Sélection du message

Annonce

Bonjour ! Mon inscription sur UTIP a été acceptée, j’en profite donc pour vous donner des précisions sur comment cela fonctionne. UTIP ...

RPMI Chapitre 109



Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 109 : Un Visiteur




« Cet homme surnommé Wu est vraiment répugnant. Fabriquer une lettre et utiliser le nom de Père pour épouser Sœur Aînée... c’est vraiment honteux ! » Prononça Mo Caihuan la voix remplie de haine. Son mépris pour Wu Jianming était profondément ancré dans ses os.

« Heureusement, il a seulement mentionné votre Sœur Aînée. Si la personne qu'il demandait à marier était soit vous ou Fengwu, je ne saurais vraiment pas quoi faire ! Avec vos deux tempéraments, comment pourriez-vous supporter et tromper cette personne ?! La seule qui doit souffrir est Yuzhu. Je ne sais pas quand mon Seigneur et Mari reviendra, et si oui ou non il va blâmer cette mère. » Dit Dame Yan doucement à sa fille avant de soupirer.

« Mère, comment Père pourrait-il vous blâmer ? N'était-ce pas Sœur Aînée qui a pris l'initiative de socialiser avec l'homme nommé Wu ? » Mo Caihuan consola immédiatement Dame Yan.

« Enfant insensé, Yuzhu n'a pas d’autre choix que de faire cela pour le bien de l’Association du Redoutable Dragon Déferlant et du Domaine Mo ! Cependant, le mieux que votre Mère puisse faire est d’encourager votre sœur aînée à interagir avec cet imposteur. Il n'y a aucune chance que je puisse vraiment lui donner votre sœur aînée en mariage. Si nous ne pouvons pas retarder le mariage, alors nous serons forcés de nous montrer hostiles et de le capturer ! » La voix de Dame Yan devint froide lorsqu’elle prononça cette dernière phrase.

Une fois que Dame Yan eut prononcé ces mots, l'atmosphère revint à un état de calme. Il était clair que cette paire de mère-fille savait ce que l'hostilité entraînerait.

« Quand Père reviendra-t-il finalement ? » Demanda doucement Mo Caihuan un instant plus tard.

« Quand votre père est parti, il avait dit qu'il pourrait revenir ici dans cinq à six ans au plus tard, le plus tôt étant de deux à trois ans. » Répondit Dame Yan sans entrain.

« Cependant, cela fait presque dix ans. Je ne peux plus me souvenir de l'apparence de mon père avec précision ! » Dit Mo Caihuan lentement.

« Soyez rassurée ! Votre père se trouve être un remarquable génie de sa génération. Avec ses compétences cachées, il n'y a pas de problèmes qu'il ne peut surmonter ! Il a sûrement été retardé par quelque chose d’important, et va bientôt revenir au Domaine Mo. » Bien que Dame Yan fût en train de parler à sa fille, elle essayait aussi de se réconforter.

« Oh, c'est vrai, Seconde Sœur Fengwu a concocté un élixir cosmétique rajeunissant pour que je vous le donne. Mère, pourquoi ne pas l’essayer ? J'ai entendu dire que ses effets sont assez bons ! » Afin de briser l’atmosphère pesante dans la pièce, la jeune fille changea soudainement de sujet et commença à bavarder sur un autre sujet.

« Cet enfant... »

..................

En écoutant les ragots banals entre la paire de mère-fille, Han Li n'entendit pas d'autres informations utiles.

Han Li découvrit de leur conversation que la relation de Dame Yan avec le Docteur Mo était très intime. Il semblait que Han Li pouvait lui faire confiance. Après un moment de contemplation, Han Li estima qu’apparaître en personne et jouer la comédie à ce faux Jeune Maître Wu était de loin une meilleure alternative que de permettre la possibilité que quelque chose d’insidieux ne se produise. Néanmoins, Han Li devait d'abord sécuriser le Précieux Jade de Yang Ardant.

Pendant qu’il pensait à tout cela, Han Li attrapa un anneau de dragon, l'un des souvenirs du Docteur Mo, de son encolure. Il se dirigea ensuite tranquillement vers la fenêtre de la chambre et jeta l'anneau dans la pièce par une ouverture dans les panneaux de fenêtre en papier.

« Dang » Le son clair de l'anneau tombant au sol résonna de la pièce.

Un instant plus tard, la voix de Dame Yan, ni arrogante ni humble, vint de l'intérieur de la pièce.

« Qui est cet expert qui honore mon humble maison de sa présence ? Dame Yan ne vous a pas encore accueilli. J'espère que vous me pardonnerez ! »

Han Li sourit doucement et s'abstint de répondre. Il entendit la voix effrayée de la jeune fille.

« Comme c'est étrange ! D'où vient cette bague ?  Cet anneau me semble très familier... il ressemble vraiment à l'anneau que vous portez, Mère ! »

« Mère ! Venez voir ! » Il était clair que Mo Caihuan avait ramassé l'anneau et était en train de donner la bague à Dame Yan.

« Anneau dragon ! » Cria Dame Yan alertée.

Après que Han Li eut entendu l'autre parti reconnaître le souvenir, il frappa légèrement deux fois sur la porte avant de dire d'une voix claire : « Sous les ordres de mon Professeur Mo, le Disciple Han Li est venu rendre hommage à la Mère Martiale ! »

(Ndt : « mère martiale » littéralement : La femme du Prof.)

Après que ceux à l'intérieur de la pièce eurent entendu les paroles de Han Li, il y eut un silence immédiat et absolu ! Les paroles de Han Li les avaient clairement laissées abasourdies pendant un court moment.

« Entrez ! » Après un moment, la voix de Dame Yan l'invita dans la pièce.

C'est à ce moment que Han Li ouvrit légèrement la porte de la pièce et entra à l'intérieur.

En entrant dans la pièce, Han Li vit une belle dame d'une trentaine d'années. Assise derrière elle, il y avait une délicate jeune fille d’environ quinze à seize ans. La fille et la belle femme partageaient une ressemblance frappante. Avec un seul coup d'œil, on pouvait dire qu'elles étaient des proches du même sang.

À cet instant, la belle épouse Dame Yan tripotait l'anneau de dragon qu'il venait de jeter dans la pièce. L'arrivée de Han Li n'avait pas suscitée le moindre changement dans son expression neutre.

Mo Caihuan qui se tenait derrière Dame Yan cligna ses yeux noirs de jais, qui détaillaient avec curiosité Han Li de haut en bas. Le coin de sa bouche se leva et révéla un sourire qui n'en était pas un. Tout son être libérait une odeur étrange, presque surnaturelle.

Après qu’elles aient évalué Han Li, il s’avança et effectua un salut courtois envers Dame Yan.

« Salutations à la Quatrième Épouse de mon Professeur ! »

Les yeux de Dame Yan clignèrent de surprise. Bien que l'apparence de Han Li ne fût pas étonnante, ses actions étaient tout à fait inattendues.

Cependant, elle ne répondit pas immédiatement aux salutations de Han Li ; au lieu de cela, elle leva la main gauche, révélant son propre anneau de dragon.

Dame Yan rassembla doucement les deux anneaux. En face de leurs yeux, les dessins des deux anneaux de dragon s'emboîtaient, sans même le moindre écart.

« Vous dites la vérité, ce souvenir est authentique ! Cependant, avez-vous la lettre manuscrite de mon Seigneur et Mari sur vous ? » Demanda Dame Yan gentiment, révélant maintenant quelques traces d'un sourire.

Dès que Han Li entendit cela, il prit la lettre qui avait préparée il y a longtemps, et la lui remit des deux mains sans rien dire de plus.

Dame Yan, voyant Han Li agir respectueusement envers elle, hocha la tête de satisfaction tout en acceptant la lettre. Puis, elle la déplia et lut attentivement son contenu.

Han Li se retira sur le côté tout en observant calmement l'expression sur le visage de la femme de son professeur. Il pensait à son changement d’attitude envers lui quand elle saurait qu’il était là en tant que disciple en visite et futur gendre.









Pour me permettre de consacrer plus de temps à la traduction de ce novel, vous pouvez m'encourager en vous inscrivant sur mon Patreon, ou en faisant un don, et aussi avoir accès à des chapitres bonus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire