Actualités du site

News

Bonjour à tous ! Quelques annonces importantes à faire concernant LMS, et surtout un message de la nouvelle traductrice. Nous adoptons une...

RPMI Chapitre 34

Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 34 : L’Art de l’Épée Scintillante





« L’Art de l’Épée Scintillante ? »  Murmura Han Li.

« C’est ça ! Selon toi qu’est ce que cet assortiment de techniques d’épée a en commun avec des clignements ? Le nom n’est-il pas drôle ? »
(Ndt : ‘blinking’ se réfère à un clignement. J’ai préféré un synonyme qui s’applique normalement à la lumière, car je trouve ça beaucoup mieux que l’Art de l’épée clignotante.)

« Est-ce que tu as déjà pratiqué cet ensemble de techniques d’épée ? » Demanda Han Li par curiosité.

« Bien sûr que non. Qui irait pratiquer un ensemble d’art de l’épée aussi inutile ? Il se focalise sur la forme et n’a aucune puissance. Depuis que cette technique d’épée a été créée, personne n’a choisi de la pratiquer, et encore moins moi, Disciple Senior Li. »

« On m’a dit que si le créateur de cet assortiment de techniques d’épée n’avait pas sauvé la vie du Chef de la Secte à d’innombrables reprises et laissé un testament pour qu’il puisse être entreposé à l’intérieur de la Division des Sept Suprêmes, la Division des Sept Suprêmes n’aurait même jamais envisagé de garder ce type de maniement de l’épée. »

Avec son apparence froide, Li Feiyu était le genre de personne que Han Li n’aurait jamais pensé avoir une grande gueule. Qui aurait cru que Li Feiyu énumérerait tous les techniques et positions pour cet art particulier de l’épée avant même que Han Li n’ouvre la bouche pour parler. Li Feiyu n’agirait de cette manière qu’en étant seul avec Han Li. En présence d’un autre disciple que Han Li, il redeviendrait le cool Disciple Senior Li qui était vénéré par tout autre disciple.

Après avoir entendu Li Feiyu parler, l’intuition de Han Li lui dit que c’était la technique qu’il recherchait.

« Disciple Senior Li, pourrais-tu copier cet ensemble de techniques d’épée de la Division des Sept Suprêmes et me l’emmener ? »

« Hé hé ! Pas de problème ! Si tu avais demandé tous autres arts martiaux, je n’aurais pas pu être en mesure de le garantir puisqu’il y aurait des gens qui monteraient la garde. Mais en ce qui concerne l’Art de l’Épée Scintillante, tu peux compter sur moi. Toutefois, ce sera trop chiant de le copier, donc je me contenterai juste de voler le livre original pour toi. Une fois que tu auras mémorisé les techniques qui en font parties, tu n’auras qu’à me le rendre, et j’irai le remettre furtivement à son emplacement d’origine. De cette façon, personne ne remarquera son absence. » Li Feiyu fit nonchalamment une suggestion plutôt gonflée.

Han Li sentit que Li Feiyu était très confiant à ce sujet et à ce titre, il accepta sa suggestion.

Au départ, Han Li craignait que Li Feiyu puisse accidentellement négliger ou oublier une partie de la technique lorsqu’il la copierait, mais puisqu’il voulait voler la copie originale de la technique, Han Li pouvait être rassuré.

« Il se fait tard. Je devrais rentrer et entrainer mes arts martiaux. Sinon, la Division des Sept Suprêmes pourrait découvrir que je me suis faufilé à l’extérieur. » Li Feiyu sécha son corps et enfila ses vêtements pour se préparer à quitter le repaire de Han Li isolé dans la montagne.

Avant que Li Feiyu ne parte, Han Li lui rappela d’être prudent quand il volerait le manuel de technique d’épée.

Après le départ de Li Feiyu, Han Li retourna aussi dans la vallée de la Main de Dieu.

En entrant dans la vallée, Han Li put voir au loin la silhouette mystérieuse que le Docteur Mo avait ramenée, immobile comme un garde à l’extérieur de la résidence du Docteur Mo. C’était comme si la chaleur estivale ne l’incommodait aucunement.

Han Li, comme il s’approchait de l’entrée de sa propre résidence, stoppa ses pas et regarda l’homme silencieux et mystérieux qui gardait la porte du Docteur Mo.

Depuis que le Docteur Mo l’avait menacé, Han Li ressentait une intense curiosité à propos du visage caché sous le capuchon de la silhouette mystérieuse. Han Li ne l’avait jamais entendu dire un seul mot depuis son arrivée dans la vallée, l’amenant à se demander si l’homme était muet depuis sa naissance.

Ce qui était encore plus surprenant, c’était que cet homme mystérieux semblait avoir une constitution d’éléphant ; il pouvait monter la garde en silence toute une journée sans être épuisé. Dans le cœur de Han Li, seul le mot « anormal » pouvait être utilisé pour décrire ce mystérieux personnage.

Une fois, il avait essayé de communiquer avec cet homme, mais la silhouette mystérieuse s’était comportée comme un bloc de bois, ne donnant aucune réponse, peu importe ce que puisse dire Han Li.

Han Li pensait que le Docteur Mo était vraiment incroyable pour être en mesure d’entrainer quelqu’un jusqu’au point où la personne devienne semblable à une marionnette. L’homme silencieux n’avait pas de faiblesses ou d’émotions. En outre, il était doté d’une force herculéenne et était complètement aux ordres du Docteur Mo. Voilà comment Han Li voyait l’homme mystérieux que le Docteur Mo avait ramené de son voyage.

Han Li savait que cet homme mystérieux pourrait très bien être utilisé par le Docteur Mo pour le contraindre, mais malgré cela, il était incapable de trouver une solution ou une faiblesse à exploiter.

La seule chose qui titillait Han Li était qu’il pouvait sentir un vague sentiment de familiarité à chaque fois qu’il voyait le dos de l’homme mystérieux ; C’était comme s’il avait déjà rencontré cet homme quelque part. Cependant, il avait beau réfléchir, il ne parvenait pas à se rappeler pourquoi le dos de cet homme lui semblait si familier.

Après un certain temps, Han Li laissa échapper un soupir et ferma sa porte. En entrant dans sa résidence, il savait qu’à moins que le Docteur Mo ne donne un ordre différent, l’homme mystérieux continuerait probablement à monter la garde debout sans se reposer.

Se sentant un peu confus dans son cœur, Han Li décida de ne plus s’inquiéter et sauta sur son lit, posant sa tête sur ses mains jointes. Sur son lit, Han Li ferma lentement les yeux en essayant d’organiser ses pensées et ses souvenirs des événements qui s’étaient déroulés ce jour. Il disséqua et analysa à plusieurs reprises les techniques que le Disciple Senior Li lui avait apprises jusqu'à ce qu’il puisse saisir l’essence qu’elles cachaient.

C’était un effet de la cinquième couche de la cultivation des Arts de l’Éternel Printemps : une mémoire eidétique !
(Ndt : Sheldon Cooper aurait cultivé l’art de l’éternel printemps ?!! lol)

Profitant pleinement de sa mémoire eidétique, Han Li emmagasina dans son cerveau autant de techniques d’arts martiaux qu’il lui était possible d’apprendre, les analysant encore et encore. Sa mémoire eidétique était la raison pour laquelle Li Feiyu le prenait pour un génie.

Deux mois auparavant, Han Li avait utilisé les médicaments qu’il avait préparés pour entrer de force dans la cinquième couche des Arts de l’Éternel Printemps !

La Gélule de Dragon Jaune ainsi que la Pilule d’Essence d’Or avait toutes deux d’incroyables et puissants effets médicaux qui dépassaient largement les estimations de Han Li. Ces deux pilules pouvaient être considérées comme des trésors inestimables !

Cependant, il avait déjà consommé plus de la moitié de son stock. Avec ce qui lui restait, Han Li estimait que ce serait à peine assez pour lui permettre d’entrer dans la sixième couche des Arts de l’Éternel Printemps. Se frottant les mains de joie, il se demandait quelles surprises la sixième couche des Arts de l’Éternel Printemps lui réservait.

Il ne restait que 6 mois jusqu'à la limite de temps posée par le Docteur Mo. Bien que Han Li ait appris plusieurs arts martiaux grâce à Li Feiyu, il était incapable de combiner les techniques d’arts martiaux avec son Vrai Qi, il pouvait tout au mieux les utiliser, mais sans pouvoir manifester leurs vraies puissances.

Contre des personnes faibles et maladroites, c’était plus que suffisant. Cependant, s’il voulait se battre contre le Docteur Mo avec des compétences aussi faibles, ce serait vraiment risible. Ce serait comme si il frappait un chien avec un pain de viande, cela n’aurait aucun effet.

Juste y penser faisait naitre de l’inquiétude dans le cœur de Han Li. C’était vraiment gênant ; les Arts de l’Éternel Printemps amélioraient son corps de multiples façons, mais ils ne pouvaient pas être utilisés pour se battre ou tuer !

Maintenant, il semblait qu’il ne puisse que compter sur l’Art de l’Épée Scintillante, en espérant qu’elle créée un miracle et lui donne une chance de survivre aux épreuves qui adviendraient.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire