Annonce importante

Annonce

Bonjour ! Je vais essayer d’être concis, ce qui n’est pas mon fort, car j’ai une annonce à faire. Dès la semaine prochaine, je dois m’...

RPMI Chapitre 43


Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 43 : Fin Prêt




 
À cette époque, la Secte des Sept Mystères connut un événement majeur.

Il s’avérait que l’idole de la génération actuelle de disciples, le « Disciple Senior Li », possédait une perception qui allait bien au-delà de celle de ses pairs. Il avait promptement repéré deux espions de la Bande des Loups Sauvages et leur complot visant à voler les noms des disciples qui s’aventuraient hors de la montagne. Avec dix autres disciples, ils les capturèrent en un éclair. C’était une action vraiment méritoire.

Quelques jours plus tard, le Chef de Secte Wang attribua à Li Feiyu le poste de Protecteur en présence de nombreux disciples. Ceci lui permit d’être propulsé directement dans les rangs intermédiaires de la Secte des Sept Mystères, provoquant ainsi la naissance d’une grande admiration. La réputation de Li Feiyu était devenue encore meilleure.

Han Li ne savait rien du tout de cela. Il était actuellement reclus dans une maison en bois dans la montagne, et expérimentait un entrainement spécial. Hormis ses rares déplacements pour se rendre parfois aux cuisines afin d’obtenir de la nourriture, il n’avait aucun contact avec d’autre personne. Naturellement, il ne savait pas que son ami proche était actuellement tenu en si haute estime.

L’été passa, suivi de l’automne. Le temps s’écoula rapidement jusqu'à ce que la date prévue fût enfin arrivée.

Dans le ravin forestier envahi par la végétation, on pouvait voir une étrange silhouette, incomparable au milieu de la prolifération de branches dangereusement tranchantes et spinescentes. Aucunes des branches tranchantes ne pouvaient entraver la silhouette qui flottait comme si elle était composée de fumée. Dans le maquis épineux, elle oscillait dans l’épais filet comme un démon qui s’enfuyait. À un moment, elle apparaissait toute proche ; et tout à coup, elle était déjà un peu plus loin. Ces mouvements étaient on ne peut plus calmes, comme si ce n’était pas un corps charnel, mais plutôt une forme incorporelle.

Finalement, cette silhouette s’arrêta sur un tronc d’arbre. Se tenant debout verticalement au plus haut point, elle surveillait l’environnement distant. Il s’agissait d’Han Li, qui avait atteint quelque résultat avec son programme de cultivation.

Actuellement, les vêtements qu’il portait étaient des lambeaux plus qu’usés, révélant sa chair à nu. Ses cheveux étaient comme ceux d’un corbeau ébouriffé, tandis que son visage était un mélange de noir et blanc. Son aspect d’origine ne pouvait pas être déterminé. Ce qui était le plus étonnant étaient les petites cloches de fer ouvragées, accrochées chacune à son cou, taille, bras, cuisses et chevilles.

En voyant ces cloches de fer et en repensant aux mouvements fantomatiques de Han Li dans la forêt, il serait difficile de différencier les mouvements d’un réel démon, de la technique corporelle de Han Li.

Immobile, il tourna sa tête en direction de la Vallée de la Main de Dieu. Il se murmura à lui-même : « Juste à temps. J’arrive enfin à utiliser efficacement les Mouvements de Fumée Fantasque juste le dernier jour. Avec cette technique, j’ai un peu plus d’assurance pour parvenir à me protéger. »

Bien que l’expression sur son visage ne puisse pas être vue clairement, la joie dans ses yeux n’était pas du tout dissimulée.

Après plusieurs mois d’entrainement et de recherche assidus, Han Li pouvait utiliser un certain nombre de techniques secrètes prodigieuses. Il avait plutôt confiance en elles. Bien qu’il ne fût pas convaincu qu’elles puissent résister aux compétences insondables du Docteur Mo, il était plutôt confiant en ses capacités à se défendre.

Une légère brise se fit sentir. Han Li ressentit un léger frisson sur son corps. Il baissa la tête pour regarder ses ‘ vêtements ‘. En revoyant son aspect actuel, il ne put pas s’empêcher de sourire amèrement.

En se remémorant son entrainement aux Mouvements de Fumée Fantasque, il ressentait encore des relents de peur. Dans les sous-bois de la forêt où il avait cultivé la technique, il avait vécu une expérience vraiment effrayante. Quand il commença son entrainement de cette technique étrange, il fut couvert de coupures et de contusions à force de se frotter aux inévitables et rigides épines.

Heureusement, il possédait des Gélules de Vitalité. En plus du traitement des lésions internes, par chance, elles avaient aussi un effet étonnant sur les lésions externes. Après en avoir avalé une, non seulement elle refermait la plaie, mais il n’y aurait même plus de cicatrice dès le lendemain.

Han Li claqua sa langue de joie. Ce médicament était incroyablement plus puissant que des décoctions ordinaires. La seule chose qui l’interrogeait était pourquoi la médecine était nommée « Gélule de Vitalité ». Il lui semblait que des noms comme « Traitement des Cicatrices » et « Arrêt des Saignements » seraient plus appropriés.

Si les experts qui avaient créé la Gélule de Vitalité savaient ce que pensait Han Li, ils auraient  probablement crachés du sang de colère. Cette panacée de guérison complexe et insaisissable, était comparée par Han Li à l’«  Incroyable Médecine contre les Plaies », un élixir commun de Jiang Hu,  et il pensait que la gélule était juste un peu plus efficace. Comment ces experts feraient pour ne pas mourir de colère ? !

Cependant, comme il s’était entraîné dans un environnement aussi dangereux, Han Li fut en mesure d’utiliser le maximum de son potentiel. Dans ce bref délai, il avait acquis l’expérience nécessaire pour que ces Mouvements de Fumée Fantasque puissent être immédiatement utilisés à bon escient.

En outre, les Arts de l’Éternel Printemps de Han Li avaient tout récemment et de façon inattendue franchis la sixième couche. C’était la plus haute couche du chant que lui avait donnée le Docteur Mo. S’il ne s’était pas aidé de ces dizaines d’élixirs, même s’il devait exercer toute sa force, il aurait été improbable qu’il puisse atteindre un tel niveau de réussite dans cette vie.

Après plusieurs années de cultivation, Han Li avait accumulé un peu de compréhension et d’expérience avec les Arts de l’Éternel Printemps. Il estimait que ce niveau de succès était très inhabituel. Sans prendre en compte les moyens qu’il avait utilisés pour cultiver, son efficacité et ses résultats étaient complètement différents du commun des artistes martiaux.

Au départ, Han Li pensait que la réussite de la cultivation de cet art martial particulier, ainsi que la vitesse de compréhension, dépendait du talent individuel de chacun.

Naturellement, quelqu’un avec de bonnes aptitudes progresserait comme attendu, sans aucun problème. Même si l'on n’avait aucune aide extérieure, en travaillant durement, il ou elle serait en mesure d’atteindre un niveau élevé.

Mais si les aptitudes n’étaient pas bonnes, une fois atteint une certaine couche, il ou elle serait incapable de progresser sans l’aide des élixirs. Han Li estimait que dans la vie d’un cultivateur normal, il ou elle s’arrêterait à ce point-ci, sans jamais plus connaitre la moindre avancée. Cette idée tenait beaucoup à son expérience personnelle. Par le passé, il parvint à cultiver jusqu’à la troisième couche sans difficulté, mais à la quatrième couche, il rencontra une difficulté incomparable et ne progressa plus le moins du monde.

Toutefois, si l'on avait des élixirs, l’impossible deviendrait possible, et il serait possible que l'on puisse franchir les limites de nos aptitudes naturelles et avancer vers une autre couche. Dans cette optique, il était évident à quel point la cultivation dépendait de la puissance de la médecine !

Toutefois, ceux qui comme Han Li, consommaient des élixirs tous les jours comme des bonbons, étaient connus pour être une improbabilité dans ce monde. Par conséquent, il serait raisonnable de dire que les cinquième et sixième couches qui étaient les plus difficiles, avait été cultivées sans peine par Han Li, qui n’avait pas rencontré les difficultés qu’il avait connues à la quatrième couche.

Sans compter que Han Li se sentait plus vigoureux qu’auparavant, cultiver la sixième couche des Arts de l’Éternel Printemps aiguisait encore plus son esprit. Pour le moment, il n’avait pas découvert d’autres effets merveilleux. Ce qui était étrange, c’était que depuis qu’il cultivait ces Arts de l’Éternel Printemps, son esprit, son entendement et ses cinq sens se renforçaient avec chaque couche qu’il atteignait, mais cela avait peu d’effet sur sa condition physique. Il n’avait pas d’autre choix que d’entrainer la robustesse de son corps et la souplesse de ses pas. De plus, sa cultivation des Arts de l’Éternel Printemps avait formé un nouveau flux d’énergie, que Han Li appelait Pseudo-vrai Qi. Bien qu’il emprunte les voies du Vrai Qi, il ne faisait rien de plus que de rendre son sens du toucher plus sensible. Il n’avait pas la même puissance formidable que le Vrai Qi.

S’étant entraîné jusque là, il était certain que la sixième couche n’était pas la fin du chant. Peut-être qu’il avait des effets encore plus merveilleux qui se révéleraient dans les dernières couches.

Pensant à cela, il secoua la tête d’impuissance et soupira. Au regard de son actuelle relation avec le Docteur Mo, il ne pouvait que rêver des couches finales de cultivation.

Arrêtant de penser, Han Li sauta et atterrit doucement sur le sol. Pas un son ne fut produit. Puis, il se dirigea vers sa résidence à grandes enjambées.

Demain, il s’entretiendrait avec le Docteur Mo, mais avant cela, il devait faire plein usage de ses talents innés. Son esprit prévoyait chaque étape de sa rencontre avec le Docteur Mo à l’avance. Il réfléchissait soigneusement à tous les dangers possibles qui n’avaient pas encore été révélés, et formulait un plan optimal pour faire face aux menaces qu’il simulait dans son esprit.


1 commentaire:

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.