Sélection du message

Annonce

Bonjour ! Mon inscription sur UTIP a été acceptée, j’en profite donc pour vous donner des précisions sur comment cela fonctionne. UTIP ...

RPMI Chapitre 101




Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 101 : Titre en bas de page...





Han Li avait voyagé en direction du sud-est depuis sa ville natale et s’était ainsi dirigé droit vers la Province de Lan.

Sur le chemin, il avait rencontré d’autres voyageurs, mais quand ils avaient atteint les rues animées de la ville, Han Li avait laissé leur groupe pour prendre un raccourci qui empruntait un chemin qui traversait une contrée sauvage et désolée. Il n’avait pas fait face à beaucoup de danger alors même qu’il était à mi-chemin de son voyage. En fait, le seul incident relativement dangereux qu’il avait rencontré fut sa rencontre avec plusieurs loups sauvages affamés pendant qu’il se trouvait dans une région isolée du vaste désert. Bien que ce fut ces loups qui avaient pris Han Li en chasse, ce fut eux qui servirent de dîner à Han Li.

Han Li avait traversé deux autres provinces avant d’enfin arriver dans la Province de Lan, le corps recouvert de poussière.

Au moment où il entra dans la Province de Lan, il fut surpris par les impressionnants canaux qu'il y vit, ceux-ci s’étendaient au loin de chaque coté et pouvaient être accessibles de n’importe quel endroit. Après tout, il venait d’une région où il y avait principalement de simples déserts montagneux. Il n’y avait pas beaucoup d’endroits où l’on pouvait voir de petits lacs ni même de canaux et de grands lacs. Pour ce qui était de l’eau potable, on l’obtenait généralement à partir de puits ou de petits ruisseaux.

Ainsi, Han Li était très intéressé par les bateaux et les embarcations qui naviguaient sur les canaux fluviaux. En fin de compte, pour satisfaire sa curiosité et son obsession pour le sujet, il avait dépensé un peu d’argent afin de louer un petit bateau, et savourer l’expérience de découvrir les sensations de la navigation.

Après dix jours d’une navigation agréable, Han Li était arrivé dans la Ville de Yuan Jia qui était mentionné dans le testament du Docteur Mo, où il débarqua sur un quai sans particularité.

La première impression que le dock donna à Han Li fut qu’il était beaucoup trop décrépit.

Le quai était entièrement construit à partir de simples panneaux de bois. Non seulement l’emplacement était étroit et informe, mais on pouvait aussi voir éparpillés un peu partout des bacs pourris et des sacs déchirés, ce qui rendait le dock incomparablement sale. Sur la jetée en piliers de bambou et à chaque extrémités du quai, on pouvait voir plusieurs dizaines d’hommes torses-nus qui portaient seulement des pantalons courts, et dont les robustes constitutions émettaient une forte odeur.

Actuellement, tous ces hommes robustes étaient en train de le fixer sans sourciller, lui et Distors. Mis à part cela, il y en avait aussi quelques-uns qui arborait un regard ardent. Han Li fut surpris pendant un court instant, mais il se mit immédiatement à sourire discrètement.

Avant de débarquer de son petit bateau et de descendre sur le quai, le batelier lui avait chaleureusement rappelé que dans la Ville de Yuan Jia, la jetée avait une règle tacite : quelque soit la quantité de marchandise que transportait un passager, il devait embaucher un porteur de l’embarcadère pour l’aider. Sinon, le passager devrait faire face à des comportements inamicaux et même méchants de la part des gangs des quais, et pourrait même être molesté.

Étant donné que c’était la première fois que Han Li arrivait à cet endroit, il n’avait aucune intention d’aller à l’encontre des conventions sociales, alors il demanda avec civilité. « J’ai besoin d’embaucher un porteur. Y a-t-il quelqu'un de disponible ? »

Sun Ergou rétracta son regard. De ce qu’il avait pu voir jusqu’à maintenant, il pouvait dire que le jeune qui venait de dés-embarquer était le jeune maître d’un quelconque clan prospère. Non seulement cela, mais aussi que l’homme géant était probablement son garde du corps. Ce type de pair était fréquemment aperçu tout au long de l’année, à chaque fois que les jeunes maîtres de clans riches se rendaient dans la Ville Jia Yuan. Ces jeunes maîtres venaient souvent par ici afin d’élargir leurs horizons et dépenser leur argent avant de rentrer et de s'en vanter. Ainsi, il n’y avait pas grand-chose à dire à leur sujet.

Mais ce genre de personnes, qui aimait se frapper jusqu'à avoir des hématomes afin de se donner un air plus imposant, étaient des cibles parfaites ! Aussi longtemps qu’il utiliserait des mots doux pour les flatter, ces péquenauds de l’arrière-pays dépenseraient leur argent sans réfléchir. Ainsi, ils étaient une bonne source de revenus pour les commerçants d’ici.

Cependant, ce n’était pas le tour du Gang du Quatrième Niveau cette fois-ci. Selon son accord préalable avec Ours Noir, les deux gangs prenaient chacun leur tour pour faire des affaires avec les touristes sans méfiance, et se voler des clients ne serait pas toléré. En ce qui concernait le montant d’argent à gagner, cela dépendait de leur chance. La veille, ils s’étaient accaparés une affaire, ce qui voulait dire qu’aujourd'hui était le tour du Gang d’Ours Noir.

Pensant à cela, Sun Ergou jeta un regard sur le côté, et vit les hommes d’Ours Noir en train de discuter à voix basse. Peu après, un homme courut avec enthousiasme en direction du jeune.

« Hors de question. Il vous sera impossible de porter mes affaires tout seul. Appelez une personne supplémentaire. » Commanda Han Li tout en regardant cet homme robuste qui observait la grande quantité de bagages sur le dos de Distors, avant de secouer légèrement la tête.

« Jeune Maître, je suis assez fort pour porter ce petit bagage d’une seule main. Il n’y a pas besoin de demander à d’autres. » L’homme musclé n’était pas disposé à diviser sa rémunération avec les autres porteurs. Non seulement cela, mais en plus il était certain qu’il lui était impossible de ne pas pouvoir transporter les bagages à moins que ceux-ci ne soient remplis de pierres.

Après avoir fini de parler, l’homme musclé alla se tenir face à Distors, avec l’intention de s’emparer des bagages.

Han Li soupira. À l’intérieur des bagages, il y avait environ deux mille taëls d’argent, ainsi qu’un assortiment d’autres objets. Le poids total, qui n’était vraiment pas léger du tout, était impossible à porter pour un homme ordinaire.

Mais en voyant à quel point l’homme musclé était motivé, Han Li, impuissant, ne put que faire à signe à Distors de remettre le bagage à l’homme musclé avant qu’il n’essaye de l’arracher.

Et comme il fallait s’y attendre, une fois que le bagage fut dans les mains de l’homme musclé, son expression subit un changement radical. Il utilisa toutes ses forces mais ne put s’avancer que de quelques pas avant de manquer de souffle. Embarrassé, l’homme dut déposer les bagages et finalement appeler une personne supplémentaire afin de l’aider.

Han Li finit par hocher la tête de satisfaction après avoir vu que ces deux personnes étaient en mesure de transporter les bagages. Il quitta rapidement le quai, s’avançant sur le chemin qui menait à la ville.

Ce n’était pas que Han Li manquait de connaissances sur la manière dont le monde fonctionne. Bien que son expérience de Jiang Hu fût limitée, il pouvait sentir la paire le regarder fixement avec des regards remplis de convoitise. Ils ne savaient pas qu’ils étaient sur le point d’inviter des difficultés d’une ampleur qu’ils ne seraient pas en mesure de gérer.

Voyant la silhouette du jeune s’éloigner de plus en plus loin, Sun Ergou rétracta son regard avide. Il réprima la joie dans son cœur et fixa son regard sur celui d’Ours Noir, qui se tenait sur le côté opposé du quai. Chacun d’eux savaient que dans les bagages, il y avait probablement une immense richesse.

Comme attendu, Ours Noir était aussi rempli de joie. Il hésita un peu avant de lancer un coup d’œil furtif vers Sun Ergou, qui se dirigea intuitivement vers un dépotoir à proximité. Face à cette énorme source de richesse, même si Ours Noir avait été celui qui avait tué le père de Sun Ergou et volé sa femme, il serait également prêt à mettre de côté tous leurs griefs et travailler ensemble. Après tout, « les humains meurent pour la richesse, tandis que les oiseaux meurent pour se nourrir ».

(Ndt (idiome) : l’homme fera tout son possible pour devenir riche.)

« 50-50 ! » Dit Sun Ergou à voix basse.

« 30-70 ! C’était notre proie à l’origine. » Réfuta Ours Noir directement.

« 40-60, et je n’abaisserai pas davantage. Tes arguments ne sont pas suffisants pour me faire plier. » Déclara Sun Ergou de manière sournoise, enfonçant le clou.

« Ce... » Ours Noir hésita.  Il voulait naturellement maximiser ses propres profits.

« Hmph ! Tu peux prendre autant de temps que tu veux pour réfléchir, mais j’ai bien peur que les gens des autres gangs aient déjà portés leurs regards sur ce mouton bien gras. »  Grogna froidement Sun Ergou.

« Très bien, on fait comme tu dis. Frappons nos paumes pour sceller l’accord. » Ours Noir était évidemment agité par les paroles de Sun Ergou, mais il accepta rapidement l’offre.

Pa Pa Pa, Sun Ergou et Ours Noir crachèrent sur leurs paumes et frappèrent les paumes de l’autre trois fois, formant ainsi une alliance temporaire.

« Ok, nous devons le rattraper rapidement avant qu’il ne disparaisse dans les zones pleines de gens. » S’exclama Sun Ergou précipitamment.

« Hé hé ! Ne vous inquiétez pas, j’ai déjà demandé aux deux personnes qu’il a embauché comme porteurs de le conduire dans une ruelle isolée. Dépêchons-nous de nous y rendre pour pouvoir les intercepter. »  Ours Noir se mit à rire de son ingéniosité.

« Excellent ! Quel plan astucieux, mon vieux frère ! » L’expression de Sun Ergou montrait de la joie, mais intérieurement, son cœur frémissait. Silencieusement, il se rappela à lui-même d’être plus prudent lorsqu’ils feraient affaire avec Ours Noir.



Chapitre 101: Quand votre richesse vous créée des problèmes




Pour me permettre de consacrer plus de temps à la traduction de ce novel, vous pouvez m'encourager en vous inscrivant sur mon patreon, ou en faisant un don, et aussi avoir accès à des chapitres bonus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire