RPMI Chapitre 44


Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 44 : Antidote






Le soleil était haut dans le ciel. Même si cette période de l’année marquait le début de l’automne, la chaleur que renvoyait le soleil était brûlante.

Le Docteur Mo était dans sa chambre, d’humeur plutôt agitée. Bien qu’il fût confiant en ses méthodes pour s’occuper d’Han Li, il n’était pas complètement serein.

Tout à coup, des bruits de pas se firent entendre, s’approchant lentement de sa résidence.

Lorsqu’il entendit les sons de pas familiers, le Docteur Mo fut rempli de joie. Il se précipita de toutes ses forces et ouvrit la porte.

Comme prévu, Han Li, sa cible longuement attendue, se tenait debout devant la porte

Regardant Han Li se diriger vers lui, le Docteur Mo réprima de force l’allégresse qu’il ressentait, avant de laisser paraître un semblant de sourire sur son visage.

« Pas mal, tu es en effet ponctuel. Vu que tu n’as fait aucune tentative pour t’échapper, je suis vraiment heureux. Cela signifie que tu es intelligent. Entrons dans la maison avant d’avoir une bonne discussion. »

Les expressions sur le visage du Docteur Mo ressemblaient à celles d’un gentil voisin âgé. Le sourire sur son visage faisait penser à une fleur en pleine floraison.

« Tu peux te détendre, je n’ai pas posé de piège dans la maison. » Lui expliqua rapidement le Docteur Mo, en voyant la vigilance dans ses yeux.

« Hmph ! Étant donné que j’ai osé venir, pourquoi aurais-je peur d’entrer dans votre résidence ? » Répondit immédiatement Han Li, comme s’il ne pouvait pas supporter la moindre provocation.

Après avoir répondu, Han Li avança d’un pas pour entrer dans la résidence.

Le Docteur Mo fit immédiatement pivoter son corps sur le côté, permettant à Han Li d’entrer. Après qu’Han Li fut entré, il tendit ses mains afin de fermer la porte, mais avant qu’il ne puisse le faire, Han li l’interrompit sans retourner la tête :

« Si vous osez fermer la porte, pour moi cela voudra dire que vous me réservez quelque coups tordus. Et ceci mettra fin à toute discussion entre nous. »

Après avoir entendu les paroles d’Han Li, le Docteur Mo paniqua. Toutefois, il se reprit rapidement et laissa la porte ouverte. Insatisfait, il s’écria :

« Je veux vraiment avoir une discussion avec toi. Je ne te veux aucun mal. Puisque tu n’es pas disposé à laisser la porte fermée, alors nous la laisserons ouverte. »

Après avoir dit cela, le Docteur Mo s’inclina sur sa chaise. Ils se regardèrent tous deux silencieusement. Ils ne s’étaient pas vus pendant une demi-année, par conséquent, ils s’observaient et se jaugeaient mutuellement précautionneusement.

Aux yeux de Han Li, le Docteur Mo avait clairement beaucoup décrépi. Il avait l’air encore plus âgé et flétri, et n’était pas différent d’un grand-père âgé 70 ans. Involontairement, il murmura dans son cœur. « Ce qu’il disait serait vrai ? Tout ce qu’il voulait faire était récupérer son énergie vitale ? Il n’avait vraiment aucun autre plan sinistre ? Je me suis fait du mouron pour rien? »

Alors qu’Han Li étudiait l’environnement, ses pupilles se contractèrent rapidement. Ce personnage mystérieux et musculeux se tenait silencieusement dans un coin, comme une sorte de cadavre. Si Han Li n'avait pas méticuleusement analysé chaque recoin, il ne l’aurait sûrement pas remarqué.

Après avoir préalablement inspecté Han Li, le Docteur Mo fut extrêmement satisfait de sa condition. À ce titre, il déclara chaleureusement. « En te regardant maintenant, et en comparant à la personne qui venait d’entrer dans la secte à l’époque où il n’avait que dix ans, tu as déjà tellement grandi. »

Le changement soudain de sujet de conversation et le changement d’atmosphère prirent Han Li au dépourvu, le rendant méfiant des intentions du Docteur Mo. Cependant, dans son cœur, Han Li avait élevé sa vigilance à son niveau maximal. Ce vieux renard rusé, le sel qu’il avait mangé valait bien plus que le riz qu’Han Li avait consommé*. Si Han Li ne se montrait pas aussi vigilant, alors il tomberait sans aucun doute dans un piège.

(* idiome chinois, c'est-à-dire que l’expérience du Docteur Mo est beaucoup plus vaste que celle de Han Li)

« Vieux Mo, je n’oublierai jamais votre sollicitude envers moi et la graverai dans mon cœur, pour ne jamais l’oublier. Si vous avez une requête, j’essayerai de l’accomplir. » L’expression de Han Li se réchauffa, comme s’il était redevenu le disciple obéissant qu’il avait été il y a un bon moment.

« Excellent ! Excellent ! Tes paroles prouvent que je n'ai pas perdu mon temps et mes efforts avec toi. Approche, permets-moi de voir si ta pratique des Arts de l’Éternel Printemps s’est améliorée. » À cet instant, le Docteur Mo semblait assumer le rôle d’un gentil enseignant. Se mettant debout, il tenta directement de prendre le pouls de Han Li.

« Vieux renard sournois, comme tu es rusé et éhonté. » Maudit Han Li dans son cœur pendant qu’il éludait rapidement la main du Docteur Mo en faisant un pas de coté.

« Vieux Mo, ne soyez pas si pressé, je peux honnêtement vous dire que mes Arts de l’Éternel Printemps ont atteint la quatrième couche. Cependant, je veux que vous me donniez l’antidote contre la Pilule d’Insecte Parasitaire en premier. Après avoir guérie, je vous laisserai inspecter mes progrès. » Han Li souriait et utilisait un ton sincère pour s’adresser au Docteur Mo.

« Oh ! Oh mon, mon esprit doit vraiment être confus. Ma mémoire n’est plus aussi bonne qu’avant. Au départ, je voulais te donner l’antidote au moment où tu entrerais. » Le choc ornait ses traits comme si le Docteur Mo semblait s’être rappelé quelque chose.

Il retira une flasque argentée de ses robes et sortit une pilule de couleur noire qui avait l’air ordinaire, avant de la lancer vers Han Li.

Han Li s’agita maladroitement et réussit ‘ tout juste ‘  à attraper la pilule qui avait été jetée vers lui. Il la porta à son nez, et la renifla. La pilule libérait des relents d’odeurs épicées. Il inclina la tête pour regarder le Docteur Mo, seulement pour le voir lui renvoyer un sourire.

Il hésita, doutant de l’authenticité de cet antidote.

Pourtant, il était impossible qu’il ne l’ingère pas, parce que la Pilule d’Insecte Parasitaire s'activerait bientôt. S’il ne prenait pas l’antidote maintenant, ce serait comme s’il se suicidait. Han Li pensait que le Docteur Mo continuerait à agir avec prudence et s’abstiendrait de lui donner un prétendu antidote. L’expression de Han Li devint grave quand il choisit d’avaler l’antidote, attendant que son effet médicinal agisse.

À ce moment là, le Docteur Mo était extrêmement détendu. Il se mit à discuter avec Han Li nonchalamment, comme s’il avait oublié son véritable but.

Peu de temps après, Han Li put sentir une vague déferlante d’intense douleur provenant de son estomac, mais la douleur disparut rapidement. Il inspecta rapidement son corps et se rendit compte que la Pilule d’Insecte Parasitaire avait disparu sans laisser de trace. Son cœur fut rempli de joie, et son visage arbora les traces d’un sourire.

Naturellement, ces changements n’avaient pas échappé à l’attention du Docteur Mo. Il attendait Han Li, qui terminait son inspection. Avec un grand sourire sur son visage, il dit :

« Ah, Han Li, quand je t’ai fait ingérer la Pilule d’Insecte Parasitaire, c’était simplement pour te donner une motivation supplémentaire. Si ça n’avait pas été le cas, je ne pense pas que tu aurais pu atteindre la quatrième couche des Arts de l’Éternel Printemps aussi facilement ! »

« Merci Docteur Mo pour vos bonnes intentions. Cependant, j’espère que ce genre d’intention ne sera pas nécessaire dans le futur. » Après avoir récupéré, l’état d’esprit de Han Li devint plus ouvert, et il se mit à croire légèrement à la sincérité du Docteur Mo. Il ne s’opposait plus au Docteur Mo aussi directement qu’auparavant.

« Maintenant, permettras-tu à ce vieillard de prendre ton pouls ? » 

Les paroles du Docteur Mo rendirent l’expression de Han Li disgracieuse. De voir que le Docteur Mo continuait encore de demander à examiner sa cultivation. Qui pouvait savoir si le Docteur Mo déciderait de saisir cette occasion pour prendre le contrôle et lui faire du mal ?



1 commentaire:

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.