RPMI Chapitre 129



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 129 : Maître Taoïste Qingyan





Han Li avait à peine fait quelques pas lorsqu’il entendit une voix qui l'appelait au loin.

« Par ici, Grand Frère Han ! »

Tournant son regard en direction de la voix, il vit Wan Xiaoshan aux côtés d'un vieil homme dans une tunique verte, en train d’agiter ses mains sans s’arrêter pour attirer son attention.

Han Li sourit légèrement en se dirigeant vers eux. Quand il fut près de l'homme âgé, Wan Xiaoshan commença à le présenter. « Cet aîné fait partie de la Grande Vallée du Sud, Maître Taoïste Qingyan. C'est un ami proche de mon père. Les récents Grand Rassemblement du Sud ont été organisés et dirigés par lui et plusieurs autres aînés. »

Au moment où Han Li entendit les paroles du jeune, il jeta involontairement plusieurs regards en direction de l'ancien en tunique verte.

Ce vieil homme était grand et maigre et portait une tunique d’érudit de couleur verte. Avec ses épaules larges, ses longues mains et son visage grêlé, il avait l'air plutôt terrifiant.

Après l'avoir présenté, le jeune s’adressa à son aîné. « Frère Han est quelqu'un que j'ai rencontré pendant que je m’aventurais à l'extérieur de la vallée. Bien qu'il soit un cultivateur sans attaches, nous nous entendons extrêmement bien. Oncle Martial Senior doit lui venir en aide si besoin, tout comme moi ! »

Le vieil homme considéra Han Li, puis il ferma soudainement les yeux, tout en disant :

« Petit Frère Han, votre art de cultivation de l'attribut de bois n'est pas mauvais. Atteindre huit couches à un si jeune âge... de tels accomplissements sont vus vraiment très rarement même dans notre monde de cultivation ! »

Han Li sourit amèrement dans son cœur après avoir entendu les louanges de ce vieil homme. S’il n'avait pas consommé une grande quantité d'herbes spirituelles et de pilules, comment aurait-il atteindre la huitième couche aussi facilement ? Si cela n'avait pas été le cas, il estimait qu'il serait encore à la troisième ou quatrième couche.

Mais sans rien laisser paraître, il répondit respectueusement en ajoutant une touche de modestie : «
Aîné Qing, Merci de faire mon éloge, mais j'ai juste été chanceux. »

Le vieil homme vêtu d’une robe verte hocha la tête et cessa de lui parler. Tournant son regard vers Xiaoshan, il demanda : « Mon petit bonhomme, les gens de votre famille sont déjà arrivés et sont très inquiets pour vous. Ils m'ont demandé de vous emmener à eux dès que je vous aurais trouvé. Vous devriez me suivre pendant que je vous conduis auprès d'eux, dès maintenant ! »

Après avoir entendu les nouvelles, Wan Xiaoshan ne put pas s'empêcher de montrer un visage triste.

« Ne me dites pas que ma septième sœur et mon neuvième frère sont aussi arrivés ? Ce qui me fait le plus peur, c’est de devoir supporter leur persécution... serait-il possible que je n’y aille pas ? » Wan Xiaoshan regarda le vieil homme avec des yeux pleins d'espoirs.

Le vieil homme à la robe verte cessa de sourire et demanda : « Qu’en penses-tu ? »

« Soupir, bien sûr, je dois y aller ! » Wan Xiaoshan laissa tomber sa tête tout en répondant sur un ton déprimé.

« Hmmmpf ! Tu as les tripes bien accrochées, que tu aies osé te faufiler à l’extérieur sans en informer ta famille. Si tu avais rencontré un cultivateur Immortel sans scrupule pendant ton voyage, penses-tu que tu serais encore en vie ? » Le vieil homme admonesta sévèrement Xiaoshan tout en jetant un regard sur Han Li du coin des yeux.

« Ce vieil homme ne sous-entendrait pas que je suis quelqu'un de malhonnête, un cultivateur Immortel extrêmement peu scrupuleux, et que j'ai essayé de me rapprocher de Xiaoshan pour un autre motif ?» Han Li observa froidement ce qu’il se passait, car il comprenait le message caché dans les paroles du vieil homme.

« Hai ! Il est si difficile de rencontrer quelqu'un avec qui je peux parler de tout ce qu’il se passe, mais il semble que nous devons nous séparer temporairement ! Si je devais ne pas m’en aller et que le Maître Taoïste Qingyan devait utiliser ses méthodes, je ne suis même pas sûr de pouvoir partir d’ici vivant. » S'écria Han Li dans son cœur sans pouvoir faire autrement.

« Puisque Frère Wan veut aller à la rencontre de sa famille, j'irai de mon côté et j'explorerai tout d'abord les environs. Si nous en avons l'occasion plus tard, j’offrirai sans y manquer un verre à mon Petit Frère. » Han Li joignit ses mains tout en parlant à Wan Xiaoshan et au Maître Taoïste Qingyan.

« Aiya ! Ne partez pas si vite, je veux toujours vous présenter à ... »

« Le Petit Frère Han a des choses à faire. Tu ne devrais pas perturber ses plans. »

Wan Xiaoshan vit que Han Li s’en allait et il voulait vraiment essayer de dire quelque chose, mais il fut stoppé par le Maître Taoïste Qingyan.

En voyant ce qu’il se passait, Han Li sourit à Wan Xiaoshan avant de pivoter et partir.

Pendant ce temps, le jeune suivait derrière le vieil homme avec un visage vraiment mélancolique, comme s'il était traîné vers le billot. Il marchait lentement en direction de sa famille.

Même si Han Li avait été traité de cette façon par le Maître Taoïste Qingyan, il n'était pas contrarié.

Après tout, comme il était âgé, il avait une grande expérience de la vie. En rencontrant quelqu'un comme Han Li, qui venait d'un milieu inconnu, il était certain qu’il développe quelque suspicion. Tout vieil homme normal en ferait aussi de même, sans parler d'un aîné comme le Maître Taoïste Qingyan.

Cependant, Han Li n'avait pas d'intentions malveillantes envers Wan Xiaoshan ; il voulait simplement comprendre ce qui se déroulait dans le monde des cultivateurs. Mais maintenant, avec l'apparition du Maître Taoïste Qingyan, il n’avait pas d’autre choix que de trouver un autre moyen pour obtenir plus d’informations sur le monde des cultivateurs. Sans s’en rendre compte, il commençait à se rapprocher des étals des cultivateurs Immortels.

Les stands de cultivateurs étaient situés sur une place spacieuse, alignés dans une forme qui décrivait un «?» tout autour du marché. De cette façon, il était plus facile pour les clients potentiels dans la foule de parcourir leur marchandise. Alignés en petits groupes de deux à trois, les clients vaquaient à leurs occupations tout en explorant les stands, ce qui donnait au marché l'atmosphère d'un marché nocturne tout plein de chahut.

La fin de journée approchait déjà, et les lumières dans les rues commençaient à étinceler de vie.  La majorité des marchands allumait leurs lanternes en bronze qui ne contenaient ni mèche ni cire. Au lieu de cela, les lanternes abritaient des pierres blanches qui diffusaient une lumière douce, éclairant ainsi les rues.

La lumière émise était plus forte que des chandelles ordinaires. Non seulement elles étaient capables d'éclairer une petite zone, mais même les rues voisines étaient également illuminées. Pour Han Li, c'était un trésor extraordinaire ! Han Li ne pouvait pas s'empêcher de claquer la langue d'émerveillement.

Le ciel s’assombrissait, mais la foule était encore plus dense qu'avant. La majorité d’entre eux étaient des cultivateurs Immortels dissimulés par la foule, ce qui rendait la zone encore plus vivante et animée. Han Li approcha lentement le marché, mais il n'amena pas son cheval. Au lieu de cela, il observait de loin, prenant note de tous les cultivateurs immortels qu'il apercevait.

Parce que maintenant, à une distance aussi proche, voir la tenue des cultivateurs Immortels permettait à Han Li d'élargir son entendement et ses connaissances.

Certains des cultivateurs portaient des robes miteuses, qui recouvraient seulement leurs parties, avec toutes les autres parties de leurs corps déballées à la vue de tous. Tandis que d'autres étaient entièrement recouverts de vêtements, qui ne révélaient pas un brin de leur peau, en totale opposition aux cultivateurs pauvrement vêtus. Ce qui était plus ridicule, c'est qu'il y avait un individu qui était manifestement un homme, mais qui était habillé comme une femme. Cela fit presque vomir Han Li, mais heureusement, ce genre de personnes étranges n'étaient pas souvent vus. Bien que les autres cultivateurs étaient habillés étrangement, Han Li était encore capable de l'accepter.

Pendant qu’il observait, le visage de Han Li vacilla soudainement et ses yeux s'illuminèrent.

Il avait découvert que les personnes présentes dans le marché, qu’elles soient des marchands qui avaient dressés des étals ou des cultivateurs Immortels qui parcouraient les produits, tous étaient avaient entre 10 et 20 ans. Il ne pouvait même pas repérer de cultivateur Immortel de plus de 30 ans.

C'était tout comme Wan Xiaoshan l'avait décrit. Ayant lieu tous les cinq ans, « le Grand Rassemblement du Sud » était un événement qui profitait aux jeunes cultivateurs Immortels. On pouvait voir que ceux qui étaient plus âgés ou possédaient un statut plus élevé n'apparaîtraient pas ici. Même le Maître Taoïste Qingyan n'oserait pas montrer son visage ici.

En pensant à cela, il laissa échapper un soupir de soulagement. Après tout, ces vieux bonhommes étaient très difficiles à gérer, et s'ils voulaient s’occuper de lui, ils pourraient le faire facilement, aussi facilement qu’en utilisant un doigt pour écraser une fourmi jusqu’à ce que mort s’en suive. Sans la moindre difficulté.


Cependant, bien que ceux qui se tenaient devant lui étaient tous de jeunes cultivateurs Immortels, leurs niveaux de puissance individuels n'étaient pas faibles. Si Han Li devait se comparer à ces cultivateurs, il ne pouvait se considérer que comme quelqu'un au niveau intermédiaire, quelqu’un de moyen. Plus tôt dans la Ville de Yuan Jia, Han Li avait rencontré l'homme vêtu de bleu, qui était tellement plus fort que lui. Ici, il y avait cinq à six cultivateurs Immortels au même niveau que l'homme vêtu de bleu, ce qui faisait transpirer Han Li de nervosité.





Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder 5 pubs par jour sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire