Sélection du message

Annonce

Après un petit craquage... j'ai décidé d'arrêter les frais. Ceux qui ont lu mon précédent message avant que je l'efface comprend...

RPMI Chapitre 72


Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 72 : Neutralisation du poison




Han Li jurait secrètement, mais il maintenait silencieusement le sourire sur son visage. Afin de maintenir son image de dieu de la médecine, il devait agir comme s’il avait tout prévu à l’avance.

L’apparence calme de Han Li l’aida à tromper ceux qui étaient présents, les laissant croire que l’efficacité de la pilule médicinale était attendue, et cela leur firent ressentir encore plus d’admiration envers lui.

Le Chef de Secte Ma souriait joyeusement et de bon cœur, montrant un sentiment de fierté comme si Han Li était déjà son subordonné. Il était actuellement celui qui était le plus susceptible d’obtenir le soutien de Han Li, et en conséquence, il riait joyeusement et en toute décontraction comme on pouvait le voir.

Mais peu de temps après, la situation prit un tournant radical.

« Pas bon ! » Cria Zhang Xiuer de peur.

« Le voile noir sur le visage de mon Oncle est réapparu. »

Ces mots surprirent tout le monde. Plusieurs d'entre eux se rassemblèrent impulsivement autour de l’Ancien Li pour le regarder de plus près. L’Ancien Zhao était parmi eux.

Après avoir entendu Zhang Xiuer, Han Li sentit son cœur s'arrêter de battre pendant un instant, mais il ne rejoignit pas immédiatement la foule. Au lieu de cela, il se rapprocha roidement à l’avant du lit.

Dame Li était une dame méticuleuse avec une perception aiguisée, alors elle demanda précipitamment à deux juniors de s’éloigner du lit et de faire place au dieu de la médecine Han afin qu’il puisse faire un diagnostic.

Han Li, voyant qu’il y avait un espace près du lit, s’approcha tranquillement afin d’examiner attentivement la situation.

Après environ la moitié du temps de consumation d’un bâton d’encens, Han Li constata que le poison n’avait pas été complètement neutralisé, laissant derrière lui un mince air noir indistinct sur le visage de l’Ancien Li.

Après avoir conclut le verdict final, Han Li tourna légèrement la tête pour regarder Zhang Xiuer, pensant que cette jeune dame avait fait toute une histoire pour un rien.

Le regard de Han Li contenait un brin de désapprobation qui fut découvert par Li Feiyu, qui regardait constamment Zhang Xiuer. Il retourna à Han Li son regard, ne voulant pas accepter qu’Han Li puisse offenser la déesse de son cœur.

Han Li était sans voix. Il apparaissait que maintenant que Li Feiyu était tombé dans les pièges de l’amour, il donnait plus d’importance à sa bien-aimée qu’à ses amis.

Han Li reprit son sang-froid et continua à examiner la condition de l’Ancien Li, refusant d’être harcelé par un imbécile qui était facilement influencé par une femme.

Mis à part ce qu’il restait d’air noir sur le visage de l’Ancien Li, les tâches de poison sur son corps, après être arrivées à la taille d’un germe de soja, maintinrent leur taille plutôt que de continuer à rapetisser. À cause des résidus de poison dans son corps, l’Ancien Li demeurait inconscient.

Voyant la situation actuelle, Han Li savait qu’il pourrait enfin utiliser son plan de recours et ne pas avoir à se soucier des mensonges qu’il avait dits. C’était le bon moment pour faire la démonstration de sa propre clairvoyance.

« Allez chercher un bassin rempli d’eau claire. » Dit Han Li de façon indiscutable.

Cette fois, la tâche ne fut pas dévolue à Zhang Xiuer. Ma Rong se précipita avant que quiconque ne puisse répondre.

Han Li se retourna et dit solennellement à l’Ancien Qian et au Chef de Secte Ma :

« Ensuite, j’aurai besoin de deux personnes pour m’aider, en utilisant leur force interne pour forcer le poison présent dans le corps de l’Aîné Li à se déplacer vers plusieurs points d’acupuncture déterminants. J’utiliserai ensuite une technique d’aiguille d’acupuncture pour libérer le sang et détoxifier le poison, ce qui éjectera le poison hors de son corps. Est-ce que vous seriez tous deux capables de le faire ? »

Les yeux du Chef de Secte Ma clignaient avec incertitude, mais il accepta quand même ; L’Ancien Qian, en revanche, hocha froidement la tête et accepta simplement.

« Pourquoi devez-vous utiliser spécifiquement ces deux personnes, je ne suis pas qualifié pour aider ? » Demanda l’Ancien Zhao mécontent, en pensant que Han Li l’avait sous-estimé.

Han Li soupira silencieusement, sachant qu’il devrait donner une explication claire à cet homme obstiné.

« La Paume à Variation Circulaire que pratique l’Aîné Zhao devrait être fondée sur des techniques d’arts martiaux externes ! Ainsi, si l’on parle de pureté de la force interne, je crois que Le Chef de Secte Ma et l’Aîné Qian sont beaucoup plus appropriés. » Dit Han Li d’un ton patient et chaleureux.

« Ce... »

Face au tact de Han Li, l’Ancien Zhao ne sut pas quoi dire.

Han Li oublia le ressentiment qu’il avait envers ce bouffon et s’adressa au reste des personnes dans la pièce avec un ton autoritaire :

« Mis à part le Chef de Secte Ma et l’Aîné Qian, que tout le monde sors pour l’instant s’il vous plaît. La méthode pour enlever le poison de l’Aîné Li n’est pas faite pour être observée par des spectateurs. Elle exige un silence absolu, nous ne devons donc pas être perturbés par d’autres personnes. »

Une fois que Han Li eut fini de parler, les gens dans la salle se sentirent stupides après l’avoir entendu. Dame Li fut la première à comprendre, elle ne dit alors qu’une seule phrase respectueusement. « Je laisse mon mari à vos soins. » Elle fut la première à quitter discrètement la pièce.

Avec Dame Li qui donnait l’exemple, les autres, qu’ils l’acceptaient ou non, pouvaient seulement retourner un par dans la salle de séjour.

Après que Ma Rong eut ramené une bassine d’eau claire, Han Li lui demanda immédiatement de sortir, puis il ferma avec précaution la porte de la pièce, laissant à l’extérieur une foule de gens confus qui se regardaient tous de façon consternée.

Un quart d’heure passa, mais la porte n’avait pas encore été ouverte. Même si le seul obstacle qui séparait la foule de l’intérieur de la chambre était une porte, pas un seul bruit ne pouvait être entendu.

Ce silence particulier rendait la foule de gens, qui attendait des nouvelles, irritable et agitée. La trace d’une ombre s’était insinuée sans un mot dans les cœurs de chacun ; même Dame Li, qui semblait être calme au départ, montrait quelques signes d’agitations, sans oublier de mentionner le fougueux Ancien Zhao qui avait parcouru le salon de long en large à d’innombrables reprises.

Juste au moment où les gens dans la salle de séjour avaient complètement perdu toute patience, la porte de la chambre s’ouvrit en faisant le son « GaZhi ».

Par réflexe, la foule déplaça son regard en un instant, leurs yeux convergeant tous vers le même endroit. L’atmosphère devint immédiatement lourde, et elle contenait aussi un peu d’anxiété.

Han Li sortit calmement. La fatigue sur son visage était évidente, mais quand il vit la foule de gens et leurs regards intenses, il révéla un petit sourire.

« Tout va bien maintenant. Les résidus de poison ont été complètement enlevés, et après une bonne nuit de repos, Aîné Li reprendra conscience demain dans la journée. »

Han Li avait dit ces mots avec une grande confiance. En réalité, il ne pensait pas lui même que la suppression de ce poison se déroulerait sans heurts, et sans montrer la moindre complication.

Après avoir entendu ces paroles, Dame Li et les autres révélèrent un sourire les uns après les autres, leurs attitudes initialement déprimées étaient complètement oubliées. Plusieurs personnes impulsives voulurent se précipiter à l’intérieur et jeter un coup d’œil, mais Han Li tendit la main et les arrêta.

« Le corps de l’Aîné Li est actuellement très faible et il est préférable d’éviter qu’il y ait trop de personnes ou de bruits pour accélérer l’expulsion du poison. Le Chef de Secte Ma et l’Aîné Qian ont utilisé beaucoup de force interne et procèdent actuellement au réajustement de leur respiration. Je pense que moins il y aura de gens qui entreront, mieux ce sera. Le meilleur scénario serait que Dame Li soit la seule personne qui puisse entrer. » Dit Han Li à Dame Li solennellement.

Après avoir entendu ces nouvelles, Dame Li ne pouvait vraiment pas penser autrement. Rapidement, elle hocha la tête et ne put pas s’empêcher d’exprimer ses remerciements à Han Li. Elle se précipita bientôt toute seule dans la chambre afin de voir son mari de ses propres yeux.




1 commentaire: