Important

Annonce importante

Bonjour les gens ! J'ai une annonce importante à faire concernant Dungeon Hunter et RPMI. Nous recherchons des nouveaux traducteurs ...

RPMI Chapitre 208



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 208 : Union Joyeuse




Han Li ressentait qu'il faisait un rêve incroyablement merveilleux et érotique ; la personne avec lui dans le rêve avait une passion brûlante, mais il ne pouvait jamais voir distinctement le visage de cette beauté incomparable.

Mais même si ce rêve érotique était meilleur, il y aurait toujours un moment où il se réveillerait. Après un temps inconnu, Han Li se réveilla finalement de son rêve enchanteur.

Mais dès qu'il ouvrit les yeux, ce qu'il vit fut un visage incomparablement magnifique et une paire de pupilles aussi glaciales que la neige. Ce beau visage était à la fois inconnu et familier en même temps, ce qui fit sursauter le cœur de Han Li.

« Tu t'es réveillé ! » Dit la jeune femme indifféremment avec une voix n’ayant aucune trace d'émotion. Cela fit naître un léger frisson dans le dos de Han Li quand il l'entendit.

En parlant de froid, Han Li découvrit que son corps entier était nu, et embrassait étroitement une belle femme, elle aussi nue. Le visage de la femme avait d'abord rougi, mais immédiatement ses sourcils élégants se levèrent verticalement, et son visage de jade se figea comme le givre. Elle cracha froidement :

« En avez-vous eu assez ! Enlève tes pattes de chien de mon corps et laisse-moi partir ! »

Alarmé, Han Li retira instinctivement ses deux mains et libéra la femme.

Cette incroyable beauté, voyant que Han Li l’avait lâché, se hâta d'utiliser une main pour se pousser du sol. Les courbes de son corps aguicheur s’éloignèrent immédiatement de la poitrine de Han Li.

Mais au moment où la taille élancée de la très belle jeune femme se fut redressée, elle se mit à crier, son visage beau comme celui d’une fleur perdant sa couleur à cause de la douleur. Son corps trembla, puis elle tomba à nouveau sur la poitrine de Han Li, ce qui permit à Han Li d’expérimenter à nouveau la sensation de douceur du jade recouvrant son torse.

Han Li ne se considérait pas comme une personne sans retenue, mais il ne se considérait certainement pas comme une personne avec un caractère noble.

Alors, quand cette belle femme s'était jetée dans ses bras, il retrouva ses esprits et monta immédiatement ses mains vers le haut, pressant la femme contre son corps. Puis, il embrassa doucement les lèvres tendres et séduisantes de la femme, ce qui fit que les paroles que la femme avait voulu lancer pour réprimander Han Li furent éteintes. Sous les baisers fougueux de Han Li, ses sourcils élancés se détendirent lentement, et elle commença à tomber dans une transe.

Ce qui suivit était un exemple de "quand les conditions sont bonnes, le succès suivra naturellement" !

Han Li et la jeune femme apprécièrent sans dire un mot le goût de l'extase entre un homme et une femme une fois de plus. Ceci, par rapport à l'expérience qu'ils avaient eue quand chacun d’eux étaient dans un état de semi-conscience, les rendit encore plus ivres et encore plus délurés et distraits !

Maintenant, les deux yeux de la belle femme étaient blottis contre la poitrine de Han Li, ses deux joues coloriées de rouge, sa poitrine se relevant et retombant indéfiniment. Evidemment, elle ne s’était pas encore remise de cet incroyable stimuli. Han Li embrassa cette belle femme d'une main, et l'autre main caressait sans cesse la zone ronde et bien développée de la femme avec le désir de continuer.

Après un temps inconnu, la respiration de la magnifique femme se stabilisa finalement, et son expression était finalement revenue à la normale. Elle ouvrit lentement les yeux.

Cette fois-ci, elle ne dit pas une seule phrase à Han Li, repoussant immédiatement la main de Han Li occupée à polissonner son corps. Elle se leva avec une expression sombre et se dirigea vers un bissac à proximité. Han Li fut légèrement surpris, mais après un moment d'hésitation, il n’empêcha pas cette femme de continuer ces actions.

La jeune femme récupéra un ensemble de vêtements blancs comme neige dans le bissac et les enfila délicatement. Peu de temps après, elle finit de s'habiller, ce qui transforma son tempérament en un instant ; elle paraissait maintenant gracieuse et noble. À ce moment-là, elle tourna la tête afin de regarder Han Li, puis le regarda fixement pendant un moment !

C'était parce que Han Li s'était depuis longtemps remis debout, et s’était soigneusement vêtu, pas trop loin derrière elle. Il était actuellement occupé à la regarder avec un regard admiratif et tendre, ce qui remuait l'état d'esprit de cette femme. Les traces d'un sentiment étrange s’insinuaient dans son cœur.

« Vous devriez être très clair sur le genre de personne que je suis ! Ce qui s'est passé entre nous n'était qu'une erreur ! Faites comme si ce n'était un rêve ! » Dit la jeune femme doucement, frisant doucement ses cheveux lisses entre ses doigts.

« Je sais ! » Répondit Han Li paisiblement après un moment de silence, se frottant le nez.

« Si une troisième personne devait découvrir ce qui s'est passé aujourd'hui, je vous tuerai ! » Déclara soudainement la jeune femme sur un ton froid.

« Je n’en soufflerai pas un mot. Si cette question devient connue du monde extérieur, vous pourrez tout simplement me tuer ! » Répondit Han Li chaleureusement avec un léger sourire.

« Hmph ! Tant que vous le savez ! » Voyant que Han Li accepter instantanément, la femme ne se sentait pas réellement heureuse dans son cœur ; en fait, elle commençait à se sentir un peu vexé, et son ton était devenu encore plus vile.

Après avoir dit cela, la femme et Han Li restèrent tous deux silencieux pendant un certain temps ; aucun d'entre eux ne prononça une autre phrase.

Bien que la femme fût une cultivatrice de la Formation du Nucléus, elle avait toujours passé son temps à cultiver depuis l’enfance ; quant aux affaires entre hommes et femmes, elle n'était pas très différente des jeunes femmes normales. Ainsi, bien qu'elle ait instinctivement forcé Han Li à ne pas répandre cette histoire dans le monde extérieur, ses pensées étaient encore tourmentées, incertaines de la façon dont elle devait faire face à ce problème.

Han Li n'était pas mieux loti que la femme ; il ne s'attendait pas à ce que sa première relation intime avec une femme soit en fait avec une cultivatrice de la Formation du Nucléus. En outre, c'était avec ce genre de talent hors pair et magnifique personne, complètement différente d’une douce et jolie fille d'une humble famille comme qu'il avait imaginé. Cela le fit rire tristement. Cette affaire d'une nuit serait-elle une bénédiction ou une malédiction pour lui ?

Mais peu importe ce que ce serait, Han Li avait déjà vu que la femme n'avait pas développé l'idée malveillante de le tuer pour le faire taire, l'amenant à laisser échapper un soupir de soulagement. Beaucoup d'impressions favorables étaient maintenant dirigées vers cette incroyable beauté avec laquelle il avait déjà connu les affaires entre un mari et une femme. Mais ce n'étaient que des impressions favorables ; si l'autre personne voulait tout de même se montrer hostile et l’attaquer, Han Li avait décidé qu'il ne se résignerait pas à la mort !

« Quelle était cette sphère exactement ? Comment cela a-t-il pu vous amener, vous et moi, à ... » Han Li fut le premier à ouvrir la bouche, mais après avoir dit la moitié de la phrase, il ne poursuivit pas ; cependant, il croyait que l'autre personne serait en mesure de comprendre ce qu’il voulait dire.

« C'était la capsule de la prostate du Dragon Déferlant d’Encre ; Je ne m'attendais pas à ce que cette bête soit en fait un dragon déferlant mâle très rarement vu, et j'ai effectivement négligemment oublié ce point précis ! Cette capsule contient un brouillard aphrodisiaque ; quand il entre en contact avec une femelle, il éclate immédiatement. »

« Alors, c'était donc ça ! »

En entendant cela, Han Li fut finalement éclairé ! L'énigme dans son cœur fut finalement résolue.

« Alors votre apparence actuelle, pourquoi est-elle différente d'avant ... »

« Je pratique une technique de cultivation connue uniquement de ma secte, la Technique d'Incarnation de l'Essence Féminine. Cette technique magique, bien que quelque peu étrange, peut permettre à une personne de rester perpétuellement jeune. Tous les dix ans, cette technique magique traverse un nouveau cycle. Ma force magique aura traversé le cycle, et j'aurais donc naturellement restauré ma jeune apparence. Mais après ce qui s'est passé entre nous, cette technique a été temporairement interrompue et j'ai légèrement vieilli ! » Expliqua la jeune femme avec désinvolture après un moment de silence.

« Alors vous n'aurez pas de problèmes, non ? » Han Li ne savait pas pourquoi il ne pouvait pas s'empêcher de poser cette question.

« Ce n'est pas un problème. Ma technique magique en est déjà au stade de succès avancé ; même si ma virginité a été brisée, je ne perdrai que cinq à six ans de pouvoir magique ; cela ne compte pas beaucoup pour moi ! » Déclara la femme froidement, tout en regardant Han Li avec une expression complexe.

En entendant cela, Han Li se tut. Il savait que le cœur de l'autre personne contenait encore une bonne part de ressentiment à l'égard de la perte de sa virginité. Il ne pouvait que garder le silence et y faire face !

Cette femme ressentait vraiment qu'elle avait été extrêmement lésée !

Elle avait alors secrètement jaugé l'autre personne à plusieurs reprises et avait confirmé une fois de plus que ce disciple de la Vallée de l’Érable Jaune était vraiment complètement dans la moyenne, que ce soit en termes d'apparence ou de talent naturel. Et elle avait fait des choses qui ne devaient être faites qu'entre un mari et sa femme, avec cette personne. Comment cela ne pourrait-il pas la faire, elle qui avait toujours été fière et arrogante, se sentir incroyablement abattue !

Mais elle était aussi quelque peu réticente à l'idée de tuer cette personne pour soulager la haine dans son cœur. Car après tout, l'autre personne était l’homme qui lui avait pris sa virginité, et elle avait inévitablement quelques sentiments étranges envers cette personne. Cela lui faisait ressentir à la fois de la colère et de la haine !

« Quelle heure est-il maintenant ? Le délai de cinq jours ne devrait pas être passé, non ? » Ne put s'empêcher de demander Han Li après s’être soudainement rappelé de quelque chose.

En entendant cela, la femme, dont l'état d'esprit était déjà instable, sentit un brusque effroi surgir dans son cœur, mais immédiatement après, elle se calma et dit calmement :

« Cela ne devrait pas faire aussi longtemps. Le sédatif contenu dans la fumée aphrodisiaque du Dragon Déferlant d’Encre devrait être très faible en concentration ! Tout au plus, nous avons été inconscients pendant cinq à six heures. »

« Mais si nous voulons partir, nous devons aussi nous préparer dès maintenant ; il n’est pas si facile de s’échapper de cette zone dangereuse. » Ajouta la femme, en fronçant les sourcils.

« Toutefois, avant cela, cela ne vous poserait pas de problème si je devais prendre ce coffre à trésor, non ?! »

En entendant cela, Han Li rit amèrement ; bien qu'à l'heure actuelle il ne pouvait pas sentir la profondeur du pouvoir magique de cette femme, il était certainement au-dessus du niveau de la Constitution des Fondations. Comment pourrait-il oser se battre avec elle pour ce coffre au trésor !

La femme, voyant que Han Li ne prononçait pas un mot, sourit froidement et sauta en direction du pavillon de jade blanc. En fin de compte, elle récupéra le coffre d'or dans son bissac sans à coup, puis s’envola de nouveau au côté de Han Li.

« Ces médecines spirituelles ... ! » Balbutia Han Li, en voyant que la femme n'avait pas récolté ces médecines spirituelles, quelque peu déconcerté.

« Je n'ai pas besoin d'elles ; si vous les aimez, vous pouvez toutes les récolter ! » La femme regarda Han Li et dit cela sans gentillesse après l’avoir entendu.

En entendant ces paroles, Han Li devint très heureux dans son cœur. Il s'inquiétait juste du fait qu'après avoir quitté la zone interdite, il n'aurait pas assez de médecines spirituelles à donner à sa secte et que cela semblerait suspicieux ! Ainsi, il s'envola immédiatement sans montrer d’hésitation, et après le temps nécessaire pour rouler des yeux, il avait récupéré des dizaines de médecines spirituelles.

La femme se tenait au même endroit et regardait froidement les mouvements de Han Li sans faire de bruit. Ce n'est qu'après que Han Li ait récolté les médecines et soit revenu, qu'elle dit lentement et solennellement : « Pour se libérer de cet endroit, il faut la coopération de nos deux personnes ; nous ne pourrons pas réussir à quitter cet endroit si l'un de nous devait disparaître... »




1 commentaire: