Important

Annonce importante

Bonjour les gens ! J'ai une annonce importante à faire concernant Dungeon Hunter et RPMI. Nous recherchons des nouveaux traducteurs ...

LMS Volume 13 Chapitre 2

The Legendary Moonlight Sculptor


Le chevalier de la princesse
Volume 13, chapitre 2







Les yeux de Weed brillèrent fortement.

‘De toute façon, je dois faire de mon mieux.

Il ne pouvait plus reculer maintenant que cette tâche lui avait été confiée.

La bataille allait continuer, il n’aurait alors plus aucun moment de répis. Weed s’inclina respectueusement jusqu’à la taille.

“Remy, non, Princesse.”

“Oui, Chevalier.”

Les yeux étincelants de la Princesse Remy se baissèrent vers Weed.

De son point de vue, Weed voyait ses petits pieds délicats et ses mollets.

Pour certains hommes, les pieds d’une femme pouvaient être le pire des poisons. Mais Weed n’avait pas une telle attirance.

“Vous allez devoir croire en moi. Quoi qu’il arrive ne vous inquiétez pas, vous devrez me faire entièrement confiance.”

“Oui, je le comprends. Ma vie, je vous la confie.”

Weed se redressa et ne parla plus.

Les forces Humaines se rapprochaient en nombre autour d’eux, des rochers et des sorts volaient dans leur direction.

L’endroit où ils avaient atterri était sur le point de devenir un véritable champ de bataille.

Weed accepta modestement les rênes du cheval blanc pour en devenir le cavalier.

Il fit ensuite grimper la Princesse derrière lui.

Puhihing!

Le cheval poussa un léger hennissement.

En tenant les rênes d’une main, il dégaina son épée de l’autre.

Ding!
Vous avez équipé l’Epée des Chevaliers de Kallamore du Royaume de Koldrim.
Votre Réputation est augmentée de 2500.
Vitesse d’attaque augmentée


Force augmentée


Dextérité augmentée


Votre Charisme submergera les monstres de faible niveau.


Le pouvoir du Démon des Glaces est emprisonné dans cette lame.


Weed tapota les flancs du cheval pour le faire accélérer vers le centre du camp ennemis.

“Aller hue !”

Avec chaque foulée, le cheval accéléra jusqu’à atteindre une vitesse affolante.

Cet étalon ne jouait pas dans la même cour que le poulain qu’il avait dû subir lors de son expédition dans l’Antre de Litvart, au Royaume de Rosenheim.

La charge d’un Chevalier dépend énormément de la puissance de son cheval.

L’Endurance ou la Vitesse ne suffisent pas à faire un bon étalon, il faut aussi prendre en compte ses gênes et son éducation.

Les meilleurs chevaux sont définis par leur héritage, tout dépend de sa lignée !

Il ne connaissait pas son prix, mais il savait que le cheval qu’il était en train de chevaucher valait une fortune.

Grâce à la vitesse ahurissante de son galop, le cheval fendait l’air.

Sa vitesse était comparable à celle d’une flèche en plein vol.

Les yeux de Weed s’élargirent et il leva son épée.

A présent, la seule chose qu’il ressentait était la poignée de son épée. Il ne sentait plus la chaleureuse et délicate étreinte de la Princesse qui s’accrochait à son dos.

***

Dojo d’escrime.

Jeong Ilhun, vétu de son uniforme, attendait Cha Eunhee.

“Yo.”

“Oui, Grand-Frère.” (Ici, Grand-Frère en termes de rang dans le dojo.)

“Les femmes disent, l’apparence fait tout. N’oublie jamais ça, ok ?”

Cheo Jongbeom parla rapidement.

“C’est vrai.”

Ma Sangbeom lui tapota également le dos.

“Je pense que Mademoiselle Seechwi a un grand coeur. Et elle semble t'apprécier. Elle vient même au dojo uniquement pour te voir.”

Elle ramenait même des Gimbap fait maison.

L’heure prévue approchait.

“Reste calme et détends toi, yo.”

C’était le premier amour de Jeong Ilhun. Il avait plus de papillons dans le ventre pour ce premier rendez-vous que lors de n’importe quelle compétition d’escrime.

C’était le cas aussi pour Cheo Jongbeom, Ma Sangbeom, et Lee Indo.

C’était vraiment inattendu. C’était leur premier Grand-Frère à avoir une petite amie.

Bien Sûr, il était ici question d’une Orc, une sale, grosse et repoussante Orc, mais ils pouvaient quand même le féliciter pour ça.

Ils les avaient tous observés pendant leurs aventures dans Royal Road. La sagesse de Seechwi était comparable au grand coeur de Jeong Ilhun.

“Elle ne devrait plus tarder...”

L’attente rendait Jeong Ilhun nerveu, puis une fille portant une boîte à repas se dirigea vers le Dojo.

“……”

Cheo Jongbeom, Ma Sangbeom, Lee Indo retinrent leur souffle.

‘C’est cette fille !

‘Elle ressemble un peu à Seechwi.’

‘Mais elle doit avoir… la trentaine, peut-être la quarantaine ?’

La quarantenaire au corps rebondit continua de marcher vers le dojo.

Le visage de Jeong Ilhun garda un grand sourire et il commença à marcher dans sa direction.

“Tu es pile à l’heure. Merci d’être venue. Est-ce que ça a été facile de venir ?”

Jeong Ilhun fut le premier à tendre sa main.

Bien que l’action en soi était insignifiante, elle demanda énormément de courage.

Pour ne pas gêner, il lui sourit et lui proposa de se serrer les mains.

Ce n’était pas son apparence qui lui importait, mais son coeur. Il voulait donc l’accueillir correctement.

Pourtant !

“Qui êtes-vous ?”

Le visage de la femme se crispa. Puis, sortant du dojo, un jeune garçon arriva en courant.

“Maman ! Tu m’as apporté mon repas ?”

“Tiens. Et essaye de pas l’oublier la prochaine fois.”

“Hum, ok. Ah, Maître. Bonjour !”

Le petit garçon s’inclina devant Jeong Ilhun et les autres avant de retourner en trottinant à l’intérieur du dojo.

Et la mère du garçon repartit.

“Keuheum !”

Jeong Ilhun embarrassé se racla la gorge un long moment, et recommença à attendre Cha Eunhee.

Puis, en croisant le regard de la femme marchant dans la rue, tout son corps se tendit.

‘C’est elle ?’

Elle arrivait en portant un sac de Gimbap. Si elle n’avait rien eu dans les mains, il n’y aurait pas porté attention.

Elle avait la peau claire, des yeux étincelants et une beauté incroyable.

Une personne seule au milieu de la foule. Il aurait pu rester là en plein centre-ville rien que pour contempler sa beauté.

Elle tenait deux grands sacs de couses et marchait vers le dojo.

Jeong Ilhun pensa.

‘Ce n’est pas elle.’

Les autres instructeurs avaient des idées similaires en tête.

‘Je ne pense pas que ça soit cette fille.’

‘Mais elle vient par ici.’

‘Qu’est ce qui se passe ? Peut-être un envoyé de la société de cartes de crédit ? Ou une vendeuse. Si elle me dit de signer quelque chose, peut être que je le ferai. Voyons ce qui va se passer quand elle commencera à parler…’

Lee Indo était le plus impatient.

Aucun d’eux ne pensaient aux lourds sacs de courses. S’ils l’avaient vu en difficulté à cause du poids, ils ne seraient pas juste restés là à la regarder fixement.

Tous leurs yeux étaient rivés sur la jolie jeune femme s’approchant d’eux et aucun n’arrivait à fermer sa bouche.

‘Pourquoi se dirige-t-elle toujours vers ici ?’

‘Que vient-elle faire par ici ?’

‘Avons nous fait quelque chose mal ?’

Une infinité de questions passaient dans leurs quatre têtes d’homme.

Elle arriva et s'arrêta juste devant Jeong Ilhun. 

Puis dit gentillement.

“Salut, Hello, Ilhun !”

Le regard de Jeong Ilhun devient méfiant.

“Comment se fait-il que vous connaissiez mon nom ? Etes-vous par hasard, un recruteur venu d’un autre dojo pour le faire une offre...”

Il ne quitterait le dojo pour rien au monde, même pour une pareille beauté.

Qu’importe de qui venait l’offre, ni les instructeurs, ni les éléves n’accepterait d’offre d’autres dojos. Avec le temps qu’ils ont passés à apprendre l’art de l’épée, la grandeur de leur honneur dépassait largement toute somme d’argent.

Son large sourire s’élargit encore et elle demanda.

“Quoi ? Je ne suis pas un recruteur, mais ne m’attendais-tu pas ?”

Maintenant, Jeong Ilhun était réellement surpris.

“Qu, quu, Quo, quoi ?”

Le plus ancien du dojo !

Même face à un adversaire armé d’une vraie épée, il gardait toujours son calme. Mais à cet instant précis, il était en état de choc.

“P, p, pas, pas possible…que, que, quel, quelque chose…p, pa, p, impossible ! Tu, tu, tu, tu sais ce que je suis en train de faire...”

“Goem-2-chi. Tu n’es pas Ilhun ?”

“C, c’est, c’est, c’eeest, c’est… moi…”

“Ilhun, je suis Seechwi !”

Jeong Ilhun avait perdu son âme en contemplant la forme humaine de Cha Eunhee.

Les autres instructeurs étaient eux aussi pétrifiés.

‘Pas possible.’

‘C’est impossible.’

‘C’est quoi ce bordel.’

‘La fille… L’Orc Seechwi.’

‘Attends. On peut modifier notre apparence dans Royal Road, non ? Nous sommes restés les mêmes, mais elle, elle a changé d’apparence. Pourquoi nous n’avons pas pensés à ça ?’

Encore aujourd’hui, ils n’étaient toujours pas à l’aise dans Royal Road

“……”

“……”

“……”

Un long silence s’installa sur le dojo.

Jeong Ilhun, les autres instructeurs, ainsi que le grand maître An Hyeon Soo, étaient tous silencieux.

Les recrues non plus n’osaient plus dire un mot. Ils regardaient tous Cha Eunhee, incrédules.

‘Dire qu’Ilhun était si talentueux.’

An Hyeon Soo était plus surpris par ce qui était en train de se passer que par le moment ou il avait découvert les talents d’épéiste de Jeong Ilhun.

‘La première petite amie de Grand-Frère est une aussi jolie fille.’

‘Non. Je ne pense pas que ce soit vrai. C’est surement un rêve, je vais bientôt me réveiller.’

Ni An Hyeon Soo, ni les instructeurs et ni aucun des membres, ne mangea les Gimbap de Cha Eunhee. Ils en avaient tous envis, mais aucun ne trouva le courage de le faire.

Les visages sur les rouleaux étaient trop mignons. Mais une fois qu’ils y eurent goutés, ils ne purent plus se retenir.

‘Keueuk ! Ces Gimbap sont si mignons et délicats.’

‘Elle sait même faire ma cuisine.’

‘Je donnerais sans hésiter une vie de Ramyeon pour ces Gimbap.’

An Hyeon Soo, les instructeurs et les recrues furent attristés, ce qui avait dû rendre les Gimbap plus dur car ils avaient plus de mal à les mâcher.

C’était la première fois depuis leur naissance qu’ils hésitaient à manger.

Après un moment, la personne la plus agée, An Hyeon Soo lâcha un long soupir.

“Wheww~! Tu es donc Seechwi ?”

Cha Eunhee répondit poliment.

“Oui, monsieur.”

Elle portait un magnifique chemisier beige, avec une mignonne petite jupe descendant jusqu’à ses genoux. Elle avait des courbes parfaites aux endroits parfaits. Elle était la personnification de la beauté féminine.

Bien que sa beauté ne soit pas comparable avec celle de Hwaryeong ou Jeong Hyorin, elle était une beauté typique.

An Hyeon Soo hocha la tête.

“Et bien alors, continue de bien t’occuper de notre Ilhun.”

Il se leva et se dirigea silencieusement vers son bureau.

D’un pas soigné.

Mais en réalité, son estomac lui faisait tellement mal qu’il devait partir le plus vite possible.

Pour les instructeurs encore présent, Cha Eunhee était le centre de l'intérêt.

Des mots s'échappèrent de la bouche de Cheo Jongbeom.

“Dis-moi chérie de mon ami, puis je te poser une question ?”

C’est à ce moment précis, que Jeong Ilhun afficha un énorme sourire qui ne voulait plus partir.

“Hahaha.”

Il avait seulement dit ‘chérie’ ! Il ne savait pas que ce terme le touchait autant.
Cha Eunhee révéla ses dents blanc immaculé en lui souriant gentiment.

“Oui, dis-moi.”

Cheo Jongbeom demanda prudemment.

“Mmh… Où as-tu passé ton diplôme ?”

“Eh bien...”

Cha Eunhee essaya de répondre mais Jeong Ilhun se retourna et le réprimanda.

“Mec, Jongbeom ! Qu’est-ce que ça a d’important son école ?”

Jeong Ilhun avait quitté le lycée avant d’avoir son diplôme.
Les autres instructeurs et étudiants étaient tous dans le même genre de situation. Ce n’était pas quelque chose qu’ils mettaient beaucoup en avant.

Ici, une personne avec un diplôme aurait été un génie.

Alors quand Cheo Jongbeom avait posé sa question sans arrières pensées, Jeong Ilhun avait vu la chose d’une façon différente.

‘Elle doit être embarrassée de ne pas avoir reçu son diplôme à cause d’un incident ou quelque chose comme ça.’

Une pensé digne d’un gentleman.

C’était la raison pour laquelle Jeong Ilhun avait attiré son attention.

Cha Eunhee répondit en souriant.

“Tout va bien. Je n’ai aucune raison de ne pas lui répondre. J’ai eu mon diplôme à Harvard.”

“Guh ?”

Cheo Jongbeom était confu.

“Tu parles de l’institution Havard, plus bas vers le centre pour repasser les examens d’entrée à l’université ?”

“Non, c’est l’université de Boston, aux Etats-Unis.”

“Qu-qu.. Quoi ?!”

Ce entraina une série de cris, puis un profond silence.

Les instructeurs et étudiants, sans le savoir connaissaient quelqu’un de l’Université d’Harvard.

Cette fois, Ma Sangbeom demanda.

“Pardonne-moi de demander, mais que fais-tu maintenant ?”

“Je suis dans un hôpital.”

“Oh, tu es infirmière.”

“Non, je suis Docteur.”

“Do, Docteur ?”

“Oui. Je suis Psychiatre.”

Les yeux de Ma Sangbeom tournèrent.

Pour Jeong Ilhun, de trouver une petite amie était déjà une énorme nouvelle.

Et les étudiants n’en revenaient pas non plus.

‘Non non. Il faut qu’on arrête de se tourner les pouces.’

‘On a tous plus de vingt ans, la trentaine n’est plus très loin. Moi aussi j’aimerais trouver une petite amie aussi belle et intelligente…’

L’avenir leur semblait de plus en plus sombre.

Cette réalité venait de les frapper de plein fouet.

‘Ça ne peut pas se terminer comme ça.’

‘On n’a pas une minute à perdre.’

Les instructeurs et leurs apprentis crièrent tous en cœur.

“On doit se connecter sur Royal Road !”

“Allons-y !”

“Le village des Orc ! On doit aller dans ce village !”

Cet événement donna naissance à un incroyable but qu’ils partageaient tous.

Pendant ce temps, An Hyeon Soo était déjà allé rejoindre sa capsule et c’était connecté. Dès qu’ils apparurent à Morata, ils partirent tous en direction du village des Orc comme des possédés.

***

La salle de cinéma de KMC Media était en pleine effervescence.

“Il a renversé la deuxième ligne de défense !”

“Il attaque le troisième périmètre.”

“Sept Lanciers massacrés, il est inarrêtable.”

“Il a tué un Chevalier du Royaume de Bromba ! Niveau estimé, 360.”

Le Directeur Khang était occupé à regarder le planning de diffusion et ne pouvait pas observer l’écran pour le moment.

“Il les a tués en seulement quelques minutes ?”

L’équipe présente dans la salle de cinéma hésita à répondre.

“Je dirais plutôt instantanément… ça a pris moins d’une minute.”

“Vous parlez de la partie à cheval ? Vous savez tous à quel point un Chevalier de niveau 360 est fort. Vous devez surement vous tromper, non ?”

“Le cheval ne s’est même pas arrêté. Il fonce toujours dans la même direction et il se bas en restant sur le cheval… Il arrive à frapper dix fois en un instant.”

“C’est possible ? Frapper avec une épée à dos de cheval déséquilibre le cavalier.”

“Moi aussi… Je n’arrive pas à y croire. Mais il l’a fait.”

“C’est un monstre.”

Ce combat ne peut que laisser admiratif !

Dès le départ, Weed, sur le dos du cheval blanc, avec la Princesse derrière lui avait chargé en direction des lignes ennemis.

Les régiments d’Archers avaient tiré des flèches à une vitesse impressionnante, mais il avait continué de foncer tête baissée. Avant même que les flèches ne touchent le sol, il avait déjà traversé la zone d’impact.

Les Magiciens ennemis lancèrent leurs sorts, mais le cheval les esquiva somptueusement.

Des explosions, des pics de glace et des tempêtes d’éclair passèrent !

Le Chevalier Squelette fit une démonstration de ses talents de cavaliers et réduisit la distance sur son étalon blanc.

Il arriva alors en face des Lanciers et de la ligne d’Archers.

En ajustant simplement la position de l’arrière de l’animal, il piétina les lances et les épées, et bien sûr les Lanciers les tenants furent piétinés avec et perdirent leur vie.

Un assaut inarrêtable !

Un Chevalier à dos de cheval inflige un maximum de dégât pendant qu’il charge.

Au moins deux à trois fois la normal.

Il est possible de monter à sept fois les dégâts de base en fonction de la vitesse du coursier qu’il monte.

Un bouclier qui tente de l’arrêter sera brisé, une armure de plate écrasée, fracassée ou arrachée.

Des troupes régulières ne pouvaient pas ralentir des Chevaliers lancés au galop.

A pied, les Chevaliers ont une bonne Force et une très bonne Défense, en plus de leur Vitalité élevée. Mais pour la vraie force d’un Chevalier ne peut se voir qu’à dos de cheval.

Weed avec sa vitesse prodigieuse, chargea et pénétra le périmètre.

En plus de cette vitesse terrifiante, les mouvements de Weed étaient incroyables. L’épée dans sa main avait l’air de danser dans les airs.

Une Force et une Vitesse prodigieuses.

Il plongea au coeur du territoire adverse et s’ouvrit un passage à travers l’infanterie à l’aide de son épée.

Et, en dépit de son duel contre un Chevalier accompli au milieu d’eux, il triompha.

Bien qu’il fût affecté par le Pouvoir de Nier la Mort, ce n’en était pas moins glorieux.

Le Directeur Khang demanda froidement.

“Se peut-il qu’il ait de l’expérience en tant que Chevalier… A la base ?”

“Peut-être, mais on ne peut pas en être sûr.”

“La candidature disait qu’il était Sculpteur.”

“Peut-être est-ce juste une passion.”

De simples hypothèses, mais les diffuseurs le virent comme un point d’attention.

En fait, avec les images envoyées, il était inutile de s'attarder sur les informations du personnage. C’était un des principes inavoués des diffuseurs.

Des choses comme la situation de Weed étaient aussi inconnues.

Pour des diffuseurs, il était impossible de demander des choses comme les équipements, les compétences ou des informations sur les personnages, dans le but de conclure un contrat. Ces choses étaient des secrets bien gardés.

“Il est très polyvalent sur un champ de bataille.”

“J’aimerais avoir un tel Chevalier pour me sauver moi aussi...”

“Romantique, c’est si romantique. L’excitation d’avoir un Chevalier servant sur son étalon blanc venant pour nous...”

Les femmes se retrouvaient dans cette bataille.

Une Princesse naïve voulant retourner dans son pays natal ! Elle confia sa vie à un Chevalier sur un cheval blanc.

C’était une histoire toute droit sortie d’un livre de contes de fée.

Bien entendu, dans ces histoires, le Chevalier était en général un beau et jeune homme. A l’inverse ici, le Chevalier était un squelette sans aucune trace de peau.

“Ne veux-tu pas juste te coller contre ce torse ?”

“Je pense que les Chevaliers sont tellement cool et rassurant dans Royal Road.”

D’un autre côté, en voyant la bataille de Weed, le Directeur Khang recadra son équipe dans la salle de cinéma.

“Nous ne savons pas ce qui va se passer ensuite, ceux de l’équipe de production, je vous interdis d’en perdre une miette !”

“Oui !”

“Les analystes, en fonction de votre travail aujourd’hui, vous pourriez recevoir une prime en fin d’année. Ne vous endormez pas. Même si vous êtes épuisés, continuez.”

“Nous ne ferons rien d’autre avant la fin de cette bataille, monsieur le Directeur.”

“Les autres vous aussi, si vous voyez quelque chose d’unique ou si vous voulez une précision sur quelque chose, demandez.”

Cette bataille fut inscrite dans l’histoire du Continent de Versailles.

Une bataille du passé inconnue de tous à l’exception de ceux qui avaient lu les livres d’histoires du Continents.

Mais aujourd’hui, les scènes de la plus féroce des batailles pouvaient être vu une fois encore.

“J’ai trouvé une robe rare ! Je ne sais pas ce que c’est mais ça Défense Magique est énorme.”

“Il y a aussi une race de Géants. On dirait qu’il y en a environ 200.”

“Capacité spécial ?”

“Une Force colossale… N’utilise aucune arme ou magie.”

“Très bien, voyons voir… Pour l’instant, cette espèce n’a pas été enregistrée. Côté compétences ça donne quoi ?”

“Actuellement ? Du côté des magiciens, on a 57 nouveaux… Non, 57 sorts non identifiés utilisés.”

Leurs yeux étaient remplis des sorts des Magiciens, ou des compétences des Guerriers et des Chevaliers tout au long de la Bataille de Palrangka.

A notre époque, beaucoup de ces sorts n’avaient pas été découverts.

Ici, les effets et pouvoirs de ces sorts oubliés pouvaient être révélés.

Pour les Magiciens, essayer de retrouver des sorts oubliés ou en développer de nouveaux, pouvait représenter des jours et des nuits de recherches, espérant trouver la perle rare.

En fonction de la caractéristique choisie lors la seconde amélioration de classe des Magiciens, ils pouvaient se choisir de créer leur propre sort ou d’en redécouvrir un ancien en réunissant des informations sur lui.

Données magiques, objets, espèces… Tout ici avait énormément de valeur.

C’était d’autant plus vrai pour ce genre d’aventuriers.

Pour ceux cherchants des informations sur des objets ou des quêtes rares, la Bataille de Palrangka allait être une mine d’or.

Tout comme les races et royaumes ayant participés à cette grande bataille, qui sont aujourd’hui disparus.

En ciblant ces aventuriers avides d’informations, la Bataille de Palrangka allait être très demandée.

“Jackpot.”

Une masse énorme d’informations. Et regardez la taille de ce combat.”

“L’endroit ou se trouvera le public n’a même plus d’importance à l’heure actuelle.”

“On pourra parler de la Bataille de Palrangka pendant au moins deux mois avec tout ça.”

Les membres de l’équipe d’analyse pleuraient de joie.

Depuis le spectacle offert par Weed à Todeum, ils n’avaient rien trouvés à se mettre sous la dent !

Pourtant, ils comprenaient les choix fait par Weed au cours de cette aventure.

Pour les autres, s’ils essayaient de terminer une quête difficile par la force, ils allaient forcément se brûler les ailes plutôt qu’y gagner.

‘Le Royaume de Sunbain. Je viens seulement d’arriver à la Province d’Herotai… Je me demande quels genres de quêtes je vais pouvoir trouver là-bas ?’

Le corps du Directeur Khang commençait à le tirailler, au point d’en devenir dur à supporter.

Plusieurs minutes passèrent.

“Weed. Que fait-il maintenant ?”

Il scannait les notes écrites rapidement par l’équipe d’analyse et ne leva même pas la tête en posant la question.

“……”

Bien qu’ayant attendu un long moment, il ne reçut aucune réponse.
Il y avait plus de cent personnes dans la salle de cinéma, mais aucun ne lui avait répondu. Bien entendu, il y avait des personnes d’autres équipes qui n’avaient pas besoin de lui répondre. Mais parmi les présents, plus de cinquante personnes travaillaient pour lui.

Puis, un lourd silence tomba soudainement sur la salle de cinéma.

“Pourquoi personne ne me répond ?”

Le Directeur Khang leva la tête.

Une fois encore, il ne lui fallut pas longtemps pour réaliser la scène qui se déroulait devant lui.

Il regarda en direction de l’écran.

Weed volait dans le ciel.

Plus surprenant encore, Weed était au dessu d’un Dragon.

“Qu, que, que s’est-il passé ?”

Ce ne sont pas ses employés qui lui répondirent mais Odong Man.

“Eh bien, il a été violemment attaqué par plusieurs Drakes. En plus de leurs attaques enflammées depuis les airs, ils ont aussi utilisé leurs griffes pour le griffer. Il a longuement lutté pour en venir à bout.”

C’était déjà un exploit d’avoir évité le déluge de flèches et de sorts uniquement en utilisant ses talents de cavaliers. Mais pour les Drakes c’était une autre histoire. Ils crachaient des flammes et poursuivaient inexorablement leurs proies.

Malgré le bon rythme avec lequel il avait parcouru la plaine, distancer les Drakes était difficile. Sans compter que la plaines était remplie de monstres et de soldats ennemis.

“Alors quoi ?”

“Alors, à un moment, il a sauté sur un Drake et l’a chevauché.”

Les Drakes n’étaient apprivoisés par les humains, c’est pourquoi il avait sauvagement résisté. La bête avait fait de son mieux pour se débarrasser de Weed en crachant des flammes et en se tordant dans tous les sens en plein ciel.

Les Drakes alentours avaient aussi aperçut la scène.

Ils avaient essayé d’aider en soufflant des flammes par leurs museaux.

Et à chaque fois qu’ils avaient essayé, Weed s’était déplacé aussi vite que l’éclair de l’autre côté du Drake en attaquant ceux qui se trouvaient autour de lui.

Un vrai combat aérien !

Au milieu du groupe de Drakes, une bataille à couper le souffle se déroulait.

“Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !”

Avec la frappe de Weed, de terrible hurlements se firent entendre.

Le Drake battit des ailes rapidement et commença à monter plus haut dans le ciel.

En même temps que les Drakes prenaient de la hauteur, la motivation des personnes observant la scène montait aussi.

“Keoeoeok !”

“Oh mon Dieu !”

“Avec ça, on aura 20%, non plus de 30% de l’audience.”

“Jackpot, jackpot ! Si on arrive à faire ça correctement, on l’aura notre prime cette année.”

Au sol, l’historique Bataille de Palrangka battait son plein.

Des dizaines de milliers d’Humains et autres races se battaient pour la dominance de ce monde.
Quelque part dans le ciel, le combat aérien avec les Drakes continuait.

Au milieu d’un soleil irritant, aux côtés des nuages dérivants dans le ciel.

Les Drakes allaient à une vitesse folle et effectuaient des manoeuvres irrégulières, et celui qui les combattait n’était autre que Weed, le Chevalier Squelette !

Ils étaient tellement excités qu’ils en oubliaient d’avaler leur salive.

“On dirait une peinture. L'héroïque chevalier se battant pour protéger la princesse...”

L’histoire était parfaite.

C’était tellement romantique, que toute personne avec un minimum de sentiments serait submergée par cette beauté.

Puis soudainement, quelqu’un applaudit.

“Ah !”

“Pourquoi, qu’est-ce qu’il s’est passé ? Vous trouvez quelque chose ?”

“C’est...”

“C’est quoi ?!”

“La Princesse est morte.”

“Quo, quoi ?”

“Umm… regardez en bas de l’écran. Il l’a oublié et donc elle est morte, en même temps que le cheval blanc.”

“……”

Il semblerait que Weed était tellement concentré dans son combat qu’il en a oublié le fait qu’il devait protéger la Princesse et le cheval blanc !

Il était le seul à avoir sauté sur le Drake et à l’avoir combattu vaillamment pendant que la Princesse se faisait tuer par un groupe de monstres.

Les femmes dans l’assemblée étaient outrées.

“Princesse Remyyyy !”

“Ahk! Notre Princesse est morte !”

Elles c’étaient totalement identifiées à la Princesse, rendant le choc encore plus difficile pour elles. Comme si le ciel s’était effondré sur la terre !

Les membres de l’équipe réunis dans la salle étaient tout aussi incrédules.

Ils avaient tellement attendus de Weed, qu’ils en furent dévastés quand la Princesse perdit la vie.

“Notre prime.”

“Mes vacances...”

“Ma promotion...”

Bien qu’ayant l’air abattus, les membres gardèrent un d’espoir.

Avec cette Bataille de Palrangka, et la participation de Weed, ils ne savaient pas encore comment le public allait réagir à la diffusion.

Mais à cet instant, ils se sentaient tous heureux de travailler à KMC Media et d’avoir pu voir l’exploit que venait d’effectuer Weed.

2 commentaires:

  1. Merci Charlo pour la reprise de la traduction :D
    Ça fait plaisir de lire les exploits de weed.
    Pour ma part, j'aime bien l'idée d'avoir la moitié d'un chapitre par semaine, ils sont suffisamment long pour le faire :)

    RépondreSupprimer
  2. Salut charlo et merci pour le chap!! et sinon peu importe ce que tu choisis du moment que la qualité de la trad est bonne!!

    RépondreSupprimer