Important

Annonce importante

Bonjour les gens ! J'ai une annonce importante à faire concernant Dungeon Hunter et RPMI. Nous recherchons des nouveaux traducteurs ...

DH Chapitre 99


Dungeon Hunter
Chapitre 99 : Grand-duc Okullos (2/2) TEASER...






Le Cruel Commandant Maxium.

Il gardait un œil sur son maître tout en répandant la destruction sur le champ de bataille. La puissance magique qui pouvait être ressentie même à distance était sans aucun doute celui du cœur de l’Empereur. La raison pour laquelle il était entré dans le corps d’un démon n’avait pas d’importance. Maxium était excité par la présence écrasante du démon.

Électrisant. Le pouvoir de s’opposer à tout le monde. L’épée se déplaçait rapidement et des images rémanentes frappaient d’innombrables ennemis. Il libérerait un pouvoir plus fort s’il faisait face à une crise encore plus grave.

« Pour le Grand Empereur ! »

Maxium brandit son épée d’or. L’épée s’était mise à émettre une lumière brillante.

Le Grand Empereur. Son maître se débattait seul contre tous en territoire ennemi !

Dalgurak ! Dalgurak !

Les soldats squelettes entrèrent en action. Il leur ordonna de gagner certaines positions. Ils tranchaient le cou des ennemis et continuaient à s’avancer. Des membres avaient été coupées, mais ils avançaient. Leurs corps continuaient d’avancer même sans bras ou sans jambes.

Un retournement de situation. La bataille devenait tendue.

Dans le même temps, le griffon et les autres créatures n’étaient pas en reste. Elles n’étaient pas sous le commandement de Maxium alors il n’en faisait pas grand cas. Mais c’étaient les créatures de l’Empereur.

« Huhaha ! Regarde ! Les démons sont dépassés par la puissance incomparable de Sa Majesté ! »

Maxium se mit à rire tout en brandissant son épée.

Du point de vue du Maxium, les quatre démons n’était pas vraiment coordonnés. En particulier, une personne se démarquait complètement du reste.

Mais ces démons. Ils n’étaient pas de taille pour être ses adversaires. Même s’il ne pouvait pas recouvrer toute sa puissance, Maxium n’avait aucun doute sur la victoire de l’Empereur. C’était un moment à couper le souffle car il sentait la puissance de son maître augmenter considérablement pendant qu’il faisait face à plusieurs démons. L’air commençait à vibrer à cause des changements anormaux.

Et la lutte débuta.

« Formidable ! Votre Majesté ! Prenez garde ! »

Kung ! Kung ! Kung !

Tous les squelettes frappèrent leur bouclier avec leur épée. Le bruit résonnait et se répandait dans toute la place.

Un Bravo. Des rugissements. Des prières pour sa victoire. Il ne devait pas être défait. Gagner était le seul moyen de faire ses preuves.

Maxium gardait un œil sur le combat de l’Empereur contre les démons.

« Huhaha... ! »

Cela ne l’amusait pas.

L’Empereur devait combattre dans un espace confiné et étaient encerclés par des démons.

Il fronçait les sourcils à chaque fois qu’Okullos, le démon à la forme d’arbre était découpé. Il ne parvenait pas à se sentir soulagé. Les branches coupées par l’Épée Ténébreuse ne pouvaient pas repousser. Des milliers de branches devaient être tranchées par l’épée avant de finalement révéler ce qu’il y avait en dessous.

Les trois autres Ducs... deux d'entre eux n’avaient même pas rejoint la lutte. Ils ne parvenaient pas à trouver une faille.

Maxium ne pouvait aller l’aider, même s’il le voulait. Il ne pouvait pas s’immiscer dans le combat.

Il secoua la tête. La lutte était violente et décisive.

Ses mains se mirent à trembler inconsciemment, mais il tentait de les calmer.

C’était le champ de bataille qui lui était attribué. Il pouvait entraver quelques-unes des difficultés en s’occupant de ce combat.

Chwahak !

A cet instant, l’épée de l’Empereur trancha farouchement le corps d’un démon. Ce n’était pas un coup fatal, mais c’était suffisant. Son expression changea. Ce n’était pas évident à voir, mais il y avait comme un petit sourire. Son maître ne pouvait pas s’empêcher de sourire.

C’est alors que Maxium réalisa.

... Il allait gagner !

« Notre Dieu est de retour ! »

Son cœur avait déjà arrêté de battre, mais il était brûlant.

*     *     *

10 minutes s’écoulèrent. La bénédiction de Paranormal avait pris fin.

Dans le même temps, je réussissais à porter un long coup sur le côté d’Okullos.

« Maintenant c’est au tour du cou. »

Ssik !

Je souriais, révélant mes dents.

Okullos avait une expression confuse.

« Vous... vous êtes vraiment Randalph Brigsiel ? »

« Alors qui pourrais-tu regarder ? »

« Qui, qui êtes-vous ? »

Cette attitude n’était pas facile à reconnaître.

C’était naturel. J’étais complètement différent de l'époque où je me trouvais dans le Monde des Démons. Des décennies s’étaient écoulées avant que je ne revienne dans le temps. Il pensait que j’étais seulement devenu modérément plus fort, mais je brisais brutalement ses défenses. Il ne s’évertuait plus à dire « intéressant ». Toute cette confiance qu’il affichait avait disparue.

« Okullos-nim ! »

Les Ducs s’approchèrent de nous. Mais Okullos tendit la main et les en empêcha.

« Je peux voir au travers de l’Assimilation de la Nature. Je connais l’essence de toute vie. Vous n’êtes pas Randalph Brigsiel. »

« Ne me faites pas rire. N’êtes-vous pas juste en train d’essayer de trouver un échappatoire ? »

« Je... »

Okullos ouvrit la bouche. Il semblait trouver quelque chose suspicieux, mais Okullos ne parvenait pas à l’exprimer. Okullos hésita pendant 10 secondes avant de secouer la tête.

« Il n’y a aucun bénéfice à ce que nos deux partis se battent entre eux. Cette compétence que vous avez utilisée s’est arrêtée et je ne serai pas en mesure de maintenir cet état beaucoup plus long. Que diriez-vous de nous retirer pour l’instant ? »

Il était précis. Je ne savais pas combien de temps Colère allait rester activer. Prolonger ce combat ferait plus de mal que de bien.

« Quoi ? Haha ! »

Mais je lançais juste un grand éclat de rire.

L’un des 4 Grands-ducs, Okullos avait demandé une trêve.

« Vous avez certainement fait preuve d’une croissance anormale. Si vous êtes chanceux, vous pourriez être en mesure de me tuer ici.  Mais vous ne pourrez pas éviter la mort également. »

C’était aussi vrai. Les paroles d’Okullos étaient susceptibles d’être vraies. Je savais que ce champ de bataille était féroce. Il ne serait pas facile d’échapper aux trois Ducs quand je serai dans un état affaibli.

« Est-ce que ça doit vraiment finir comme ça ? »

Mais je ne parvenais pas à l’accepter.

« Voulez-vous aller jusqu’au bout ? »

Demanda Okullos comme si j’étais stupide.

« Renoncer à un bras. Alors j’y réfléchirai. »

Je faisais une suggestion.

Je ne pouvais pas le lâcher si facilement.

Et en fait... Okullos avait plus d’utilité vivant que mort.

Si Okullos disparaissait alors l’équilibre serait complètement détruit. L’ensemble de la situation pourrait devenir favorable aux autres Grands-ducs. Si Okullos devait mourir alors le reste des démons gagneraient rapidement en force. En outre, de nouvelles variables feraient leurs apparitions.

Si je voulais me débarrasser de ces variables, j’aurais besoin de me débarrasser du reste des démons de la faction d’Okullos. Le Grand-duc Upa était également mon ennemi dès à présent. C’était encore trop prématuré.

« Un bras... moins cher que ce que je pensais. »

Okullos savait qu’il ne récupérerait jamais son bras si je le coupais avec Épée Ténébreuse. Malgré cela, il accepta de son plein gré. De toute évidence, quelque chose était parvenu à lui faire changer d’avis.

« Okullos-nim ! »

Les Ducs étaient pleins de ressentiment. Toutefois, l’expression d’Okullos n’avait pas changé.

« Vous n’avez pas à vous inquiéter. J’ai posé mes mains sur plusieurs informations très importantes aujourd'hui. La valeur de mon bras ne saurait être comparable. »

À ce moment-là, les Ducs se calmèrent. Ils prononcèrent seulement quelques paroles de complaintes.

‘ Un coup de bluff ? ‘

Okullos était plutôt mystérieux. Il n’était donc pas facile pour moi de déterminer ce qui était vrai ou faux. Personnellement, je pensais juste qu’il bluffait. Il devait y avoir une raison qui expliquerait pourquoi les Ducs avaient ses regards.

« Coupez-le. »

Okullos arrêta Assimilation à la Nature et tendit son bras droit. Okullos tendit son bras directement vers moi. Ce n’était pas facile de se souvenir qu’il était un Grand-duc.

Je saisis Colère.

Et...

Suuk !

Duk !

La guerre était finie. Okullos et ses démons commencèrent à faire marche arrière.

Je revenais en arrière après avoir coupé le bras droit d’Okullos.

Je regardais la situation autour de moi. En moins d’une heure, les troupes avaient été réduites de plus de moitié. Je pouvais deviner la longueur et la violence de leur combat.

« Votre Majesté ! »

Le Cruel Commandant Maxium accourut.

Je l’empêchais de se mettre à genoux. Je pris l’épaule de Maxium et regarda droit dans ses yeux.

« La façon d’éveiller le cœur. Qu’elle est-elle ? »








Pas envie d'attendre la publication du prochain chapitre ? Envie de montrer vos encouragements ? Inscrivez-vous pour devenir patreon. Vous pouvez aussi regarder 5 pubs par jour sur Utip, et encourager le traducteur sans débourser un centime.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire