Sélection du message

Annonce

Après un petit craquage... j'ai décidé d'arrêter les frais. Ceux qui ont lu mon précédent message avant que je l'efface comprend...

RPMI Chapitre 70


Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 70 : Instigation






Il était évident que Le Chef de Secte Ma avait senti l’animosité qu’il y avait entre les deux. 
Non seulement il n’était pas inquiet, son visage révélait même un soupçon de joie.

« Même si le jeune Docteur Han est un jeunet, on peut dire que ses compétences médicales ont atteint la perfection. Je pense qu’avec les soins du Docteur Han, l’Ancien Li peut échapper au gouffre de la mort. » Dit-il tout à coup, louant les capacités médicales de Han Li.

« Vraiment ? Même en étant si jeune, son expertise médicale serait aussi exceptionnelle ? Eh bien, je n’y crois pas tout à fait. Ne me dites pas que ses connaissances médicales sont encore meilleures que les savoirs médicaux du Docteur Mo ! »

Après avoir entendu ces paroles, plusieurs membres de la famille furent décontenancés, sans savoir quoi faire.

Ils ne voulaient pas placer le sort de l’Ancien Li entre les mains d’Han Li, ni même osaient-ils espérer que ce petit dieu de la médecine pourrait contrer le poison et lui sauver sa vie !
Prendre la parole pour réfuter les paroles de l’Ancien Zhao ne semblait pas approprier ; la personne en question était un ami de l’Ancien Li et également un Ancien de la Secte des Sept Mystères.

« Hé hé ! L’Ancien Zhao ne sait pas que ce petit Docteur Han est le meilleur disciple du Docteur Mo, et que son expertise médicale dépasse déjà de loin celle du Docteur Mo. » Le Vice chef de Secte souriait secrètement, jetant de l’huile sur le feu.

« Même si ce petit garçon était plus vieux qu’il n’en ait l’air, et qu’il ait commencé à apprendre quand il était encore dans le ventre de sa mère, son expertise médicale aurait-elle vraiment pu devenir aussi exceptionnelle ? Je ne peux pas vous croire, à moins de le voir personnellement de mes propres yeux. » Dit l’Ancien Zhao, secouant la tête comme un éventail de feuilles de palmier. Il se refusait toujours à critiquer Han Li directement, et ainsi tomber dans le piège du Vice chef de Secte en offensant quelqu'un qu’il ne devrait pas offenser. L’Ancien Zhao pouvait apparaître comme un individu grossier et impétueux, mais quel que soit son caractère, il n’était pas un imbécile qui irait inconsidérément insulter un autre membre de la secte, sans confirmer l’identité de la personne qu’il attaquait. Après tout, il avait été capable de tenir le haut statut d’Ancien et de maintenir cette position.

En réponse, Han Li roula les yeux, pensant pour lui-même. « Pourquoi devrais-je vous prouver que mes compétences médicales sont assez bonnes ? » Il savait que Le Chef de Secte Ma avait intentionnellement donné cette réponse, mais Han Li se sentait toujours un peu rebuté.

On pouvait vraiment voir que cet Ancien Zhao et le Chef de Secte Ma n’étaient pas de la même faction, et même qu’ils avaient une relation hostile.

« La Paume à Variation Circulaire dans laquelle L’Ancien Zhao s’entraine a atteint la perfection. Sa puissance est sans limite ! » Dit le Chef de Secte Ma. Voyant Han Li paraître mécontent de l’Ancien Zhao, le Chef de Secte Ma sentit la joie dans son cœur devenir encore plus forte, et le fit incontrôlablement exclamer des phrases étranges et douteuses.

« Heng ! Comment cela pourrait-il être comparé au Mystérieux Doigt Yin polit par le Chef de Secte Ma ? » Il semblait que l’Ancien Zhao ne se souciait pas que l’autre soit un Vice Maître de Secte. Le visage sans expression et sans aucune trace de politesse, le Vice Maître de Secte Ma riposta avec une phrase de son cru.

« Haha ! L’Ancien Zhao me loue à tort. »

Il était évident que le Chef de Secte Ma était le genre de personne qui cachait des couteaux dans ses sourires. Le ton sarcastique de l’Ancien Zhao ne le dérangeait vraiment pas, alors il sourit calmement en écoutant son faux compliment.

Ce n’était pas la première fois que l’Ancien Zhao faisait face à ce genre de situation, pas plus qu’il pouvait y faire quelque chose. Il pouvait seulement fermer sa bouche, réticent à se chamailler avec cet adversaire à la peau épaisse. Intérieurement, il sentait qu’il y avait quelque chose qu’il ne parvenait pas à saisir dans les paroles de l’autre.

Même si le Chef de Secte Ma n’était pas dans la même faction que l’Ancien Zhao, c’était la première fois qu’ils révélaient les conflits des échelons supérieurs devant tant de juniors. Cela pouvait cacher quelque chose.

En écoutant les deux partis opposés s’échanger des mots durs, l’expression de Han Li ne changea pas le moins du monde pendant qu’il faisait semblant de n’entendre ni de voir quoi que ce soit. Mais dans son cœur, il savait que Le Chef de Secte Ma essayait encore une fois d’instiguer une fissure dans ses relations avec l’Ancien Zhao.

Le Chef de Secte Ma avait indirectement attaqué ses adversaires en paroles depuis qu’il avait rencontré Han Li, essayant d’embrigader ce dieu de la médecine hautement qualifié dans sa faction, et ainsi élargir son influence.

Cependant, Han Li n’avait même jamais considéré de se joindre à la lutte interne de la Secte des Sept Mystères pour le pouvoir.

Ce n’était pas parce qu’il se tenait intentionnellement à l’écart des poursuites politiques et matériels ou qu’il soit arrogant, mais parce que depuis qu’il était entré en contact avec le Docteur Mo, Yu Zhitong et d’autres personnes au statut élevé, ses aspirations étaient beaucoup plus élevées, surtout depuis qu’il avait appris deux différents types de sorts. Il voyait déjà la lutte interne de la Secte des Sept Mystères avec une importance minime.

Bien que Han Li ne fût pas faible, il ne voulait pas offenser ceux d’un statut plus élevé. C’était pour cette raison qu’il avait choisi d’éviter de donner une réponse claire, ou d’accepter ou rejeter les invitations de ses supérieurs.

Ainsi, ce fut au tour du Chef de Secte Ma d’avoir des maux de tête sans fin.

Même si les profondes compétences médicales d’Han Li l’encourageait à agir avec entêtement, Han Li faisait traîner sa réponse depuis bien trop longtemps, ce qui frustrait le Chef de Secte Ma à n’en plus finir. À ce jour, Han Li avait toujours refusé de rejoindre son camp, sans même donner une réponse directe.

Mais afin d’empêcher Han Li d’entrer dans une autre faction, le Chef de Secte Ma devait faire de son mieux pour ruiner les relations entre Han Li et les autres membres des échelons supérieurs, et inciter la discorde. Savoir si ces tactiques enfantines étaient efficaces ou non, Han Li ne le savait pas, mais jusqu'à aujourd'hui, c’était la première fois qu’une faction de niveau supérieure l’agaçait autant.

Pour le moment, le Chef de Secte Ma faisait de son mieux pour saper l’opinion d’Han Li envers l’Ancien Zhao, voulant sans doute faire en sorte qu’il ne garde pas un bon souvenir de cet Ancien.

Ma Rong, remarquant le début d’un combat de coq*, se sentait paniquer intérieurement et continua précipitamment ses présentations.

(Ndt : c*ckfight dans le texte. Traduisez-le comme vous voulez…)

« C’est la femme de mon maître, Li Shi. » Il commença en pointant une femme d’âge moyen qui avait quelques ressemblances avec la jeune fille.

« Il s’agit... »

« Il s’agit... »

La jeune demoiselle à côté de Li Feiyu fut présentée la dernière. Elle s’appelait Zhang Xiuer. Contre toute attente, elle était la nièce de l’Ancien Li.

Lorsqu’il présenta Li Feiyu, celui-ci fit intentionnellement semblant de ne pas reconnaître Han Li, révélant une apparence assurée et inaccessible. Ma Rong, qui avait lui-même fait les présentations, se sentit mal à l’aise ; Il murmura précipitamment une explication à Han Li, disant :

« Le Protecteur Li a toujours été comme ça. C’est son tempérament normal et il n’est pas spécifiquement dirigé contre vous Docteur Han, donc s’il vous plaît ne le prenez pas personnellement. »

Han Li sourit légèrement, sachant que Li Feiyu ne voulait pas révéler leur relation devant tant de gens.

« Son attitude ne signifie rien pour moi. Je ne m’abaisserai pas à mendier pour attirer l’attention d’autres personnes. Pour l’instant, il vaut mieux se pencher sur la condition de l’Aîné Li plutôt que de perdre du temps en paroles ! Sauver des vies est plus important. » Han Li fit intentionnellement un commentaire dédaigneux envers Li Feiyu.

Ma Rong, après avoir entendu cela, se sentit plus à son aise et invita tout le monde dans la chambre du malade.

Après avoir entendu la déclaration de Han Li, les lèvres de Li Feiyu tremblèrent un peu, ce qui le faisait paraître nonchalant. Quand tout le monde se retourna, il fit soudainement une grimace en direction de Han Li puis reprit rapidement son apparence normale, comme si rien ne s’était passé.

Han Li résista à son envie de sourire en se forçant. Peu après, il suivit de près les pas du Disciple Senior Li, pour arriver devant le lit de l’Ancien Li.

En voyant les traits du visage de la personne sur le lit, Han Li qui était d’habitude hardi, ne put pas s’empêcher d’inspirer froidement. Maintenant, il comprenait pourquoi les autres médecins n’étaient pas disposés à prescrire des médicaments.

À l’heure actuelle, le visage initialement banal du Senior Li demeurait inconscient, mais il y avait des tâches de poison, de la taille de pièces de cuivre, qui s’étendaient de son visage vers la région du cou et de ses mains à ses jambes. Chaque tache de poison semblait être différente des autres parce qu’elles variaient en une multitude de couleurs anormalement vives. Tous ceux qui pouvaient les voir devenaient visiblement inquiets. Ce qui était encore plus problématique pour Han Li, c’était que les lèvres de l’Ancien Li étaient d’un noir verdâtre et ses traits du visage étaient enveloppés dans un voile d’air sombre. Cela signifiait que le poison était dans ses dernières phases, ce qui rendait la tâche complexe de sauver la petite vie de l’Ancien Li encore plus difficile.




1 commentaire: