Sélection du message

Annonce

Bonjour ! Mon inscription sur UTIP a été acceptée, j’en profite donc pour vous donner des précisions sur comment cela fonctionne. UTIP ...

RPMI Chapitre 122



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 122 : TEASER...





« Qu'est-ce qui se passe ? » Demanda Qian Jin, surpris par l'avertissement de Shen San. Compte tenu de la confiance qu’il avait envers Shen San, il s'arrêta inconsciemment de boire l'alcool.

« Celui qui nous a initialement servi la nourriture n'était pas toi, mais quelqu'un d’autre ? » Shen San ne fit pas attention aux craintes du gros, mais il posa une main sur le sabre attaché à sa taille et se leva lentement. Puis, il questionna froidement le jeune serviteur qui avait emmené le vin.

« C’est parce qu'il y a trop d'invités, Li Er est allé dans une autre salle pour s’occuper de quelques commissions. Je suis son remplaçant. Quelque chose ne va pas, mon Oncle ? » Ce jeune serviteur regardait Shen San avec attention. Son teint devint complètement blanc après qu’il ait répondu, car il était complètement apeuré.

En voyant la tête de cette personne, l'expression de Shen San se détendit quelque peu ; mais il semblait encore mal à l'aise. Il tourna la tête vers la petite Jin qui était dans les bras de Shen Zhongshan et demanda : « Demoiselle Jin, connaissez-vous cette personne ? Est-il vraiment une personne employée par votre Bordel des Eaux Limpides ? »

« Ce... ? » Cette incroyablement belle demoiselle montra une expression embarrassée, mais répondit quand même un peu maladroitement : « Je ne vais pas vous le cacher, Grand-père Shen, cette personne ne me semble vraiment pas familière, cependant, notre Bordel des Eaux Limpides est compris de plusieurs centaines de personnes. Que cette femme n'ait pas vu quelqu'un auparavant n'a rien d’étrange. »

...

...



Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder 5 pubs par jour sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire