Important

Annonce importante

Bonjour les gens ! J'ai une annonce importante à faire concernant Dungeon Hunter et RPMI. Nous recherchons des nouveaux traducteurs ...

RPMI Chapitre 138



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 138 : Technique de Création de Talisman




Han Li était sur le chemin du retour vers l’édifice, vraiment très heureux d’avoir la boîte en bois contenant le "Pinceau Rayonnant de Sincérité" dans sa poche.

Il avait utilisé trois bouteilles de Gélule de Dragon Jaune et quatre bouteilles de Pilule d’Essence D’Or pour conclure l’échange contre l’objet précieux et le sac de graines d’Herbes des Sept Étoiles de la jeune femme. Ensuite, il avait acheté du sable de cinabre sur d’autres stands de vendeur sans rencontrer de difficulté et il se pressait maintenant de rentrer, le cœur plein d’anticipation et de joie.

Après avoir ouvert la barrière restrictive et être entré dans le petit bâtiment, Han Li vit le petit Moine Bouddhiste en train de méditer, alors il ne le dérangea pas. Au lieu de cela, il monta au deuxième étage et retourna dans sa chambre.

Après que Han Li eut organisé le cinabre et le papier de talisman sur le bureau, il sortit le Pinceau Rayonnant de Sincérité et se concentra sur la fabrication des Talismans Piégeur d’Âme.

Selon le procédé technique de création des Talismans Piégeur d’Âme, les étapes étaient : canaliser la puissance spirituelle dans la main droite et la déverser lentement dans le manche du pinceau. Ensuite, il fallait tremper légèrement la pointe du pinceau dans du cinabre et dessiner l’incantation de talisman sur un morceau de papier de talisman.

Un quart d’heure plus tard, Han Li arborait une expression joyeuse sur son visage pendant qu’il étirait son corps un peu engourdi. Il regarda le talisman spirituel qui scintillait d’une lumière argentée sur la table et ne put pas s’empêcher de se sentir ravi.

À son apparence, ce talisman spirituel était exactement le même que celui utilisé par le Docteur Mo. Bien que son Qi Spirituel fût légèrement plus faible, il était de toute façon bien meilleur que les ersatz avec lesquels Han Li s’entraînait. Ces matériaux destinés à l’entrainement n’étaient après tout semblables qu’en apparence et ne possédaient pas le moindre pouvoir spirituel.

Han Li prit le talisman spirituel récemment créé et l’étudia avec enthousiasme. Après qu’il eut fini, il se prépara à essayer la technique d’Emprisonnement de l’Âme. De façon tout à fait inattendue, avant même d’exécuter le sort, le pouvoir spirituel du papier de talisman devint soudainement chaotique et commença à montrer des signes de révolte.

Han Li fut surpris et réagit instantanément, jetant à la hâte le talisman au loin.

Puchi. Le Talisman Piégeur d’Âme s’embrassa soudainement dans l’air sans raison et se transforma en une boule de feu, avant d’être réduit en un tas de cendres.

Han Li regarda en l’air avec un air absent et resta silencieux. Un instant plus tard, il soupira. Il semblait que ce talisman était défaillant.

Han Li se sentait un peu découragé, mais il n’avait pas encore perdu son enthousiasme. Car après tout, il sentait que le talisman d’il y a un instant n’était pas loin d’être parfait. Il pensait que s’il devait concentrer sa force afin d’en créer plusieurs autres, il était certain de réussir.

Pendant toute la demi-journée qui suivit, Han Li fabriqua des Talismans Piégeur d’Âme l’un après l’autre. Cependant, il avait continué à échouer.

Les talismans spirituels qu’il avait créé ne se déclenchaient pas comme il fallait, mais produisaient soudainement une petite déflagration lorsqu’il y injectait son pouvoir magique. En outre, il y avait aussi des talismans spirituels qui perdaient rapidement leur pouvoir spirituel et devenaient des bouts de papiers inutiles.

Quand Han Li vit le dernier talisman de papier qu’il avait terminé exploser en lambeaux dans une déflagration, alors qu’il était habituellement calme et composé, il ne put pas s’empêcher de dresser sa tête en direction du plafond et de se mettre brusquement à crier des malédictions, « Maudits cieux, vous vous jouez de moi ! Une douzaine de talismans en papier, comment est-ce possible que je n’ai pas réussi une seule fois ! C’est seulement un Talisman élémentaire Piégeur d’Âme de bas-grade ! Ce jour en particulier ne serait pas sous les meilleurs hospices ? »

Après que ces paroles eurent quitté la bouche de Han Li, il sentit que son découragement s’était grandement allégé, et que son humeur était devenue un peu plus positive.

Il inclina la tête et médita. Puis un de ses sourcils se redressa pendant qu’il regardait les restes dans la petite boîte de cinabre et le Pinceau Rayonnant de Sincérité. Il estimait que la cause du problème ne venait pas de l’un de ces deux-là car son pouvoir spirituel se déversait dans le manche du pinceau avec beaucoup de douceur, et le cinabre fixait sans difficulté le Qi Spirituel sur le papier de talisman. Ça n’avait pas l’air de dysfonctionner.

Comme Han Li ne trouvait toujours pas d’où venait le problème après s’être longuement attardé sur le sujet, il décida de questionner le petit moine Bouddhiste afin de voir s’il pouvait dissiper ses doutes. En ce moment, Han Li pensait que sur le chemin de la cultivation, il y aurait forcément des professeurs qui pourraient guider les autres. C’était vraiment important. Son cœur était vraiment touché à la pensée de devenir officiellement l’apprenti d’un maître.

Après que le petit Moine Bouddhiste eut entendu les plaintes de Han Li sur l’échec de ses talismans, il regarda Han Li avec un regard exceptionnellement étrange, comme si une petite fleur blanche avait soudainement poussée son visage.

Quand Han Li vit la réaction du Moine Bouddhiste, son cœur fut quelque peu surpris. Il ne savait pas s’il y avait quelque chose d’inapproprié dans les paroles qu’il venait de prononcer, et ce qui avait poussé l’autre partie à le regarder de cette façon.

« Bienfaiteur Han Li, je crains que vous ne compreniez trop peu sur la création de talismans ! » Finit par dire le petit Moine Bouddhiste.

« Maître Ku Sang a raison. C’est la première fois que je crée des talismans. » Avoua Han Li en toute honnêteté.

« Parmi nous, les cultivateurs, ceux d’entre nous qui créent personnellement des talismans sont peu nombreux. S’il y a quelque chose qui exige l’utilisation d’un talisman, généralement ils iraient l’acheter ou l’échangeraient sur un marché. Même s’ils proviennent d’un grand clan, ils sont aussi obligés de faire ainsi. »

« Pourquoi ? » Han Li était très étonné.

« C’est assez simple. Les maîtres expérimentés et spécialisés dans la création de talismans sont trop peu nombreux. De plus, le coût pour former un expert en talisman qualifié est beaucoup trop grand. Ce n’est qu’avec la force de ces grands clans de cultivation qu’ils peuvent être entraînés. »

« Bienfaiteur Han s’est senti très accablé après avoir échoué une douzaine de fois à la suite, non ? » Demanda le Moine Bouddhiste.

« C’est vrai. J’ai utilisé mes matériaux et mon argent. J’en avais acheté suffisamment pour faire plusieurs Talismans Piégeur d’Âme ! » Dit Han Li, bouleversé.

« Cependant, Bienfaiteur ne sait-il pas ? Pour les novices qui commencent à apprendre à créer des talismans, échouer une centaine de fois à la suite est tout à fait normal. Si une personne devait avoir un peu moins de talent, essuyer plusieurs centaines d’échecs ne serait pas étrange ! Ce n’est qu’après avoir créé plus d’un millier de talismans que votre taux de réussite commencera à augmenter graduellement. Et cela n’est valable que si l’on parle de la création d’un seul type de talisman spirituel. Si vous deviez vous atteler à un autre type de talisman, même si vous n’êtes plus un novice, il y a de fortes chances que vous échouiez au début. Néanmoins, ceux qui ont un talent effrayant sont rarement vus. En conséquence, les maîtres de talisman qualifiés ne peuvent pas être formés sans avoir pratiqué plusieurs dizaines de milliers de tentatives. Cependant, combien de personnes, selon vous Bienfaiteur Han Li, pourrait réussir avec cette petite quantité de matériel ? Aucun clan de cultivateur sinon les grandes sectes de cultivation peuvent instruire un maître en talisman. En outre, ils ne seraient en mesure de ne produire que des talismans élémentaires. S’ils devaient pratiquer la création de talismans de classe moyenne, ces grandes sectes y laisseraient probablement leur fortune. Ce serait un fardeau insupportable. Car après tout, plus le grade du talisman est haut, plus coûteux seront les matériaux de création de talisman. »

Après que le moine Bouddhiste ait dit tout cela, Han Li était abasourdi.

« Alors pourquoi les stands de vendeurs continuent-ils encore à proposer du cinabre et du papier de talisman ! » Han Li avait des doutes et sentait que quelque chose ne collait pas.

« Hé hé ! Le cinabre et le papier de talisman sont vendus aux cultivateurs qui utilisent des techniques de talisman. » Dit le petit moine Bouddhiste tout en souriant.

« Des techniques de talisman ? » Han Li ne comprenait pas.

« C’est la même chose que la technique de Talisman Piégeur d’Âme que votre estimée personne pratique. Ce sont des techniques magiques qui exigent l’utilisation d’un talisman créé à l’avance ! La technique magique est stockée dans le papier de talisman, permettant aux talismans d’être utilisés à convenance. Les techniques de talisman des talismans spirituels sont impossibles à enclencher simplement en utilisant son pouvoir spirituel ; ils exigent l’utilisation d’une incantation particulière. Cependant, elles ne sont généralement pas compliquées et sont assez faciles à obtenir. »

« Comme les techniques de talisman exigent souvent un talisman correspondant, les utilisateurs de talisman finissent par penser que l’achat des talismans est trop coûteux. En conséquence, ils sont comme Bienfaiteur. Ils vont s’entraîner à dessiner des talismans. Bien que le coût des matériaux ne soient pas petits, ils seraient éventuellement en mesure de supporter celui d’un seul type. C’est pourquoi si Bienfaiteur souhaite vraiment pratiquer la technique de Talisman Piégeur d’Âme, il serait préférable de créer ses propres talismans à long terme. Si cette technique n’est pas utilisée régulièrement, alors Bienfaiteur peut tout aussi bien dépenser un peu d’argent pour acheter plusieurs Talismans Piégeur d’Âme en réserves. » Le petit Moine Bouddhiste prêchait doucement, et fini par donner à Han Li une suggestion.

« Merci pour vos conseils, Maître Ku Sang ! » Han Li lui fit sincèrement un salut appuyé.

« Bienfaiteur est trop poli ! » Le Moine Bouddhiste retourna le salut.

‘ Ce petit moine Bouddhiste parle en fait beaucoup. À l’avenir, s’il y a quelque chose de difficile à comprendre, je peux aussi bien lui demander des conseils. ‘ Pensait Han Li pour lui-même pendant qu’il retournait dans sa chambre.

‘ Actuellement, s’enfermer pour pratiquer la création de talisman est impossible ! Je devrais prendre le temps d’acheter quelques Talismans Piégeur d’Âme en cas d’urgence. Mon corps a depuis longtemps atteint le sommet de la huitième couche des Arts de l’Éternel Printemps. Maintenant que j’ai acquis la méthode de cultivation pour les dernières couches, je devrais être capable de percer la barrière et d’entrer dans la neuvième couche. De plus, j’ai acquis plusieurs nouvelles techniques magiques auxquelles je dois m’entraîner. Je vais devoir les maîtriser un peu plus tôt que prévu et augmenter ma force. ’

Au moment où Han Li poussait la porte de la pièce, il avait déjà fini de méditer sur ses futurs plans.

Ainsi, Han Li resta dans sa chambre les jours suivants. Pendant la journée, il prenait une grande quantité de médecines et s’asseyait pour méditer, raffiner le Qi et cultiver les Arts de l’Éternel Printemps. La nuit, il se précipitait dans une zone déserte de la vallée et s’entraînait aux techniques magiques nouvellement acquises.

Elles étaient "Technique de Sable Turbulent", "Technique de Congélation", "Technique d’Envol", "Technique d’Enscellement", "Technique de Transmission du Son", "Technique de Dissimulation du Corps", "Technique de Fleur de Feu", et la plus difficile à pratiquer, "Technique de Déplacement de Terre".

Après dix jours de cultivation laborieuse, au dernier jour du Grand Rassemblement du Sud, il était entré dans la neuvième couche des Arts de l’Éternel Printemps, provoquant la stupéfaction de Wu Jiuzhi et compagnie. Le Prêtre Taoïste Qing Wen se mit même à louer Han Li et à le qualifier de génie parmi les cultivateurs sans attaches.


Cependant, Han Li était bien conscient que si ce n’était pas pour les dix bouteilles de pilules médicinales qu’il avait consommées, comment pourrait-il avoir aussi facilement pu surmonter la barrière ! Cependant, il n’avait plus beaucoup de pilules médicinales sur lui. Il semblait qu’il devrait prendre le temps de concocter quelques pilules encore une fois !




Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder 5 pubs par jour sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire