Important

Annonce importante

Bonjour les gens ! J'ai une annonce importante à faire concernant Dungeon Hunter et RPMI. Nous recherchons des nouveaux traducteurs ...

RPMI Chapitre 140



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 140 : Déterminé à l’Emporter



« Vous... » L’homme semblait être extrêmement en colère. Ses deux mains formèrent des poings pendant qu’il s’avançait d’un pas.

« Quoi ? Se pourrait-il que vous envisagiez de forcer l’échange ? Ceux de notre Clan Ye ne sont pas de bonnes cibles à intimider ! » Le vendeur tourna les yeux et dit sans une trace de politesse.

« Hum ! Le Clan Ye est plutôt impressionnant ! » Bien que l’homme à la peau sombre ne s’excusât pas, il relâcha ses poings. Il avait manifestement peur des représailles du Clan Ye.

L’homme avait été refoulé par la simple mention du Clan Ye, et était exceptionnellement en colère. Il était un expert de la dixième couche et était habitué que les autres parlent de lui avec ferveur. Actuellement, il avait accepté cet embarras et avait prévu de passer au-dessus avant de s’en aller. Cependant, dans son cœur, il lui était vraiment très difficile de ne plus convoiter ce " Bol d’Aumône du Retour des Vents " car cet accessoire magique était vraiment adapté à son art de cultivation. S’il était capable de l’acquérir, sa force augmenterait énormément. Cependant, pour le moment, à part le fragment de trésor magique détruit, ses autres possessions étaient très utiles, et ses pierres spirituelles avaient été utilisées au cours des derniers jours, le laissant dans sa situation actuelle.

« Frère, Vends-moi ton fragment de trésor, je te donnerai dix pierres spirituelles. » Un homme vêtu de gris qui regardait émergea de la foule. Puis, il dit ceci avec sincérité, tout en recouvrant son poing devant l’homme.

« Je ne le vendrai pas ! Si vous voulez l’acheter, alors donnez-moi trente pierres spirituelles. » L’homme basané secoua la tête comme s’il battait un tambour avec elle. Ce prix était fondamentalement inacceptable.

« Soupir. Le fragment de trésor magique détruit de votre estimée personne, si ce n’était pour un prix légèrement plus acceptable, alors il en vaudrait la peine. Malheureusement, il est vraiment trop petit. La quantité de marchandises qu’il peut dissimuler est trop peu ! » L’homme vêtu de gris, ayant été rejeté par l’homme, montra une expression de regret et repartit dans la foule sans essayer de négocier.

« Voulez-vous le vendre pour douze pierres spirituelles ? »

« Treize ? »

......

Les cultivateurs de tous bords étaient en train de regarder le fragment de trésor magique détruit avec beaucoup d’intérêt. Même s’ils ne pouvaient pas utiliser cet objet, ils pourraient l’étudier lentement ! Qui sait ce qu’ils seraient en mesure d’apprendre en l’examinant !

Ainsi, le prix atteignit vingt pierres après un moment, montant proposé un jeune au visage rond et à l’air naïf.

Face à un prix si élevé, les autres ne dirent plus rien. Ils pensaient tous que ce prix était assez élevé. S’il devait croître plus haut, ce serait vraiment trop dommageable ! Car après tout, pour ces cultivateurs de bas niveau, avoir dix pierres spirituelles était considéré comme être assez bien-loti. En outre, l’homme qui s’était exprimé il y a un moment était très probablement le disciple d’un clan. Seuls ceux-ci pouvaient être aussi riches !

« Vingt ? »  L’expression de l’homme basané changea. L’enchère avait atteint son maximum ! S’il devait la coupler avec plusieurs autres objets, il serait en mesure d’échanger avec le vendeur pour le ‘Bol d’Aumône du Retour des Vents’.

« Vous voulez payer vingt pierres spirituelles ? » Dit l’homme avec amabilité en direction du jeune au visage rond.

Bien que personne ne sache pourquoi, après un moment, le visage du jeune vira au rouge. Puis, après un autre moment, son visage tourna au blanc, et il devint extrêmement agité.

« Je.... n’ai pas.... autant de pierres spirituelles ! » Après que le jeune au visage rond eut balbutié ces mots avec frustration et malaise, les spectateurs environnants furent abasourdis.

« Vous n’en avez pas autant ! Alors pourquoi t’as crié ça ? Se pourrait-il que vous l’ayez dit délibérément dans le but de vous payer ma tête ! » Quand l’homme basané entendit cela, son ventre se gonfla d’une colère qui finit par lui échapper, pressurisant sans retenue le jeune de sa formidable grandeur.

« J’ai simplement vu tout le monde crier des prix pour le plaisir ! Sans réfléchir, j’ai aussi ouvert ma bouche ! Frère, pardonnez-moi s’il vous plaît ! » Le jeune au visage rond s’excusa hâtivement afin de gagner son pardon. Son front était perlé de sueur, et des gouttes de sueur de la taille de graine de soja dégringolaient de son visage. Il était un banal cultivateur de la cinquième couche ; Comment pourrait-il résister à une telle pression spirituelle !

« Qui vient de crier dix-neuf ? Je suis disposé à donner une pierre spirituelle pour permettre à votre estimée personne d’acheter cet article ! » Cria le jeune pour se racheter.

Malheureusement, ceux présents tout autour étaient extrêmement silencieux. Il semblait que cette personne avait déjà changé d’avis !

« Et ce frère qui a crié dix-huit ! » Quand le jeune vit que le visage de l’homme basané devenait de plus en plus méprisant, il faillit pleurnicher. Il n’était rien d’autre qu’un jeune cultivateur insignifiant. Il n’avait que deux pierres spirituelles sur lui, acquises grâce à une année de dur labeur.

Alors que les gens pensaient qu’ils allaient voir un bon spectacle, « attendez un instant ! », une voix détendue résonna soudainement. Une personne entra en scène, interpellant l’homme basané.

« Qu’est-ce que tu veux ? » L’homme basané regarda la personne avec un visage sombre. Sa patience avait déjà été réduite en poussière. Si cette personne voulait s’engager dans une querelle, ça ne le dérangerait pas de les prendre tous les deux. Bien que cette personne ne fût pas faible, elle était seulement à la neuvième couche !

« Cette personne a développé un intérêt pour cet objet et le désire ! » Cette personne pointait en direction du "tissu" et dit tout en souriant.

Celui que l’homme basané avait pris pour un cultivateur qui cherchait la bagarre n’était pas un simple spectateur, mais Han Li.

À l’origine, quand Han Li avait entendu cette personne dire que ce fragment de trésor magique détruit pouvait rendre les choses invisibles et dissimuler le Qi Spirituel, son cœur s’agita, et son esprit avait déjà formé une vague opinion sur la question.

Au moment où l’homme noir avait caché le couteau, l’opinion de Han Li dans son esprit s’était clairement renforcée. Il devint déterminé à prendre possession de ce fragment de trésor détruit.

« Combien allez-vous proposer pour cela ? » L’homme basané était surpris, mais un instant plus tard, son expression s’apaisa pendant qu’il posait cette question.

« Cette personne n’envisage pas de l’acheter, mais plutôt d’utiliser cet objet pour l’échanger. » Han Li sortit tranquillement un talisman de sa manche, permettant à ceux qui entouraient l’étal de le voir distinctement.

« Un talisman d’Envol ! » Crièrent de surprise quelques personnes bien informées !


« C’est un talisman spirituel élémentaire de haute qualité ! » Les autres cultivateurs étaient émerveillés. Car après tout, les talismans élémentaires de haute qualité n’étaient apparus qu’à cinq ou six reprises depuis le début de ce Grand Rassemblement du Sud. En outre, chacun d’entre eux avait été vendu à des prix exorbitants !





Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder 5 pubs par jour sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire