DH Chapitre 111

Dungeon Hunter

Chapitre 111 : La petite fête (3/3)

 

 

Il y avait des visages familiers.

 

Les maîtres de guilde des Cinq Guildes.  Parmi eux, il y avait un visage que je connaissais.

 

Alin.  La femme qui dirigeait la Guilde Dambi.  Dans ma vie précédente, elle avait subi de graves brûlures des créatures de mon donjon et continuait à me poursuivre jusqu’à sa mort.  Il y a deux ans, elle n’avait pas non plus réussi à me reconnaitre.

 

Alin portait une robe blanche et s’était approchée de moi la première.

 

« Ravi de vous revoir. Cela fait un certain temps. »

 

Kim Yong-woo lui serra rapidement la main et dit.

 

« Haha. Comment vas-tu ? »

 

« Je ne devrais pas mentir. Cette année, c’était un peu... il y avait beaucoup de travail. "

 

L’émergence des anges. Le rassemblement des créatures. La vague de monstres. Chaque jour était mouvementé. D’innombrables Éveillés étaient morts et les guildes avaient subi un coup considérable.

 

« Mais la guilde Dambi semblait s’en est bien tirée. »

 

« J’ai eu de la chance. Au fait, ne devriez-vous pas présenter les gens derrière vous ? »

 

Elle jeta un coup d’œil furtif dans ma direction.

 

Le regard d’Alin était complexe. Était-ce le regret d’avoir manqué le poisson ? Un mélange d’agacement et d’autodérision. À bien des égards, il était rempli à la fois d’amour et de haine.

 

« Ah ! Je n’étais pas assez réfléchie. »

 

Kim Yong-woo se tourna pour me présenter.

 

« Ahem ... pouvez-vous m’accorder un peu de temps ? »

 

Un homme chauve portant des lunettes de soleil s’approcha.  Il me fixa dans les yeux et se mit à rire.

 

« Je ne me laisserai plus avoir aujourd’hui. »

 

L’homme chauve parlait d’une manière amicale. Je fronçais légèrement les sourcils.

 

« Qui était-il ? »

 

« Oh, vous ne semblez pas vous en souvenir. J’ai cru avoir donné une forte impression... c’était il y a deux ans mais je n’ai pas oublié. Je suis venu me présenter à vous il y a deux ans. Je suis Park Min-woo, chef de la Guilde Arirang. »

 

Guilde d’Arirang.  C’était aussi l’une des cinq guildes.  Bien que j’essayasse de me remémorer cette époque, je ne me souvenais pas de lui.

 

Puis une autre personne rejoignit la conversation.

 

« Omo, pourquoi restez-vous entre vous ? »

 

Des cheveux longs ondulés et des lèvres glamour. Park Min-woo soupira pendant que la femme dans la trentaine s’approchait.

 

« Mlle Kim. Je suis venu le premier. N’y a-t-il pas un ordre à suivre ? »

 

« Il y a un ordre pour saluer quelqu’un ? »

 

« Pourquoi n’y aurait-il pas d’ordre pour adresser ses salutations ? »

 

« Je m’en fiche ! »

 

La femme écarta Park Min-woo et me sourit.

 

« Hoho. Vous êtes le chef du groupe de raid Devil Hunters ? Je suis le maître de la guilde 'Sorigo', Kim Suk-soo. Je vous ai envoyé une lettre il y a deux ans... vous en souvenez-vous ? »

 

Sorigo était également l’une des cinq guildes.

 

« Je ne me souviens pas. »

 

Je n’en avais toujours aucun souvenir.

 

Je fouillais dans mes souvenirs mais rien ne me venait à l’esprit.

 

« Enveloppe rose, marque de rouge à lèvres, un cœur. Rien ne vous vient à l’esprit ? »

 

« S’il y avait une telle chose, alors je n’en ai aucun souvenir. »

 

« Ah ... étais-je trop intense ? »

 

Kim Suk-soo gémit et se glissa dans à l’arrière alors que Kim Yong-woo s’exclamait.

 

« Pas possible, qu’est-ce que vous faites ? »

 

Park Min-woo se mit à parler comme s’il voyait quelque chose de déplorable.

 

« Je suis désolé mais s’il vous plaît soyez un peu compréhensif. Devil Hunters est le groupe de raid numéro un en Corée du Sud et tout le monde veut rencontrer le plus fort des Éveillés. Ne savez-vous pas à quel point il est rare de le voir ? »

 

« N’avez-vous aucune dignité ? Les maîtres de guilde des Cinq Guildes doivent maintenir un ordre. »

 

« Mlle Kim, avez-vous entendu ? Le maître de guilde de la Volonté du Ciel nous dit qu’il y a un ordre. »

 

Le visage de Kim Yong-woo s’était mis à rougir.  D’une manière ou d’une autre, son expression montrait qu’il semblait être habituée à cela.

 

Cling, kadack !

 

Ensuite, le bruit d’un plat qui se brisait se fit entendre au beau milieu de la fête.

 

« Pfff ! La nourriture servie n’est vraiment pas bonne. »

 

Naturellement, tous les regards s’étaient tournés vers un jeune homme qui se plaignait avec fureur.  D’autres jeunes étaient rassemblés autour de lui. Cependant, tout le monde avait l’air nerveux.

 

« Il l’a cassé. Ahyu ~ »

 

Yoo Eun-hye claqua la langue.  Elle ne s’intéressait pas à ce jeune, mais l’ambiance était maintenant tendue.

 

« Que se passe-t-il ? »

 

« Écoutez pour le moment. »

 

Yoo Eun-hye se fit légèrement plus discrète et parla furtivement.

 

« ... Ce jeune homme débordant d’ambition est le seul enfant de Chairman-nim. Il y a six mois, il est devenu un Éveillé et a utilisé son argent comme fondation pour lancer une guilde. »

 

« Fondation ? »

 

« Eh bien, c’était pour son propre intérêt. Il voulait s’imposer comme les Cinq Guildes, mais a échoué. Même aujourd’hui, il n’a pas reçu d’invitation. Il essaie juste d’attirer l’attention, ne la lui donnez pas. Il ne créera que des problèmes. D’accord ? Vous ne pouvez absolument pas entrer dans son jeu. »

 

Souligna Yoo Eun-hye. Mais je ne comprenais pas ce genre de choses.

 

La douce atmosphère avait rapidement disparue. Les invités se saluaient cordialement, dansaient ou avaient des conversations tout en sirotant des verres de vin. Cependant, mon visage était toujours figé.

 

‘ Les fêtes humaines sont très différentes de ce que je connais. '

 

C’était ainsi. J’avais la chair de poule. Je connaissais maintenant la définition de « fête ». ' Je ne savais pas qu’il y aurait une atmosphère aussi amicale.

 

En gros, je n’avais jamais participé à une fête en tant qu’humain. Je ne savais pas, alors j’avais laissé Yoo Eun-hye me guider. J’avais l’intention de suivre les règles de ‘base’. Mais... la fête n’impliquait que de danser et de bavarder, donc j’étais déçu.

 

J’étais né sur le champ de bataille dans le Monde des Démons.  En dépit d’être un endroit morne, même les démons de bas niveau vivaient plutôt bien.  En particulier, la fête organisée une fois par an était suffisante pour être saluée comme l’opportunité de leur vie.

 

« Capitaine-nim ? Où allez-vous ? »

 

Les yeux de Yoo Eun-hye s’écarquillèrent. Elle s’était interrogée sur mon humeur pendant que les maîtres de guilde essayaient de me parler.  Mais maintenant, je me dirigeais vers le jeune homme.

 


La principale société de Corée du Sud, le groupe Ilsung. Le président Sung Hwi-jang était arrogant et n’en faisait qu’à sa tête. Son comportement semblait dire qu’il n’avait rien à craindre dans ce monde. Les seules personnes dignes de son regard étaient les maîtres de guilde des Cinq Guildes.

 

Il se délectait de ce qui était à sa portée. Je détestais les gens comme ça. Le Comte Brigsiel original que j’avais tué dans le Monde des Démons avait une nature similaire.  C’était quelqu’un qui croyait à « l’ordre des choses ». « Je ne supportais pas les gens comme lui. Il ridiculisait ses ennemis à chaque fois qu’il y avait un combat.

 

« Hier, je suis allé chasser des orcs tout seul. Ils étaient bruyants et n’arrêtaient pas de dire chwik chwik. Je leur ai tranché la gorge et le calme est revenu. »

 

« Gyu-taek . Avez-vous vraiment chassé les orcs tout seul ? Ils ont l’air effrayants... cela doit être difficile de les attraper. »

 

« Wah ~ »

 

Sung Gyu-taek. Cela semblait être le nom du jeune homme. Il était occupé à raconter des histoires aux femmes qui l’entouraient.

 

« Ces gars-là ne m’arrivent pas à la cheville. J’ai réussi à atteindre le 5ième étage. Compris ? Le 5ième étage. »

 

« Oui. J’ai entendu dire que des harpies et des golems de boue s’y trouvent. Le groupe de raid Devil Hunters a également eu du mal. Gyu-taek, vous devriez faire attention. »

« Quoi ? Vous ne pensez pas que je peux m’occuper de créatures de ce niveau ? Vous essayez de vous moquer de moi ? Si les Devil Hunters ont réussi, je peux aussi le faire. Ils ont juste de la chance d’être devenu célèbres, mais les Éveillés de ma guilde sont beaucoup plus forts. »

 

Son complexe d’infériorité avait pris le dessus. Selon lui, les Devil Hunters avaient eu la « chance » de devenir célèbres. La femme, qui transpirait, ouvrit la bouche mais ne put rien dire. L’attention portée à Sung Gyu-taek ne dura pas longtemps.

 

Tous les yeux étaient rivés sur moi. Hommes et femmes.

 

“Ah…”

 

Et toutes les femmes autour de Sung Gyu-taek affichaient une expression qui disait 'oups’. Elles connaissaient toutes les membres des Devil Hunters. Malgré tout, il continuait à parler pendant que son dos me faisait face. Il n’y avait aucune raison pour moi de le tolérer.

 

Sung Gyu-taek tourna son regard vers moi maintenant que j’étais proche de lui. Il ne semblait pas m’apprécier et se mit à perler avec un froncement de sourcils.

 

« Quoi ... toux ! »

 

Bam !

 

Mais je ne lui laissais aucune chance.  On entendit un son ferme et bref alors que tous les yeux autour de moi s’écarquillaient.

 

Le fils choyé du président était allongé sur le sol avec le nez qui saignait !

 

Cette fête se déroulait dans la maison du président Sung, donc les conséquences ne seraient pas infimes.  « Pourquoi ? » remplissait leurs têtes mais ils ne pouvaient pas me questionner tout haut.

 

« T-toi, espèce de chien, bâtard ! »

 

Sung Gyu-taek s’essuya le nez avec le dos de sa main et se leva.  Son visage devint rouge et sa main droite serra rapidement une épée.

 

« Comme c’est drôle. »

 

Un sourire moqueur pouvait être vu sur mon visage.

 

Pour autant que je sache, une fête...

 

C’était un endroit pour rivaliser les uns avec les autres et de montrer ses compétences.

 

Un jour par an. C’était un jour où tout le monde était égal au combat. On pouvait demander des duels avec des supérieurs pour tenter de les tuer. Si un duel était refusé, ils seraient attaqués par tous les démons présents.

 

Les humains n’étaient pas exempts de mauvais esprit, donc je m’attendais à une scène similaire ici, pour finir déçu.

 

Il y avait eu une petite pause, mais maintenant il était temps de s’amuser un peu.

 

« Quoi ? Qu’est ce qu’il y a de drôle ? »

 

Sung Gyu-taek se leva avec de la colère dans les yeux. Il ne pouvait pas accepter d’être traité ainsi.  Il lança son épée vers moi. Cependant, elle ne toucha rien.

 

Ppak !

 

« Eh hein ? »

 

En un clin d’œil. Sung Gyu-taek perdit l’équilibre et s’effondra. Mais il ne comprenait pas pourquoi il s’était effondré. Il se rendit compte que je l’avais frappé dans le dos seulement après avoir ressenti une douleur intense.

 

'Comment ?' Sung Gyu-taek se demanda comment j’étais arrivé derrière lui avant de tomber inconscient.

 

Chaeeng !

 

Les gens planaient autour de Sung Gyu-taek. Les membres de la guilde de Sung Gyu-taek sortirent rapidement leurs épées du fourreau.

 

« Nous ne tolèreront pas plus d’actes de violence. »

 

« Ces actes de violence... si vous ne pouvez pas les tolérer, alors essayez de m’arrêter. »

 

Je souriais, révélant mes dents. Ils ne valaient même pas la peine d’être considérés. Il y avait très peu d’Éveillés forts parmi eux. C’était la même chose pour Sung Gyu-taek.

 

La tension commença à se répandre.  Beaucoup de gens pointaient leurs épées sur moi.

 

« Même le capitaine de Devil Hunters ne peut pas faire face à autant de gens ... ! »

 

« Non ? »

 

Je prenais appui sur le sol. Mon épée trancha à travers toute la racaille d’Éveillés. Il y en avait des dizaines. Utiliser seulement un peu de puissance était suffisant.

 

Je créerais une atmosphère de fête pour le moins amusante.

 

Après un certain temps, ceux qui étaient toujours présents ne purent s’empêcher de paniquer en voyant ce qu’il se passait.

 

Des dizaines d’Éveillés étaient agenouillés.

 

Il avait fallu moins de cinq minutes. De plus, je n’avais toujours pas l’air fatigué.

 

Ceux qui m’avaient vu en action pour la première fois avaient la bouche béante et grande ouverte.

 

« Arrêtez ! »

 

Un grand nombre de gardes du corps apparurent à l’entrée afin d’arrêter ce qu’il se passait. Et il y avait un homme chauve avec un gros ventre qui les menait.

 

Son corps trembla en voyant son fils et les Éveillés effondrés au sol. Il envoya d’urgence un garde du corps pour vérifier que son fils était toujours en vie tandis que la colère remplissait son visage.

 

« Qui ose ainsi provoquer une émeute ? »

 

Mais il ne réagit pas immédiatement. Une sage décision.

 

« Randalph. Je suis le capitaine du groupe de raid Devil Hunters. "

 

Paa !

 

Kim Yong-woo se gifla le front au loin.

 

Le président ferma les poings.

 

« Votre nom est de nos jours comparable à celui d’une célébrité. Cependant, vous ne pouvez pas agir comme bon vous semble simplement à cause de votre nom. Si vous n’avez pas d’excuses acceptables, vous pourriez ne pas partir d’ici vivant. »

 

Les gardes du corps tirèrent leurs armes des étuis. Les armes à feu étaient d’ordinaire illégales, mais c’était un monde différent. Maintenant, il était courant que les gens soient en possession d’une arme à feu. D’autant plus le président Sung qui avait toujours des gardes du corps avec lui.

 

Cependant, aucun d’entre eux ne serait capable de me blesser.

 

« Je n’aime pas cette fête. »

 

« ... Quoi ? »

 

« Je ne plaisante pas. »

 

Tap.  Je fis un pas de plus dans sa direction. L’atmosphère devint encore plus tendue.

 

« La Corée du Sud et le monde sont en passe d’être détruits. Une grande catastrophe qui ne peut être comparée à de simples orcs arrivera bientôt. Pourtant, vous êtes tous dans un manoir luxueux et ne vous souciez que de chanter, de danser et de boire. Personne n’a même souligné ce problème. C’est une mascarade déplorable. »

 

Je fis claquer ma langue.

 

Mon interview avec le journaliste s’était répandue à travers le pays. J’avais aussi dit qu’une vague monstre se produirait bientôt. Le président Sung et les gens d’ici avaient dû l’entendre.

 

Mais... les gens ici se divertissaient. Ils devraient être occupés à planifier les opérations et à garder un œil sur le donjon.  Cette réunion n’était qu’une coquille vide. C’était absolument inutile.

 

« Vous ne saviez pas ? Ou faites-vous semblant de ne pas savoir ? La puissance de la Corée du Sud a atteint le bord d’une falaise. Des anges sont apparus, des créatures se sont rassemblées et il y aura une vague monstre dans quelques mois. Le nombre d’Éveillés perdus en Arabie Saoudite ne peut pas non plus être ignoré. Les choses vont empirer au cours des prochains mois. Combien de jours sûrs pensez-vous qu’il reste avant qu’une vague monstre se produise ? »

 

Il était évident que beaucoup d’humains allaient mourir.  C’était le moment pour les fonctionnaires de se serrer la ceinture et de rassembler leur force.

 

Tout le monde demeurait silencieux.  Ceux qui connaissaient la situation avaient une expression sombre sur leurs visages. C’était la même chose pour les maîtres de guilde.

 

Je fis un pas de plus.

 

« Nous avons déjà peu de temps pour nous préparer. Il n’y a plus de temps à perdre à faire la fête dans un endroit comme celui-ci. J’ai vu des signes qu’une vague monstre allait se produire de mes propres yeux. La seule façon de l’arrêter est de prendre des risques. Je voulais que les gens soient résolus et disposés à participer mais... c’est décevant. »

 

Kyaooooh !

 

Dieu de la Foudre cria.

 

Tout le monde fut submergé par sa forme.  Beaucoup d’entre eux étaient surpris. Un dragon fait d’éclairs. Le dragon était apparu lorsque les anges combattaient les créatures.  Ils n’auraient jamais imaginé qu’il apparaitrait ici.

 

Un dernier pas et je me tint devant le président Sung.

 

« Sortez du chemin. Je n’ai pas l’intention d’être complaisant. »

 

*     *     *

 

Pendant ce temps-là.

 

Yihi jouait avec la chair.

 

« Héhé. Cachez-vous quelque chose à Yihi ? »

 

Puisque qu’elle était devenue une Fée d’Origine, Yihi pouvait maintenant voir à travers les choses avec assurance. Et elle s’était rendue compte que la chair avait quelque chose de caché.

 

« Dites-moi. Yihi ne vous fera pas de mal ~ »

 

Kkuok ! Kkuok !

 

La chair continuait à reculer pendant qu’elle se faisait tapoter.  Mais elle ne faisait pas paraitre au grand jour l’objet caché.

 

« Bah, je t’avertis. Voulez-vous vraiment continuer à le cacher à Yihi ? »

 

Yihi s’était engagée à démembrer la chair alors qu’elle s’en retournait à l’Arbre d’Origine. Elle avait l’intention de demander l’avis du Maître du Donjon mais il était parti depuis longtemps.

 

Par conséquent, elle avait pris une racine pointue de l’Arbre d’Origine.

 

« Je t’avertis maintenant. Yihihi . Cela va faire un petit peu mal ! »

 

Kkumdul !

 

La chair perçut instinctivement la menace à sa vie et se déplaça rapidement.  Mais ce n’était pas suffisant.

 

« Chair. Vous auriez dû me le montrer. Ce n’est pas de la faute à Yihi. »

 

Yihi tenait fermement une racine pointue. Elle avait l’intention de séparer la chair pour trouver l’objet caché.

 

Puok !

 

Yihi partit d’un sourire cruel et transperça le cœur de la chair avec la racine.  Mais... elle ne parvenait pas à séparer la chair.

 

Une lumière vive se déversa de la zone où la racine avait percé la chair.

 

Hwaaack !

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire