient la volonté inébranlable de ne pas partir. La grande société noire aida également un peu dans les batailles. Pour être honnête, les créatures n’étaient pas de taille face à leur pouvoir.

Il y avait encore de l’espoir.

« La situation n’est pas bonne. »

Cependant, les pensées de Daniel étaient différentes.

« Les Kobolds, les Gobelins et les Orcs sont unis. Leurs mouvements ne sont pas communs. Il y a quelqu'un derrière eux... qui est-il ? Il doit être très fort pour exercer une influence sur les créatures. Démon avancé ? Ou... Maître du donjon ? »

La situation était suffisante pour le rendre anxieux. Daniel avait un excellent sixième sens, particulièrement en cas de danger.

Or, ce sentiment était à son apogée. Il n’avait pas senti une telle appréhension depuis son éveil. Même le temps passé comme mercenaire au Moyen-Orient n’avait pas atteint ce niveau.

« Il y a quelque chose. Les opposants n’ont pas perdu leur air tranquille. Ils pensent qu’ils peuvent nous anéantir n’importe quand... à quoi jouent-ils ? Ai-je été négligent depuis le départ ? »

Daniel avait l’habitude de se parler à lui-même quand il était extrêmement nerveux. Ce fut à ce moment.

« Leader ? » 

L’homme aux cheveux de poulet interrogea Daniel avec confusion pendant que Daniel se levait.

« C’est la seule chance de sortir du donjon. Allons-y. »

« Qu’est ce que ça veut dire? »

« Nous sommes en face d’un enfer pour les faibles. Une fois que nous entrerons, nous ne pourrons jamais repartir. Les créatures ont cessé de jouer avec nous. Cela signifie que la présence derrière eux est en train d’agir. Les Kobolds, les Gobelins et les Orcs n’ont pas la patience pour nous tuer lentement. Ces gars semblent agir de façon indépendante mais sont en fait habilement liés. »

« Chef. Richard n’est pas revenu. »

Richard. Leur collègue le plus rapide avait été envoyé en éclaireur.

En fait, Daniel était sceptique quant à la question de savoir s’il reviendrait ou pas. Plus de 100 personnes étaient entrées profondément dans le donjon et aucune n’était revenue vivante. La seule chose qu’elles avaient rencontrée était la mort.

Le corps et la tête étaient tellement abîmés qu’il ne pouvait déterminer si Richard était mort. Mais tout le monde savait. Il était mort. Cependant, l’homme aux cheveux de poulet ne voulait pas le reconnaître.

Tout du moins, il voulait voir le cadavre. L’homme aux cheveux de poulet était quelqu’un comme ça. Il croyait en la camaraderie.

Daniel serra ses dents.

« Nous devons préserver nos forces lors des déplacements. Impossible que la société noire continue à se déplacer passivement. Nous retirerons notre équipe ici. Notre équipe se met en retrait afin d’éviter la mort ! »

« Chef. Richard n’est pas revenu. »

L’homme aux cheveux de poulet pouvait seulement dire la même chose.

« Richard est mort. Dans votre cœur, vous savez qu’il est mort et qu’il ne reviendra pas. Ce serait étrange s’il revenait. »

« Richard... »

« La ferme ! Richard voudrait que nous quittions le donjon. Richard n’est pas un homme avec une grande fierté. Mais il n’est pas revenu ce qui signifie qu’il a été déchiqueté par ces monstres hideux ! Mais vous voulez que nous l’attendions ? Si nous restons dans cet endroit nous allons être déchiquetés et mangés par les Orcs ! »

« Chef. Je vais attendre. »

« Ce... ce salaud ! »

Le corps de Daniel tremblait comme il se rassit à nouveau. C’était sa façon de renoncer.

Les autres membres de l’équipe étaient également d’accord avec l’opinion de l’homme aux cheveux de poulet.

Attendons un peu plus longtemps, disaient leurs yeux.

Il était naturel pour un chef de suivre l’avis de son équipe.

« Merci chef. C’est pourquoi j’aime le chef. Vous connaissez mon cœur. »

L’homme aux cheveux de poulet était en deuil. Ils avaient été ensemble pendant plus de 10 ans. La plupart de ce temps était sur le champ de bataille, alors ils se faisaient confiance mutuellement, plus qu’à tout autre.

Daniel fronça les sourcils.

« Ne dit pas un mot de plus. Si tu rajoutes quelque chose alors je m’enfournerai mon épée dans la bouche. »

« Eh bien, le chef n’est-il pas gentil ? Vous êtes si bon. »

« Bordel. »

Daniel plaça sa main sur son front.

« Kik ! »

« Huhuhu ! »

Les autres membres de l’équipe se mirent à rire.

La lourde atmosphère s’allégea un peu. En plus, il restait encore 700 Éveillés. Leur situation n’était pas sans espoir.

*     *     *

La société noire commença à se mettre en mouvement.

Les Éveillés se déplaçaient prudemment.

Parmi les 700 Éveillés restant, 400 d'entre eux appartenaient à la société noire.

Il était naturel pour eux d’agir dans cette situation dangereuse.

En outre, ils n’avaient rien fait au cours des derniers jours. Les Éveillés avec des compétences de cartographie ou de topographie avaient trouvé l’emplacement avec les créatures.

Cet endroit était la destination de la société noire. Ils élimineraient une fois pour toutes les créatures au 3ème étage.

« Ces racailles de monstres. Aujourd'hui sera leur enterrement ! »

« Tuez-les. Rendez-leur la pareil. »

Les Éveillés avaient souffert au cours de ces derniers jours alors ils étaient dans un état calamiteux. En particulier, ceux qui avaient perdu leurs camarades étaient furieux.

Ils ne se feraient pas secoués plus longtemps. Même maintenant cela semblait être un peu trop tard. Le groupe avait débattu à propos du moment où éliminer les créatures. Ils voulaient remonter le temps et inverser leur inaction, mais il était trop tard.

Cependant, Daniel pensait que c’était beaucoup mieux ainsi.

S’ils se précipitaient dès le début sans un plan, alors ils se feraient probablement anéantir. Reconnaître le terrain et utiliser l’élan pour tous les frapper d’un coup vaudraient beaucoup mieux.

‘Quoi qu’il en soit, je ressens encore cette anxiété.’

Pourquoi ?

Le sentiment dans son cœur se faisait plus fort. Comme s’il plongeait en enfer.

Mais lorsqu’il portait un jugement objectif, ils ne manquaient pas de puissance par rapport aux créatures. La seule difficulté concernant les créatures était leur nombre.

Peu importe de quelle façon il y pensait, il ne pouvait pas deviner qui était la personne derrière les créatures.

‘Richard. S’il te plaît ne nous en veut pas.’

Il y avait eu une chance de s’échapper du donjon.

Mais Richard était mort. Si le fantôme de Richard les maudissait alors l’avenir serait vraiment difficile. Cependant, Daniel n’arrêtait pas de bouger ses membres.

Biiiik !

Le dirigeant de la société noir souffla dans son sifflet. C’était le signal d’arrêt.

En face d’eux il y avait un marécage. Il était assez large mais pas très profond, alors ils pouvaient le traverser. Ils se déplacèrent rapidement sans aucune perturbation dans les rangs.

Ils entrèrent lentement dans la zone marécageuse.

« Gardez vos rangs ! Lentement, déplacez-vous lentement... eok ! »

Quand à mi-chemin à travers le marais, des Gobelins émergèrent du bourbier. Ils saisirent les pieds de ceux qui traversaient le marécage. Ceux qui étaient entraînés au loin hurlaient de douleur.

N’avaient-ils pas confirmé qu’il n’y avait aucun risque avant de traverser ?

Mais Daniel put bientôt voir la raison du pourquoi. Les Gobelins étaient montés sur des créatures pour traverser le marais.

Vers des Marais !

Une créature de basse classe qui vivait dans le marais. Ils se nourrissaient normalement de petits insectes dans l’environnement marécageux. C’étaient de petites créatures de 80 cm de diamètre. En revanche, ils étaient très forts. Ils n’étaient pas très menaçants pour les Éveillés, mais les Kobolds et les Gobelins pouvaient se déplacer sur eux.

Une embuscade. Les rangs étaient perturbés. Précisément, ils furent divisés en deux.

« Préparez-vous à combattre ! Préparez-vous à combattre ! »

Les Éveillés se préparèrent à attaquer les créatures qui se dirigeaient vers eux à travers le bourbier.

Chwiik.

Chwiiik !

Cependant, ils hésitèrent quand ils entendirent un bruit effrayant venant d’un côté.

Les 700 personnes avaient été divisées en groupes de 300 et de 400. Ils ne pouvaient pas se rejoindre au centre. Les Orcs traversaient le marais vers où était le groupe de 300 personnes.

Kiiik.

Keeeek.

Les 400 restants étaient en sécurité, mais cela ne dura pas longtemps. Un groupe de 1 000 Gobelins et Kobolds apparut. Ils étaient complètement pris au piège.

Séparés, ils n’avaient pas d’autre choix que de se battre.

« Gardes, en avant ! »

« En avant ! »

« Protégez ceux qui attaquent ! »

« Montez ici ! Pas de panique ! »

Les langages étaient différents, mais ils pouvaient comprendre. L’instant d’après, les deux groupes commencèrent à tuer à un rythme rapide.

« Bordel ! »

Cracha Daniel pendant qu’il faisait tournoyer son épée.

La tête d’un Kobold vola dans les airs.

« Faites attention ! »

L’homme aux cheveux de poulet botta le Kobold qui arrivait derrière Daniel. Le corps du Kobold fut déchiré en morceaux.

« Vous pouvez me confier les arrières Chef. »

« Courrez dans le marais ! »

Cria Daniel précipitamment.

« Hein ? Le marais ? N’y a-t-il pas les Gobelins là-bas ? »

« C’est une tactique de tromperie ! Il n’y a pas beaucoup d'entre eux dans le marais. Ils veulent nous retenir ici ! De toute façon, c’est mieux si nous rejoignons rapidement les gars de l’autre côté ! »

« Seulement nous ? »

« Tout le monde ! »

« Ok ! »

L’homme aux cheveux de poulet agita son épée comme si c’était un jouet. Cela attira les yeux des personnes avoisinantes.

« Suis-moi ! »

Puhung !

La gorge d’un Kobold fut tranchée.

L’homme aux cheveux de poulet cligna alors de l’œil en direction Daniel.

« Je voulais vraiment essayer ça Chef. »

« Plus fort ! »

L’homme aux cheveux de poulet se mit à rire avant de crier.

« Ici !! Suivez-moi !! »

L’homme aux cheveux de poulet se précipita vers le marais tout en criant. Daniel et son équipe arrivèrent dans le marécage.

Ils nettoyèrent rapidement les Kobolds et les deux groupes suivirent rapidement derrière eux quand ils les remarquèrent.

Un, deux et bientôt une centaine d’ouvertures furent créées. Les Kobolds et les Gobelins avaient de petits corps et ne pouvaient pas traverser les marécages sans l’aide des vers des marais. Peu de temps après, tout le monde réussit à rejoindre l’autre côté.

Bien qu’il n’y ait que 200 Orcs, il y avait encore 700 Éveillés. S’occuper des Kobolds et des Gobelins qui traversaient le marais était un jeu d’enfant.

La situation s’était inversée !

L’espoir crut encore plus.

*    *     *

'Ha. Il y a quelqu'un qui sait utiliser sa tête ?’

Je léchais mes lèvres.

Je pensais qu’il serait facile de s’occuper de ces gars.

Il n’était pas possible de les empêcher de traverser le marais. Ils avaient remarqué et traversé le marais.

‘La guerre est difficile.’

Ce n’était pas une chose facile. Je n’avais jamais participé à des stratégies de guerre comme ça.

La première piqûre n’avait pas été couronnée de succès.

Pourtant, c’était dommage.

J’avais prolongé mon plan pendant des jours afin de créer un environnement toxique. Les créatures avaient sciemment laissé leurs mouvements se faire dépister.

Je voulais les faire venir en courant. C’était seulement un demi-succès donc je pensais que c’était insuffisant.

‘On ne peut rien y faire.’

En tout cas, j’étais satisfait. J’avais le bon état d’esprit pour une guerre.

Je n’avais pas encore mené de guerre en Corée du Sud, alors ces gars étaient comme un plat spécial. Ils mouraient justes dans les donjons d’autres démons de toute façon.

Il valait mieux que j’avale leurs points.

Je fabriquais un masque avec des os. Il recouvrait exactement une moitié de mon visage et provoquait un sentiment de peur.

Plus la magie était haute, plus les adversaires auraient peur. C’était un effet provoqué par plusieurs marchandises de catégorie Rare.

Hiiing- !

Je portais le masque de crâne fendu et me tourna vers le cheval à côté de moi. ‘’Inferno‘’ avait une queue et la crinière fait d’un feu noir.

Un cousin de la Licorne, il avait une longue corne sur le front. Sa taille était différente de celle d’un cheval ordinaire. Le coursier avait une présence écrasante.

Une créature intermédiaire qui était un moyen de transport. J’avais pensé à la prochaine vente aux enchères du monde des démons et acheté une monture à l’avance.

Je montais Inferno et tendis ma main en l’air.

L’espace se déforma et une épée apparut.

‘J’y vais.’

Je claquais ma langue tout en agrippant l’épée.

*     *     *

Les mains d’un Orc saisirent l’épaule d’un Éveillé. La force de l’Orc suffisait à exploser le sol alors la situation était évidente.

Toutefois, l’Éveillé Chinois qui avait été saisi ne paniquait pas.

Ce fut plutôt l’Orc qui fut frappé 20 fois en un clin d’œil. 20 plaies avaient été sculptées sur le corps de l’Orc qui dégoulinait de sang.

C’était l’œuvre de l’Éveillé Chinois, Lai Feng.

Il avait une compétence Rare qui pouvait accélérer les mouvements de son corps pendant 2 secondes. Le nom même de la compétence était Accélération. Sa Force et son Endurance s’épuisaient après l’avoir utilisé quelques fois, mais elle déployait un pouvoir absolu en cas d’urgence.

Lai Feng trancha immédiatement la tête de l’Orc. En un rien de temps, la grande majorité des 200 Orcs était maintenant des cadavres. Les Gobelins et les Kobolds traversant le marais n’étaient pas une menace par rapport aux Orcs.

Victoire !

L’espoir apparut dans les yeux de Lai Feng et de tous les Éveillés.

Il restait encore environ 500 Éveillés. Leur confusion avait rapidement tourné à la défense. Ils utilisaient leur supériorité numérique pour trancher la gorge des Orcs.

Lai Feng vérifia son corps.

‘Je peux l’utiliser encore une fois.’

Accélération.

C’était une compétence de mastodonte pendant 2 secondes. En prenant en compte l’état de son corps, il pourrait l’utiliser seulement une fois de plus. Une épée à double tranchant qui affectait son corps.

Mais c’était assez. En tout cas, les créatures restantes étaient juste des Orcs et des Kobolds.

« Juste un peu plus ! Continuez un peu plus ! La victoire est juste en face de nous ! »

S’exclama Lai Feng.

Dans le même temps, les Éveillés survivant affluèrent à ses côtés. Ils prévoyaient de se débarrasser des créatures restantes.

Tuuk ! Tuuk ! Tuuk !

La terre tremblait avec force pendant que les centaines d’Éveillés marchaient au pas. Les Kobolds et les Gobelins étaient effrayés à leur approche. Se déplacer en ligne faisait que les créatures ne pouvaient pas s’approcher facilement.

Seokeok !

Plus que tout, la lame de Lai Feng n’était pas encore sans éclat. La compétence de grade Rare n’était pas la seule chose qu’il avait. Peu importe combien il était fatigué, Lai Feng était l’un des meilleurs guerriers de la société noire.

Chaque fois que sa lame se mouvait, la tête d’une créature roulait au sol. Le donjon était empli des cadavres et du sang des créatures.

Même certains des Boss Gobelin et Kobold ne purent éviter la mort.

Kieeek !

Kihiiik.

Les créatures tentaient de résister. Mais c’était tout. Même maintenant, leur nombre diminuait régulièrement. Peu à peu, les sourires s’épanouirent sur les visages des Éveillés.

Dagudak. Dagudak.

Une entité tout à fait différente arriva.

“……”

Tout le monde était silencieux.

La description ?

Oui, comme l’ange de la mort...

Une entité qui ressemblait à un Faucheur. C’était peut-être la grande faucheuse elle-même.

Un Destrier énorme avec une crinière et une queue de feu noir. Au-dessus de celui-ci il y avait un homme.

Seule une moitié de son visage pouvait être vue. Le reste était recouvert d’un masque de crâne. Il portait une cape noire et tenait une épée dans une main.

À ce moment-là, la peur s’insinua dans tous leurs corps. C’était une peur semblable à quand ils avaient affronté les créatures pour la première fois, mais l’acabit ne pouvait  être comparée à ce moment-là.

Lai Feng tenta de réprimer son poing qui tremblait. C’était si fort que le sang coulait de par son poing.

L’atmosphère changea à nouveau. Encore quelques minutes auparavant, il brandissait vigoureusement son épée en pensant à la victoire.

Maintenant, ce n’était plus le cas. L’émergence de cet homme avait changé l’atmosphère. Les soldats étaient inutiles lorsqu’ils étaient paralysés par la peur. Cela ne pouvait pas continuer. Lai Feng ressentait une forte pression pour renverser l’atmosphère.

Lai Feng prit une décision et se déplaça.

Il avait la compétence Accélération. Même certaines autres compétences avec la cote Rare ne pouvaient pas être comparées à Accélération.

Lorsque cette compétence était utilisée, il pouvait être appelé invincible pendant 2 secondes. Peu importe à quel point cet homme avait confiance en lui, il n’aurait aucun autre choix que de mourir après avoir été percé 20 fois.

Lai Feng regarda l’homme entouré par les flammes.

Il ne pouvait pas être négligent. Ce pouvait être humiliant pour un Guerrier, mais il se devait de le supporter pour l’espoir de la victoire.

Mais Lai Feng ne savait pas. Les yeux de l’homme avaient pénétré Lai Feng. L’homme savait déjà tout ce que Lai Feng avait l’intention de faire.

« Huup... ! »

Lai Feng se rapprocha de l’homme et activa Accélération.

Le monde ralentit  comme Lai Feng bougeait plus rapidement. Son épée se déplaça à vingt reprises. L’essence de 20 coups d’épée sortit du corps de Lai Feng. Lai Feng utilisa ses plus puissants coups d’épée !

‘C’est fini ! ‘

Aux yeux de l’homme, Lai Feng était infiniment lent. Au contraire, il ressemblait à une tortue. C’était fini. Il avait gagné. L’homme avait seulement une présence écrasante.

À la fin de ses 20 coups, l’épée de Lai Feng perça au travers de la gorge de l’homme.

Ah, victoire !

Maintenant l’atmosphère changerait de nouveau. Lai Feng tourna sa tête et cria. Mais aucuns mots ne vinrent.

« Pourquoi est ce que ma voix... ? »

Et ce fut la dernière pensée qu'eut Lai Feng.

« Vous avez vu une illusion. »

Je riais pendant que la tête de Lai Feng tombait au sol.

Cette chose était juste Accélération. C’est une compétence suicidaire qui poussait le cerveau et les muscles. Son esprit n’en avait pas conscience même dans la mort.

De toute façon, ce corps n’aurait pas tenu plus de quelques années. Il aurait finalement rencontré une fin très douloureuse. C’était une bénédiction pour Lai Feng que je le tue maintenant.

« N’y avait-t-il pas une personne supplémentaire avec une compétence Rare ? Ou sont-ils déjà morts ? »

Je me tournais et regardais les 500 Éveillés restant. Un Orc pourrait s’occuper de deux Éveillés. Si je comptais grossièrement, alors il devrait en rester 300... Mais une comparaison si simpliste ne fonctionnerait pas.

Beaucoup d’entres eux avaient survécus grâce aux propriétaires des compétences Rares. Malheureusement, l’autre semblait être déjà mort.

J’arrêtais d’agir en dilettante.

Génocide !

Ils étaient comme des poissons pris dans un filet.

Il n’y avait aucune raison de les épargner.

De toute façon, c’étaient eux qui étaient venus après avoir entendu parler du Trésor qu’Heaven’s Will avait trouvé dans le donjon. Ils étaient comme des poissons qui étaient entrés dans ma nasse.

La grande majorité de la foule n’étaient maintenant plus qu’un plat spécial pour me permettre d’apaiser ma colère. Je n’étais pas en colère, mais ils ne pouvaient pas être autorisés à poser le doigt sur ma ferme...

Un jour j’agirais comme les autres démons, mais pas tout de suite.

Je descendis d’Inferno tout en pensant à les éliminer.

« Maître du Donjon » !

Un homme s’approcha et s’agenouilla.

‘……?’

Je connaissais la langue de plusieurs pays, y compris l’anglais. Donc j’arrivais à  comprendre les paroles de l’homme.

« S’il vous plaît calmez-vous et pardonnez-nous. Nous étions comme de stupides moutons aveuglés par un Trésor. »

« Vous avez bloqué, chef ? »

« Pow ! »

« Inclinez-vous ! »

Tout le monde observait le comportement de l’homme. Il semblait fou.

« S’il vous plaît ! »

Mais l’homme ne s’en souciait pas. Ce n’était pas une simple peur comme le démontrait les fiers tremblements de son corps. L’homme pouvait ressentir quelque chose que les autres ne pouvaient pas.

Je fus intéressé et utilisais Œil de l’Esprit.


Nom : Daniel Drew Martin


Occupation

Héros (Gardien)


Titre

Aucun

Stats


Force

33

Intelligence


41

Agilité

31

Endurance


35

Magie

15


Potentiel : (155/308)

Singularité : Aucune

Compétences : Perspicacité (Ex N), Sixième Sens (Ex N)


Sixième Sens et Perspicacité !

Les grades étaient faibles, mais la combinaison des deux compétences provoquait un effet de synergie. Voilà comment il pouvait voir mon pouvoir.

Mais même s’il savait la vérité, à leurs yeux, j’étais juste une créature inhabituelle. Voilà comment l’homme en était arrivé à l’idée de s’agenouiller.

Bien sûr, cela ne signifiait pas que je changerais la fin de l’acte. C’était un simple ravissement.

« Si vous nous laissez vivre alors je m’assurerais qu’ils ne viennent pas déranger le Maître du Donjon encore une fois. Vous ne nous verrez plus jamais dans le donjon. »

« C’est un peu difficile. »

Il y avait beaucoup plus de gens qui désiraient le Trésor dans ce donjon. Si ces gens survivaient et parlaient de mon existence, alors le nombre de personnes entrant dans le donjon diminuerait.

« Oui... » ?

Daniel semblait surpris.

Il n’aurait jamais imaginé que je pourrais parler anglais. Franchement, ça avait été un pari. Il y avait une grande chance que la communication ne fut pas possible. Le pari paya.

Il était vrai que je trouvais ça quelque peu intéressant.

Alors, je proposais un jeu.

« 10 minutes. »

« Le temps pour s’en aller ? »

La couleur regagnait le visage de Daniel.

500 personnes qui se sépareraient. Avec ses compétences, il pourrait au moins sauver les membres restants de son équipe.

Cependant, je secouais la tête.

« J’attaquerai pendant exactement 10 minutes. Vous ferez face à ces attaques. J’arrêterais d’attaquer après 10 minutes. »

Je déclarais tout en pointant mon épée vers Daniel.

« Tout d’abord... Oui, toi. »

Chwack !

Degururu...

Daniel ne put même pas parler avant d’avoir été frappé par mon épée. Le jeu débuta au moment où sa tête tomba sur le sol.

« C-Chef ! »

10 minutes.

500 personnes restantes. Je devais éliminer 1 personne chaque seconde.

Je donnais un léger coup de pied à Inferno.

« Ces enfoirés ! Tue ! Tue-les tous ! »

Hiiing !

Inferno se mit en mouvement.

L’homme aux cheveux de poulet arriva en courant, mais je l’ignorais. Il était celui qui était le plus furieux parmi tous ces gens.

Je m’en occuperai en dernier au nom de Daniel. Une pitié superficielle.

Et les humains se transformaient en cadavres chaque fois que j’abaissais mon épée.

« Stop ! Arrêtez-le ! »

Ils formèrent une défense serrée, mais je perçais au travers. J’encerclais l’armée. L’énorme torrent avait été neutralisé.

Swiik !

Hwaaak !

Des flèches et de la magie volaient de toutes parts.

Je n’en prenais pas compte non plus.

Le niveau actuel des Éveillés ne pouvait pas endommager mon corps.

« Kuaack ! »

« A-aidez-moi ! »

Le temps passait simplement pendant que je poignardais et lacérais. La foule désespérée et terrifiée laissait tomber leurs armes et essayait de s’enfuir.

Cependant, aucun d’eux ne pouvait échapper à Inferno. Inferno était semblable à une licorne. Ceux qui tentaient de s’échapper par le marais devaient faire face aux Gobelins et aux Kobolds.

A exactement 10 minutes, il ne reste qu’une seule personne. Au milieu de ces nombreux corps, un seul était vivant.

« Quelle chance. »

J’avais tenu ma promesse.

Mais c’était différent que de quitter le donjon en toute sécurité. Même lui ne serait pas en mesure de s’échapper.

Je ne savais pas, mais l’homme aux cheveux de poulet était plongé dans une rage démesurée depuis que Daniel était mort. Tout comme le nom d’Éveillé, sa colère réveilla le potentiel de son corps.

Les créatures disparaissaient progressivement sous son épée.

Je tenais les rênes et fit tourner mon destrier. Les créatures restantes suivirent derrière moi. L’homme qui avait été laissé avec tous les corps...

L’homme s’écria.

« Putain. Putainnnn ! »

L’homme à la crête.

Il était le seul survivant au lieu de Daniel.



Fin Chapitre 6 (25-26)



3 commentaires:

  1. Bonjour !!
    Double chapitre ! Celui de la semaine + un chapitre sponsorisé !

    Bonne lecture, et bon weekend prolongé ! ^^

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup ��

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.