Important

Annonce importante

Bonjour les gens ! J'ai une annonce importante à faire concernant Dungeon Hunter et RPMI. Nous recherchons des nouveaux traducteurs ...

RPMI Chapitre 148



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 148 : Le Vieillard Vêtu de Gris




L’Oncle Martial Wang emmena Han Li avec lui sur un accessoire magique en forme de feuille et vola pendant deux heures. Ils atterrirent sur une chaîne de montagnes verdoyantes, dans une zone remplie de maisons plates. Ces habitations miteuses avaient été construites avec des roches de la montagne, et il n’y avait pas une seule personne à l’intérieur de ces maisons. Elles semblaient toutes vides, et cela rendait Han Li perplexe !

« Ne soyez pas surpris. Ces maisons sont vraiment vides. Cet endroit est le lieu de vie destiné aux nouveaux disciples jusqu’à ce qu’ils améliorent leur pouvoir magique, puis ils déménagent et vont s’établir ailleurs. Il se trouve que c’est actuellement le début du cycle de rotation décennal. Les nouveaux disciples n’ont pas encore rejoint la secte, ce qui fait que les maisons sont temporairement vides. » L’Oncle Martial Wang avait repéré la confusion de Han Li et lui expliqua doucement. Cela permit d’éclairer Han Li.

Oncle Martial Wang conduisit Han Li en passant le long des maisons, faisant tant de détours que Han Li en fut étourdi. Puis, ils s’arrêtèrent finalement dans une maison qui était plus grande que les autres maisons en pierre communes. Il n’expliqua pas grand-chose à Han Li et se mit à crier bruyamment, « Frère Martial Junior Lin, ouvrez la porte. J’ai amené un nouveau disciple récupérer son équipement ! »

Dès que l’Oncle Martial Wang eut fini d’appeler, la porte s’ouvrit vers l’extérieur automatiquement dans un coup de vent. En voyant cela, l’Oncle Martial Wang entra sans montrer aucune hésitation. Han Li s’arrêta un instant, et le suivit dans la maison.

À l’intérieur de la maison, cela était plus spacieux que cela en avait l’air depuis l’extérieur. Cela étonna Han Li, qui se demandait comment la maison avait été construite.

Mais la situation spécifique à l’intérieur de la maison n’évoquait qu’un seul sentiment à Han Li, et c’était le mot « désordre ».

Toutes sortes d’objets différents étaient empilées ici et là. Certains étaient des vêtements, d’autres étaient des armes telles que des couteaux et des épées. Mais en observant les vagues de pouvoir spirituel que les armes émettaient, elles semblaient bien être des accessoires magiques de bonnes factures.

Mises à part ces choses, il y avait aussi quelques autres objets du quotidien tels que des pelles et des marteaux. Ces articles laissaient également paraître un puissant pouvoir spirituel, il semblait que ces objets avaient été transformés en quelque chose qui se rapprochait d’un accessoire magique. Voir cela élargissait les horizons de Han Li. Quel genre d’effet spécial ces accessoires possédaient-ils ?

Au centre de la maison, il y avait une table carrée de huit places. Face à la porte et assis derrière la table, il y avait un vieil homme habillé de vêtements gris et avec des cheveux bouclés. Le vieil homme ignorait les deux personnes qui s’avançait dans la maison, et son attention était centrée sur un petit couteau brillant, qu’il utilisait pour sculpter un morceau de bois de couleur jaune de la taille d’une paume qu’il tenait dans ses mains.

Quand l’Oncle Martial Wang vit cela, il fronça légèrement les sourcils, mais son expression faciale revint immédiatement à la normale. Il ne s’avança pas pour interrompre le travail du vieil homme, au lieu de cela il tira une chaise posée dans un coin de la salle, s’assit à côté du vieil homme, et attendit tranquillement que le vieil homme finisse de sculpter le bois.

Han Li plissa les yeux quand il vit la situation et vint se tenir derrière l’Oncle Martial Wang sans dire un mot et en prenant le parti d’attendre judicieusement avec lui.

Le vieil homme en gris faisait bouger ses mains aussi rapidement que le vent, tandis que les copeaux de bois filaient entre ses doigts. Après seulement le temps nécessaire pour faire une tasse de thé, un petit singe très réaliste apparut dans ses paumes.

« Les compétences de sculpture de Frère Martial Junior Lin se sont beaucoup améliorées depuis la dernière fois que je vous ai vu ! » L’Oncle Martial Wang le complimenta alors tout en souriant.

« Cela n’a rien d’impressionnant. Je n’avais rien à faire, alors j’ai juste tué le temps ! Comment se fait-il que Frère Martial Wang ait le temps de venir visiter mon humble résidence ? » Dit le vieil homme en gris nonchalamment, mais ses yeux étaient déjà fixés droit sur Han Li, et il semblait avoir deviné ce que ces deux-là faisaient ici.

« Ce n’est rien de trop important, je voulais juste obtenir les équipements que tous les nouveaux disciples qui rejoignent la secte de la Vallée reçoivent pour ce Neveu Martial Han. » Répondit-il tout en souriant.

« Tous les nouveaux disciples de l’Assemblée de l’Ascension Immortelle n’ont-ils pas reçu leurs équipements ? Comment se fait-il qu’il y en ait un autre ? Et ses aptitudes sont si médiocres ! Les standards de notre Chef de Secte Zhong sont-ils devenus si bas, qu’il recruterait quelqu’un de si peu talentueux dans la vallée ! » Dit sans éprouver de gêne le vieil homme en gris juste en face de Han Li, faisant paraître Han Li pour quelqu’un de totalement inutile. De son ton et son attitude, il ne semblait pas qu’il respectait plus le Chef de Secte Zhong.

En entendant cela, Han Li se sentit naturellement extrêmement gêné, et l’Oncle Martial Wang souriait aussi avec amertume.

Il savait qu’à cause de ce qui s’était passé à l’époque, ce Frère Martial Junior Lin portait rancœur contre leur Frère Martial Senior, le Chef de Secte, depuis ce temps. Mais en face de ce Junior, Han Li, comment pouvait-il se permettre d’y mêler ce jeune !

Donc, il se mit à tousser un peu et changea de sujet, « Frère Martial Junior, ce Neveu Martial Han est celui qui a apporté l’Ordonnance d’Ascension Immortelle et nous a rejoint nous autres de la Vallée de l’Érable Jaune ! Il compte comme une exception, de sorte que ses aptitudes ne sont pas importantes. Ce qui est important, c’est que la secte doit tenir sa promesse. »

« L’Ordonnance d’Ascension Immortelle ! » Le vieil homme en gris était très surpris et il regarda Han Li une fois de plus.

« Tsk tsk ! Si vous le dites, alors ce bonhomme doit avoir beaucoup de chance, et en plus il peut prendre une Pilule de Constitution des Fondations ? » Dit le vieil homme d’une voix forte et en le fixant d’un regard qui disait : « Camarade, vous êtes vraiment un enfoiré de chanceux ! »

« Hé hé, normalement ce serait le cas. Mais le Neveu Martial Han et le Frère Martial Ye ont fait un marché, et il a renoncé à cette Pilule de Constitution des Fondations automatiquement. » Mentionna l’Oncle Martial Wang tout en souriant.

« Renoncer à la Pilule de Constitution des Fondations ? » Le vieil homme fut tout d’abord surpris, mais pour une raison inconnue son expression s’assombrit tout de suite après, et après un moment de silence, il dit quelque chose qui surpris Han Li.

« C’est une bonne chose qu’il sache tirer un trait dessus ! La chose la plus importante pour un être humain est de connaître ses propres limites. Qu’il sache ce qu’il faut abandonner et ce qu’il faut prendre à un si jeune âge, cette qualité est beaucoup plus forte en lui qu’en moi ! » L’expression du vieil homme en gris semblait incroyablement esseulée. L’expression dans ses yeux, qui étaient à l’origine froide, était devenue plus aimable.

Mais après que Han Li ait entendu ce que le vieil homme avait dit, il fut confus et ne le prit pas à cœur !

‘ Connaître ses limites ? C’est parce que je n’avais pas le choix, alors j’ai renoncé à la précieuse Pilule de Constitution des Fondations ! Si ce n’était pas le cas, qui aurait le courage d’abandonner ! ‘

Sans savoir les plaintes dans le cœur d’Han Li, le vieil homme reprit soudainement une expression normale et se leva. Il utilisa ses mains pour enserrer avec légèreté dans le vide. Un objet apparut soudainement dans sa main, et les objets continuaient à apparaître. Tout le processus stupéfia Han Li.

« Une chemise en soie jaune, un accessoire magique de feuille d’Azur, un set de purification de tous les jours, une Épée de Soleil Terrifiant et un Sabre de Lune Froide chacun, et un bissac* de taille décuplée. » le vieil homme énuméra froidement tous les articles dans ses mains et les posa sur la table.

(Ndt : le terme exact est « une bourse » « pouch » en anglais, mais pour que ce soit plus ‘exotique’ j’ai choisi un ancien synonyme de besace.)

« Les articles sont tous ici. Petit bonhomme, prenez-les ! Quant au Frère Martial Wang, qui est une personne occupée, je ne vous demanderais pas de rester. S’il vous plaît, après vous ! » Après avoir dit cela, le vieil homme sortit un autre morceau de bois de son encolure, et se remit à sculpter une fois de plus, ne prêtant plus attention à eux deux.

Voyant cela, l’Oncle Martial Wang soupira, s’abstint d’ajouter autre chose, et dit à Han Li de ramasser les objets. Dès qu’ils sortirent tous deux de la maison en pierre, la porte se referma automatiquement dans un bruit fracassant !

L’Oncle Martial Wang regarda la porte fermée et secoua la tête. Il se prépara ensuite à quitter cet endroit avec Han Li.

« Oh ! Vous n’avez pas à porter tous ces objets dans vos bras, il suffit de les mettre dans votre bissac de stockage ! » L’Oncle Martial Wang se retourna et vit Han Li porter le tout à bout de bras, debout comme un idiot à côté de lui. Son regard stupide l’amusait, alors il lui avait rappeler cela.

Après que Han Li ait entendu ces paroles, il posa les choses dans ses bras sur le sol et trouva le bissac en tissu noir parmi les objets. « C’est le bissac de stockage décuplé ? »  Han Li était un peu confus !

Il ramassa le bissac, regarda l’ouverture incroyablement petite, puis regarda les énormes épées et objets. Il hésita un peu car il ne savait pas comment les enfourner dans la bourse.

« C’est la première fois que vous utilisez un bissac de stockage, alors laissez-moi vous montrer !» L’Oncle Martial Wang était compréhensif. Après avoir identifié la confusion de Han Li, il tendit la main et prit la bourse.

« Tout ce que vous avez à faire est de viser l’ouverture du bissac avec ce que vous voulez mettre dedans, injecter un peu de pouvoir magique dans le bissac, et se concentrer sur l’objet. Il sera aspiré automatiquement ! » Dit l’Oncle Martial Wang tout en le démontrant de lui-même.

Il pointa l’ouverture plus bas, et la lumière blanche dans sa main scintilla. Une lumière blanche et brillante s’élança de la bourse et couvrit tout ce qui était posé sur le sol. Ces objets se mirent immédiatement à rétrécir sous l’effet de la lumière blanche, et dès qu’ils atteignirent une certaine taille, ils furent aspirés dans le bissac. Han Li, qui regardait sur le côté, était surpris et étonné !

« Vous devez utiliser la même méthode lorsque vous souhaitez retirer un objet. Vous avez juste à vous concentrer sur l’objet que vous voulez prendre avec votre pouvoir magique préparé à l’avance. » Dit l’Oncle Martial Wang tout en retournant la pochette à Han Li.

« Mais il y a quelques règles quand il s’agit d’utiliser le bissac de stockage. Neveu Martial Han, vous devez vous en souvenir obligatoirement ! » L’Oncle Martial Wang mit ses mains derrière son dos et se mit à parler avec sérieux.

En entendant ça, Han Li hocha la tête comme un poulet qui picore du riz.

« Premièrement, le bissac de rangement ne peut contenir et rétrécir qu’une certaine quantité ou objet d’une certaine taille. Si le bissac devait aspirer quelque chose qui est trop grand ou en trop grande quantité, il perdra sa capacité, et vous ne serez plus en mesure d’y mettre des objets à l’intérieur. »

« Deuxièmement, le bissac de rangement ne peut pas stocker des choses vivantes. Si vous mettez une créature vivante à l’intérieur, alors elle mourra à coup sûr ! »


« Enfin, et aussi la règle la plus importante que vous devez garder en tête : les bissacs de stockage de qualité inférieure n’ont pas la capacité de reconnaître leur propriétaire, donc si qui que ce soit devait voler votre bissac, alors il pourra prendre les articles à l’intérieur ! Par conséquent, ne révélez pas votre bissac sans y prêter garde devant d’autres cultivateurs. Vous devriez le cacher méticuleusement, ou bien vous pourriez avoir de graves ennuis. »





Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder 5 pubs par jour sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire