Important

Annonce importante

Bonjour les gens ! J'ai une annonce importante à faire concernant Dungeon Hunter et RPMI. Nous recherchons des nouveaux traducteurs ...

RPMI Chapitre 203



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 203 : Aiguille Libératrice de Tourment et Pilule de Poudre d’Oublie





Han Li se mit à rire avec amertume. Bien qu'il se soit débarrassé du type de la Secte de l'Épée Géante, il devait encore s’occuper du plus grand problème encore à régler !

Le corps mince et fragile de la jeune femme vêtue de vert, son visage pâle et mince, et la panique dans ses yeux étaient tous complètement et distinctement reflétés dans son regard au moment où Han Li tourna légèrement les yeux pour balayer la scène. Il semblait que le choc qu'elle avait reçu n'était vraiment pas modeste.

Il ne répondit pas au questionnement de la jeune femme, se penchant plutôt et ramassant le bissac sur le cadavre du grand homme. Puis, il donna un léger coup du bout de son doigt, et une petite boule de feu frappa le cadavre, le transformant en cendres en un bref instant. Ensuite, il utilisa le Miroir de Stase Azuréenne pour retirer la lumière azur qui retenait l'épée argentée et les lames dorées ensemble, puis il libéra l’énorme épée et les lames dorées, les stockant alors dans son bissac.

Ce ne fut qu'à ce moment-là que Han Li se retourna et se dirigea vers la jeune femme sans montrer d’expression.

Quand la jeune femme vit que Han Li se rapprochait vraiment d'elle, son visage déjà pâle devint encore plus pâle, on ne pouvait plus y voir une trace de sang. Elle ne put s'empêcher de reculer de plusieurs pas en arrière.

« Qu'est-ce que vous voulez faire ? Si vous vous approchez, je ne me montrerai plus aussi polie ! » La jeune femme vêtue de vert rassembla finalement son courage et mit sa main à portée de son bissac, puis en tira une petite épée noire avant de la pointer vers Han Li en face d'elle. Cependant, Han Li avait déterminé en un coup d'œil que cette épée n'était qu'une camelote d’accessoire magique de grade moyen. Il semblait que ce mouchoir en soie jaune était le seul accessoire magique de gamme supérieure de cette femme !

« Est-ce ainsi que cette jeune femme traite celui qui a eu la grande bonté de la sauver ? » Han Li se frotta soudainement le nez et demanda en souriant.

« La grande bonté d'être sauvée ? » La jeune femme le regarda fixement pendant un moment, quelque peu confuse par le changement radical dans l'apparence de Han Li, d'avant à maintenant. Il semblait qu'elle ne s’en était pas encore remise.

« Cette jeune femme est vraiment une personne qui a la mémoire courte ! Si je me suis interposé tout à l’heure pour sauver cette jeune femme de l'épée de cette personne, pourquoi voudrais-je maintenant me lancer dans une entreprise aussi louche que de vous faire taire ! » Dit Han Li, ne sachant pas s'il fallait rire ou pleurer.

« Oh...... Je suis vraiment désolé, je...... J'avais peur et j'ai oublié ! » La jeune femme fut soudainement éclaircie et se souvint de cette affaire, alors elle s'expliqua pendant que son visage rougissait, bégayant d'une manière déconcertante. Quiconque pouvait la voir prendrait pitié.

« Ce n'est pas grand-chose ! Cependant, il est quelque peu inconcevable que nous nous rencontrions ici après avoir eu le plaisir de nous être rencontrés la première fois dans la Grande Vallée du Sud ! » Dit cordialement Han Li tout en agitant la main. Il ne savait pas pourquoi, mais à chaque fois qu'il voyait l'apparence timide de cette femme, Han Li se sentait incroyablement proche d’elle, comme s'il était avec sa propre sœur cadette dans sa famille.

« Je m'appelle Han Li. Comment s'appelle cette jeune femme ? » Han Li prit la parole et demanda sans ambages.

« Je...... Je m'appelle Han Yunzhi. » Déclara la jeune femme après un bref moment d'hésitation, le visage écarlate. Elle se sentait incroyablement pudique après avoir volontairement prononcé son nom devant ce jeune homme.

(Ndt : Son nom de famille qui signifie fleur de lotus, et Han Li sont différents.)

« Han Yunzhi ? Un très bon nom, il convient à cette jeune femme ! » Han Li se mit à rire gentiment, répétant le nom de la jeune femme.

« Vraiment ! » La couleur rouge sur le visage de Han Yunzhi se renforça à nouveau.

« Cependant, pourquoi la jeune demoiselle Han est-elle entrée dans la Montagne de la Bête Spirituelle et est-elle venue participer à l’Épreuve du Sang et du Feu ? » Questionna Han Li, un peu curieux.

« C'est...... » Le visage de Han Yunzhi montra le conflit intérieur qu’elle expérimentait. Elle hésita et choisit de ne pas le dire.

« Hé hé ! Comme il vous est un peu difficile de répondre, vous n'avez pas besoin de me le dire. Je vous ai questionné sans réfléchir ! » Ajouta Han Li avec empathie, ce qui rendit Han Yunzhi très reconnaissante.

« D'accord, nous ferions mieux d'entrer dans la salle de pierre et de collecter les médecines spirituelles, de peur qu'une longue nuit ne soit pleine de rêves et que d'autres personnes arrivent ici ! » Dit Han Li soudainement après avoir conversé négligemment avec la jeune femme pendant un certain temps.

(Ndt : "Une longue nuit pleine de rêves" signifie un long délai pourrait conduire à plus de problèmes.)

Han Yunzhi hocha la tête à plusieurs reprises quand elle entendit cela, mais après elle ajouta, un peu abasourdi :

« Grand Frère Han, pourriez-vous me laisser avoir ces quelques Fleurs de Soleil Ardant ? Je ne veux que ces fleurs ; Je ne demanderai rien d'autre de plus ! »

« Bien sûr, ce n'est pas un problème ; même si la jeune demoiselle Han ne l'avait pas dit, j'avais déjà l'intention de le faire de cette façon ! » Répondit Han Li après avoir entendu cela, tout en riant légèrement.

« Merci beaucoup, Grand Frère Han ! » Quand la jeune femme entendit cela, elle exprima immédiatement ses remerciements à plusieurs reprises, son visage révélant une expression joyeuse. Elle se sentait encore plus reconnaissante envers Han Li.

« Puisque c'est comme ça, pourquoi la jeune demoiselle Han n’irait-elle pas chercher les Fleurs de Soleil Ardant en premier ! Ne me laissez pas accidentellement les emporter ! » Recommanda Han Li calmement, en riant brièvement.
              
« D'accord, alors ! » En entendant cela, la jeune femme baissa la tête tout en pensant que c'était raisonnable, remerciant Han Li. Puis, elle se retourna pour s’avancer en direction de la salle de pierre.

Mais au moment où la jeune femme fit demi-tour, elle entendit soudainement Han Li soupirer. Puis, elle ressentit une vive douleur à l'arrière de sa tête et sa vision s’obscurcit, tombant inconsciente sur le sol. Cependant, alors qu'elle se trouvait à quelques pieds du sol, elle fut stoppée en se faisant étreindre par derrière.

Il s'avérait que Han Li avait profité du moment où la jeune femme s'était retournée pour se déplacer soudainement derrière elle et l'assommer doucement d'un seul coup. Il se servit ensuite de ses deux mains pour retenir son corps délicat comme le jade.

Han Li apprécia les courbes de la jeune femme tout en sentant la magnifique et paisible odeur de son corps, et cela ébranla son calme ! Il ne put s'empêcher de baisser la tête et d'embrasser la joue parfumée de la jeune femme. Cependant, il retrouva immédiatement ses esprits et mordit le bout de sa langue, devenant immédiatement beaucoup plus sobre. En regardant la belle apparence de la jeune femme, il se mit à rire avec gêne sans s’arrêter.

Il posa d'abord doucement la jeune femme contre un mur de la salle de pierre, puis en un éclair il entra dans la pièce. Après un bref moment, quand il eut fini de collecter toutes les médecines spirituelles à l'intérieur de la salle, il sortit à nouveau. Il ramassa alors à nouveau la jeune femme, et sa silhouette tressauta un peu avant de disparaître dans un affleurement de roches montagneuses sur le côté.

À l'intérieur d'une grotte de pierre formée naturellement près du sommet de la chaîne de montagnes en forme d'anneau, Han Li posa la jeune femme à plat sur le sol. Puis, il s'assit les jambes croisées sur le côté, ferma les yeux, et se mit à récupérer.

Han Li ouvrit finalement les yeux. Une lumière mystérieuse clignotait dans son regard, et il activa sa technique de déplacement incroyablement rapide. Il avait finalement pu récupérer un peu d'énergie. Il avait attendu jusqu’à maintenant pour sortir une délicate boîte en argent de la taille d'une paume de son bissac.

Han Li regarda cette boîte argentée et semblait être un peu enthousiasmé.

Après un certain temps, il ouvrit silencieusement le couvercle de la boîte, révélant une rangée d'aiguilles argentée soigneusement disposées à l'intérieur ! C’étaient bien sûr les éléments d'acupuncture qu'il avait souvent utilisés quand il était encore dans la Secte des Sept Mystères.

Han Li leva la main et caressa doucement les aiguilles argentées de toutes tailles. Les images des visages du Docteur Mo, Li Feiyu, etc. étaient encore vives dans son esprit ; c'était comme si sa vie dans la Vallée de la Main de Dieu était quelque chose qui s'était passé hier. Il ne pouvait s'empêcher de soupirer avec beaucoup de tristesse !

Après une brève réminiscence, le train de pensée de Han Li revint finalement à la normale. Il se concentra, puis utilisa deux doigts pour saisir habilement une aiguille argentée longue et mince dans un mouvement très expérimenté. L'aiguille apparut entre ses doigts.

Puis, Han Li regarda la jeune femme, puis l'aiguille dans sa main ; une expression d’impuissance pouvait être lue entre ses sourcils.

« Jeune Demoiselle Han, si je n'étais pas rassuré par cette technique d'aiguille, laquelle peut effacer la mémoire à court terme d'une personne, je ne saurais vraiment pas comment je pourrais m’en tirer si mon secret devait être révélé ! Bien que je croie que vous essaieriez sincèrement de garder mon secret, en même temps trop d'accidents pourraient se produire. Peut-être que vous le dévoilerez involontairement, ou bien d'autres personnes utiliseraient des techniques secrètes pour investiguer cette question sans que vous le sachiez. Je n'ai pas d'autre choix que de me protéger contre cela ! » Murmura Han Li pour lui-même.

Immédiatement, il sortit une bouteille de porcelaine rouge et en déversa une pilule médicinale rouge ardente qui sentait très fort. Il la fourra ensuite dans la bouche de la jeune femme sans montrer d’hésitation.

« Heureusement, j'ai aussi apporté avec moi la Pilule de Poudre d’Oublie que j'avais concoctée sans vraiment penser en avoir besoin un jour ; de cette façon, je peux utiliser pleinement ma Technique d'Aiguille Libératrice de Tourment qui me permettra de me libérer de ce tracas dès à présent. Bien que cela présente encore quelques dangers, il ne devrait plus y avoir de gros problèmes maintenant ; vous n'oublierez que les choses qui se sont déroulées au cours de cette demi-journée. Je ne m'attendais vraiment pas à ce que la technique d'aiguille que j'ai apprise des reliques du Docteur Mo puisse être utilisée aujourd'hui dans le monde de la cultivation. » Déclara Han Li avec affection tout en touchant les beaux cheveux de la jeune femme.

Après quelques heures, Han Li sortit de la grotte, le visage pâle. Il se cacha hâtivement dans un grand arbre voisin, puis observa attentivement ce qu’il se passait à l'entrée du tunnel.

Après un quart d'heure, Han Yunzhi sortit avec une expression apathique, tenant plusieurs Fleurs de Soleil Ardant dans sa main. Elle observa les environs de l'entrée de la grotte à quelques reprises, une main sur son front ; ses yeux révélèrent lentement une expression étrange.

Elle semblait avoir soudainement pensé à quelque chose d'important ; elle se hâta de placer les Fleurs de Soleil Ardant à l'intérieur de son bissac, et elle se dépêcha de quitter cette zone, s’élançant vers le bas de la montagne.

Peu de temps après son départ, Han Li sauta de l'arbre. Après avoir contemplé la direction dans laquelle la jeune femme avait disparu, il laissa échapper un long soupir, puis se dirigea lentement vers une forêt dense située de l'autre côté.

Le troisième jour dans la zone interdite était enfin terminé ; le début du quatrième jour, pour Han Li, s'était déroulé beaucoup moins bien que la veille.

S'il ne tombait pas sur d'autres puissantes bêtes démoniaques et n'était pas poursuivi par elles, c'était que ses informations comportaient des erreurs ; les endroits où les médecines spirituelles se développaient ne contenaient pas celles dont Han Li avait besoin. Quant aux bêtes démoniaques qui gardaient les médecines spirituelles, leur nombre augmenta aussi brusquement ; en seulement une demi-journée, Han Li avait tué trois bêtes démoniaques de niveau moyen et deux bêtes démoniaques de haut niveau l’une après l’autre. Que ce soit en termes de pouvoir magique ou d’énergie physique, Han Li était incapable de supporter l'effort !

Maintenant, Han Li se tenait sous une énorme falaise, évaluant ses récoltes. Bien que les quantités collectées des trois médecines spirituelles n'aient pas complètement atteint son objectif attendu, elles étaient tout juste suffisantes. Même s'il devait quitter la zone interdite maintenant, ce ne serait pas comme si quelque chose le retenait encore.

De plus, les renseignements provenant de la Vallée de l'Érable Jaune indiquaient clairement qu'il n'y avait plus d'autres endroits où les médecines spirituelles n’étaient pas encore développées. Les autres emplacements provenaient tous des informations qu'il avait échangées avec Zhong Yue ; il y en avait en fait plusieurs autres !

Cependant, auparavant Han Li avait toujours eu peur que les renseignements de l'autre personne soient inexactes, ce qui pourrait le conduire à se lancer dans une chasse à l'oie sauvage et perdre son temps. Mais quand Han Li écréma les informations obtenues hors de la vallée à nouveau, sur le coup il découvrit qu'il y avait un autre endroit pas trop loin de sa position actuelle qui cachait de nombreuses médecines spirituelles.

Cet endroit avait non seulement des médecines spirituelles qui n'avaient pas encore mûri ; il était même censé y avoir beaucoup de médecines spirituelles mûres. Cela tenta quelque peu Han Li. Selon ses spéculations, si les médecines spirituelles déjà mûres n'avaient pas déjà été prises par Zhong Yue, elles auraient quand même dû être collectées par d'autres personnes. Cependant, les médecines spirituelles qui n'avaient pas encore mûri devraient toujours être là !

Comme il était encore tôt et qu'il n'avait pas de destination prédéterminée, ce ne serait pas une mauvaise idée pour lui que de courir là-bas et de jeter un œil. Même si l'information était incorrecte, il n'aurait rien perdu !


Ayant atteint cette conclusion, Han Li ne pouvait plus rester sur place ; après s'être reposé pendant un bref moment, il sauta de l’arbre et s’en alla.





Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder des pubs ou miner sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime, tout en profitant de chapitres supplémentaires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire