LMS Volume 12 Chapitre 4


The Legendary Moonlight Sculptor


L’épreuve de l'enfer
Volume 12, chapitre 4




Nombreux étaient les étudiants affamés qui se regroupèrent sur la plage lorsqu’il fut l’heure de l’épreuve. Les profs étaient déjà rassemblés lorsque tout le monde arriva.

« Un tour autour de l’île et vous en aurez fini avec l'épreuve d’aujourd’hui. »

Les étudiants se détendirent immédiatement.

« On a jusqu’à 17h pour tranquillement faire le tour. »
« C’est un peu comme si on visitait l’île de Silmido. »

C’est ce moment que choisit le bizut Kim Hyeonjun pour lever la main.

« Professeur, j’ai une question. Notre groupe n’a pas mangé. Si nous avons encore du temps après avoir fait le tour, est-ce qu’on pourra manger ?»

Le professeur fit un signe de la tête.

“Oui. S’il vous reste du temps après l’épreuve, alors c’est temps libre jusqu’à la prochaine activité du programme. Alors tout le monde est prêt ?”
“Oui !”

Les étudiants portaient des chaussures de course en prévision de cette épreuve sur la plage.

“Prêt, Feu, Partez !”

Au dernier cri du prof, plus de 100 étudiants s’élancèrent.

“Avec cette petite brise marine, c’est de très bonnes conditions pour faire du jogging.”
“Pour notre santé cela ne peut que nous faire du bien d’être venu au séminaire d’intégration. N’est-ce pas ?”
“Oui moi aussi je le pense.”

Les étudiants couraient comme si c’était une balade champêtre. Le sable sous leurs pieds en faisait un terrain facile. Les petits grains de sable formaient un sol compact lorsqu’on posait le pied dessus. Pourtant une partie des étudiants menés par leurs aînés avaient décidé de courir plus vite.

“Ouff Oufff !”
“Plus vite, plus vite, allez !”

La plupart des étudiants ne comprenait pas l’attitude de leurs aînées.

“Courez plus doucement, s’il vous plaît.”
“A ce rythme on ne va jamais finir.”

Des plaints étaient entendues.
A ces remarques, les aînées les regardèrent en souriant.

“Oh mais vous pouvez prendre votre temps.”
“On ne vous attendra pas et on part en avant.”

Les étudiants leur demandèrent curieux :

“Il y a une raison pour aller plus vite ?”

A quoi les aînés leur répondirent.

“Non aucune, on a juste envie de courir.”
“Ne penses-tu pas que cela fait du bien de courir dans ses conditions avec cette légère brise marine soufflant sur l’île ?”
“Exactement, nous voulons juste courir.”

Les aînés couraient comme des flèches.
Lee Hyun n’était pas gêné par un peu d’exercice, au contraire cela lui semblait être un tour agréable de l’île. Cependant le comportement de ses aînés lui parut suspicieux.
‘ C’est bizarre.’

Lee Hyun n’avait confiance en personne. Tout ce qu’il faisait était pour le bien de sa famille ! Il avait depuis longtemps abandonné toute confiance en l’humanité. Depuis qu’il avait appris la réalité cruelle du monde, il n’était plus naïf. Il était dur envers lui-même quand il ne faisait que répéter ‘argent argent argent’ pour de bonnes raisons.
Le monde n’avait pas simplement cherché à le mettre au plus bas mais à lui faire vivre le pire lorsqu’il avait eu temporairement 3 milliards de Win juste pour le perdre quelques instants plus tard. Quel monde cruel ! En ayant connu le pire aux mains des autres, il n’aura plus jamais une confiance aveugle.

‘ Fais attention à ne pas être touché dans le dos. Aucune chance que j’ai confiance en mes aînés.’

Tandis que Lee Hyun observait les aînés, il accéléra. Ses atouts physiques ne lui venaient pas de son entrainement au Dojo car cela avait été imprimé en lui bien avant. Comme il n’avait jamais voulu dépenser de l’argent pour prendre le bus, ce qui était au début une marche rapide devint son jogging journalier.
*Padam padam padam!*
Sa vitesse monta jusqu’à laisser les bizuts derrière lui!
Peu de temps après il avait rejoint ses aînés. Pour ne pas être en tête il ralentit et se plaça à l’arrière pour comprendre leur comportement. Assez vite il vit la raison. Peu importe où ils regardaient, il ne semblait pas il y avoir de fin à la plage de Silmido.

“Pfff! Ce n’est pas possible qu’on se soit trompé de direction ? C’est comme si on allait tout droit.”
“Je pense que cela fait au moins 15 minutes qu’on court.”
“J’ai faim.”
“Merde j’ai la dalle.”

Certains aînés étaient au fait des circonstances. Si on ne faisait pas attention on pouvait croire que les îles de la mer jaune étaient petites. Mais courir d’un bout à l’autre n’en faisait pas une chose facile. La plage de Silmido faisait plus de 6 kilomètres de circonférence ! Après un tour personne ne voudra en faire un deuxième.

‘ Toutes mes excuses chers bizuts ’

Pour les étudiants au courant, il n’avait pas l’intention de courir deux tours. Le rythme s’intensifia puisque les bizuts eux aussi se rapprochaient. Tout le monde s’impatientait ne voyant pas la fin de la plage.
C’est alors que les effets limitatifs de la faim se firent sentir ! Plusieurs étudiants qui avaient accéléré étaient maintenant à l’arrière en train de reprendre leur souffle. Pour des étudiants qui ne faisaient pas d’exercice, ce genre d’activité ne pouvait être qu’un enfer. Alors qu’ils couraient une seconde plus tôt, ils étaient maintenant presque à l’arrêt.
Lee Hyun finit son tour tranquillement dans les 30 premiers. Parmi le groupe de tête, il y avait de nombreux aînés, redoublants et quelques bizuts assez frais.
Seoyoon était de ceux-ci. L’exercice était plus facile que le jogging matinal qu’elle faisait tous les jours avec Cha Eunhee.
Pour ceux qui n’avaient pas fini dans les 30 premiers, ils devaient faire un deuxième tour de l’île. De fatigue et de faim, ils n’en voyaient pas la fin !

“Merde les gars.”
“Aidez-moi, n’importe qui …”

Des étudiants demandaient de l’aide dans leur groupe mais personne ne se proposait. Une sacrée distance de 6 kilomètres ! Bien que cela ne paraisse pas énorme, cela représentait quand même une distance considérable. Encore plus pour ceux qui devaient le faire deux fois.
La durée de 3 heures était enfin comprise. Si vous ne pouvez pas courir, alors autant commencez à marcher ! Malheureusement pour cette deuxième partie il ne leur restait pas beaucoup d’énergie même pour marcher et certains étaient proches de s’effondrer.

“S’il vous plait …de l’aide, est ce que quelqu’un peut courir ?”

Hong Seonye était en difficulté et se tourna vers Lee Hyun. Elle avait atteint ses limites alors que Lee Hyun paraissait encore en forme.
Lee Hyun évidemment commença par lui répondre :

“En fait…je ne ve…”

Il cherchait ses mots pour ne pas la blesser !

“Ok.”

Lee Hyun changea d’avis et se mit à courir.
Comme il avait fini le tour rapidement et qu’il n’avait rien d’autre à faire, il se dit que c’était une bonne idée de faire un peu plus d’exercice. Quant aux autres qui devaient faire un deuxième tour, pratiquement l’ensemble préféra le faire en marchant.
Être oblige de faire 12 km était très dur pour des personnes non entraînées. Les seuls qui couraient étaient ceux qui avaient fini dans les 30 premiers et couraient pour quelqu’un d’autre.

“Ouff.”
“Aïe.”

Parmi les étudiants qui couraient, on pouvait entendre des gémissements de ci de là. L’effort de courir leur coûtait de plus en plus. Ils voulaient abandonner mais pour le reste du groupe, il ne pouvait pas se permettre de s’arrêter. Ils n’avaient déjà pas beaucoup mangé mais en plus échouer signifierait ne pas pouvoir dîner.

‘ C’est pour ça qu’on l’appelle l’épreuve de l’enfer.’
‘ En plus c’est le pire moment pour courir.’

Ils ressassaient ses pensées tout en maintenant l’effort. C’est alors que Min Sura s’écroula au sol de fatigue. Elle resta assise tout en cherchant un second souffle.

“Stop, pas plus…je n’en peux plus.”

En apprenant ça, Lee Hyun qui était en tête revint en arrière.

“Monte sur mon dos.”
“Hein ?”
“Monte sur mon dos. Ils n’ont pas dit que c’était interdit donc je pense que c’est autorisé.”
“Oui mais…je suis lourde.”
“Ne t’inquiète pas, tu dois être beaucoup plus légère après les efforts que tu viens de faire.”

Lee Hyun avait autrefois travaillé en tant que livreur de riz. Porter une personne était beaucoup plus facile que de porter des sacs de riz !

‘ Si on compare avec porter des briques en montant des étages, c’est beaucoup plus facile.’

Min Sura, gêné par la situation, s’accrocha délicatement au cou de Lee Hyun.

“Si cela devient trop lourd alors tu me poseras par terre.”
“Ok.”

C’était réellement peu difficile pour Lee Hyun. En s’appuyant avec ses deux mains au sol il se leva et commença à marcher doucement. Le regard des étudiants se tourna vers cette scène étonnante. Certains étaient jaloux, d’autres le félicitaient !
C’était déjà dur de porter quelqu’un après tous ces kilomètres courus mais ce qui arriva ensuite les surprit tous !
*Dadadadadak. *
Lee Hyun se mit à courir avec Min Sura sur le dos.

“Hein ?”
“Imposs…”

C’était déjà dur pour eux de marcher et si en plus ils savaient qu’il aurait pu accélérer ils en seraient bouche-bée.

‘ Si je vais trop vite on va encore trouver que je suis different. Pour m’adapter aux autres j’ai juste besoin d’adapter ma vitesse au groupe de tête.’

Lee Hyun rejoignit tranquillement le groupe de tête.

“Aaa, tellement dur.”
“Je suis mort, mort…Si seulement j’avais une glace ce serait tellement génial.”
“Juste un peu d’eau fraîche…”

A leur arrivée à la fin ils tombèrent au sol l’air malade.
Le visage de Min Sura était lui aussi tendu.

‘ Il a vraiment couru avec moi sur son dos.’

Elle était remplie d’anxiété en se rappelant comment elle lui avait dit de la déposer si elle était trop lourde. Il avait couru si vite… Elle savait qu’il avait beaucoup d’amis qui pratiquaient les arts martiaux mais elle ne pensait pas qu’il était si sportif. Cela avait changé son point de vue sur Lee Hyun qui lui apparut bien mieux à son goût.
Après les deux tours de l’île il fut rapidement l’heure de dîner. Lee Hyun se mit immédiatement à préparer le repas.
Le repas qu’il était en train de préparer était les côtelettes de porcs grillés dans de la sauce au romarin et de la soupe de coquillages méditerranéens. Bien qu’il aurait pu opter pour le porc grillé il choisit des recettes difficiles à faire afin qu’ils profitent encore plus du dîner.

“Hyeong, laisse-moi t’aider.”

Park Sunio se rapprocha prêt à donner un coup de main. Les autres membres du groupe étaient au sol en train de récupérer un souffle dans l’incapacité de faire autre chose. Seul Park Sunio avait fini 29ème pendant le premier tour.
Lee Hyun lui demanda tout en préparant les côtelettes :

“Tu as déjà regardé quelqu’un cuisiner chez toi ?”
“Non je ne regarde jamais. EN fait je ne vais pas dans la cuisine donc je ne vois jamais.”
“Mais il doit bien y avoir quelque chose que tu sais faire.”
“Oui je peux faire un bol de ramen.”
“…Est-ce que tu sais peler des fruits ?”
“Peler ? Je ne l’ai jamais vu faire mais si tu m’apprends alors je peux le faire.”
“Lave les assiettes.”

Lee Hyun préféra tout faire lui-même.
Au moins dans Royal Road il pouvait recevoir de l’aide d’autres personnes comme ils connaissaient les bases de la Cuisine. Mais maintenant dans le monde réel comme la compétence Cuisine n’existait pas alors il ne pouvait pas recevoir d’aide.
Sauf Seoyoon ! Seoyoon n’avait pas le droit d’utiliser la compétence de Cuisine ! C’était la pire chef du monde ! De la même manière qu’une fièvre était dur à combattre dans le froid, un homme avec la meilleure condition mourrait en mangeant sa cuisine. Si Seoyoon se trouvait par hasard à côté d’un plat, il deviendrait automatiquement immangeable.

‘ Et oui il existe des gens dans le monde qui ne sont pas capable de cuisiner et ont la chance de profiter de la cuisine des autres.’

La fumée venue du feu était étouffante tandis que Lee Hyun cuisinait les côtelettes dessus.

“Tu en as besoin ?”

Hong Seonye lui offrit une serviette propre pour s’essuyer. Ses cheveux et son visage étaient encore mouillés d’avoir été se laver le visage avec de l’eau.

“A cause de moi tu as dû faire deux tours alors que tu n’étais pas obligé. Je suis tellement désolé ça a dû être dur.”

Lee Hyun répondit honnêtement.

“Ce n’était rien.”
“Les profs n’en font qu’à leur tête. Un séminaire d’intégration n’est pas une épreuve sportive !”

Quand des femmes critiquaient fortement quelque chose, le point qu’elles essayent de faire a généralement le sens contraire. Généralement la bonne chose à faire dans cette situation pour devenir ami avec elle est d’acquiescer et de critiquer encore plus. Au contraire d’utiliser sa logique et de démentir leur version, il faut en quelques mots bien choisis critiquer encore plus.
D’un autre côté on pouvait faire comme Lee Hyun qui posa longuement son regard sur Hong Seonye comme jamais il n’eut fait et lui répondit durement :

“L’épreuve de l’enfer est bien trop facile.”
“Comment ça facile ?”
« Il ne devrait pas être appelé épreuve de l'enfer” ».

De manière générale si une chose était désigné comme tel ce ne devrait pas être si facile. Si Lee Hyun avait organisé l’épreuve, il aurait fallu d’énormes efforts pour le finir. A l’arrivée sur l’île ils auraient dû marcher 20 kilomètres. A la fin de la marche ils auraient fait 3 heures d’exercice et de combat.
Après ces épreuves ils auraient eu 5 minutes pour manger avant de passer à l’exercice suivant. Celui-ci aurait été dans la mer jusqu’aux hanches en courant et en portant un tronc d’arbre tout du long !
Ou alors c’est aussi bon de courir tout en tirant un tronc d’arme dans la boue. Dans tous les cas s’entraîner avec un tronc d’arbre ne peut faire que du bien. Ensuite ils pourraient dormir 2 heures, ce qui à ce moment-là on pourrait appeler l’entraînement de base ! Il avait appris tout ça durant son temps au Dojang avec les instructeurs.
L’être humain pouvait aller beaucoup plus loin ! Si tu veux atteindre tes objectifs alors tu dois t’en donner les moyens. Par exemple pour atteindre le summum de la force alors ce genre d’exercice n’était rien. Après avoir vu leurs conditions d’entraînement, Lee Hyun avait décider de se mettre dans les mêmes conditions d’entraînement.

“Hum, Hum.”

Hong Seonye avait une interprétation totalement différente. Bien qu’il ait montré son endurance en courant un tour à sa place, ce qu’elle cherchait dans un mec c’est qu’il soit beau gosse pour pouvoir le montrer

‘ Est-ce qu’il m’aime bien ? ’

Evidemment la seule réponse était non. Ils finirent leur repas somptueux que les autres groupes ne pouvaient que regarder avec jalousie.
Les repas des autres groupes furent simples : ramen de kimchi, ramen de bœuf, ramen de Neoguri deung ou de la nourriture qui ne pouvait pas être décemment décrite. Certains autres mangèrent de la soupe froide épicée mais cela aussi palissait en comparaison du repas préparé par Lee Hyung
*Cot Cot Cot ! *
A chaque fois que le poulet Mi-Sauce Mi-Frit caquetait on pouvait entendre le son de la salive qui était avalé.

“Vous avez entendu ? Là-bas ils ont un poulet à manger …”
“Je suis jaloux, il a l’air si bon.”

On atteignait des niveaux de désespoir différent dans une île déserte. Peut-être que si on demandait à ce moment précis quelles sont les 3 choses qu’il fallait emmener sur l’île, la plupart répondrait :
Lee Hyun.
Un briquet.
Mi- sauce Mi - frit.
Le dîner se finit avec ces regards pleins d’envie tournés vers eux mais il était temps de faire l’épreuve de courage.

“Caché dans la montagne il y avait des morceaux de papier à trouver. Le groupe qui en trouvera le plus aura la récompense de ne pas avoir à payer sa consommation d’alcool.”

Une épreuve de courage dans la montagne !
En réalité les serpents et autres animaux s’étaient eux aussi cachés pour la nuit, il n’y avait donc aucun risque d’être attaqué. Cette fois aussi le groupe de Lee Hyun se classa premier.

“J’ai mal aux jambes.”
“ah j’ai sommeil, faim, je veux ma maman.”

La plupart était trop fatigué pour marcher donc aucun autre groupe fit l’effort.
Seul Lee Hyun, Seoyoon et Park Sunjo avaient marché tranquillement et avaient réussi à trouver 10 feuilles de papier.
A 11 heures exactement tout le monde s’endormit facilement. En ayant pris le bateau, courant, s’installant, toutes ces choses peu communes, tous étaient fatigué. Des tentes et de la plage seules deux sons pouvaient être entendu alternativement : le son des vagues et le son des ronflements.

*Wouuff ! * (vague)
*RRRRRRRRR* (ronflement)
*Woufff ! * (vague)
* RRRRRRRRR* (ronflement)

*****

Lee Hyun se réveilla à l’aube comme d’habitude.

‘ Je me demande si Hayan mange correctement. Elle doit aussi emmener à manger à mamie à l’hôpital.’

Il ne pouvait rien faire sur cette île.
Il ne pouvait pas ni aller sur la page d’accueil du site des Dark Gamer pour trouver des informations ni aller sur le site d’enchères pour vérifier le prix d’objets. L’unique chose à faire était de se détendre.

‘ J’ai rarement eu ce genre de repos auparavant.’

Se sentant en sécurité pour la première fois depuis quelques années, Lee Hyun sortit de la tente discrètement. Il pouvait entendre la conversation entre les vagues et les étudiants à cette heure sombre où on pouvait juste deviner l’aube approchante par la position des étoiles et de la lune.

'Sympa.'

Lee Hyun marcha sur le sable blanc.
Lui aussi voulait rencontrer d’autres étudiants et sortir. Mais ce n’était pas possible.

‘ Je ne peux pas profiter comme eux. Je dois rester dans l’ombre afin de gagner de l’argent et avoir une vie plus simple.’

Il avait une relation étrange aves ses amis et ses aînées. Cela venait du fait qu’au collège toutes les personnes avec qui il était devenu ami croyait qu’il avait déménagé car leurs parents lui avaient dit :

“Ne joue plus avec mes enfants.”

Comme il était jeune et innocent Lee Hyung avait demandé pourquoi.

“Tes parents sont mort et j’ai entendu que tu vis dans une famille très pauvre. Donc ne passes plus de temps avec mes enfants.”

Pour la simple raison qu’il n’avait pas de parents et que sa vie n’était pas facile il ne pouvait pas se faire d’amis. Quand des choses disparaissaient ou que de l’argent était volé même les profs se tournaient vers Lee Hyun.
A cause de ses événements Lee Hyun était devenu asocial et radin. Mais il n’avait jamais vraiment compris l’état d’esprit des parents.

‘ Mes enfants sont plus important que les autres. Ils essayent toujours de trouver ceux qui pourraient être d’une mauvaise influence.’

Lee Hyun essaya de ne plus se rappeler le passé. Il préférait profiter de ce moment pour se reposer. Seulement ici au séminaire d’intégration il pouvait avoir du repos, à son retour il devra à nouveau travailler vraiment dur.
Lee Hyun marchait tranquillement quand il aperçut au loin sur un rocher quelqu’un qui l’avait fait avant lui. C’était Seoyoon.
Elle avait pu dormir un peu aux côtés de Lee Hyun mais cela fut ensuite gênant donc elle était partie rapidement.

“……”

Seoyoon aperçut elle aussi Lee Hyun mais ne dit rien. Elle regarda juste la place à côté d’elle. Lee Hyun comprit et s’assit. Bien sûr qu’il vérifia maintes fois après si cela ne la gênait pas.

‘ Tu veux que je m’assoie ? Tu es sure ?  Ne t’énerve pas si je le fais. Peut-être qu’elle prendra sa revanche plus tard...’

La nuit était encore sombre. Lee Hyun et Seoyoon était assis sur un rocher en observant la mer sous une myriade d’étoiles dans le ciel et l’océan infini devant eux. La gêne disparut peu à peu remplacé par une tension.

“……”

Seoyoon n’ouvrit pas sa bouche en entier mais elle voulait dire quelque chose. C’était cette tension qui l’en empêchait. En fait bien plus que la tension c’était le fait qu’elle ne savait pas comment transmettre des choses par la parole.
Pour elle être ami était un fait donc elle voulait profiter de ce moment pour discuter tranquillement mais ne savait pas comment détendre l’atmosphère.

‘ Je ne sais pas quoi dire. Comment quelqu’un peut-il transmettre des paroles sincères avec des mots ? ’

Seoyoon regardait Lee Hyun avec des yeux perçants pendant un long moment. Ce que Lee Hyun interpréta négativement.

‘ Tu sais que je suis l’auteur des statues ou quoi ? Je savais que la sculpture de la belle de Morata me serait imputée tôt ou tard. Ou alors c’est les statues que j’ai fait dans les plaines du désespoir pendant que tu me regardais. Je ne sais pas si tu savais que la statue de Freya sur la place de Baran était basée sur toi. Aah, ces yeux sont les mêmes que la fois où j’ai été pris par un rhume terrible et que tu m’as obligé à manger de la nourriture empoisonnée, le même regard exactement ! ’

Désillusion, méfiance et peur étaient les sentiments ressentis par Lee Hyun.

*****

L’entrée de Morata.

“Merci beaucoup.”
“On s’est donné du mal pour Da'in.”
“C’est grâce à vous qu’on a réussi à finir cette quête.”

Devant l’entrée un groupe se séparait.
Le lieu qu’ils avaient fini était la Fontaine de l’Oubli dans les Ruines du Crépuscule !

“Ce n’’est pas croyable qu’on est réussi à finir les Ruines du Crépuscule comme ça.”

“On a reçu beaucoup d’objets, ce fut une expérience intéressante. C’est grâce à Da'in.”
“Merci mais ce n’est pas nécessaire.”

Dans ce groupe il y avait un shaman de grande qualité. Le Shaman était généralement considéré comme un couteau suisse. Entre les sorts de soin et d’attaque, les malédictions et les buffs, c’était une classe difficile à appréhender et elle n’a pas vraiment de points forts.
Donc dans les groupes on ne gardait pas spécifiquement de places pour les shamans. Ils n’avaient le niveau des prêtres pour soigner ou la puissance d’autres classes ainsi dans la plupart des cas ils étaient invités dans un groupe pour avoir un rôle de soutien.
Mais Da'in la shaman était d’un niveau complétement différent. Ses sorts de soin excédaient ceux d’un prêtre et sa puissance d’attaque était équivalente à celle d’un mage en termes de dégâts.
Aveuglement
Mur magique.
L’utilisation de branches pour arrêter les mouvements des ennemies
Flèches invisibles.
Invocation de familier
Tandis que ses techniques étaient utilisées de la meilleure façon, son niveau de maîtrise de ces techniques était lui aussi très haut. Pas de surprise donc que les membres du groupe étaient devenus fans de Da'in.

“Haha, donc voulez-vous tous me rajouter comme amie ?”

A cette idée le groupe accepta sans hésiter.

“Allez.”
“On se voit une prochaines fois alors !”

Sur ce Da'in leur dit au revoir et commença à se balader dans Morata. Après être entré en ville, elle vit beaucoup de magasins en construction qu’elle n’avait jamais vu auparavant.

“On a besoin de gens pour aller chasser dans les collines au sud. Préférablement des mages.”
“On a besoin de joueurs d’un niveau supérieur à 300. On a besoin de guerriers qui peuvent prendre des coups de monstres de niveau 400 et plus.”
“On cherche des mages, invocateurs et nécromanciens pour faire des quêtes.”

Il y avait de nombreuses personnes qui cherchaient à recruter des membres pour chasser ou faire des quêtes.
Il y avait aussi beaucoup d’artisans qui avait choisi cette ville pour créer des objets et les vendre dans les magasins. Tailleurs, tannerie et vendeurs de Foi avaient ouvert dans le marché.
Au lieu d’aller dans d’autres villes pour vendre leur cuir, des aventuriers payaient de l’argent pour en faire de l’équipement. Comme Morata était le chef-lieu de la technologie textile, de très bons équipements étaient créés ici
Les vendeurs de Foi donnaient des bénédictions et guérissaient de malédictions tout en ayant le rôle d’entraîner les paladins et les prêtres
Le marché était un lieu populaire toujours rempli de marchands. A Morata, avec l’accru de personne, le besoin pout des biens de luxe, nourriture et armes étaient aussi plus important. Tandis que d’autres achetaient des biens à Morata pour les revendre dans d’autres régions.
La Guilde des Mercenaires avait elle aussi fini son bâtiment où les membres du Bouclier Rouge se retrouvaient après de dures missions. Pendant qu’on partageait des verres avec eux on pouvait discuter d’un possible emploi de leurs services. Dans certains cas, une personne qui ne veut pas créer un groupe pour finir une quête peut recruter des mercenaires. Cette conversation servait à déterminer si le mercenaire avait le minimum requis pour faire le travail. Après avoir considéré la réputation, le niveau et la classe, la possibilité d’être recruté dépend aussi de la capacité à bien s’entendre. En outre même si leurs services journaliers sont chers, un nombre infini de personne louait leurs services parce que leur haut tarif correspondait à leur efficacité.
Pendant qu’elle faisait le tour de la ville pour acheter de dont elle avait besoin, Da'in passa devant un groupe qui cherchait un mage.

“Ma classe est Shaman et je suis de niveau 227 si cela vous convient.”
“C’est un peu bas… laisse-moi parler avec les autres et je te réponds.”

Le chef du groupe était un guerrier avec une arme d’hast comme arme principale.
Après avoir discuté avec les autres membres par murmures il accepta.

“Il semble que tu es célèbre, Da'in est toujours bienvenue. Notre quête est de punir les serviteurs du Crâne avant la nuit tombée. Est-ce que tu veux te joindre à nous ?”
“Oui !”

Da'in se serait joint au groupe même si ce n’avait qu’une simple quête. Le lieu de cette quête était le Lac Vert près de Morata et le groupe nouvellement créée se dirigea vers cette nouvelle destination.

7 commentaires:

  1. a quand le procahin chapitre je vous adore

    RépondreSupprimer
  2. Super génial, la traduc est correct et je kiffe TLMS. C'est dommage que la traduction est pas rapide pourtant le site de traduc anglais est très loin. Mais merci quand même :)

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.