Sélection du message

Annonce

Bonjour ! Mon inscription sur UTIP a été acceptée, j’en profite donc pour vous donner des précisions sur comment cela fonctionne. UTIP ...

RPMI Chapitre 91


Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 91 : Titre en bas de page...






Alors que le nain se montrait extrêmement satisfait de lui-même, Han Li était lui en train de gamberger intérieurement.

Deux hommes qui se trouvaient du côté de la Secte des Sept Mystères bondirent rapidement. Après qu’ils aient bondi hors de la foule sans rien dire, ils se précipitèrent tout droit vers le nain aussi rapidement qu’un éclair. C’étaient les deux autres oncles martiaux de Wang Juechu.

Ces deux hommes avaient un air peiné. Il était évident que la mort de l’homme grand et robuste les avait profondément attristé. Ainsi, ils n’éprouvaient qu’un dégoût sans borne pour le Moine Lumière Dorée, et ils ne prêtaient plus attention aux mouvements transcendants de son épée. Ils étaient accaparés par l’envie de tuer l’adversaire et de venger la mort de leur camarade.

Le Chef de Secte Wang avait initialement prévu de les empêcher d’agir sans réfléchir, mais il avait pu voir que ce nain, qui était capable d’utiliser des techniques mystiques, devait être confronté tôt ou tard. Les deux oncles martiaux étaient les seuls capables de se confronter au nain. Plutôt que de les bloquer maintenant, il était préférable de s’appuyer sur leur désir de vengeance et de les faire affronter le nain immédiatement.

Pensant à cela, Wang Juechu ravala les paroles qu’il s’apprêtait à dire pour les rappeler.

Le Moine Lumière Dorée avait retenu la leçon et n’osait pas sous-estimer ses adversaires. Il envoya la lumière grise dans leur direction à l’aide d’un seul doigt. La lumière grise se transforma immédiatement en un long rayon de lumière qui s’envola directement vers eux.

L’oncle qui ressemblait à un savant comprit immédiatement que la lumière grise de l’épée volante venait à leur rencontre. Un de ses sourcils se souleva, puis il leva la main, projetant une mince ligne argentée de sa manche. Elle heurta de plein fouet la traînée de lumière grise, ce qui la stoppa pendant une seconde. Cependant, la traînée de lumière grise se précipita de nouveau vers l’avant, comme s’il ne s’était rien passé. La ligne argentée ne semblait pas avoir beaucoup d’effet.

Les autres ne pouvaient pas discerner avec précision la nature de la ligne argentée, mais avec l’extrême acuité visuelle que les Arts de l’Éternel Printemps avaient développée en lui, Han Li était capable de la voir très clairement. Elle se composait de plusieurs dizaines d’aiguilles d’argent lancées l’une derrière l’autre, dans une ligne parfaitement droite. Toutefois, il ne savait pas quelle méthode cet érudit avait utilisée. Une technique aussi puissante, permettant de lancer violemment plusieurs aiguilles aussi fines que des plumes, intéressait grandement Han Li.

Voyant que les aiguilles d’argent n’avaient aucun effet, l’érudit ne paniqua pas et commença plutôt à faire tournoyer son corps à la façon d’une toupie. Tout de suite après, sa silhouette tournoyante projeta deux groupes d’innombrables faisceaux de lumière froide variant en taille. Une partie se mua en un flux d’argent qui frappa directement la lumière grise, produisant un bruit de craquement en se rencontrant. Malheureusement, il ne put pas détruire la traînée de lumière grise. L’autre portion s’envola tout droit vers le nain, entrant en collision contre la barrière dorée. « Ding, ding ». L’impact était très spectaculaire à voir.

La traînée de lumière grise se projeta d’elle-même contre le flux d’argent, envoyant une quantité interminable de fragments de brisures dans les airs. Comme ils étaient complètement brisés, on ne pouvait plus reconnaître leur aspect d’origine, mais les objets qui avaient ricoché sur la barrière dorée étaient intacts, n’ayant subi qu’un minimum de dommages. Ces objets avaient pris la forme du flux d’argent et se composaient de plusieurs couteaux à lancer, de perles de prière, de graines de lotus en fer, de pièces métalliques et une myriade d’armes dérobées. Il y avait même quelques objets inconnus qui ne pouvaient pas être identifiés.

Le Moine Lumière Dorée était quelque peu surpris. Toutefois, ses lèvres formèrent immédiatement un arc quand il pensa que ces armes métalliques communes et banales, ne pourraient pas repousser son trésor plus longtemps.

« TAI ! » Un cri aussi puissant que le tonnerre du printemps résonna dans toute l’arène, choquant toutes les personnes présentes en les laissant stupéfaites.

À ce moment-là, tout le monde découvrit que l’homme vêtu de gris, qui s’était aussi lancé aux côtés de l’érudit, avait dégainé l’épée précieuse placée dans son dos sans que l’on s’en aperçoive et qu’il se dirigeait tout droit vers la lumière grise. On pouvait voir une épaisse lumière d’environ deux pouces émaner de la pointe de l’épée qu’il tenait. La lumière s’élargissait et rétrécissait sans discontinuer, dégageant un air menaçant et froid.

« Pôle d’Épée ! » On ne savait pas qui avait crié en premier le nom de cette compétence suprême d’épée que tout escrimeur aimerait maîtriser, même dans leurs rêves.

Tout à coup, il y eut comme une explosion ! Des cris passionnés grossissaient à l’intérieur et en dehors de l’arène !

Si les épées volantes étaient plus une légende qu’une rumeur, le Pôle d’Épée était une légende de Jiang Hu que tous les épéistes enviaient !

Actuellement, non seulement le Pôle d’Épée et l’épée volante étaient apparus l’un après l’autre, mais ils étaient aussi engagés dans une confrontation. Comment pourrait-on ne pas s’enflammer de colère si l’on n’avait pas l’occasion d’assister à une telle scène ? C’était le genre de chose qui donnait un sens à la vie !

À ce moment-là, cependant, Jia Tianlong n’était pas aussi enchanté que la foule. Au lieu de cela, ceux qui l’entouraient sentaient une aura glaciale émaner de lui, pendant que lui-même expérimentait des sueurs froides. Il ne comprenait que maintenant ce que c’était que d’être vraiment terrifié !

Bien qu’il sût déjà que la Secte des Sept Mystères dissimulait trois grands experts, il n’avait pas prévu que cet expert était assez habile pour être capable d’utiliser le Pôle d’Épée. S’il n’avait pas demandé au Moine Lumière Dorée d’agir, Jia Tianlong craignait que cette personne vêtue de gris, capable d’utiliser le Pôle d’Épée, puisse tuer toutes les personnes de son côté.

Alors que l’expression de peur de Jia Tianlong restait gravée sur son visage, l’homme vêtu de gris était déjà arrivé face à la traînée de lumière grise.

À ce moment-là, sans qu’on sache si l’érudit avait épuisé sa réserve d’armes dérobées ou s’il avait délibérément arrêté d’en lancer, on put voir les tournoiements de son corps s’arrêter tout à coup, stoppant net le flux d’argent qui se pressait contre la lumière grise. N’étant plus entravée, la lumière grise s’abattit naturellement vers la tête de l’homme vêtu de gris.

L’homme vêtu de gris attrapa son épée des deux mains et bondit dans les airs sans crainte. Il agita la pointe de son épée et frappa férocement la lumière grise.

Un son clair et net « Dang » se propagea dans l’air. L’homme vêtu de gris tomba vers le sol depuis les airs et fit plusieurs pas chancelants en arrière. Peu de temps après, il ouvrit la bouche et cracha une gorgée de sang, avec une expression découragée et apathique. Trois pouces de la pointe de la longue épée dans sa main avaient disparu, et à la place on pouvait voir un renflement tout plat.

La traînée grise avait essuyé ce coup et tombait du ciel à la façon d’un oiseau blessé. Même après avoir atterri dans la poussière, l’éclat de la lumière grise n’avait pas terni. Au contraire, il continuait de pulser sans s’arrêter, apparaissant intact et plein de vitalité.

En voyant cela, les deux foules de personnes crièrent simultanément de surprise. Toutefois, les cris des membres de la Secte des Sept Mystères débordaient de joie, tandis que ceux du côté de Jian Tianlong débordaient d’inquiétude.

L’érudit était également ravi, mais il hésita un instant pendant qu’il regardait l’orageux homme vêtu de gris et les yeux du nain. Néanmoins, son corps s’envola vers le nain, se préparant à détruire l’ennemi.

Sans que l’érudit ait eu le temps de s’envoler à une distance de quelque pas, l’homme vêtu de gris cria soudainement de derrière, « Vite, évite ! »

L’érudit fut décontenancé, mais il se mit en mouvement immédiatement. Cependant, il sentit une sensation de fraîcheur sur son cou et vit la lumière grise s’envoler devant lui. Il vit alors un corps sans tête s’avancer de quelque pas avant de bientôt tomber au sol. L’arrière de ce corps semblait extrêmement familier. Pendant que l’érudit pensait cela, sa conscience s’évanouissait rapidement.

Le Moine Lumière Dorée était vraiment fier de lui à ce moment-là. Une fois de plus, il ordonna soudainement à la lumière grise sur le sol de s’élever et de voler vers l’homme vêtu de gris, le seul survivant des trois experts. Il était très fier de l’astuce qu'il avait utilisée pour se débarrasser du savant.

Au moment où il prévoyait de tuer sur le champ ce qui restait de la Secte des Sept Mystères après avoir tué cet homme vêtu de gris, il entendit soudainement une phrase venant d’une personne au milieu de la foule. « Ton truc volant, je l’aime de plus en plus. Pourquoi tu ne me le donnerais pas, histoire que je puisse m'amuser avec ? » Au moment où il entendit cela, il sentit une formidable puissance spirituelle s’approcher de sa lumière grise et rompre par la force sa connexion avec elle, l’arrachant hors de son contrôle.

La lumière grise qui, initialement, s’envolait vers l’homme vêtu de gris tourna dans les airs et vola dans la foule.

Partout où la lumière grise passait, les gens devenaient fous de peur et esquivaient dans tous les sens. Seul un jeune de dix-sept à dix-huit ans seulement, et avec un aspect banal continuait de rester immobile à son emplacement initial. Ce jeune sourit en direction du Moine Lumière Dorée pendant un instant, exposant ses dents d’un blanc immaculé qui contrastaient avec sa peau bronzée. Il pointa un doigt vers la lumière grise, qui tomba docilement dans sa main.

« Un cultivateur immortel ! » Le cœur du nain trembla et son expression vira pour le pire, il était aussi pâle qu’il soit possible.

 Chapitre 91 : Voler le Trésor



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire