RPMI Chapitre 223

Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

 

Chapitre 223 : Magasin Secret, Enchères



Quand l'érudit Confucéen entendit les paroles de Han Li, il posa son regard dans le vide un instant avant de se mettre à sourire. Puis, il dit joyeusement : « Senior, il est heureux que vous m’ayez dit cela, sinon vous auriez gaspillé vos efforts en vain ! Bien que la renommée des sorts de formation de la Secte de l’Étoile Cristalline soit assez connue, cela ne s'applique pas aux drapeaux de formation et aux plaques de formation du Pavillon de Poussière d’Étoile. Bien qu'il y ait de nombreux et divers drapeaux de formation et plaques de formation disponibles dans le Pavillon de Poussière d’Étoile, ce ne sont que des rebus sans valeur vendus à de petits clans de cultivateurs et à des cultivateurs sans attaches. Les accessoires de sort de formation de bonne qualité ne sont pas mis sur le marché par la Secte de l’Étoile Céleste. C'est parce que si leurs meilleurs sorts de formation devaient être acquis par des étrangers, les lacunes dans leur formation pourraient être identifiées. Comme on dit, les gains ne compenseront pas les pertes ! »

 

Pendant que l'érudit Confucéen apportait ses explications, il vola un coup d'œil à Han Li. Cependant, le capuchon du manteau de Han Li empêchait son visage d'être vu, et l'érudit ne pouvait donc pas voir la moindre réaction, à son grand désarroi.

 

« En me basant sur votre ton, on dirait que vous savez où je peux trouver les articles que je veux ! » Bien que Han Li ait été grandement surpris par les paroles de l'érudit Confucéen, il maintint tout de même le ton plat et calme de sa voix, cachant complètement le choc qu’il ressentait intérieurement.

 

Quand l'érudit Confucéen entendit cela, il regarda d'abord à gauche et à droite à plusieurs reprises. Après avoir confirmé qu'il n'y avait personne à proximité, il murmura discrètement : « Si Senior fait confiance en ce Junior, il peut vous introduire dans un magasin secret que très peu de gens connaissent. Bien que cet emplacement ait un petit problème sur son histoire passée, tous ses produits sont de haute qualité et rarement vus ! Je crois que Senior sera certainement en mesure de trouver des accessoires de formation satisfaisants là-bas. »

 

« Un magasin secret ? »

 

Bien que la voix de Han Li fût encore calme, il était en fait intérieurement surpris par les paroles de l'érudit Confucéen.

 

Au cours des dernières années, Han Li avait entendu des rumeurs à propos d'un magasin secret à une ou deux reprises. Han Li savait que si l'érudit Confucéen avait dit la vérité, ce serait vraiment une rare chance d'élargir ses horizons.

 

« Il semble que Senior aussi en sait un peu sur le magasin secret. Hé hé ! C'est génial. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire à ce Junior de perdre du temps en explications. Il reste probablement encore quatre à six heures avant la vente aux enchères mensuelle du magasin secret. Si Senior souhaite s’y rendre, s'il vous plaît décider vite. Je peux vous montrer le chemin sur le champ ! »

 

Quand l'érudit Confucéen vit que Han Li ne souleva aucune question à propos du magasin secret, il ne put s'empêcher de se réjouir secrètement. Il savait que courir après ce client était probablement la meilleure décision qu’il avait pu prendre.

 

« Ce n'est pas trop loin ? » Demande soudainement Han Li.

 

« Il n'est pas loin. Le magasin secret se trouve dans la ville marchande. Est-ce que Senior approuve ? » L'érudit Confucéen était de plus en plus enthousiaste. En conduisant un client potentiel au magasin secret, il serait en mesure de récolter un pourcentage significatif de pierres spirituelles.

 

« Allons-y ! » Après avoir laissé échapper un soupir détendu, le ton de Han Li devint moins froid.

 

« Celui-ci va ouvrir la voie ! » L'érudit Confucéen arborait une expression heureuse et il prit l'initiative de mener.

 

Après que l'érudit Confucéen eut tourné à sept embranchements, il conduisit Han Li devant une petite loge. La porte était sécurisée, et il n'y avait aucun signe sur la porte. Elle semblait très banale.

 

L'érudit Confucéen frappa légèrement à la porte en adoptant un certain rythme. En réponse, la porte s'ouvrit. Une femme d'une trentaine d'années en sortit. L’apparence de cette femme était banale, et sa cultivation était seulement à la sixième ou septième couche de la Condensation du Qi, elle était vraiment ordinaire.

 

« Dame Zhang, celui-ci emmène un nouveau client. Il souhaite également participer à la vente aux enchères. » Wang Ziling n'attendit pas que la femme prenne la parole et présenta à la hâte Han Li en montrant beaucoup d'entrain.

 

Après que Dame Zhang eut entendu Wang Ziling dire qu'il avait emmené un client, elle ne montra pas une expression de joie, mais se mit à grommeler, comme si elle n'était pas d'accord. Mais après qu'elle ait pris le temps de bien y regarder et qu’elle vit que ce client était un cultivateur à la Constitution des Fondations, son expression se transforma en un léger sourire.

 

« Cette fois, vous avez amené un client approprié et non pas une raclure comme la dernière fois ! Un Senior à la Constitution des Fondations ! Senior, s'il vous plaît entrez ! » Bien que la cultivation de cette femme fût très faible, elle ne regardait pas Han Li avec une quelconque révérence. Au lieu de cela, elle semblait considérer Han Li comme un client ordinaire.

 

« Senior, celui-ci ne peut que vous accompagniez jusqu’ici. Il va d'abord prendre congé ! » Wang Ziling rougit des paroles de la femme et se hâta de dire ses adieux à Han Li.

 

Après avoir vu la silhouette de l'érudit Confucéen disparaître au loin, la femme se positionna sur le côté, signalant à Han Li d'entrer.

 

Après être entrée, il vit que toutes sortes de matériaux de mauvaise qualité nécessaires au raffinement de pilules et d’accessoires étaient disposées dans des étals comme dans un magasin ordinaire de matières premières.

 

Han Li observa attentivement la femme qui fermait la porte, puis elle dit respectueusement : « S'il vous plaît, suivez-moi, monsieur. »

 

Cela dit, la femme fit quelques pas jusqu'au coin de la pièce. Elle pressa ensuite sa main contre le sol.

 

De la lumière jaune se mit à flasher de sa main, quand tout d'un coup un grand trou s'ouvrit dans le sol. La femme appela Han Li, indiquant qu'il devait suivre son exemple.

 

Après avoir légèrement hésité, Han Li entra dans le tunnel et suivit avec prudence. Han Li qui se montrait toujours prudent, restait naturellement sur ses gardes.

 

Le tunnel était très court. Après une trentaine de mètres, il y avait une petite porte en pierre. Deux hommes vêtus de noir se tenaient des deux côtés de la porte, chacun portant un masque de diable.

 

Après que Han Li ait jeté un coup d'œil aux deux hommes vêtus de noir, son expression devint immédiatement plus sérieuse. Ils étaient en fait des cultivateurs à la Constitution des Fondations comme lui ! De plus, l'un d'eux était à mi-parcours de la Constitution des Fondations. Han Li ne put s'empêcher de redouter la puissance de ce magasin.

 

La femme poussa la porte en pierre comme si elle n'avait pas vu les hommes vêtus de noir et conduisit Han Li à l'intérieur. Les deux hommes vêtus de noir firent également comme si de rien n’était, en ne disant rien et en ne les empêchant pas de passer.

 

Après que Han Li fut entré dans la pièce, il fut happé par la vue. Une grande salle majestueuse apparut sous ses yeux.

 

Tapis de fourrures vermillon, murs de jade blanc neige, lustres de palais suspendus au plafond... tout cela rappelait un étalage des plus grandes richesses du monde séculier. Il semblait que le propriétaire de cette organisation était quelqu’un de vraiment étonnant !

 

La grande salle avait une forme ovale d'un diamètre d'une centaine de mètres. Sept ou huit rangées de chaises étaient disposées dans la salle, et plusieurs dizaines de cultivateurs vêtus chacun à leur façon étaient assis sur elles. En face d'eux se trouvait une unique table vide, non loin de laquelle se trouvaient trois chaises en bois de santal.

 

Voyant Han Li et la femme entrer, les gens assis ne purent s'empêcher de regarder dans leur direction.

 

Après que ces regards aient balayé Han Li, il sentit son corps trembler de sueurs froides. Son expression se transforma radicalement. Plus de la moitié de ces personnes étaient des cultivateurs au dernier stade de la Constitution des Fondations !

 

À ce moment-là, Han Li se rendit compte pourquoi la femme à ses côtés ne faisait preuve d'aucun semblant de révérence envers lui. En cet endroit, il n’avait rien d’extraordinaire !

 

« Votre estimée personne est arrivée au bon moment ! La vente aux enchères était sur le point de commencer. Cette humble femme ne vous accompagnera pas plus loin ; Je dois retourner en haut pour m’occuper de quelques affaires ! »

 

Han Li regarda impuissant les nombreux cultivateurs dans la pièce et chercha silencieusement un coin éloigné avant de s'asseoir.

 

À ce moment-là, il avait déjà remarqué que les cultivateurs ici présents cachaient leurs visages comme lui, en utilisant des manteaux pour cacher leurs véritables traits. Il semblait que personne n'était assez stupide pour laisser les autres découvrir leur véritable identité.

 

Même si les gens dans la salle n'étaient pas très nombreux, personne ne parlait. Cet étonnant silence faisait naitre une certaine tension dans l'air.

 

Quand Han Li vit cela, il continua également à demeurer extrêmement bien-disposé. Mis à part éviter toutes intentions malveillantes de la part de toutes les connaissances qu'il pourrait rencontrer ici, il portait toute son attention sur la porte en bois positionnée directement derrière la longue table. Il semblait que le propriétaire devait se préparer derrière cette porte.

 

Après que Han Li soit resté là pendant cinq à six heures, la porte en bois derrière la table s'ouvrit enfin. Trois personnes en sortirent une par une.

 

De leur apparence, ils semblaient identiques aux gardes à la porte en pierre. Il était incapable de voir qui était maître et serviteur.

 

En ce moment, ils se tenaient derrière la longue table. La personne debout sur la droite prit tout d’abord la parole d'une voix basse et rauque. « Bienvenue à notre échange commercial, camarades Taoïstes du monde de la cultivation. Parmi nos clients actuels, il y a des clients anciens et réguliers ainsi que de nouveaux arrivants. Mais cela n'a pas d'importance, car ce magasin traite tout le monde sur un pied d'égalité ! »

 

Lorsque la personne de droite eut terminé, la personne de gauche se mit immédiatement à parler. « Ce salon est tout à fait juste dans ses règles. Quand quelqu'un annonce un prix en pierres spirituelles, tout le monde doit alors utiliser des pierres spirituelles pour rivaliser. Si quelqu'un n'a pas suffisamment de pierres spirituelles, il pourra utiliser un objet de valeur équivalente comme garantie. Quant à sa valeur spécifique, nous l'évaluerons tous les trois conjointement. En bref, le prix le plus élevé permettra d'acquérir l'article en vente. » La voix de cette personne était complètement différente. Elle était stridente et calme, très falsetto, provoquant chez ceux qui l'entendaient un grand malaise.

 

« Enfin, après que tous les articles dans le magasin seront vendus, tout le monde sera libre de procéder à des échanges. S'il y a des articles que vous souhaitez vendre ou échanger, vous pourrez vous avancer afin de les présenter et les échanger librement et de façon indépendante. Nous ne nous immiscerons pas le moins du monde et nous ne ferons qu’offrir l'endroit pour mener des affaires. D'accord, tout a été dit. Que le salon commence ! »

 

La voix de la personne du milieu était en fait simple et forte, résonnant dans toute la pièce.

 

Suivant ces paroles, les trois flashèrent sur le côté, apparaissant sur les sièges de bois de santal derrière la table. À ce moment-là, un homme d'âge moyen très grand et mince avec un aspect chevronné sortit par la porte en bois.

 

Cet homme se dirigea vers la table et toussa à plusieurs reprises avant de déclarer : « Cette vente aux enchères sera dirigée par moi. Le premier objet mis aux enchères sera l'accessoire magique de qualité supérieure, l’Épée de Nuage de Feu. Cet article... »

 

 


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire