Sélection du message

Annonce Recrutement

Bonjour à tous ! Tout d'abord, bonne année à toutes et tous ! Je vous souhaite d'avoir la santé et que tous vos projets se réalisent...

RPMI Chapitre 123



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 123 : Accord






« Sujet ? Quel sujet ? Je suis venu ici pour vous demander qu’elle est votre décision finale ! Voulez-vous partir d'ici et vivre dans un endroit caché ? Ou préférez-vous que je me débarrasse de l'un de vos plus importants adversaires ? » Après que Han Li ait arrêté de regarder la beauté en veste jaune, son expression s’endurcit et il dit ceci, sans montrer la moindre politesse.

Après que Dame Yan eut entendu les paroles de Han Li, son front se plissa et elle dit lentement à Han Li, « Jeune Maître Han, ne soyez pas si pressé ! Après avoir bien réfléchi à ce sujet hier, nous autres sœurs, avons décidé de choisir la deuxième option. Cependant, nous souhaitons modifier un peu les termes. »

« J’ai déjà bien insisté sur le fait que je ne veux pas marchander les différents termes avec ces dames. On ne reviendra pas là-dessus. Acceptez mes conditions et choisissez ! » Dit Han Li, montrant soudainement son mécontentement.

« Jeune Maître, que pensez-vous de l’apparence de mes filles ? » Dame Yan ne prit pas note du mécontentement de Han Li et sans qu’on s’y attende elle détourna la conversation vers les trois sœurs Mo.

« La beauté incarnée avec un parfum de divinité. Louer la beauté innée de ces femmes avec ces paroles n’a rien d’excessif ! » Han Li fut surpris mais il répondit immédiatement en montrant un léger sourire.  Il comprenait plus ou moins où Dame Yan voulait en venir.

« Notre demande ne diverge pas de nos intérêts respectifs. Si votre estimée personne peut éliminer les meneurs de la Secte Arc-en-ciel et de la Villa Hégémon, non seulement nous vous donnerons le Précieux Jade de Yang Ardant pour que vous puissiez vous désintoxiquer, mais vous pourrez également prendre ces trois sœurs comme épouses et concubines. Ne regardiez-vous pas Fengwu il y a un instant ? Si vous donnez votre accord, elle pourrait faire partie de votre Clan Han ! » Dit Dame Yan avec ferveur, désignant Mo Yuzhu et les filles derrière elle.

« Quatrième Mère ! »

« Mère ! »

Les expressions de Mo Yuzhu et Mo Caihuan se transformèrent radicalement, et elles ne purent pas s'empêcher de crier. Il était clair que les deux jeunes filles n'avaient pas été informées de cela, et qu’elles étaient pâles de peur à cause de la promesse de Dame Yan.

Même si le teint de Dame Yan avait légèrement pâli, elle avait quand même gardé son calme.

Ce n'était pas surprenant qu'elles se montrent si inquiètes. L'apparence de Han Li n'avait vraiment rien d’extraordinaire, et il était loin de l'image que ces deux-là se faisaient de leur mari idéal. Elles n’avaient aucun point commun avec lui. Comment pourraient-elles être disposées à se marier à Han Li ?

« Arrêtez de parler ! C'est une question que moi et vos mères avons déjà décidée. Si vous ne respectez pas notre décision, vous serez expulsées du Domaine Mo. » Dit Dame Yan d’une voix froide tout en baissant la tête.

En entendant ces paroles, les trois sœurs Mo furent toutes stupéfaites.

Mo Yuzhu mordilla légèrement ses lèvres d'amande et son teint s’assombrit. Mo Caihuan, qui était toute étourdie, regarda vers ses Deuxième et Cinquième Mère, car elles étaient celles qui lui montraient habituellement le plus d’attachement, tout en suppliant avec ses yeux. Seule Mo Fengwu paraissait en meilleure condition, mais son corps avait légèrement tremblé. Elle laissa son corps s’appuyer contre le mur.

« Il n'y a pas besoin de menacer ces jeunes dames ! Je ne peux accepter vos conditions. Comme le dit ce vieux dicton : ‘Quelles que soient les circonstances, je n’irai pas au-devant de dangers inutiles.’ Je chéris ma petite vie ! » Après un moment de silence, Han Li répondit en baissant le ton, rejetant catégoriquement la proposition de Dame Yan. 

Quant à Han Li, de dire que son cœur n’avait pas été touché quand il avait vu la beauté de ces trois sœurs Mo, serait complètement faux. Cependant, Han Li avait déjà soigneusement considéré que s'il devait tuer les deux autres dominants de la Province de Lan, il attirerait certainement l’attention de quelqu’un et provoquerait un désastre qui pourrait menacer sa vie.

Il n’était pas difficile de comprendre qu’après que la Secte Arc-En-Ciel et que la Villa Hégémon se soient effondrées, Dame Yan était certaine de porter l’Association du Redoutable Déferlant à un autre niveau de puissance et d’être celle qui en retirera le plus grand bénéfice.

En outre, l'apparition soudaine d'un étranger dans le Domaine Mo qui prendrait aussi les trois tendres beautés Mo comme épouses, cela ne ferait alors plus aucun doute qu'il était au centre de ces événements, ainsi que le tueur !

Si cela devait provoquer une force mystérieuse qui surveille les cultivateurs, alors rien de bon ne pourrait arriver à ce bleu de la cultivation. Il était plus que probable qu'il ne serait pas en mesure de protéger sa petite vie. Dans ce cas, à quoi pourrait bien servir la beauté exquise, ravissante et délicate de ces trois sœurs Mo ?

En conséquence, Han Li ne pouvait que sourire tristement et ne plus penser à l'apparence et au parfum de ces trois grandes beautés.

Quant à savoir si les sœurs Mo l’aimaient ou pas, Han Li s’en fichait complètement. S’il devait avoir ces belles femmes, alors conquérir leur cœur ne serait plus qu'une question de temps ! Cependant, dire cela à ce moment n’aurait aucune utilité. Même si les paroles précédentes de Han Li avaient échaudé les trois sœurs Mo comme si elles avaient une patate douce encore chaude en mains, cela ne le troublait absolument pas le moins du monde ! Il avait prévu de dissoudre le glacial poison Yin présent dans son corps dès que possible, puis de quitter ce lieu de conflit. Quant à savoir si le Domaine Mo ferait face à une catastrophe ou s’attirerait la fortune, cela n'avait rien à voir avec lui.

Han Li avait statué son désaccord. Bien que les visages de Dame Yan et des autres épouses n'étaient pas sereins, les sœurs Mo avaient maintenant une impression de lui plus favorable. Même la toute jeune Mo Caihuan était partie d’un sourire sous ses fausses larmes, et son visage donnait maintenant l’impression qu’elle était une diablesse qui s’était déguisée pour tromper Han Li.

De plus, même l'impression que Mo Yuzhu et Mo Fengwu  se faisaient de Han Li s’était adoucie considérablement, les amenant à le voir sous un tout autre jour.

Dame Yan soupira. Les autres se regardèrent avec des regards significatifs, avant de faire pivoter leur corps. Sans autre option, Dame Yan dit : « Puisque le Jeune Maître Han n'a pas changé d'avis, alors autant passer à autre chose ! Nous acceptons ce marché selon les conditions du Jeune Maître. Si le Jeune Maître Han peut tuer le souverain de la Villa Hégémon, Ouyang Feitian dit le ‘Lion Furieux’, nous lui remettrons le Précieux Jade de Yang Ardant qui permettra à votre estimée personne de se détoxifier. »

« Hé hé ! Vous savez ce qu’il faut faire quand il s’agit d’intriguer ! J'ai entendu dire que ce Ouyang Feitian est encore jeune et qu'il n'a pas encore d'enfant. La Villa Hégémon devrait s'effondrer quasiment immédiatement après sa mort. Ses subordonnés seront dans un total désarroi, trop occupés pour s'inquiéter de l'Association du Redoutable Dragon Déferlant. » Han Li caressa son nez, tout en riant doucement.

Quand Dame Yan entendit les paroles de Han Li, elle lui envoya un regard froid.

« Ce n'est pas comme vous dites. Savez-vous qui est la personne qui a envoyé Wu Jianming ici ? C'est sur l’ordre de ce Souverain Ouyang. De plus, Wu Jianming est le septième disciple d'Ouyang Feitian et il a toute sa confiance. »

« Le Souverain de la Villa Hégémon était de la même génération que notre Seigneur et Mari, et il a presque le même âge. Depuis toujours, il a l’ambition de se proclamer Souverain de toute la Province de Lan, et donc il a décidé d’employer la tactique ‘d’abord les faibles puis les puissants’, s'efforçant de commencer par absorber l'Association du Redoutable Dragon Déferlant, puis ensuite de s’occuper de la Secte de l'Arc-en-ciel. »

« Il y a plusieurs années, il a fomenté avec le jeune frère d’armes de mon Seigneur et Mari, Ma Kongtian, ainsi que son Deuxième Disciple, Zhao kun, pour tenter de diviser l'Association du Redoutable Dragon Déferlant. Finalement, nous autres sœurs avons deviné ses plans, et nous avons tué ces deux-là ainsi que leurs complices sans attendre. Cependant, la force de l'Association du Redoutable Dragon Déferlant a été grandement endommagée. Nous avons dû reculer pas à pas sous la pression de l'armée de la Villa Hégémon. En conséquence, nous n'avions pas d'autre choix que de retirer nos hommes et de nous retrancher dans la Ville de Yuan Jia. »

Dame Yan aborda prudemment quelques-uns des secrets de l'Association du Redoutable Dragon Déferlant.

« Cependant, l’influence que vous exercez dans la Ville de Yuan Jia ne semble pas être beaucoup plus profonde. La Villa Hégémon ne pourrait-elle pas vous exterminer en une seule tentative si elle y mettait les moyens ? » Han Li réfléchit pendant un moment avant de demander, un peu perplexe.

« Héé héé ! Ouyang Feitian, ce fou, n'ose pas venir nous attaquer ici. Naturellement, il a ses raisons. Si vous voulez, tant que vous acceptez nos précédentes conditions, je dirai tout au Jeune Maître. » La Troisième Épouse Liu pouffait de rire tout en racontant des semi-vérités avec sa séduisante voix.

« Hé hé ! Oublions-cela alors. J'étais juste un peu curieux ! » Han Li demeurait complètement calme et serein.

« Vraiment ! Ce n’est vraiment pas masculin, vous n’avez vraiment pas envie de nous montrer un peu plus de détermination ! » Dit la Troisième Épouse Liu de sa petite bouche, comme si elle taquinait Han Li.

Dame Yan et les autres firent comme si elles n’avaient pas remarqué les actions de la Troisième Épouse ; Cependant, les visages des trois sœur Mo avaient viré au rouge. Après tout, leur propre aîné avait taquiné l'homme qu’elles devaient épouser juste devant elles. Scandaleux !

Mo Caihuan fit la moue et regarda Han Li avec hardiesse.

Cependant, Han Li sembla ne pas le remarquer le moins du monde, comme s'il était dans son propre monde. Au lieu de cela, il répondit : « Troisième Mère Martiale parle de cela assez légèrement.  Montrer un peu de détermination pourrait me coûter ma propre vie, alors cela me va de ne pas être un homme viril ! Tout ira bien aussi longtemps que je reste un homme ! »

Peut-être que la dernière phrase de Han Li était un peu trop franche, car non seulement cela avait abasourdi la Troisième Épouse Liu, qui mordillait les lèvres de son sourire enchanteur, cela avait aussi également ennuyé la Deuxième Épouse Li et Dame Yan.

« Jeune Maître, Comment comptez-vous prendre la vie de Ouyang Feitian ? Cette personne passe ses journées caché dans les profondeurs de sa villa et ne sort que très rarement. Non seulement il est au summum des arts martiaux, sa perspicacité aussi est remarquable. Il est vraiment le genre d’adversaire qu’il est difficile de soumettre. » Dit Dame Yan fermement et avec un visage congestionné.

« Quatrième Dame ne devrait pas se préoccuper de cela. Vous avez juste à me préparer un bon cheval et un portrait de cette personne. Alors je le ferai disparaître de ce monde. »

« Je l’espère ! » Dame Yan parla doucement.

« Revenons à notre précédente conversation... ne devriez-vous pas me donner une garantie que lorsque je reviendrai en ayant accompli ma tâche, vous autres femmes, ne deviendront pas hostiles et refuseront de reconnaître votre dette !? » Psalmodia Han Li, doux comme une plume.

« Quel genre de garantie votre distinguée personne veut-elle ? » Dame Yan ne montra pas de mécontentement, mais semblait plutôt avoir déjà anticiper cette demande.

« À l'intérieur de cette bouteille, il y a une pilule médicinale. Je dois demander à tout le monde de prendre ce poison, mais je ne dirai pas ce que c'est. En tout cas, il vous faudra attendre le jour où je reviendrai après avoir tué Ouyang pour échanger l'antidote contre le Précieux Jade de Yang Ardant. » Han Li chercha une bouteille en porcelaine avant de la mettre sur la table et de regarder froidement Dame Yan et les membres de sa famille.

(Ndt : en chinois le mot pour ‘médecine’ signifie aussi poison.)

Dame Yan n'ajouta rien de plus et tendit ses fines mains blanches comme un lys pour attraper la bouteille. Elle en sortit une pilule vert-jade et regarda Dame Li et les autres avant d'incliner la tête et de l'avaler.


« Quel courage ! Une détermination sans pareil ! Vous êtes vraiment digne de diriger l'Association du Redoutable Dragon Déferlant. » Han Li ne pouvait pas s'empêcher de faire son éloge. Son regard se déplaça ensuite vers le reste des femmes.



Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder 5 pubs par jour sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire