Sélection du message

Annonce

Après un petit craquage... j'ai décidé d'arrêter les frais. Ceux qui ont lu mon précédent message avant que je l'efface comprend...

RPMI Chapitre 65


Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 65 : Han Li, le Dieu de la Médecine





Han Li était posé sur la chaise où le Docteur Mo s’asseyait souvent, et dans sa main, il tenait un livre sur lequel on pouvait lire ‘ Incantations des Arts de l’Éternel Printemps ‘ écrit sur la couverture de cuir. Il contenait en effet l’un des volumes des Incantations des Arts de l’Éternel Printemps. Il le lisait avec un vif intérêt, et était absorbé par son contenu.

Le Docteur Mo avait souvent ce livre en mains, il l’avait lu maintes fois sans jamais s’en désintéresser. Cette situation anormale avait laissé Han Li perplexe. Mais aujourd'hui, il découvrait la raison derrière l’étrange action du Docteur Mo, ce qui lui permit de comprendre que le médecin n'était pas en train de rechercher une méthode pour garder la santé, mais qu’il essayait plutôt de faire de son mieux pour appréhender l’Incantation des Arts de l’Éternel Printemps ! Le Docteur Mo avait été peu disposé à renoncer malgré sa propre incapacité à cultiver le pouvoir magique. Au lieu de placer sa foi dans les promesses de Yu Zhitong concernant les racines spirituelles, Mo Juren continuait à persister dans ses tentatives de compréhension des Arts de l’Éternel Printemps.

Han Li avait découvert ce volume caché dans un compartiment secret, ainsi que plusieurs autres objets. Le livre ne contenait pas seulement les six premières couches du chant qu’il cultivait, mais aussi deux autres couches qu’il n’avait jamais vues auparavant. Cette découverte inattendue avait beaucoup excitée Han Li.

Une fois que Han Li sut qu’il cultivait une technique légendaire qui était capable d’appeler le vent et d’invoquer la pluie, sa soif de cultivation augmenta.

Après tout, qui n’aimerait pas être une divinité immortelle !

Quand le soleil fut précisément au beau milieu du ciel, les chauds rayons traversèrent la large lucarne et atteignirent Han Li qui lisait confortablement, l’obligeant à plisser les yeux jusqu’à ce qu’on ne voie plus que deux minces ouvertures.

Han Li souleva légèrement la tête pour regarder la lucarne et vit que cela l’éblouissait un peu.

Il utilisa alors le livre ouvert pour couvrir son visage, et ainsi bloquer la lumière brillante du soleil.

Une fois qu’il sentit l’ombre devant ses yeux, son cœur fut plus à son aise et il se lança une fois de plus dans la lecture silencieuse de la septième couche du chant afin de la mémoriser.

Il avait récemment découvert qu’en raison de son utilisation continue de médecine, il était sur le point de parvenir à percer dans la septième couche des Arts de l’Éternel Printemps. Plus tôt il comprendrait les couches suivantes, plus cela lui serait bénéfique quand il franchirait la prochaine barrière.

Plus d’un semestre s’était écoulé depuis le jour où le Docteur Mo avait essayé de s’emparer de son corps par la force.

Deux jours après l’événement, afin de dissimuler la mort du Docteur Mo, Han Li avait personnellement écrit une lettre imitant l’écriture du Docteur Mo, et qui disait qu’il voulait retourner dans sa ville natale pour rendre visite à sa famille. En utilisant le nom du Docteur Mo, il transmit cette lettre à un des disciples seniors de la secte.

Dans la lettre, il utilisait sans vergogne le ton du Docteur Mo, prétendant que Han Li maitrisait toute l’expertise médicinale du Docteur Mo et qu’il pouvait se substituer à lui pour consulter et traiter les patients pendant que le Docteur Mo effectuait son long périple. Ce faux Docteur Mo n’était pas certain de sa date de retour, et dans la lettre, il demandait également l’aide de plusieurs membres de la secte pour qu’ils s’occupent temporairement de ses prérogatives, jusqu'à son retour dans la Secte des Sept Mystères...

Après que la lettre fut remise, la plupart des Anciens de la Secte ne montrèrent aucune surprise car le Docteur Mo quittait souvent la montagne pendant des mois afin de collecter des herbes. En outre, le Docteur Mo avait une position respectée au sein de la Secte des Sept Mystères, et était vénéré pour avoir sauvé la vie du Patriarche Wang, alors il était libre de faire ce qu’il entendait.

Mais plusieurs autres Anciens de la Secte exprimèrent des opinions divergentes concernant le contenu de la lettre qui disait que Han Li maitrisait toute l’expertise médicale du Docteur Mo. La moitié y croyait tandis que l’autre moitié mettait en doute la véracité de la lettre.

Bien que la plupart de ses patients fût les disciples de la secte qui présentaient des petits cas de fièvres, des blessures de couteau et autres, la principale responsabilité du Docteur Mo consistait à soigner les Chefs de Division, les Anciens et autres personnalités de haut rang. La majorité des autres disciples devaient trouver l’un des rares autres médecins présents sur les sommets pour recevoir un traitement.

Ainsi, dans un premier temps, plusieurs hauts responsables ne permirent pas à Han Li de reprendre les responsabilités du Docteur Mo immédiatement. Han Li dut tout d’abord soigner quelques disciples afin qu’ils puissent tester ses capacités.

Han Li n’était pas le moins du monde gêné par les doutes d’autres personnes au sujet de ses compétences médicales, et il entretenait une attitude indifférente envers tous ceux qu’il soignait. La seule raison pour laquelle il avait proposée de reprendre l’emploi du Docteur Mo était parce qu’il aimait la Vallée de la Main de Dieu et son utile jardin médicinal.

S’il pouvait continuer à rester au sein de la vallée montagneuse et que toutes les personnes présentes dans la vallée restaient sous son contrôle, il serait en mesure d’utiliser librement sa bouteille de jade secrète pour accélérer la croissance des herbes rares sans craindre que d’autres personnes ne découvrent son secret.

Aussi, même si cette petite vallée montagneuse était actuellement habitée, si le Docteur Mo ne revenait pas après un certain temps, les Chefs de Division ou les Anciens pourraient reprendre la vallée sur un caprice.

En conséquence, afin de démontrer ses prouesses médicinales, Han Li déploya de grandes quantités d’énergie pour traiter la foule de disciples qui venaient chercher de l’aide, et utilisait secrètement des herbes rares dont il augmentait la vitesse de croissance tous les jours. Ainsi, avec ses connaissances médicinales associées à son utilisation magnanime d’herbes rares et précieuses, ceux qui venaient pour recevoir un traitement médical finirent par croire en sa capacité à créer des miracles après qu’ils aient absorbé des médicaments qui guérissaient immédiatement leurs maux.

Comme il l’avait prédit, des rumeurs que ses aptitudes médicales pouvaient même ramener les morts se répandirent comme un bruyant coup de tonnerre par temps clair, provoquant rapidement l’étonnement de l’entière Secte des Sept Mystères. Tout le monde sur la montagne savait que dans leurs rangs, il existait un jeune et talentueux dieu de la médecine. Les capacités de ce dieu de la médecine étaient si profondes qu’elles n’étaient pas mesurables ! Sous son secours et soins médicaux, peu importe si c’était des blessures externes, des blessures internes ou toutes autres blessures diverses ou mortelles, il lui fallait tout au plus trois jours pour que son patient recouvre sa pleine santé. Comparées aux capacités médicales du Docteur Mo, les prouesses de Han Li semblaient atteindre la perfection.

En réalité, les capacités médicales de Han Li n’étaient pas meilleures que celles du Docteur Mo. Mais celui-ci n’aurait jamais gaspillé autant d’herbes précieuses, alors si l’on mesurait le temps de convalescence requis, il était largement inférieur à Han Li.

Han Li aida une fois de plus un disciple grièvement blessé à recouvrir sa pleine santé en quelques jours. Voyant les exploits d’Han Li, les personnes de haut rang ne pouvaient pas rester plus longtemps sans rien faire. Une journée s’était à peine écoulée qu’ils avaient déjà envoyé quelqu'un afin de l’inviter à les rencontrer.

Cette fois, la personne qui voulait le rencontrer était par le plus grand des hasards quelqu'un qu’il avait déjà rencontré. C’était le Chef de Secte Ma, que Han Li avait rencontré sur la Falaise Purificatrice d’Ossement.
(Note : vu dans le chapitre 5 après la fin des examens pour devenir Disciple)

Le Chef de Secte Ma avait depuis longtemps clairement oublié Han Li, ce Disciple Officieux indéfinissable. Ainsi, lorsqu’il rencontra Han Li, il exprima clairement son souhait de permettre à Han Li de prendre en charge le travail du Docteur Mo. En outre, Han Li pouvait bénéficier de tous les avantages du Docteur Mo. Bien sûr, la vénérable position du Docteur Mo ne pouvait pas encore lui être octroyée car Han Li était encore trop jeune. À l’âge de 17 ans, Han Li ne pouvait pas imposer le respect. Mais là encore, son salaire mensuel officiel était aligné sur sa position.

Finalement, le Chef de Secte Ma avait même dit que s’il y avait quoi que ce soit que Han Li ne trouvait pas à son gout, il n’avait qu’à le signaler et ils s’en chargeraient selon ses souhaits.