Annonce importante

Annonce

Bonjour ! Je vais essayer d’être concis, ce qui n’est pas mon fort, car j’ai une annonce à faire. Dès la semaine prochaine, je dois m’...

RPMI Chapitre 62


Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 62 : Marché

  



Han Li préleva l’une après l’autre toutes sortes de bizarreries déroutantes sur le corps de Mo Juren. Certains étaient des objets qu’il reconnaissait tandis que d’autres lui étaient étrangers. Il tria ces objets en deux tas qu’il plaça à côté de lui.

En triant tous les objets, Han Li eut sa part de surprises, ce qui le fit s’exclamer à plusieurs reprises. La quantité d’objets que Mo Juren transportait sur sa personne n’était pas négligeable, et certains étaient même de dangereux et potentiellement objets mortels.

Un tube de quelques mystérieux poisons.

Un sac de sable trempé dans du venin de serpent mortel.

Une dizaine de boomerangs incroyablement coupants.

Pendant que le nombre d’objets sur le sol augmentait, la panique et la suspicion d’Han Li grandissaient de plus en plus. Il se rendait compte de la chance qu’il avait eue lors de son combat contre Mo Juren. Si celui-ci n’avait pas voulu le capturer vivant, Han Li serait vraisemblablement mort.

Après avoir essuyé la sueur froide sur son visage, Han Li se moqua de lui-même en riant : « Moi, un homme vivant, a peur des possessions d’un homme mort ».

Après avoir retiré tous les objets du corps de Mo Juren, il commença à passer soigneusement au crible tous les objets qui paraissaient suspicieux.

« Cette petite bouteille a une odeur tellement nauséabonde, mais ce doit être une sorte d’antidote, alors il ne devrait pas y avoir de problème. »

« Cette arme bizarre ressemble étrangement à une roue, et même si je ne sais pas à quoi elle sert, elle n’a sûrement rien à voir avec l’Esclave de Fer, alors je vais tout d’abord la mettre de côté. »

« En ce qui concerne ce sac d’épices... »

Han Li continua à manipuler et inspecter chaque objet tout en soliloquant, ce qui le faisait paraître de bonne humeur, quand tout à coup, il se retrouva avec un petit sac à la main.

Il avait dans ses mains un sac d’épices tout à fait normal, qui dans des circonstances normales, n’attirerait pas le regard des autres. Cependant, Han Li savait que comme il avait été trouvé sur le corps de Mo Juren, il serait tout sauf simple.

Han Li soupesa le petit sac d’épices dans ses mains dans l’espoir de deviner son contenu, mais il remarqua seulement que le sac était extrêmement léger et qu’il ne pouvait pas contenir quelque chose de lourd. Après l’avoir jaugé une deuxième fois, il supputa qu’il pourrait y avoir un objet ressemblant à du papier ou quelque chose de similaire, caché à l’intérieur du petit sac.

Han Li se prépara mentalement avant d’ouvrir le sac, et comme il s’y attendait, il vit plusieurs feuilles de papier repliées à l’intérieur.

Il regarda le texte et remarqua qu’il était rédigé de la main de Mo Juren, ce qui fit peser un sentiment de malaise sur son cœur. Après avoir parcouru brièvement le texte, il reprit du début et relit la note,  et réalisa que c’était le testament personnel de Mo Juren.

Han Li se sentit désorienté, et pour satisfaire sa curiosité, il se mit à lire attentivement le texte contenu sur les quelques morceaux de papier.

Après avoir terminé sa lecture, Han Li leva la tête au ciel et le fixa pendant un long moment avant de relâcher un lourd soupir. Il fronça les sourcils, et sentit un poids extrêmement lourd s’abattre sur son cœur.

Avec ses mains jointes derrière sa tête, il ressemblait à un vieillard qui avançait sans but. Il avançait d’abord de deux pas, puis il s’arrêtait et méditait sur quelque chose. Après avoir réalisé qu’il ne parvenait pas à préciser ses pensées, il refaisait quelques pas au même rythme avant de s’arrêter à nouveau pour réfléchir.

Ainsi, Han Li continua à ce rythme, comme s’il était un âne qui tournait autour du corps de Mo Juren. Son visage était bouleversé ; à un moment il était rouge vif et tout de suite après, il virait au blanc, montrant les torrents d’émotions qui faisaient rage en lui-même, incapables d’être pacifiés.

Si Li Feiyu pouvait voir l’instabilité de Han Li, il se moquerait probablement de lui sans l’épargner.

Le testament de Mo Juren était la source des troubles d’Han Li, car il le renseignait à propos de plusieurs nouvelles extrêmement épouvantables qui lui laissaient peu de choix. L’antidote pour la Pilule d’Insecte Parasitaire que Mo Juren lui avait donné auparavant, contenait un type de poison rare qui ne pouvait être retiré que par le précieux Jade de Yang Ardent de sa famille. Mis à part ce trésor, aucuns antidotes, même légendaires, ne pourraient le sauver.

Écrit sur les quelques feuilles de papier, le testament de Mo Juren indiquait clairement que le poison qu'il avait utilisé sur Han Li avait été prévu pour le pire des scénarios possibles, dans le cas où Mo Juren mourrait s’il ne parvenait pas à posséder Han Li. Ainsi, afin d’être préparé aux différentes affaires non réglées qu'il pourrait avoir après sa mort, il avait décidé d’inscrire dans son testament un simple et dernier marché avec Han Li, permettant à celui-ci et au Docteur décédé d’en retirer des bénéfices considérables. Mo Juren serait en mesure de s’occuper de n’importe quelles affaires non réglées, alors que Han Li serait en mesure d’obtenir une grande quantité de richesse et une quantité indescriptible d’avantages.

Quant à savoir si Yu Zhitong serait le dernier d'entre eux vivant, Mo Juren n’y pensa même pas. Il ne le mentionnait que brièvement dans son testament, disant que Yu Zhitong était faible par nature et avait peur de la mort, et même s’il était un peu intelligent, c’était tout ce dont il était capable. Mo Juren mentionnait également que même si Yu Zhitong était un cultivateur immortel, il n’arriverait jamais à rien, et pour cette raison, il avait rapidement écarté l’idée qu’il serait la dernière personne encore en vie.

Une fois que Han Li vit cela, il se moqua amèrement dans son cœur car Mo Juren n’avait pas prédit qu’en fin de compte, il tomberait dans le piège de l’innocent Yu Zhitong. Si Han Li n’avait pas caché son niveau réel de cultivation des Arts de l’Éternel Printemps, il aurait très probablement fini comme Mo Juren, ce qui aurait permis à Yu Zhitong de recevoir tous les bénéfices. Bien sûr, Mo Juren avait aussi prévu de réaliser son fantasme de devenir un cultivateur immortel en s’accaparant le corps de Han Li. Il semblait bien que quelque soit le genre de cultivateur l’on devenait, il ne fallait pas sous-estimer les autres.

Dans son testament, le marché que Mo Juren proposait était très simple. Il avait écrit que dans un an ou deux, le poison entrerait en action. Pour supprimer ce poison, Han Li devait se rendre chez Mo Juren. Mo Juren avait des épouses et des filles, ainsi qu’un business de taille décente. Il avait pris des dispositions pour elles avant son départ, mais il craignait que s’il s’absentait pour un long moment, ses ennemis arboraient de mauvaises intentions contre sa famille. Pour cette raison, Han Li devait se précipiter pour protéger ses épouses et les membres de sa famille avant que la situation ne dégénère, et de préférence, les aider à fuir le monde sanglant qu’était Jiang Hu afin qu’ils puissent mener une vie normale sans soucis.

En guise de compensation et afin de faire taire les soupçons de Han Li, le testament de Mo Juren le fiançait à une de ses filles et lui donnait une dot comportant la moitié de tous ses biens, ainsi que le Trésor de Jade Yang.

Avant que Mo Juren ne parte, il avait donné le précieux jade à ses épouses par mesure de sécurité et leur avait aussi explicitement dis qu’il devait être utilisé pour la dot de leur fille, donc, même si Han Li ne voulait pas se marier avec sa fille, il y serait obligé.

Bien sûr, Mo Juren soulignait clairement que les clans de ses ennemis étaient très importants et influents. Ils contenaient également beaucoup de cultivateurs. Le nombre important de membres rendait difficile la supervision et le contrôle de l’ensemble de leurs membres par les clans, et avec ses capacités actuelles, Han Li ne serait pas capable de leur faire face. Pour cette raison, il avait spécifiquement préparé deux fausses identités pour Han Li, et les avait cachées soigneusement dans un endroit secret inconnu à quiconque en dehors de lui même. En outre, il avait même laissé un sceau lui appartenant et une lettre manuscrite. Dans le même temps, il avait également laissé une liste de noms qui dénotait clairement ses collaborateurs de confiance, ceux qu’il soupçonnait de comploter contre lui, ainsi que les noms de ses clans ennemis dans sa lettre. Il avait également écrit plusieurs choses que Han Li devait connaitre.

Enfin, pour exprimer la sincérité de son testament, il avait même laissé la façon de contrôler et convoquer l’Esclave de Fer et l’Oiseau aux Ailes Nuageuses.

Ce qui attira l’attention de Han Li, c’était que Mo Juren abordait vaguement le fait que l’Esclave de Fer était en fait un cadavre sans âme, et que celle-ci était déjà entrée dans le cycle des réincarnations, comme s’il disait ceci pour ne pas qu’il se sente mal. Ces mots déstabilisèrent Han Li. Avait-il vraiment l’air d’être du genre avec un trop plein d’émotion ?

Toutefois, même sans avoir à mentionner le poison dans son corps, quand Han Li fut confronté à ces grandes richesses, il s’était senti plutôt tenté. Han Li avait toujours été sensible à l’argent, et était donc très intéressé par la proposition de Mo Juren. En ce qui concernait les fiançailles avec la fille de Mo Juren, Han Li ressentait un sentiment étrange faire surface en lui-même. Il était dans l’âge où il connaîtrait ses premières pensées romantiques. En outre, il savait de l’aspect d’origine de Mo Juren que sa fille ne pouvait être autrement que belle.

Mais le risque auquel il faisait face n’était pas négligeable. S’il ne faisait pas attention, il pourrait finir par avoir à payer de sa vie. Les ennemis de Mo Juren n’étaient pas de simples personnes !

Mo Juren avait soigneusement élaboré un plan sans échappatoire pour s’occuper de toutes affaires non-réglées, en utilisant la chance de pouvoir commencer une nouvelle vie entouré de belles femmes et avec d’immenses richesses comme motivation afin de lier Han Li à sa famille, mélangeant efficacement sécurité et danger dans un même ensemble afin de faire avaler à Han Li cette pilule empoisonnée enrobée de miel.


1 commentaire:

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.