Sélection du message

Annonce

Bonjour ! Mon inscription sur UTIP a été acceptée, j’en profite donc pour vous donner des précisions sur comment cela fonctionne. UTIP ...

RPMI Chapitre 118



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 118 : Faire Un Choix





« Maintenant que nous avons parcouru ce problème de long en large, qu'est-ce que vous en pensez ? Soyez honnêtes, je ne veux pas que l’on continue à tourner autour du pot à nouveau ! » Dit Han Li froidement. Il semblait ne pas être influencé le moins du monde par les actions de Dame Yan.

Dame Yan plissa le front. Le jeune en sa présence était beaucoup plus complexe qu'elle ne l'avait prévu. Que ce soit l’utilisation de méthodes dures ou douces, aucune n'avait montré d’efficacité ; bien au contraire, elle ne savait vraiment pas comment elle devait traiter avec lui.

« Se pourrait-il que vous vouliez vraiment que nous vous donnions immédiatement notre dernier recours et que nous révélions nos difficultés à l’ennemi ? » Dame Yan n’avait pas l’air de vouloir se résigner.  Depuis le temps qu’elle dirigeait la puissance de l’Association du Redoutable Dragon Déferlant, elle avait clairement compris quand elle devait lâcher du lest et quand elle pouvait se permettre de poser ses conditions sur la table !

Elle tourna la tête pour regarder la Cinquième Épouse Wang. Parmi ses sœurs, seule Dame Wang pouvait s'opposer à ses décisions. Par conséquent, elle la regarda pour voir si oui ou non Dame Wang avait une proposition à faire.

« Concernant la question des pourparlers avec cette personne, je la laisse à Quatrième Sœur, et je soutiendrai chacune de ses décisions ! » Dit Dame Wang, qui avait compris ce que voulait dire le regard de Dame Yan, d’une voix aussi froide que de la glace.

Quand Dame Yan entendit cela, elle fut intérieurement ravie et cela lui permet de s’apaiser.

« Très bien. Puisque Monsieur ne veut pas tourner autour du pot, alors nous autres sœurs, irons droit au but en vous donnant sans tarder nos conditions. » Quand ces paroles quittèrent la bouche de Dame Yan, elle retrouva complètement son prestige de dirigeant de l'un des trois gangs majeurs de la Ville de Yuan Jia. Le fragile sentiment d’impuissance que cette jeune épouse renvoyait avait été complètement oblitéré.  Sa stature renvoyait maintenant le prestige d'un chef.

« Bien. Depuis le départ, je voulais engager des pourparlers d’égal à égal ! »  Han Li sourit légèrement.

« Si vous exterminez les ennemis jurés de l'Association du Redoutable Dragon Déferlant, que sont la Secte Arc-en-ciel et la Villa d'Hégémon, le Domaine Mo ne vous dérangera plus à l'avenir, et nous vous offrirons également immédiatement le Précieux Jade de Yang Ardant. De plus, nous vous laisserons choisir une de nos filles, celle qui vous plaît, pour la prendre comme épouse. »

« Cependant, si vous deviez vous montrer inflexible et que vous prévoyiez de nous voler le précieux Jade, ou peut-être de nous menacer nous autres sœurs, alors votre estimée personne aura fait le mauvais choix. J'ai déjà remis le Précieux Jade à ma personne de confiance ; s'il y a le moindre signe de trouble, alors il sera immédiatement détruit, ce qui nous poussera à une destruction mutuelle. » Dit Dame Yan avec une expression imposante.

« Dame Yan, n'avez-vous pas peur que le vent vous coupe la langue ? Me voir moi, cette seule et unique personne, exterminer la Secte Arc-en-ciel et la Villa Hégémon ? Vous faites vraiment preuve d’absurdité en pensant cela ! » Han Li semblait avoir déjà anticipé les menaces de Dame Yan et n'était pas inquiet du tout.

Il savait déjà que le Précieux Jade de Yang Ardant ne pouvait pas être acquis en agissant imprudemment. En dehors de leurs menaces, il ne connaissait vraiment pas le nombre de recrues secrètes dont elles disposaient, et ainsi, détenir l'autre partie et l’interroger pour connaitre où se trouvait le Précieux Jade se solderait tout simplement par un échec. Il serait préférable de faire en sorte que l'autre partie le lui donne de son plein gré.

« Jeune Maître Han, n'êtes-vous pas un cultivateur ? Comment ces gens de Jiang Hu pourraient-ils être de taille contre votre estimée personne ? De plus, nous ne voulons pas que vous tuiez le gang dans son intégralité. Provoquer la disparition de quelques-uns de leurs principaux dirigeants suffirait amplement. » Cette fois-ci, ce fut la jeune et magnifique Troisième Épouse, qui après avoir renvoyé à Han Li un sourire si enchanteur qu’il pouvait troubler une âme, qui prit la parole de sa voix gracieuse.

« Qu’est-ce que cela a à voir avec le fait d'être un cultivateur ? Je ne sais pas pour les autres cultivateurs, mais je connais mes propres capacités. Vous ne pouvez pas simplement envoyer bêtement une seule personne pour qu’elle affronte un grand gang qui possède plusieurs milliers de membres. Croyez-vous vraiment que les cultivateurs peuvent outrageusement assassiner des gens ordinaires sans crainte de répercussion ? »

Han Li regarda froidement la Troisième Épouse. Son imposante froideur avait complètement pétrifié son expression souriante. Sous les effets combinés des Arts de l'Éternel printemps et un esprit vigilant, il avait retourné le regard de sa technique d’envoûtement. Comment cela pourrait-il l’affecter ?

« Pourquoi ? Le Jeune Maître veut dire qu'il y a des limitations à ce que les cultivateurs peuvent faire aux gens ordinaires ? » Demanda Dame Yan, un peu surprise par cette révélation.

« Je ne suis pas très certain des détails spécifiques. Après tout, je ne suis pas cultivateur depuis longtemps, donc je n'ai pas vraiment été en contact avec ces règles. » Dit Han Li paresseusement. Puis il regarda Dame Yan, qui avait l’air de vouloir dire quelque chose, en agitant la main, l'empêchant de parler. Il continua froidement : « Cependant, si vous ne manquez pas de jugeote, il apparaît clairement que les cultivateurs ne peuvent pas agir contre les mortels comme ils le désirent. Après tout, vos soi-disant trois grandes puissances et les trois grands gangs de la Cité de Yuan Jia continuent d’exister dans la Province de Lan. Ils auraient pu être victimes de cultivateurs sans-scrupules à d’innombrables reprises. Peut-être même que de belles femmes comme vous seraient déjà devenues leurs jouets. »

La dernière phrase Han Li était très crue, ce qui fit virer le teint des épouses en face de lui à l’écarlate et leurs yeux montrèrent un peu d'anxiété.

« Mais ce n'est qu’une conjecture du Jeune Maître. Ce n'est pas du tout certain d'être vrai ! » Dame Yan était encore un peu réticente, essayant encore de persuader Han Li.

« Tant qu'il y a une possibilité, cette personne n'accomplira pas des actions qui le conduiraient à sa propre destruction. » Han Li ne voulait vraiment pas donner la moindre marge de manœuvre aux fantasmes de Dame Yan, alors il avait dit cela sans montrer une seule trace de politesse.

« Ne me dites pas que votre vénérable personne envisage de prendre la dot de nos filles d’un tour de main et nous laisser sans rien ? » L'expression de Dame Yan était quelque peu affreuse. Elle avait dit le mot « dot » avec une emphase particulièrement prononcée.

En l'entendant dire cela, bien que l'expression de Han Li n’ait pas changée, son cœur ne put pas s'empêcher d'être un peu découragé.

« Le poison Yin présent en moi m'a été donné à l'origine par votre Seigneur et Mari. Pour le moment, j’envisage de ne pas m’opposer à vous, même si je devais être guéri. Qu'y a-t-il d’autres à penser ? » Pensait Han Li avec un peu de colère.

Cependant, Han Li savait que s'il devait dire ces paroles à ce moment-là, ces épouses ne le prendraient pas bien et ne lui donneraient certainement pas le Précieux Jade de Yang Ardant.

En conséquence, Han Li céda et se mit à murmurer pour lui-même. Puis il leva la main, s’éclaircit la gorge, et dit d’une voix claire. « Je vais vous donner deux choix. Choisissez celui que vous souhaitez. »

« L’un est de voir votre Domaine Mo emballer immédiatement ses bagages et se préparer à aller loin de la Province de Lan. Puis trouver un endroit où la puissance de vos clans ennemis ne peut pas vous atteindre, et vivre une vie normale de famille aisée. Vous vivrez le reste de votre vie paisiblement et vous serez complètement séparées des combats entre les factions de Jiang Hu. Ce voyage sera sûr, je le garantis complètement ; toutes forces que vos ennemis pourraient envoyer à votre poursuite, ne seront pas en mesure de vous nuire. »

Han Li s'arrêta là et regarda le changement dans les expressions des épouses.

En dehors d'un léger changement de la part de la Deuxième Épouse Li, Dame Yan et la Troisième Épouse Liu étaient complètement silencieuses. Ce qu'elles pensaient de la proposition était très clair. Han Li ne sentit pas le besoin de regarder la Cinquième Épouse Wang, car il était impossible de deviner quelque chose d'utile de son apparence glacée.

Han Li regarda cette situation et ricana intérieurement à plusieurs reprises. Dame Yan et Dame Liu étaient des personnes assez ambitieuses. Il leur était impossible de vouloir renoncer au pouvoir de l'Association du Redoutable Dragon Déferlant et de vivre des vies de villageoises dans une communauté rurale. Lorsqu'il avait soulevé cette proposition, il l'avait déjà clairement compris.

« Et l'autre choix ? » La Troisième Épouse Liu remarqua que Han Li s’était arrêté, et ne put pas s’empêcher de le questionner.

« Il y a un autre choix... »

Han Li quitta sa chaise et se mit debout. Il fit tourner son regard tout autour de la pièce avant de dire lentement aux épouses l'autre choix.




Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder 5 pubs par jour sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime.


2 commentaires:

  1. Merci pour les chapitres et bon courage pour la suite.
    Ce cliffhanger à la fin, j'ai hâte de lire le chapitre suivant pour connaître l'autre choix.
    Par contre je dois signaler que la couleur de la police (noir sur un fond noir) ne rend pas la lecture facile

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour merci pour tout les chapitres mais pourrais tu remettre les écriture en blanc car se chapitres est illisible. Merci a toi

    RépondreSupprimer