Important

Annonce importante

Bonjour les gens ! J'ai une annonce importante à faire concernant Dungeon Hunter et RPMI. Nous recherchons des nouveaux traducteurs ...

RPMI Chapitre 133



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 133 : Talents de Voleur





« Aiya! Je suis Wu Jiuzhi. Dès que je vous ai vu Frère, vous m’avez paru particulièrement familier. Se pourrait-il que nous ayons été réunis grâce au karma de nos précédentes incarnations ? Approchez ! Nous irons boire du vin un peu plus tard et deviendrons des frères jurés ! »

Dès que le Prêtre Taoïste Qing Wen eut fini de parler, ce jeune garçon au sourire enjoué se leva soudainement, et vint se placer devant Han Li. Il tendit une main pour saisir fermement son bras et prononça ensuite ces paroles avec un visage imprégné d’une forte émotion.

Han Li fut tout d’abord surpris, mais peu de temps après il sourit discrètement.

« Je n’ai rien contre l’idée que nous devenions des frères, mais pourriez-vous ne pas poser votre main sur mon corps de façon aussi désinvolte ? Mes goûts sont assez ordinaires ; Je ne suis pas attiré le moins du monde par les beaux jeunes hommes ! »

Dit Han Li de façon moqueuse avec un léger sourire. Un bras fut soudainement projeté dans les airs et retourné par Han Li ; Il l’attrapa par le poignet aussi rapidement que la foudre. Ce poignet s’était déjà secrètement insinué à moitié dans la veste de Han Li.

« Toux, toux ! C’est vraiment étrange. Comment ma main est-elle arrivée dans l’encolure de ce Frère ? Elle était certainement impatiente de saluer Frère Han dès le moment où je vous ai vu ! » Le jeune s’éloigna de Han Li sans tarder. Il se mit tout d’abord à rougir en affichant une expression étonnée, mais après avoir toussé sèchement et poussé quelques murmures, il retira lentement sa main comme si rien ne s’était passé.

Han Li n’avait pas l’intention de retenir le poignet du jeune. Quand le jeune utilisa la force, Han Li le laissa volontairement partir.

À ce moment-là, Han Li fut très intéressé par ce Wu Jiuzhi. Il était de toute évidence un cultivateur, mais il utilisait les techniques de vols d’une personne de Jiang Hu. Cette façon de faire les poches était vraiment très intéressante.

Cependant, sa technique avait été très bien entraînée. Si cela n’avait pas été Han Li mais un autre cultivateur, il se serait peut-être vraiment laissé berner par ce mauvais tour. Il était certain que plusieurs personnes dans cette salle avaient déjà souffert de ces bouffonneries !

Au moment où Han Li pensait à cela, il entendit la voix de Hu Pinggu lacée de schadenfreude.

« Gamin Wu, seriez-vous tombé sur quelqu’un de plus fort que vous ? Frère Han t’a pris sur le fait. Allez-vous continuer à vous vanter que vos compétences de voleur sont de premier ordre, tout en exhibant des vols aussi mesquins ? » 

« Pourquoi pas ? Ce jeune maître est plutôt satisfait. Vous voulez que je vous fasse les poches une fois de plus ? Qu’est-ce que je n’ai pas encore volé ? Vous n’avez rien sur vous qui possède la moindre valeur même en vous détaillant de la tête aux pieds. Pourquoi êtes-vous venu au Grand Rassemblement du Sud ? » Dit sévèrement Wu Jiuzhi, tout en retroussant sa lèvre supérieure.

« Qu’avez-vous dit, sale morveux !? Ne t’ai-je pas déjà fait payer ton dernier vol ? » Hu Pinggu bondit soudainement de sa chaise avec le visage tout pâle.

De plus, son barbu de mari, bien qu’il n’ait rien dit, avait la main posée sur le sabre dans son dos avec les yeux qui fixaient le jeune. Han Li découvrirait plus tard que ce Xiong Dali était en fait muet et donc qu’il s’appuyait sur sa femme pour gérer toutes ses affaires.

« Assez ! Nous sommes tous des cultivateurs et nous devrions rester aimables. Vous deux, reculez. Ne recommencez pas à vous disputer. » Quand le Prêtre Taoïste Qing Wen vit cela, son front se plissa. Cependant, après avoir prononcé ces paroles de conciliations, il dit solennellement à Jiuzhi, « Frère Wu, je sais que vous chapardez seulement pour vous amuser, mais vous devez rendre les objets à leur propriétaire à chaque fois. Vous ne devez pas avoir d’intention malveillante. Cependant, si vous continuez à le faire, vous provoquerez une catastrophe tôt ou tard. Toutes vos victimes ne seront pas aussi faciles à aborder. Si vous venez à offenser quelqu’un d’un clan de cultivateur, ce ne sera pas que nous ne voulons pas aider, mais plutôt que nous ne pourrons tout simplement pas. C’est pourquoi vous ne devriez plus faire ce genre de farces ! »

Quand le jeune entendit les paroles sincères du Prêtre Taoïste Qing Wen, il ne put s’empêcher de se sentir embarrassé. Il gratta l’arrière de sa tête et raconta avec sincérité : « En fait, pendant mon voyage vers la Grande Vallée du Sud, j’ai accidentellement obtenu ces techniques de voleur. Mais comme je les trouve vraiment amusantes, je n’ai pas pu m’empêcher de les pratiquer inconsciemment sur tout le monde. Cependant, tout comme ce Frère Han a pu défaire ce petit frère, d’autres à la Grande Assemblée devraient être beaucoup plus difficiles à gérer. C’est pourquoi tout le monde devrait se sentir soulagé puisque ce petit frère ne jouera pas avec sa vie et n’utilisera pas ses techniques de vol à la Grande Assemblée.

Quand le Prêtre Taoïste entendit les paroles du jeune, son visage montra une expression de joie.

« Le talent de Petit Frère Wu est tout à fait remarquable. À cet âge, il a déjà cultivé jusqu’à l’apogée de la huitième couche. Il est le vrai génie parmi nous autres cultivateurs. C’est mieux qu’il se comporte de cette façon. » 

« Ce Petit Frère ne décevra pas les attentes du Prêtre Taoïste Qing Wen. Je souhaite que tout le monde puisse plus tard me venir en aide ! » Wu Jiuzhi fit un salut appuyé à chacun individuellement. Après cela, toutes les rancunes envers lui furent résolues.

Bien que le visage de Hu Pinggu portât encore une expression quelque peu fâchée, son teint était beaucoup mieux qu’avant. Il semblait qu’elle avait accepté à contrecœur sa repentance.

Le Prêtre Taoïste Qing Wen tourna la tête et dit à Han Li avec un sourire, « Je ne pensais pas que Frère Han qui vient tout juste de nous rejoindre aurait immédiatement rendu un tel service. Cet humble taoïste désire vous remercier ! »

Han Li sourit légèrement et déclina d’une voix douce, « Qu’est-ce que cela a à voir avec moi ? Cette question a été entièrement résolue par le Prêtre Taoïste ! »

Le Prêtre Taoïste secoua la tête tout en souriant et ne dit rien de plus. Cependant, à ce moment-là, le ton monotone d’une voix indistincte résonna.

« Prêtre Taoïste, pourquoi nous as-tu appelé ? Pourquoi ce moine Bouddhiste ne se joint-t-il pas à nous ? »

Il s’avérait que c’était ce personnage charnu à la peau exquise qui venait juste de prononcer ces paroles.

Cependant, cet homme était vraiment qualifié pour parler à Qing Wen de cette manière.

Han Li savait depuis longtemps que parmi eux, le bedonnant possédait le plus grand pouvoir magique, encore plus développé que celui de Qing Wen. C’était pour ça que personne n’osait relever les grossières paroles de ce gros personnage. Même Wu jiuzhi gardait une expression impassible sans laisser voir la moindre différence.

‘ Il semble que ce monde de cultivateurs est à peu près le même que le monde profane de Jiang Hu. Seuls ceux qui possèdent la force seront respectés ! ‘ Pensait Han Li pendant qu’il était témoin de ces sarcasmes.

« Hé hé ! Frère Huang est vraiment quelqu’un d’impatient ! Très bien, cet humble taoïste va maintenant vous révéler la raison pour laquelle il vous a tous appelés ici. » Qing Wen agitait son fouet de prêle et avait dit cela sans montrer la moindre trace de colère.

« Le Grand Rassemblement du Sud en est déjà à plus de la moitié de sa durée. Il prendra fin dans dix jours. Tout le monde n’a-t-il pas en tête de mener à bien ses entreprises ? Si vous souhaitez dresser un étal de vendeur, il serait préférable de le faire ensemble. C’est pourquoi j’ai cherché à en discuter avec tout le monde. Quant au Maître Ku Sang, il a déjà fini d’échanger les objets qu’il a apportés. Par conséquent, il n’a pas besoin de participer à cette discussion. »

‘ C’était donc ça. Je devrais en effet échanger quelques articles contre quelques pierres spirituelles et acheter plusieurs autres articles ! ‘ Les gens dans la salle se mirent à chuchoter.

Après une discussion animée, tout le monde, sauf Han Li, exprima son intérêt pour la mise en place d’un étal de vendeur le lendemain.

« Frère Han ne veut pas participer ? » Questionna Wu Jiuzhi, un peu étonné.

Les autres aussi regardèrent Han Li avec perplexité.

« J’ai seulement apporté quelques articles avec moi. La nuit dernière, j’ai eu la chance de rencontrer plusieurs clients appropriés et déjà fini de tout échanger ! C’est pourquoi je n’ai pas l’intention de me joindre à vous. » Expliqua Han Li avec un regard calme et indifférent.

« Alors c’est donc ça ! Vous n’avez vraiment pas besoin de vous soucier de nous ! Frère Han a vraiment de la chance d’avoir fini d’échanger ses articles juste après être arrivé. » Mentionna Hu Pinggu un peu envieusement.

Les autres aussi renvoyèrent à Han Li un regard envieux qui voulait dire "vous êtes vraiment chanceux".

Après que Han Li eut entendu cela, il sourit et ne parla plus.

Le Prêtre Taoïste Qing Wen vit que les discussions d’affaires étaient terminées. Il se leva joyeusement et dit : « Nous devrions tous bien nous reposer ce soir et nous retrouver avec entrain demain. J’espère que vous ferez tous de bons profits ! »

Une fois que tout le monde entendit cela, ils se levèrent aussi en souriant, se préparant à partir.

À ce moment, le Prêtre Taoïste Qing Wen sembla se souvenir de quelque chose. Son expression devint soudainement sérieuse, et il dit à tout le monde : « En passant, après que le Grand Rassemblement du Sud se soit achevé, personne ne devrait s’en aller tout seul ! J’ai entendu dire qu’après la fin des derniers Grand Rassemblement du Grand Sud, plusieurs cultivateurs sans attaches comme nous-mêmes avaient disparu sans laisser de trace. Il vaudrait mieux être un peu plus prudent ! On peut supposer que toutes les personnes ci-présentes ne souhaitent pas manquer l’occasion d’assister à la Grande Assemblée de l’Ascension Immortelle du Grand Tian Wutai ! Tout le monde devrait rester ensemble pour garantir leur sécurité ! »

Après que tout le monde entendit le Prêtre Taoïste dire que des cultivateurs sans attaches avaient disparu, les visages des Frères Hei et Hu Pinggu se mirent à pâlir. Les cultivateurs sans attaches Hong Lian et Wu Jiuzhi étaient déconcertés. Le bedonnant Huang Xiaotian grommela froidement en affichant une expression ténébreuse.

« C’est vrai. Nous, frères, approuvons les paroles du Prêtre Taoïste Qing Wen. Il serait préférable de rester ensemble et de former un groupe. »

« Pour parler au nom de ce couple de mariés, nous ne sommes pas en désaccord ! »

Les frères Hei ainsi que Hu Pinggu et son mari exprimèrent leur accord. Il semblait être très craintifs à propos de ce problème.





Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder 5 pubs par jour sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime.

1 commentaire: