Annonce importante

Annonce

Bonjour ! Je vais essayer d’être concis, ce qui n’est pas mon fort, car j’ai une annonce à faire. Dès la semaine prochaine, je dois m’...

RPMI Chapitre 46


Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 46 : Fendre un Corps en Un Seul Coup
  




Le Docteur Mo regarda sa main gauche avec un air un peu stupéfait, puis reposa son regard sur Han Li. Il dit dédaigneusement. « Intéressant. On dirait que tu n’as vraiment pas perdu ton temps pendant cette année, étonnement, tu as même appris une compétence aussi étrange. Mais est ce que tu penses vraiment que tu puisses faire le poids en t’appuyant sur ces quelques compétences touche-à-tout ? » 

« On dirait que ça fait trop longtemps que je n’ai pas combattu. Ce ne serait pas une mauvaise idée que je m’exerce afin de me revigorer un peu. Je te laisse prendre l’initiative ! »

Han Li ne fit pas attention à l’insulte du Docteur Mo. Il avait déjà décidé de prendre l’initiative en attaquant le premier. Comme le dit l’adage, soyez le premier à agir et saisissez toutes les opportunités.

La courte épée dans la main gauche de Han Li fut portée au devant de son corps, attirant le regard du Docteur Mo. Mais il fit discrètement glisser un sac en papier blanc, caché à l’intérieur de son revers droit, au centre de sa main droite. Après cela, il leva la main pour disperser la fine poudre blanche du sac de papier blanc sur une large étendue. En un clin d’œil, elle se transforma en une épaisse fumée blanche qui enveloppa Han Li entièrement, rendant sa silhouette floue et indistincte. De plus, la fumée blanche se diffusa rapidement dans toute la maison, et la pièce entière se transforma en une vaste étendue laiteuse. Même en tendant la main, on ne pourrait pas voir ses propres doigts. Han Li avait étrangement disparu au milieu de la fumée.


Le Docteur Mo fronça les sourcils. L’action de Han Li allait au-delà de ses expectations, mais dans son cœur, cela restait négligeable. Grâce à son expérience face à ce genre de ruse de troisième ordre, il avait plusieurs façons de contrer. Ce n’était que parce qu’il craignait que la fumée cache quelque difficulté, qu’il retenait son souffle. Avec la profondeur de son talent, ne pas respirer pendant quarante-cinq à soixante-quinze minutes n’était pas du tout un problème.

« Hmph ! Quel talent insignifiant ! Et tu oses encore frimer devant moi ! » Ronchonna froidement le Docteur Mo. Soudain, sa main droite frappa un endroit vide dans la fumée. La fumée s’agita comme si elle avait été touchée par un grand club, puis elle s’éleva d'un coup, créant un grand trou bien distinct.

Bien qu’il ne voie pas la silhouette de Han Li, le Docteur Mo ne s’arrêta pas. Frappant de tous les côtés, il donna plus d’une dizaine de coups d’affilés, permettant à la fumée de se disperser complètement par la porte d’entrée. La pièce retourna à la normale, bien que Han Li ait disparu.

« Étrange. Ce gosse a vraiment de la ressource. Même quand je suis en face de lui, il peut se faire disparaître comme si il avait cessé d’exister. » Le Docteur Mo était étonné, mais il ne paniquait pas le moins du monde. Il avait constamment surveillé la porte et ses environs. Même si une puce avait volé au travers, elle n’aurait pas échappée à sa détection.

Il parcourut avec soin toute la maison de son regard. Les étagères environnantes, un bureau et une chaise étaient restés intacts ; tout semblait être à sa place. Il n’y avait rien qui ne sorte de l’ordinaire. Alors, comment un gaillard comme Han Li avait pu disparaître complètement dans un aussi petit endroit ?

L’expression du Docteur Mo changea. Il doutait légèrement dans son cœur, mais il toussa hardiment à plusieurs reprises. Il marcha alors à contrecœur vers l’endroit où Han Li avait disparu, voulant regarder de plus près ce qui s’était réellement passé.

Quand il arriva à quelques pieds de l’endroit où Han Li avait disparu, il s’arrêta et plissa les deux yeux. Il sentait vaguement à proximité une discernable aura meurtrière dirigée vers lui, prête à agir.

Les yeux du Docteur Mo rayonnèrent d’une énergie qu’il utilisa pour balayer soigneusement la pièce. Mais même ainsi, il fut incapable de découvrir quoique ce soit d’anormal. Il commença à s’inquiéter qu’il n’y ait personne à proximité ; Han Li avait décidé de monter au ciel ou de descendre en enfer ?

« Monter au ciel ou descendre en enfer. » Le Docteur Mo était complètement perdu dans ses pensées, il réfléchissait comme s’il avait réalisé quelque chose d’essentiel. Alors qu’il méditait sur cette question, il y eut soudainement un bruit « dang » au-dessus de sa tête.

« Pas bon ! » Le Docteur Mo réalisa soudainement que Han Li s’était caché sur la poutre du toit. Il n’avait pas le temps de regarder. Avec un cri, le Docteur Mo leva la main vers le haut et frappa sévèrement avec sa paume pour assommer son adversaire en un coup.

Suite à la puissante frappe, une explosion gronda, mais le seul bruit qui se fit entendre était un clair et nette « Dang ».

Le Docteur Mo était quelque peu perplexe et leva précipitamment la tête pour inspecter la poutre. Il ne put pas s’empêcher de regarder bêtement l’espace vide au dessus de lui, où pas même l’ombre d’un fantôme pouvait être vue. Il n’y avait qu’une petite cloche de métal noir suspendue à la poutre du toit, tintant sans cesse à cause de sa frappe. C’était la source du son « Dang». L’ombre même de Han Li n’était pas visible !

Pendant que le Docteur Mo regardait vers le haut, une pointe de lumière froide, qui possédait la brutalité d’un impact de foudre, perça violemment vers le bas-ventre du Docteur Mo de dessous de son pied. Sa vitesse était incroyablement rapide, comparable à la foudre ou à un incendie qui se propageait. Il avait été incapable de la détecter avant qu'elle fut sur le point de toucher ses vêtements.

Le Docteur Mo pâlit d’effroi. Dans la précipitation, il se mit à réagir instinctivement et tortilla son corps. C’était comme si son corps n’avait pas de colonne vertébrale lorsqu’il se plia en arrière, son corps prenant la forme d’un arc. Cette dangereuse frappe de l’épée courte égratigna à peine son ventre, laissant apparaitre une petite coupure. Il avait presque ouvert son ventre et éviscéré.
(Ndt : la version chinoise dit qu’il avait pris la forme d’un pont en fer.)

Après avoir essuyé cette attaque, le Docteur Mo n’osa pas se relaxer. Comme si la plante de ses pieds contenait des ressorts, il sauta de plusieurs mètres en arrière sans modifier sa posture. Il n’osa se relever et regarder de façon alarmée et furieuse dans la direction où le flash de lumière de l’épée courte était apparu, que quand il se fut éloigné...

Seulement pour constater que l’endroit où il s’était tenu il y a quelques instants commençait à enfler lentement. Contre toute attente, le renflement s’agrandissait encore et encore, jusqu'à ce que Han Li émerge finalement. Il avait utilisé une combinaison de l’Art de l’Assouplissement des Os, de l’Art du Contrôle de la Respiration et de la Technique de l’Occultation Trompeuse.

À cet instant, les vêtements de Han Li avaient la même couleur que le sol jaune. Sa main gauche tenait la même épée courte qui avait presque frappé le Docteur Mo, et ses yeux exprimaient de l’agacement. Il semblait que Han Li regrettait d'avoir manqué sa cible à l’instant.

Surpris par le précédent coup, le cœur  du Docteur Mo battait follement de crainte face à cette épée courte. Il n’était pas une recrue inexpérimentée qui n’avait jamais fait face au danger, mais malgré cela, il n’avait seulement connu qu’une poignée de situation au cours desquelles il avait face à une expérience de mort imminente. Ce qui rendait cette expérience encore plus effrayante, c’était qu’elle avait été causée par Han Li, que le Docteur Mo avait toujours méprisé dédaigneusement.

Il prit une profonde inspiration, son expression redevint enfin sereine et dit d’une voix sèche et rugueuse. « Il semble que je t’ai sous-estimé, mon cher jeune disciple. Les compétences que tu viens de montrer n’étaient pas mauvaises. Tu mérites vraiment que je te prenne au sérieux. »

Après avoir dit cette phrase, le Docteur Mo leva lentement les deux mains au niveau de ses yeux et regarda tendrement ses mains sans dire un seul mot. Son regard était similaire au regard passionné d’un amoureux, comme s'il avait complètement oublié Han Li.

Han Li souleva les deux sourcils et ricana. Il tint son épée courte serrée dans une main et s’approcha lentement du Docteur Mo avec de petits pas mesurés.
https://ssl.microsofttranslator.com/static/25332514/img/tooltip_logo.gifhttps://ssl.microsofttranslator.com/static/25332514/img/tooltip_close.gif
Original
Doctor Mo looked slightly astounded at his left hand, then returned his gaze to Han Li.


3 commentaires:

  1. wooot , j'ose pas le lire , Que va il arriver à notre pauvre Han?

    RépondreSupprimer
  2. marci, serais-ce une lame empoisonné ? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai que c'est possible, vu qu'il en avait préparé en prévision du docteur Mo...

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.