Annonce importante

Annonce

Bonjour ! Je vais essayer d’être concis, ce qui n’est pas mon fort, car j’ai une annonce à faire. Dès la semaine prochaine, je dois m’...

RPMI Chapitre 45


Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité


Chapitre 45 : Attaque Sournoise et Montrer les Crocs






Han Li baissa la tête en réfléchissant. Il semblait qu’il ne pourrait pas éviter l’inspection du Docteur Mo.

Le Docteur Mo lui avait réellement donné l’antidote sans hésiter, montrant clairement sa sincérité. Si Han Li continuait quand même d’essayer de tourner autour du pot, cela éveillerait les soupçons du Docteur Mo, l’amenant à penser que Han Li n’avait pas encore atteint la quatrième couche des Arts de l’Éternel printemps, et qu’au contraire il lui mentait en proférant de fausses paroles. Si tel était le cas, les choses tourneraient probablement pour le pire, provoquant de nombreuses conjonctures inattendues et allant au-delà de son contrôle.

Néanmoins, Han Li avait longtemps attendu cet instant et fait ses préparatifs. Même si le Docteur Mo avait des intentions malveillantes à son égard après avoir pris son pouls, Han Li avait encore plusieurs façons de garantir qu’il pourrait toujours s’échapper...

En pensant cela, Han Li releva la tête. Il regarda le Docteur Mo des deux yeux avant de dire, « Vieux Mo, vu que vous m’avez volontiers donné l’antidote, je vous ferai confiance une dernière fois. J’espère que vous ne me décevrez pas. »

Après cela, il tendit son poignet droit vers le Docteur Mo tout en observant silencieusement les réactions de l’autre partie. S’il y avait quoique ce soit de bizarre, il rétracterait instantanément son bras.

Malheureusement, le Docteur Mo maintenait le faux sourire sur son visage. Han Li ne pouvait pas détecter de changement. La seule expression qu'il avait faite, était une légère contraction de son sourcil après que Han Li eut accepté. Rapidement, il retrouva son expression originale. On pouvait voir que le Docteur Mo savait depuis longtemps que Han Li accepterait sa demande.

Le Docteur Mo ne fit aucune réponse, et tendit la main gauche en silence pour la placer sur le poignet de Han Li. Le sourire sur son visage s’effaçait lentement, provoquant l’apparition d’une expression extrêmement grave, comme si il accomplissait une action incomparablement noble.

Han Li fit secrètement en sorte que son corps manifeste le Qi de la quatrième couche. Quand il vit l’expression du Docteur Mo, il éleva sa prudence et sa vigilance au plus haut, tandis que sa main gauche plongeait lentement vers sa taille, où il avait caché une épée courte récemment manufacturée.

Lentement, une joie extrême se mit à jaillir sur le visage du Docteur Mo. En prenant le pouls de Han Li, il avait découvert qu’il y avait des vagues incessantes d’une énergie mystique qui circulait dans le corps de Han Li, son intensité dépassait de loin ses attentes.

Bien qu’il soit un vieux renard rusé possédant une vaste expérience des choses du monde, il ne pouvait pas s’empêcher de trembler légèrement en voyant que son seul espoir de salut, se trouvant devant lui, avait réellement une chance d’aboutir. L’excitation brillait sur son visage. Son sourire était extrêmement radieux et ne pouvait pas être comparé au faux sourire qu’il avait sur son visage plus tôt.

« C’est vraiment merveilleux ! Tu as vraiment atteint la quatrième couche des Arts de l’Éternel Printemps ! HAHA ! C’est vraiment incroyable ! HAHAHA !... » Le Docteur Mo se mit à rire à gorge déployée, sans se soucier de maintenir sa précédente expression face à Han Li. Le son de son rire résonnait à travers toute la maison mais maintenant... ses mains demeuraient étroitement serrées autour du poignet de Han Li, comme s’il n’avait aucune intention de lâcher prise.

« Vieux Mo, pourquoi faites-vous cela ? Lâchez-moi.» L’expression de Han Li devint froide ; Il s’attendait à ce que quelque chose de ce genre se produise, et avait tenté de retirer sa main immédiatement après l’inspection du Docteur Mo, mais celui-ci ne lui avait laissé aucune chance.

« Te lâcher ? Bien sûr ! » Le Docteur Mo cessa de rire. Cependant, l’expression sur son visage changea.

Il se mit soudainement à rugir : « Tai ! »

Han Li sentit ses oreilles gronder pendant que le monde devant ses yeux devenait sombre. Son corps perdit l’équilibre, et il s’écroula sur le sol. Sa main gauche, qui avait saisi la poignée de l’épée courte, tomba mollement sur le sol.

« Merde ! » Même si son esprit demeurait clair, le corps d’Han Li refusait d’obéir à ses ordres. Malgré toutes les précautions qu’il avait prises, il avait tout de même subis la soudaine attaque sournoise du Docteur Mo, le rendant incapable de réagir à temps.

« Gamin, tu es encore un novice. Peu importe quels trucs tu gardais dans tes manches, tu n’as plus aucun moyen de les exécuter maintenant. » Tout se déroulait comme il l’avait prédit. Le Docteur Mo ne pouvait pas s’empêcher de sourire et d’afficher un air suffisant après avoir atteint son objectif.

« Viens ici ! » La main gauche du Docteur Mo attrapa Han Li, traînant son corps vers lui. Recourbant son propre corps, le Docteur Mo tendit l’index de sa main droite et frappa les points d’acupuncture de paralysie situés dans la région thoracique de Han Li.

Peng !

Un son retentit. Le doigt du Docteur Mo rencontra de la résistance comme s’il avait tenté de percer une plaque de métal. Ses doigts tremblaient sous les vagues de douleur qui l’assaillaient. Pour une raison quelconque, sa technique de stimulation des points d’acupuncture n’avait pas fonctionné.

« Qu’est ce qui se passe ? ! » Il fut choqué et son cœur frémit involontairement.

« Est-ce qu’il porterait une couche d’armure métallique sous son linge ? » Se demanda le Docteur Mo, surpris par la résistance.

Son regard examina involontairement le corps de Han Li. Toutefois, en voyant à quel point les vêtements de Han Li étaient minces, il secoua la tête et rejeta immédiatement cette idée.

Au moment où le Docteur Mo fut distrait, Han Li reprit le contrôle de son corps. Ses capacités de récupération allaient bien au-delà de ce qu’avait imaginé le Docteur Mo.

La vraie cultivation de Han Li était à la sixième couche des Arts de l’Éternel Printemps. Il n’avait vraiment pas perdu son temps et ses efforts en cultivant. Sa vitesse de récupération était extraordinaire, surpassant même de loin ses propres expectations.

À ce moment là, le Docteur Mo refreina résolument ses pensées, permettant à toute sa confusion et suspicion de se dissiper. Il commença à réfléchir à une autre méthode pour contrôler Han Li, mais dans le même temps, il découvrit que le poignet de Han Li, qu’il tenait actuellement fermement dans ses mains, était subitement devenu très lisse, comme s’il était recouvert d’huile. Il ne parvenait pas à exercer sa force et verrouiller le poignet de Han Li.

De l’incrédulité assombrit ses traits. Il essaya encore une fois, mais la main de Han Li était semblable à un ver de terre enfoui dans le sol, glissant facilement hors de ses doigts. Le Docteur Mo devint de plus en plus frénétique.

Han Li ne lui ferait plus jamais confiance, qu’importe ce que le Docteur Mo puisse lui dire. Après que Han Li fut libre, il commença à faire rouler son corps sur le sol en direction du fond de la pièce. il osa seulement se relever une fois qu’il fut à une distance éloignée du Docteur Mo.

L’actuel Han Li n’avait aucune expression sur son visage. Ces deux yeux regardaient froidement le Docteur Mo.

Il n’y avait plus aucune raison pour que le Docteur Mo continue de raconter des balivernes. Bien que Han Li ne connaisse pas la raison qui motivait les actions du Docteur Mo, il pouvait dire que celui-ci avait assurément des mauvaises intentions.

Il semblait que ce qu’avait dit le Docteur Mo plus tôt était tout un tas de fadaises, ne valant pas la peine d’être crues le moins du monde.

Pour le bien de sa famille ainsi que sa propre sécurité, Han Li sortit l’épée courte, qui avait été cachée près de sa taille. Cette épée courte faisait seulement un pied de long, mais était incomparablement affutée. Sa lame brillait d’une lueur verte. Il s’agissait vraiment d’une épée courte de premier ordre !

« Aujourd'hui, l’un de nous périra. Seul l’un d'entre nous peut sortir d'ici vivant. » Affirma froidement Han Li, découvrant ses dents de colère tout en dévisageant le Docteur Mo.



3 commentaires:

  1. Je laisse très rarement des commentaires mais là je le fais. Merci pour les chapitres postés, j'apprécie vraiment cette histoire

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.