Important

Annonce importante

Bonjour les gens ! J'ai une annonce importante à faire concernant Dungeon Hunter et RPMI. Nous recherchons des nouveaux traducteurs ...

RPMI Chapitre 185



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 185 : Les Forts




Alors que Han Li se trouvait au niveau de la bordure extérieure de la forêt, il trouva un grand arbre plutôt épais. Alors qu'il sautait vers le sommet de l'arbre pour récupérer ses forces, la zone interdite toute entière connaissait la première grande vague de massacre de cette Épreuve du Sang et du Feu.

Une pluralité des individus les plus forts avait révélé leurs crocs un par un, et commencé à purger les faibles qui se trouvaient dans leur proximité. Plus ils se rapprochaient du centre de la région, plus les massacres devenaient fréquents et sanglants.

Bien sûr, les « experts » d'une force équivalente se croisaient parfois. Ils regardaient l'autre personne passer et sans prononcer un mot, un accord tacite naissait entre eux, et ils se contentaient tout simplement de passer à côté de l’autre partie. Ce n'était pas encore le moment pour eux de se battre.

Cela dit, des nombreux disciples des diverses sectes qui étaient entrés dans la zone interdite, la majorité d’entre eux pouvait être catégorisée en trois genres de personnes !

Un de ces genres étaient ceux qui étaient extrêmement faibles, les personnes dont la cultivation avait seulement atteint la onzième ou même dixième couche.

Ils avaient tous des raisons très différentes d'entrer dans cette zone interdite ; si ce n'était pas à cause de difficultés diverses ou que ce soit contre leur volonté, c'était soit parce qu'ils avaient été forcés, ou soit parce qu'ils avaient bon espoir dans leur chance de profiter d'une crise pour leur propre profit. Quelles que soient leurs raisons, ils faisaient tous partie du niveau le plus bas du massacre sanglant qui se déroulait, c’est-à-dire qu’ils étaient seulement capables d’endosser le rôle de celui qui se ferait massacrer.

Souvent, après que le premier jour dans la zone interdite soit passé, à l'exception des quelques personnes qui possédaient les méthodes d'auto-préservation les plus judicieuses et remarquables, ces faibles avaient presque tous été complètement purgés par d'autres.

Bien sûr, des gens comme Han Li pouvaient s’appuyer sur des trésors particuliers et leur incroyable détermination, mais il pouvait être considéré comme une exception !

Le deuxième genre étaient de ceux comme l'homme à la barbe bien fournie ; bien que leur pouvoir magique ne fût pas faible, leur confiance en soi et leur force ne pouvaient pas se comparer à celles des experts, et ils étaient conscients que parvenir à obtenir un objet spirituel était sans espoir. Ils n'étaient pas disposés à se battre contre les experts les plus puissants présents à l'intérieur de la zone interdite pour les herbes spirituelles, et préféraient tourner leur attention vers le premier type de personnes. Ils avaient l'intention d'utiliser cette occasion pour tuer ces gens et voler leurs trésors, devenant ainsi très riches sans avoir à produire trop d’efforts.

Ce genre de personnes qui participait à l'Épreuve du Sang et du Feu, se montrait très actif pendant les deux premiers jours. Cependant, lorsque le troisième jour débutait, le peu de gagnants qui restait de ce groupe irait bien sûr se cacher quelque part dans la zone interdite, car ils refusaient maintenant de se révéler.

C'était parce qu'ils étaient conscients qu'après le troisième jour, venait le moment où les « experts » s’engageaient dans des confrontations les uns contre les autres. Si ces personnes qui ne possédaient qu’une force moyenne venaient à rencontrer un tel expert à ce moment-là, ce serait sans aucun doute comme s’engager dans un voyage où la seule destination possible serait la mort.

Bien sûr, il y en avait aussi quelques-uns qui étaient soit arrogants ou qui n'avaient pas conscience des limitations de leur propre force et qui chargeraient directement au cœur des combats pour s’accaparer les médecines spirituelles. Leurs corps ne seraient jamais retrouvés.

Cependant, la plupart des gens saisissait les occasions au plus tôt et se retiraient rapidement, et ceux-ci étaient le plus souvent le type le plus commun de personnes qui participaient à l'Épreuve du Sang et du Feu. En revanche, les individus les plus forts mourraient tragiquement les uns après les autres, comme si tout cela n’était qu’une vaste farce.

Ainsi, le dernier type de personnes était le moins commun.

Ces personnes étaient au sommet de la pyramide, et ils étaient les disciples d’élites des différentes sectes qui étaient entrées dans la zone interdite. C’était sur eux que les différentes sectes avaient placées leurs plus grands espoirs. Quant aux autres disciples de ces mêmes écoles, ils étaient tout au plus considérés comme de la chair à canon, destinés à soutenir les plans de chacune des différentes sectes !

Ce groupe était l’élite : leur pouvoir magique était profond, et était complémenté par des accessoires magiques d'une puissance étonnante ! Ils n'avaient qu'un seul but, qui était de tuer tous les disciples des autres sectes et de leur voler le plus possible de médecine spirituelle !

L'ampleur du premier massacre au début reposait sur leur objectif commun implicite qui consistait à tout d'abord se débarrasser des déchets et de tous ceux qui n'étaient là que pour profiter de la situation. Il s'agissait d'empêcher ces personnes d'entraver leurs mouvements et, de façon générale, d’empêcher l’apparition d’une difficulté quelconque.

En outre, apprendre que quelqu'un était plus proche de la zone centrale qu’eux-mêmes ne les faisaient pas paniquer ou ne faisait naître aucune nervosité. Il était facile d'y entrer, mais s'ils voulaient ressortir en emmenant les médecines spirituelles, ce serait incroyablement difficile !

Le massacre continuait à se dérouler, mais comme Han Li était encore loin de la zone centrale, il n'était pas en mesure de s’y mêler avant d’avoir récupéré.

Cependant, d'autres personnes qui faisaient parties des plus faibles n'avaient pas eu autant de chance que Han Li, et beaucoup avaient été amenés au beau milieu du massacre alors même qu'ils luttaient désespérément pour s’éloigner afin de protéger leur propre vie !

Et Su Er du Quai de Transformation du Sabre était l'une de ces personnes.

Aujourd'hui, le visage de Su Er était pâle, il regardait la personne en face de lui avec une expression de pure terreur. Cette personne était très grande et portait une épée argentée géante.

C'était cette personne qui, juste en face de Su Er, avait déjà tué les deux autres disciples du Quai de Transformation du Sabre. Avec son épée d'argent géante, peu importait quel type d'armes et d'armures de protection de haute qualité étaient utilisées ; c'était comme s'ils ne pouvaient même pas résister à une seule attaque, car ils se faisaient détruire l’un après l’autre comme s'ils étaient aussi résistants qu’une fine feuille de papier. Ils finissaient inévitablement tranchés en deux.

Cependant, c'était parce qu'il y avait ces deux autres disciples de la même secte que Su Er, voyant que la situation était loin d'être bonne, saisit l’occasion de s'échapper, et sa confusion ne faisait que grandir pendant qu'il s’échappait.

Malheureusement, le grand homme ne semblait pas vouloir le laisser partir, car il avait continué de le poursuivre pendant plusieurs dizaines d'heures avant de le rattraper à cet endroit. Cela lui avait fait perdre tout espoir !

« Si vous vous tuez, je laisserai un cadavre intact ! » Déclara le grand gars sans montrer d’expression tout en le regardant froidement.

« Vous... vous pouvez crever ! »

Faisant face à cette situation désespérée, Su Er, qui savait qu'il ne vivrait pas beaucoup plus longtemps, laissa sa combativité se déchaîner. Il prit les deux seuls accessoires magiques de haute qualité qu'il avait sur lui et, d'un seul geste, les envoya tous deux sur l'autre.

« Idiot ! »

Le grand avait dit cela délibérément. Ensuite, l'énorme épée argentée s’envola de son dos pour aller dans les airs. Et comme s’il n’avait fait aucun effort, les deux accessoires magiques furent brisés en morceaux ; dans le même mouvement, Su Er fut également tranché en deux morceaux.

Après avoir terminé tout cela, le gars robuste ne prit même pas la peine de regarder le cadavre de Su Er ; au lieu de cela, il pivota sur un talon et partit sans même penser à aller prendre le bissac. Pour lui, le seul accessoire magique dont il avait besoin était l'énorme épée argentée ! Tout autre accessoire magique ou objet précieux ne ferait que le distraire et serait un obstacle à sa cultivation !

......

Dans le même temps, dans un petit ruisseau près de la zone centrale, un disciple féminin de la Secte de la Lune Masquée contrôlait un accessoire magique ressemblant à une écharpe tout en étant déjà trempée de sueur. Elle était occupée à se défendre avec difficulté contre deux poignards rouges et brillants, mais il semblait qu’elle n’aurait plus la force de se défendre à tout moment.

« Est ce que ce Frère Martial Senior brandissant des poignards pourrait-il laisser partir cette Sœur Martiale Junior ? Je suis prête à offrir mon corps à Frère Martial Senior dès ce soir ! »

Comme cette femme était aux portes de la mort et qu'elle n’avait plus à se soucier du déshonneur, elle utilisa le plus grand atout d'une femme et essaya de le séduire. Mais cela réussira-il ? D'après la façon dont ils s’étaient rencontrés et les tactiques qu'il avait utilisées, elle n'en avait absolument aucune idée.

« Très bien, rangez vos accessoires magiques et je donnerai mon accord ! » La personne qui parlait était un homme de dix-huit ou dix-neuf ans portant une robe de couleur terreuse. Il avait des traits délicats, des joues rouges et des dents blanches, toutes les caractéristiques d'un homme élégant et raffiné.

Cela dit, il arrêta ses deux poignards en l'air et sourit légèrement à la femme.

La femme de la Secte de la Lune Masquée fut ravie et se hâta de lui retourner deux clins d'œil. Elle hésita un instant, puis laissa lentement descendre l'écharpe, la récupérant dans sa main. Puis, elle gonfla sa poitrine, comme si elle était sur le point de dire quelque chose.

Malheureusement, avant qu'elle ne puisse ouvrir ses lèvres, le visage du beau mâle exprima soudainement ses intentions meurtrières. Son doigt fut pointé violemment, et dans une tournure surprenante des événements, les deux poignards volants rouges décrivirent immédiatement une croix. La femme, sans un murmure, chuta au sol, son sang frais s’amoncelant sur le sol.

« Salope ! Même quelqu'un d'aussi commun et avec si peu d’élégance que vous, pense qu'elle peut me séduire moi, Han Tianya ! »

(Note : Le Han utilisé ici est différent du nom de famille de Han Li.)

Le visage du beau mâle arborait une expression de dégoût, et sa voix était soudainement devenue sévère. Ensuite, il sortit un mouchoir à l'odeur agréable de sa taille, avant d'essuyer délicatement la poussière sur son visage. Ses mouvements étaient très doux et indolents, comme s'il était une fille célibataire d'une noble famille.

« Je devrais hâter mon voyage ; peut-être qu'il y en aura d'autres le long de la route qui m’apporteront également un peu de divertissement ! »

Après y avoir réfléchi à haute voix, l'homme jeta négligemment le mouchoir qu'il avait utilisé pour s'essuyer sur le visage de la femme, repartant tout en fanfaronnant.

......

Au fin fond de la forêt, un disciple de la Montagne des Bêtes Spirituelles gisait mort sur le sol. Un homme d'âge moyen vêtu de jaune se tenait à proximité. Il était en train de secouer la tête et de regarder le ciel, marmonnant quelque chose pour lui-même. Derrière lui il y avait plusieurs bêtes extrêmement féroces allongées sur le sol, ne bougeant pas, sans l’ombre d’un souffle !

......

Au sommet d’une montagne aride, un homme laid, vêtu de vert, contrôlait frénétiquement un grand essaim d'abeilles d’énormes gabarits, assiégeant plusieurs personnes habillées comme des taoïstes.

......

Ainsi, on pouvait voir les forts massacrer les faibles un peu partout dans la zone interdite. Bien que Han Li n'ait pas vu tout cela, il pouvait sentir faiblement une odeur de sang qui dérivait dans l'air.

Cependant, il n'avait pas le temps de s’y intéresser, alors il restait assis à la cime d’un arbre sans bouger, rétablissant progressivement le pouvoir magique dans son corps.

Le temps passa très vite, et plus de la moitié de la première nuit dans la zone interdite s’était déjà écoulée. Ce qui choquait Han Li, c'était que dans ce domaine, cette quantité de lumière extrêmement vive était aussi bien présente la journée que la nuit. Le ciel entier se montrait toujours couvert, et les gens qui le regardaient ne pouvait qu’être un peu remués.

Quand son pouvoir magique fut assez rétabli et que Han Li se réjouissait tranquillement dans son cœur, le bruit de pas précipités et des halètements lourds se firent soudainement entendre au loin, se rapprochant lentement. C'était comme s'il y avait quelqu'un qui courait vers l'arbre même où Han Li méditait.







Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder des pubs ou miner sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime, tout en profitant de chapitres supplémentaires.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire