Important

Annonce importante

Bonjour les gens ! J'ai une annonce importante à faire concernant Dungeon Hunter et RPMI. Nous recherchons des nouveaux traducteurs ...

RPMI Chapitre 142



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 142 : SPOILER... Titre en bas




Han Li ignorait totalement la situation du Clan Qin. Cependant, cela n’allait pas l’empêcher d’être d’humeur extatique. Alors qu’il se déplaçait tout enthousiasmé dans la pièce, il prit sans tarder l’Ordonnance d’Ascension Immortelle dans sa main. Et ainsi, plus il regardait ce médaillon de commandement, plus il lui était agréable à regarder.

Après que le temps nécessaire pour brûler un bâton d’encens se soit écoulé, Han Li avait calmé l’excitation dans son cœur. Il commença à réfléchir à ses plans pour l’avenir et à la faisabilité d’un voyage jusque dans la Vallée de l’Érable Jaune pour devenir officiellement l’apprenti d’un maître.

Après qu’Han Li ait passé une nuit difficile secouée d’un sommeil agité, le Grand Rassemblement du Sud touchait enfin à sa fin. Depuis le début de la matinée du deuxième jour, de nombreux cultivateurs avaient déjà commencé à quitter la vallée. Le nombre de personne à l’intérieur de la vallée avait déjà été réduit à moins de sa moitié.

Pendant l’après-midi, plusieurs experts légèrement plus âgés firent leur apparition sur la place. Après avoir dit quelques paroles et éloges encourageantes, ils déclarèrent formellement la conclusion de la Grande Assemblée du Sud. Maître Taoïste Qingyan était aussi un de ces experts.

Soudain, en groupes de trois ou quatre et à la façon des oies sauvages, les cultivateurs encore présents s’envolèrent dans le ciel et lévitèrent. À ce moment-là, le Prêtre Taoïste Qing Wen et les autres vinrent trouver Han Li, l’invitant à voyager avec eux une fois de plus.

Après un moment de silence, Han Li déclina leur invitation, provoquant ainsi la colère de Wu Jiuzhi et des Frères Mo. Même le teint du prêtre Taoïste Qing Wen s’était un peu détériorée.

« Puisque frère Han ne veut pas voyager avec nous, Qing Wen ne vous forcera pas. Prenez soin de vous pendant votre voyage, Frère ! » Après que Qing Wen ait soupiré, il dit cela sur un ton de regret.

Il tapota ensuite les épaules d’Han Li et quitta la vallée en compagnie des autres.

Han Li n’avait pas découvert qu’à la seconde où le prêtre Taoïste Qing Wen avait tapoté ses épaules, une petite quantité d’une fine poudre incolore et invisible s’était échappée de la manche de celui-ci et s'était dispersée sur ses vêtements. En outre, la zone saupoudrée de poudre était plus large qu’on ne pourrait le croire, mais rien ne pouvait être vu.

Lorsque Wu Jiuzhi et compagnie quittèrent l’épais brouillard de la vallée, le Prêtre Taoïste Qing Wen s’était retrouvé à la traîne derrière eux depuis un certain temps et il profita de l’insouciance de ces quelques personnes pour laisser apparaître une expression sinistre. Il leva soudainement sa manche et envoya un flot de flammes vers le ciel, qui disparut ensuite dans les buissons plus loin sur le côté. Son visage reprit son apparence normale et sobre, comme si les actions d’à l’instant n’avaient pas eu lieu.

Han Li n’avait pas vraiment compris ce que le Prêtre Taoïste Qing Wen venait de faire, mais en raison de son habitude de se montrer prudent, il ne quitta pas immédiatement la Grande Vallée du Sud, mais préféra plutôt attendre la nuit à l’intérieur de celle-ci. Quand arriva les premières lueurs du jour au moment où la rosée étincelait avec éclat, il se glissa furtivement en dehors de la vallée d’une manière que même les dieux et les fantômes ne pouvaient pas voir.

(Ndt : Littéralement, que les dieux ne connaissent pas et que les fantômes ne voient pas.)

Après avoir quitté la Grande Vallée du Sud, Han Li détermina la direction. Il utilisa la Technique de Vol Impérial et tapota légèrement son pied contre le sol, ce qui le propulsa à une dizaine de mètres environ. Il poursuivit de la même manière, et on pouvait voir sa silhouette vacillante disparaître au loin.

Peu de temps après qu’il ait quitté la vallée, deux personnes se précipitèrent hors du brouillard. En face d’eux, il y avait une boule de lumière verte de la taille d’un pouce qui leur indiquait le chemin. Après s’être tournés vers l’endroit où Han Li avait été présent il y a un instant, ils continuèrent dans la direction où Han Li s’était envolé. Ces deux personnes suivaient avec précision les directions indiquées par la lumière verte.

Han Li ne s’était pas encore arrêté depuis le début de son trajet, il n’avait pas même pris le temps de se reposer après avoir parcouru plus d’une centaine de li. Quand il arriva à une petite colline, il s’arrêta pour s’asseoir et manger quelque chose, afin de reposer son corps épuisé et aussi recouvrer son pouvoir magique.

Han Li ne savait pas que ses actes, qui ne suivaient pas les conventions communes, provoquaient chez les deux poursuivants derrière lui des jurons sans fin.

Ce n’était pas surprenant. Ils avaient commencé leur poursuite avant qu’il ne fasse plein jour. S’ils n’avaient pas marqué le corps de Han Li, ils l’auraient probablement perdu. Cependant, leur plan de départ qui consistait à dresser un piège devant lui et l’embusquer avait échoué !

Ce qui rendait ces deux-là encore plus infiniment en colère, était que Han Li avait parcouru plus d’une centaine de li en un bond, laissant les deux dans un nuage de poussière. Ils étaient tellement fatigués qu’ils pourraient s’affaler ! Car après tout, ces deux-là étaient des cultivateurs depuis un long moment et étaient habitués à vivre comme des princes. De devoir se contenter d’utiliser leurs jambes pour parcourir une longue distance contre leur gré, ces deux-là n’avaient pas vécu cela depuis pas mal de temps.

Un temps indéterminé s’était écoulé depuis que Han Li s’était assis à l’intérieur d’une dépression de la colline et était resté les yeux fermés, immobile. C’était comme s’il était entré dans un état d’abnégation. Outre les bruits de la faune de la colline autour de lui, il n’entendait aucun autre bruit.

Ce fut à ce moment-là que le sol voisin un peu plus loin se fissura, et laissa échapper plusieurs dizaines de rayons de lumière blanche qui se dirigèrent droit vers Han Li.

Han Li qui était toujours immobile, ouvrit soudainement les yeux et vit la lumière froide. Son corps s’éleva soudainement dans les airs sans qu’il ne prenne appui quelque part, et il atterrit avec légèreté sur ses deux pieds dans un espace dégagé sur le côté.

Pupu ! Ces lumières blanches manquèrent naturellement leur cible. La véritable identité des lumières blanches étincelantes et semi-transparentes qui avaient tenté de frapper Han Li pendant sa méditation était celle d’une dizaine de poinçon de glaces incomparablement pointues !

Quand Han Li vit cela, son expression devint sombre.

Il étendit sa main droite et fit de même avec ses cinq doigts, Zilala ! Après le crépitement de bruits d’explosions, cinq petites boules de feu apparurent au bout de ses doigts. Ces boules de feu, par rapport aux boules de feu de la Technique de Boule de Feu normale, étaient plus petites de plus de la moitié de leur taille !

« Votre estimée personne devrait goûter les boules de feu de cette personne ! » Cria Han Li avec inspiration en regardant vers l’endroit où les poinçons de glace s’étaient envolés. Puis il courba légèrement les doigts et les lança soudainement. Les cinq boules de feu s’envolèrent dans une ligne.

Au moment où les boules de feu furent sur le point de toucher le sol, la silhouette d’un homme vêtu de jaune apparue soudainement. Puis l’image de l’homme flasha, et sa silhouette apparue ailleurs. Il était parvenu à éviter l’attaque des boules de feu.

Bang ! La petite zone où les boules de feu de Han Li avaient explosé laissait maintenant voir plusieurs grands trous d’où s’échappait un air chaud boursouflant. Quelques-uns de ces endroits laissaient voir des signes de fonte à cause de la haute température, ce qui provoqua des sueurs froides chez l’homme qui venait d’échapper de justesse à la mort.

À ce moment-là, Han Li ne prêtait pas attention aux trous, mais fixait fermement l’homme vêtu de jaune qui en était sorti. C’était un homme mince, âgé d’une trentaine d’années et au visage rusé.

« Pourquoi m’avez-vous embusqué ? » Questionna Han Li froidement.

Quand l’homme vêtu de jaune entendit cela, il roula les yeux. Il rit sinistrement à reprises avant de dire : « Vous le saurez dans votre prochaine vie ! »

Peu après, il hurla soudain d’une voix froide : « Allez ! »

Han Li fut stupéfait. Juste au moment où il allait bouger, il entendit deux légers bruits de terre qui se retournaient sous lui. Puis, deux grandes mains scintillantes d’un éclat jaune émergèrent du sol comme la foudre et attrapèrent fermement les jambes de Han Li. C’était comme s’il avait été immédiatement attaché avec des chaînes d’acier, le rendant incapable de se déplacer d’un seul pas.

« Morveux, ta mort est certaine. Tes jambes ne bougeront pas. Voyons comment vous allez esquiver ma technique de glace ! » Dit fièrement l’homme vêtu jaune avec un sourire diabolique. Il leva ses deux mains en direction d’Han Li et commença à murmurer.

Ainsi, un air froid et menaçant se condensait graduellement en cristaux blancs en face de ses mains, prenant finalement la forme de poinçons de glace acérés.

Le teint de Han Li se transforma radicalement. Sa main pressa contre sa taille. Le tintement de petites cloches se fit entendre et une lumière froide flasha. Il sortit une longue épée brillante, et sans hésiter, il frappa vers le bas.

Clang ! C’était comme si l’épée avait frappé un rocher avant de faire jaillir des étincelles. En outre, ces grandes mains jaunes étaient restées intouchées !

Han Li était alarmé et en colère. Quand il pensa à faire une autre tentative, l’homme vêtu de jaune en face de lui se mit à rire sauvagement.

« Haha ! Meurs, morveux ! »

Le cœur de Han Li sombra, et il leva immédiatement la tête.

Il vit une vingtaine de poinçons de glaces acérés qui s’élançaient férocement en direction de toutes les parties de son corps, ne lui laissant ainsi aucune chance d’esquiver.

Quand Han Li vit ceci, son expression devint incomparablement grave. Il prit une profonde inspiration et serra les dents. Sans qu’il ne bouge, son corps se tordit étrangement de gauche et à droite. La plupart des poinçons de glace furent inopinément esquivée grâce à ses mouvements. Seules son épaule droite et sa jambe gauche furent dans l’impossibilité de se soustraire et furent transpercées par les poinçons de glace. En un instant, le sang jaillit des plaies et s’échappa de ses vêtements.

Pa ! Han Li jeta la longue épée dans sa main. À l’aide de ses dix doigts, il scella les vaisseaux sanguins près de ses plaies aussi rapidement que l’éclair, ce qui fit arrêter soudainement le saignement. Puis, l’homme vêtu de jaune qui se montrait à l’origine condescendant ouvrit les yeux largement, ne croyant pas ce qu’il venait de voir.

L’expression de Han Li devint sombre. Il utilisa la force de ses deux articulations et les tordit de façon inattendue comme si elles n’avaient pas d’os. Après un éclat de bruit clinquant provenant de ses jambes, il ramassa soudainement son corps en boule profitant qu’il fut encore en vie, et tout son corps fut soudainement projeté vers le haut. Ses jambes s’étaient comme transformées en un poisson gluant, glissant hors de l’étroite étreinte de ces deux grandes mains. Il se propulsa ensuite dans l’air et atterrit à plus d’une trentaine de mètres, avant de regarder froidement en direction des grandes mains.

« Impossible ! Comment ses jambes se sont-elles glissées hors de l’étreinte de ma Technique de Force Phénoménale ? » Une voix étouffée s’échappa du sol où se trouvait les mains, exprimant colère et alarme.

Puis les deux mains s’extirpèrent du sol, révélant une silhouette athlétique recouverte d’une lumière jaune et brillante.



Chapitre 142 : Attaquer pour Tuer 



Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder 5 pubs par jour sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire