Sélection du message

Annonce

Après un petit craquage... j'ai décidé d'arrêter les frais. Ceux qui ont lu mon précédent message avant que je l'efface comprend...

RPMI Chapitre 75


Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 75 : Utilisation de Techniques Magiques




 
Depuis qu’il maîtrisait la Technique de Vol Impérial, Han Li était encore plus intrigué par le potentiel des deux autres techniques magiques, « Talisman Piégeur d’Âme » et la « Technique de Télékinésie », alors il passa beaucoup de temps et d'énergie dans l’espoir qu’un jour il puisse connaitre un progrès foudroyant et avoir un éclair de compréhension comme il avait eu avec la Technique de vol Impérial.

Mais après avoir passé quelque temps à faire les recherches nécessaires, Han Li découvrit qu’il lui était impossible d’utiliser ces deux techniques. Ce n'était pas parce que la constitution d’Han Li n’était pas adaptée, mais plutôt que son corps n'était pas assez fort pour encaisser une de ces techniques.

Comme décrit dans le livre, le Talisman Piégeur d’Âme était un type de charme qu’on devait préparer en avance. Han Li utilisa du papier jaune qu’il avait acheté dans une petite ville à proximité, puis il suivit les instructions du livre en dessinant le motif avec un pinceau de calligraphie.

Même si le livre ne décrivait pas quels matériaux devaient être utilisés pour créer le talisman, il continuait à se rappeler du talisman argenté du Docteur Mo. Il adopta naturellement l’utilisation de cette précieuse et luxueuse poudre argentée. Han Li ne savait pas si ce matériel était efficace ou non, mais ces talismans faits maison ressemblèrent bientôt exactement aux illustrations trouvées dans le livre.

Quel dommage ! Même si l’apparence des talismans était identique, ce n'était toujours pas suffisant.

À chaque fois qu'Han Li effectuait l’incantation d’activation, l’écriture sur le talisman magique ne se mettait pas à émettre la lumière éblouissante argentée qui était apparue lorsque le Docteur Mo avait utilisé le Talisman Piégeur d’Âme. Rien d'étrange ou hors de l’ordinaire ne se déroulait. C’était un échec total, qui le laissait dans une situation difficile où il n’avait aucune chance de pouvoir s'améliorer. Il ne savait pas si son échec était dû à une erreur en chantant l’incantation, à son incapacité à comprendre comment le faire, ou à une erreur lors de la création du talisman.

Mais après avoir de nouveau tout analysé, un résultat différent apparut.

Après une série d’intenses études sur les matériaux, le folklore et les techniques magiques, Han Li découvrit finalement que les talismans utilisés par les cultivateurs n'étaient pas des objets qui pouvaient être reconnus par le commun des mortels. Ils n'étaient pas faits de papiers et de matériaux ordinaires, mais plutôt de matériaux que seuls les cultivateurs savaient comment transformer en talismans. Ces matériaux ne pouvaient être que trouvés dans des zones spéciales, accessibles uniquement aux cultivateurs. À cause de cela, même s’il avait parfaitement accompli le geste d'incantation, il n’aurait jamais réussi.

La Technique de Télékinésie suivait également la même logique.

Han Li croyait qu’il pourrait activer la Technique de Télékinésie sur n’importe quel objet de son choix. Il s’entraina sur des articles ménagers courants, tels que des couteaux, des lames, etc., mais échouait à toutes ses tentatives.

Mais maintenant que Han Li était mieux informé, il comprit enfin que la Technique de Télékinésie pouvait uniquement contrôler les objets qui avaient été spécialement conçus pour les cultivateurs. Cela ne fonctionnerait pas sur des objets ordinaires.

Ainsi, Han Li prit les objets étranges et bizarres qu’il avait récupérés sur le Docteur Mo, y compris la Cloche d’Emprise d’Âme et les sept couteaux d’argent utilisés pour la Technique des Sept Fantômes Dévoreurs d’Âme, et les utilisa comme médium pour la Technique de Télékinésie. Après quelques expérimentations, toutefois, pas un seul des items ne put être utilisé pour exécuter la technique. Han Li en fut extrêmement déçu. Aucun de ces objets ne pouvait être utilisé avec la Technique de Télékinésie ; Il ne pouvait pas faire autrement que d’arrêter jusqu’à ce qu’il trouve un objet adapté.

(Ndt : La Cloche d’Emprise d’Âme est un genre de montre utilisé par Han Li et le Docteur Mo pour contrôler Distors.)

Maintenant qu’il savait que sa difficulté à utiliser le Talisman Piégeur d’Âme et la Technique de Télékinésie était due à un manque d’objets appropriés, Han Li pouvait seulement concentrer son attention sur autre chose. Il avait l’intention d’utiliser les autres compétences secrètes d’arts martiaux et les autres techniques magiques afin de les combiner et augmenter sa propre force, afin de s’élever vers de nouveaux sommets en peu de temps.

Après s’être amusé de ce fantasme fou, Han Li reprit une fois de plus son âpre et difficile entrainement. Il obtint rapidement plusieurs petits succès.

Après plusieurs tentatives, il fusionna avec succès la Technique de Mouvements de Fumée Fantasque et la Technique de Vol Impérial.

Bien qu’il le voie comme une fusion, en fait c’était juste la Technique de Vol Impérial suivie des Mouvements de Fumée Fantasque. L’harmonie et la compatibilité des deux techniques devaient être contrôlées avec beaucoup de précaution ; sinon, il serait facile de faire des erreurs. À cause de cela, Han Li consacra beaucoup d'énergie et d'attention à ces aspects.

Mais grâce à ça, il fut en mesure d’éliminer les inconvénients de la Technique de Vol Impérial et la lourde consommation d'énergie des Mouvements de Fumée Fantasque, perfectionnant graduellement les deux techniques. Il apparaissait tel un mélange de foudre et de feu à chaque fois qu’il se déplaçait de façon imprévisible vers un autre emplacement, apparaissant et disparaissant à différents endroits. 

Peu de temps après, Han Li porta également un nouveau regard sur une autre application de la Technique de Boule de Feu.

Normalement, l’utilisateur utilisait son propre pouvoir magique pour lancer la petite boule de feu vers l’ennemi. Bien que la technique d’origine fût utilisée de cette façon, Han Li pensait que la technique ne se limitait pas à ça.

Un expert en déplacement arriverait à éviter facilement la petite boule de feu, qui dépendait de son pouvoir magique pour voler d’un vol lent, ce qui enlevait la possibilité à Han Li de se battre au corps à corps contre les cultivateurs de Jiang Hu. Il pourrait aussi bien utiliser seulement la moitié de l'énergie initialement nécessaire à la Technique de Boule de Feu. Quand il ferait apparaitre la boule de feu, au lieu de la lancer directement, il commencerait par la contrôler avec ses mains comme si c’était une petite lame, afin de profiter de sa puissance destructrice et imparable.

Han Li était persuadé qu’il pourrait facilement tuer n’importe quel adversaire avec cette technique modifiée à l’extrême.

Avec ses nouveaux atouts sur lesquels ils pouvaient s’appuyer, Han Li pouvait enfin se relaxer, car il n’avait plus à douter de ses propres capacités. Il pouvait enfin être assez confiant pour se rendre dans la Province de Lan pour obtenir l’antidote contre le poison dans son corps.

(Ndt : La Province de Lan était le foyer du Docteur Mo, bien que ce soit la première fois que ce nom soit mentionné.)

En plus de perfectionner ses techniques, Han Li avait aussi utilisé des herbes précieuses comme de simples collations, les dévorant pour atteindre la huitième couche des Arts de l’Éternel Printemps et ainsi permettre à son pouvoir magique d’augmenter considérablement.

En se basant simplement sur la densité de son pouvoir magique, Han Li dépassait Yu Zhitong quand il avait encore son corps, mais en termes de techniques, Han Li ne pouvait se comparer à lui. À l'époque où Yu Zhitong cultivait dans son clan, il avait reçu des conseils de ses aînés et échangé avec ses pairs. Il était beaucoup plus fort qu’Han Li, qui valait moins qu’une demi-bouteille de vinaigre.

Han Li n'était pas au courant de cela, mais même s’il l’avait été, cela ne l’aurait pas affecté. Il n'était pas assez arrogant pour croire qu’apprendre une ou deux techniques magiques de base lui permettrait de rivaliser et d’occuper le même terrain que d’autres cultivateurs. Pour le moment ses ennemis actuels étaient les mortels du monde profane, pas les cultivateurs de Jiang Hu.

Ainsi, Han Li ne se montrait pas arrogant ; au lieu de cela, il appréciait simplement son propre développement. Juste au moment où il s'apprêtait à trouver une excuse pour partir de la Secte des Sept Mystères, le Gang des Loups Sauvages proposa tout d'un coup de tenir des pourparlers de paix.

Lorsque la nouvelle se répandit, la Secte des Sept Mystères partit dans d’innombrables discussions. Dans les récentes batailles, le Gang des Loups Sauvages avait eu l’avantage et avait constamment accentué la pression sur la Secte des Sept Mystères. Dans ces conditions, pourquoi le Gang des Loups Sauvages voudrait engager des pourparlers de paix ? Était-ce possible que ce soit un piège dissimulé ? Cela avait éveillé les soupçons de bon nombre de personnes.

Dans un court laps de temps, des appels à accepter et à rejeter les pourparlers de paix retentirent en succession au sein de la Secte des Sept Mystères. Tous les membres d’élites avaient leur propre point de vue. Li Feiyu était parmi ceux qui refusaient obstinément.

Ceux qui s’opposaient aux pourparlers de paix et ceux qui soutenaient les pourparlers exprimaient leurs opinions avec le même entrain. Aucun des deux partis ne parvenait à se démarquer. Finalement, le Chef de Secte Wang dû se positionner et prendre une décision. Il déclara que la Secte des Sept Mystères tiendrait les pourparlers de paix, et que si les conditions n'étaient pas trop humiliantes, alors les deux puissances trouveraient un accord. Si les conditions étaient trop extravagantes, ils continueraient à combattre.

Même si cette décision rudimentaire ne parvenait pas à satisfaire l’un ou l’autre parti, c’était le seul compromis possible. La Secte des Sept Mystères était contrainte de procéder de cette façon.



1 commentaire:

  1. Merci pour ce chapitre

    On arrive aux moments où le héros fusionne le Qi et la magie.

    RépondreSupprimer