Sélection du message

Annonce

Après un petit craquage... j'ai décidé d'arrêter les frais. Ceux qui ont lu mon précédent message avant que je l'efface comprend...

RPMI Chapitre 81


Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 81 : Jia Tianlong







Pendant ce temps, Jia Tianlong, le « Loup d’Or » apparaissait fier de lui. Comme il était enthousiasmé, son visage normalement pale et congestionné montrait un léger rougissement.

Ce n’était pas étonnant qu’il arborait une telle expression. Après tout, la Secte des Sept Mystères était l’ennemi juré du Gang des Loups Sauvages. Grâce à son plan ingénieux, tous ceux qui étaient encore en vie ne lui résisteraient pas. Étant le Commandant du Gang des Loups Sauvages, il avait le droit d’être arrogant.

Il se trouvait à mi-chemin entre la base de la montagne et le Sommet du Soleil Couchant. Il s’avérait qu’il y avait environ cinquante à soixante membres de la Garde de Fer du Gang des Loups Sauvages vêtus de rouge qui encerclaient le poste de garde à la frontière de la Secte des Sept Mystères. Jia Tianlong n’avait pas ménagé ses efforts pour former méticuleusement son armée. Non seulement ils étaient tous très compétent en arts martiaux, ils avaient aussi une loyauté indéfectible envers Jia Tianlong.

Il avait toujours considéré cette armée comme un atout précieux et il ne l'utiliserait pas dans des batailles ordinaires. Toutefois, maintenant, il avait emmené l’armée entière avec lui dans le but d’intimider les petites et moyennes bandes qui commençaient à provoquer des heurts. Les chefs de l’Association Lance Métallique et de la Secte des Eaux Perdues, qui avaient pour projet de se rebeller, furent contraints d’obéir docilement à ses ordres.

Après tout, les petits gangs ne souhaitaient pas voir le Gang des Loups Sauvages s’abroger tout le pouvoir. Ils espéraient tous que les deux grandes puissances continuent à s’affronter, ce qui permettrait aux petits gangs de subsister dans les interstices créés par le conflit.

Jia Tianlong n’avait pas une personnalité charismatique. S’il n’avait pas kidnappé les enfants des chefs de gang et aussi promis aux petits gangs des avantages s’ils venaient en aide au Gang des Loups Sauvages dans cette bataille, les plus petits gangs auraient changé de camp il y a bien longtemps.

À cette pensée, Jia Tianlong tourna involontairement la tête pour regarder plusieurs chefs de gangs qui se tenaient à proximité.

Toutes les personnes présentes étaient découragées. Voyant Jia Tianlong regarder vers eux, soit ils lui renvoyèrent son regard soit ils évitèrent de le regarder dans les yeux.

Face à cette situation, Jia Tianlong se mit à rire froidement intérieurement. Après avoir détourné son regard vers l’avant, il commença à réfléchir à un plan afin d’annexer toutes ces petites bandes après qu’il eut fini de s’occuper de la Secte des Sept Mystères.

En face de Jia Tianlong, il y avait près d’un millier d’hommes, tous habillés et équipés différemment. Ils attaquaient les postes de garde de la Secte des Sept Mystères comme un essaim d’abeilles. Comme ils n’avaient pas adopté de formation de combat car ils négligeaient la coopération entre eux, il y avait beaucoup de blessés.

Cependant, Jia Tianlong ne s’en souciait pas parce que les personnes qui étaient en train d’attaquer ne faisaient pas parties pas de son Gang des Loups Sauvages. Ils faisaient partis de l’Association de la Lance de Métal et la Secte des Eaux Perdues. En premier lieu, il n’avait aucune foi en leur capacité à s’emparer du Sommet du Soleil Couchant. Il voulait seulement qu’ils sapent l’énergie des sentinelles, afin que ses troupes d’élite et leurs arbalètes puissent facilement éliminer les survivants épuisés.

Repensant à ces arbalètes ultra-rapides de qualité militaire, l’expression calme et posée de Jia Tianlong révéla une trace de joie.

Cette fois-ci, le Gang des Loups Sauvages avait facilement pris l’avantage grâce aux machines de guerre utilisées par les troupes du gang.

Dans le cas contraire, il aurait été impossible d’anéantir les troupes de l’adversaire. Même si une dizaine des postes de garde du Sommet du Soleil Couchant avait pu être conquis, les troupes du Gang des Loups Sauvages auraient subies une importante perte de force, ce qui aurait été très préjudiciable pour son projet d’annexer les petits gangs.

Jia Tianlong n’avait pas investi le moindre effort dans l’acquisition des arbalètes de grade militaire ; au contraire, elles étaient apparues chez lui comme venant de nulle part.

À chaque fois que Jia Tianlong se remémorait ce détail, il se sentait immédiatement rassuré.

Cela s’était produit trois mois plus tôt alors qu’il se trouvait dans son quartier général, en train de planifier l’attaque de la Secte des Sept Mystères. Tout à fait à l’improviste, un officier prétendant être un membre de sa famille demanda à le voir. Jia Tianlong en fut un peu étonné et rencontra cette personne. Il s’avéra que cette personne était vraiment un cousin plus âgé du côté de son père. Apparemment, une dizaine d’années auparavant, lorsque le Gang des Loups Sauvages était encore un groupe de bandits montés à cheval, une partie de la bande avait été enrôlée de force dans l’armée par la Cour Impériale de la Province de Jing en gage d’amnistie. Ce cousin faisait partie de ce groupe d’hommes. Les années passèrent, et on confia inopinément à son cousin la position de Général Adjoint de l’armée. Par hasard, alors que son cousin était en route en train d’escorter quelques marchandises dans la Province de Jing, il entendit parler de Jia Tianlong, le Commandant du Gang des Loups Sauvages. Naturellement, il rendit visite à ce cousin.

Lorsqu’ils se rencontrèrent, ils échangèrent de piteuses salutations. Puis, ils parlèrent tous deux de leurs expériences acquises au cours des ans. Comme Jia Tianlong mentionna les récentes escarmouches contre la Secte des Sept Mystères, son cousin proclama de lui-même que leur résistance deviendrait rapidement futile s’il lui fournissait une centaine d’arbalètes ultra-rapides et de bonne qualité. Jia Tianlong serait alors en mesure de tuer tous les membres de la Secte des Sept Mystères jusqu'au dernier.

Bien que son cousin ait pu avoir dit tout cela sans réfléchir, Jia Tianlong l’écoutait avec une telle attention que son cœur finit par s’emballer. Il essaya de demander à son cousin s’il était possible de lui donner cette centaine d’arbalètes. Son cousin poussa un petit rire et dit à Jia Tianlong avec franchise que les marchandises qu’il acheminait étaient exactement ces arbalètes ultra-rapides. Ce n’était pas qu’il ne pouvait pas en donner à Jia Tianlong, mais plutôt qu’il ne pouvait pas en donner beaucoup. Il devait juste soudoyer les fonctionnaires du gouvernement qui réceptionnaient les marchandises avec quelques taels d’argent.

Jia Tianlong se réjouit aux paroles de son cousin et dépensa alors une grande quantité d’argent sur le champ, en échange des trois cents arbalètes à tir rapide de son cousin. Jia Tianlong les confia à ses subordonnés de confiance afin d’utiliser tout leur potentiel, ce qui conduisit à la récente série de victoires.

« Leur défense a été franchie ! »

« Il y a une brèche ! »

...

Une explosion de bruits alarmants retentit, sortant Jia Tianlong de ses pensées.

Il fut légèrement interloqué alors il leva hâtivement la tête pour regarder vers le sommet de la montagne, pour s’apercevoir que les postes de garde de la Secte des Sept Mystères avaient vraiment été franchis, et étaient envahis par les gens des petits gangs.

Jia Tianlong fronça les sourcils car il sentait que quelque chose n’allait pas. En se basant sur la force des gardes composant la défense, il était raisonnable de penser que le dernier tronçon serait encore plus difficile à combattre. Comment avait-il pu être conquis par des troupes sans envergure ? Il y avait peut-être quelques pièges dissimulés en cours d’exécution ?

Une ombre apparut sur son visage. Tous ceux qui étaient familiers avec le Commandant Jia Tianlong sauraient que c’était le signe qu’il n’était pas satisfait. Si une quelconque personne devait le froisser durant cette période, cette personne finirait par souhaiter être morte.

« Puisque nous avons franchi leur défense, pourquoi n’avançons-nous pas ? » Une voix ressemblant à un gong brisé retentit. Il n’y avait pas le moindre soupçon de respect pour le Commandant Jia Tianlong dans cette phrase.

Le Commandant Jia Tianlong aurait dû se mettre dans une fureur noire, mais au lieu de cela, il se retourna et dit respectueusement : « Maître Zhang, je pense qu’il y a quelque chose de louche ici. J’ai peur qu’il puisse y avoir un piège par ici. Il vaut mieux être un peu plus prudents ! »

« De quoi avez-vous peur ? Avec moi à vos côtés, comment ces gens ordinaires pourraient être en mesure de vous faire du mal ? Allons-y, allons-y ! ça fait presque toute une nuit que je suis ici, je suis extrêmement fatigué. Plus vite nous disposons de ces enfoirés de la Secte des Sept Mystères, plus vite je pourrai reposer mes vieux os. » Cette voix ne paraissait pas du tout être âgée, mais elle débordait d’un ton archaïque qui était très irritant à entendre.



1 commentaire:

  1. Merci pour ce chapitre

    Toute la splendeur de la corruption du gouvernement (quel qu’il soit).

    RépondreSupprimer